bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Mass Effect 3 > Articles > Review

Mass Effect 3

shoot pc europe
Mass Effect 3
Hold the line!
Mass Effect est sans doute le RPG occidental qui aura eu le plus d'impact sur cette génération. Space-opéra épique, à l'univers profond et crédible, ayant réuni une grosse fanbase dans le monde, la série de Bioware a su créer un nouveau "standard" du W-RPG, basé sur la narration et l'impact qu'un joueur peut avoir sur l'histoire à travers divers choix moraux. Mass Effect 3, c'est la dernière ligne droite du commandant Shepard, la conclusion d'une saga intergalactique et une épreuve pour un Bioware d'autant plus attendu au tournant après l'épisode bouillonnant de Dragon Age II.

Après avoir écumé la voie lactée à la poursuite de Saren, après avoir été ressuscité d'entre les morts par une organisation terroriste pro-humaine et après avoir par deux fois sauvé la galaxie d'une destruction certaine, il serait temps que le commandant Shepard se décide à éradiquer les Reapers une bonne fois pour toutes. Pas de chance, la glorieuse alliance galactique a mis à pied le commandant pour avoir détruit un Mass Relay à l'aide d'un astéroïde et accessoirement pour avoir travaillé pour Cerberus. Les Reapers ont évidemment profité de ce répit pour débouler sur Terre et dans toute la voie lactée semant destruction sur leur passage.
Vous vous échappez donc, in extremis, d'une terre en proie à l'apocalypse dans le but d'aller convaincre tous les peuples de s'allier contre les Reapers, pour sauver l'humanité, mais également la galaxie toute entière. Bien évidemment, réunir des races dont l'histoire est marquée par les nombreux conflits décrits en long et en large par les précédents opus ne sera pas de tout repos. Pendant ce temps, les flottes de l'alliance se terrent et se raccrochent à un espoir : le Crucible, une arme d'origine Prothéenne dont les plans ont été retrouvés et qui aurait pour fonction de détruire les Reapers.

Tout Mass Effect 3 se raccrochera à cette idée de guerre, toutes les quêtes secondaires et principales auront pour but d'augmenter vos War Asset (forces militaires, techniciens et scientifiques pour construire le Crucible, etc.) avant l'affrontement final contre les machines qui menacent la vie organique. En parlant de quêtes, les missions secondaires sont du coup très proches des quêtes principales en terme de mise en scène et de scénarisation, même s'il reste une palanquée de mini-quêtes consistant à aller explorer des secteurs galactiques reculés grâce à un système de scan toujours aussi peu passionnant mais nettement moins fastidieux.

Au niveau de son déroulement, Mass Effect 3 est un véritable festival de scènes épiques, d'humour, de tristesse et d'émotions qui tire toute sa force de l'écriture de Bioware, de son sens de la mise en scène, de son univers dont le développement a atteint son paroxysme puisque tout pourrait s'effondrer d'un jour à l'autre. Quelques clichés se sont malheureusement glissés dans le jeu (l'enfant par exemple, ainsi que certaines répliques du Shepard "paragon"), cependant on aura tôt fait de les ignorer devant l'excellence du reste. Mais s'il fallait citer la plus grande force de ce Mass Effect 3, c'est véritablement à ses personnages que l'on pense. Malgré qu'un des nouveaux venus soit très largement moins attachant que les anciens protagonistes, le casting est absolument excellent. On aurait pu penser que Bioware aurait des difficultés à perpétuer l'intérêt pour des personnages qu'on connaissait déjà presque par cœur, dont on avait connaissance de chaque bribe de background. Mais que nenni, cette fois-ci nos amis canadiens se sont focalisés sur les relations entre ces personnages et le joueur de façon admirable, à tel point qu'ils constitueront une fois de plus un véritable point d'ancrage dans cet univers au bord du gouffre. Notez tout de même que seuls six compagnons seront imposés dont deux nouveaux. Toutefois, tous les personnages, en supposant qu'ils aient survécus aux évènements de Mass Effect 1 et 2, auront leur rôle à jouer et leur moment de "gloire". Inutile de préciser que le jeu pris seul n'a aucun intérêt, et importer sa propre sauvegarde des précédents opus est indispensable, afin de constater les effets de vos choix et réagir en conséquence, ainsi que de comprendre les relations qu'entretiennent certains personnages. En parlant de choix, ils sont bien évidemment nombreux dans cet opus, mais fin oblige, leurs conséquences sont plus palpables car beaucoup plus immédiates là où ceux de Mass Effect 2 étaient réellement des choix moraux dont les effets sur l'univers n'étaient que pures spéculations. Ces choix auront une incidence importante sur vos War Assets qui influenceront votre ending. Choisirez-vous de respecter votre idée de la morale ou céderez-vous au choix susceptible de vous apporter le plus grand soutien en troupes pour gagner la guerre ? Une nouvelle fois, votre alignement sera influencé par ces choix, mais cet alignement influencera lui-même un score de "réputation" qui vous permettra de choisir les options de persuasion qui vous débloqueront certains compromis pour certains dilemmes.
Et cette fin ! Il est clair qu'elle ne laissera personne indifférent, mais pas forcément de manière positive. Sans trop spoiler, elle se révèle tantôt satisfaisante, tantôt troublante pour des raisons que je préfère vous laisser découvrir même si, à mon sens, elle souffre d'un léger souci de traitement de la part de Bioware.
Mass Effect 3
Mass Effect 3
Mass Effect 3

Mass effect 3 reprend dans les grandes lignes le gameplay de Mass Effect 2 en renforçant son dynamisme. En effet, Shepard est désormais beaucoup plus agile, puisqu'il sera possible de faire des roulades qui se révéleront bien pratiques et une attaque de mêlée chargée viendra enrichir quelque peu les possibilités. Si l'IA des ennemis n'a pas beaucoup changé - elle reste un peu débile par moment - elle est désormais devenue beaucoup plus agressive. Elle n'hésitera pas à vous contourner ou à vous balancer des grenades, vous obligeant à sortir de votre couvert et à être plus mobile. Ceci est d'autant plus favorisé par le fait que le level-design, malheureusement toujours aussi cloisonné, a quelque peu gagné en finesse et se situe plus au niveau des DLC de Mass Effect 2 (comme Lair of the Shadow Broker). Il offrira des moyens de flanquer, contourner vos ennemis, là où celui de son aîné se résumait plus à des dispositions de caisses en parallèle, laissant place à une bataille rangée. Sans atteindre des sommets, il ajoute un minimum de profondeur à l'action. Les combats sont, mis à part cela, totalement identiques à ceux de Mass Effect 2 : on retrouve les quatre types de barre de vie (santé, barrière, bouclier, armure) et la capacité de certaines compétences, armes ou mods à impacter nos dégâts selon le type. Il faudra bien entendu choisir ses squadmates en fonction de ses propres faiblesses (étant adepte, on manque de moyens pour se débarrasser des boucliers ; choisir un personnage disposant de la compétence Overload et le développer de façon adéquate est alors un très bonne idée) et profiter du système de pause active toujours disponible mais qui ne sera indispensable que dans les plus hauts niveaux de difficulté.

Au niveau de l'aspect RPG, on retrouve toutes les armes de Mass Effect 2 plus un certain nombre de nouvelles. Celles-ci ont toutes des stats différentes et sont améliorables grâce à un système de mods tandis que le système d'armure est resté, lui, totalement similaire à celui du deuxième opus. Notez que le port d'arme n'est plus déterminé par une classe de personnage : toutes les classes peuvent porter toutes les armes mais celles-ci ont désormais un poids, et plus vous trimbalez un poids important, plus le cooldown de vos pouvoirs sera important. C'est un bon moyen de créer des variantes de personnalisation au niveau des classes. En effet un soldat n'embarquant qu'un fusil d'assaut pourra profiter beaucoup plus souvent de son bullet time par exemple. On déconseillera par contre à un biotique pur de se balader avec une armurerie sur le dos.
La fiche de personnage a elle aussi été enrichie (notamment par l'apparition de deux choix d'amélioration à partir d'un certain palier, et de nouvelles lignes de compétences) et arrive enfin à un compromis entre la fiche très sommaire de Mass Effect 2 et celle relativement mal fichue de Mass Effect 1. Du reste, il est toujours possible d'ajouter à la fiche de personnage une ligne de compétence bonus mais également d'upgrader ses statistiques grâce à des objets qui vous offriront le choix entre deux bonus différents.

Au final, Mass Effect 3 continue sur la lancée de son prédécesseur et demeure très orienté action tout en enrichissant le côté personnalisation créant ainsi le gameplay le plus convaincant des trois opus. Mais n'espérez pas trop retrouver l'exploration grisante des villes du premier Mass Effect, car seule la citadelle, encore épargnée par la guerre, et le Normandy vous donneront l'occasion de vous reposer.
Mass Effect 3
Mass Effect 3
Mass Effect 3

Si l'évolution graphique de Mass Effect 1 à Mass Effect 2 était réellement importante, Mass Effect 3 se contente à peine d'améliorer les personnages. La qualité graphique est au rendez-vous mais le moteur commençant légèrement à vieillir, certaines textures sont touchées par la disgrâce et certains personnages humains ne sont plus aussi impressionnants qu'à l'époque. Cependant, au niveau de la direction artistique et de la mise en scène, Bioware fait une fois de plus l'étalage de son talent. Tous les lieux ont une identité et une atmosphère incroyable rendant parfaitement la diversité culturelle en permanence mise en évidence dans l'univers Mass Effect. Les instants de contemplation restent par là-même au rendez-vous, malgré des graphismes qui commencent à dater. Les animations sont quant à elles totalement satisfaisantes lors des dialogues et des cinématiques, beaucoup moins lors des combats. Heureusement, comme son aîné, le jeu est extrêmement fluide sur PC et ne contient que très peu de bugs. On terminera par l'ergonomie du jeu, et la fameuse barre espace. Cette touche ma foi fort sympathique vous servira à presque toutes les interactions (roulade, coversystem) occasionnant parfois des morts débiles... Il y a beaucoup de touches sur un clavier pourtant...
Bioware et EA se sont cette fois-ci offerts un compositeur travaillant dans l'industrie du cinéma : Clint Mansell (Requiem for a Dream, Black Swan) à la bande son. Celui-ci a d'ailleurs réussi à capturer l'essentiel de l'esprit de la licence, l'essentiel de l'émotion diffusée par les différentes scènes pour fournir une bande-son d'exception, soutenant la mise en scène à tout moment. De nombreux thèmes de Mass Effect 2 et de ses DLC sont également de la partie pour notre plus grand plaisir.

Au niveau du contenu, Mass Effect 3 propose environ 35 heures de jeu dont 20 de principale, 10 d'annexes mises en scène et très scénarisées et 5 de mini-annexes consistant le plus souvent à aller explorer la galaxie en utilisant le système de scan. Bien entendu la replay value est à associer au nombre de playthrough que vous avez fait lors des précédents opus, car je me répète, le jeu perd une immense partie de son intérêt si l'on n'importe pas son personnage. A noter qu'un mode multijoueur coopératif pas franchement original (qui se résume globalement à un mode Horde) ni franchement profond, qui pourrait éventuellement convaincre les plus accros à la licence, est disponible.

Dernière chose, derniers mots, dernières phrases... C'est un jeu EA et qui dit EA, dit politique horrible, dit DLC day one, dit Origin. Les gamers sont en colère, oui ! Cette protestation est bien peu de chose face à la montagne de dollars qu'Electronic Arts doit probablement empocher grâce à ça. Mais bon Sherpard et ses alliés sont aussi bien seuls face aux Reapers et pourtant...
Mass Effect 3
Mass Effect 3
Mass Effect 3
Quand on joue à ME3, passées deux premières heures troublantes, on sent la maîtrise de Bioware par rapport à l'univers dont ils avaient passé deux épisodes à construire. En approfondissant le background, la direction artistique, les personnages, la narration et la mise en scène, le studio canadien a su extraire l'essence de la licence et la refourguer puissance mille. On aime cet univers, on s'attache à ses personnages, à son histoire, pour ressentir une implication rarement atteinte dans un RPG. On virevolte au gré des explosions, des batailles épiques, des sacrifices glorieux, des morts tragiques, porté par la narration et l'écriture fantastique de Bioware qui, à peine éraflée par quelques clichés mal venus, souffre d'une inexplicable faiblesse au niveau de la fin. Si celle-ci partait d'un bon concept, elle échoue à apporter ce qu'elle aurait dû apporter, à cause d'un traitement confus de sa toute dernière cinématique ; étonnant, au vu du reste du jeu. Quoiqu'il en soit, Mass Effect 3 est un divertissement de haute voltige, à se procurer et à dévorer.

11/03/2012
  • L'univers ME à son paroxysme
  • Des personnages plus crédibles et plus attachants que jamais
  • Gameplay efficace et dynamique
  • Réel sens de la progression dramatique et de la mise en scène
  • Implication totale
  • Exploration toujours de côté
  • Cinématique finale un peu ratée
  • Système de scan
8

GRAPHICS 3.5/5
SOUND/MUSIC 4.5/5
STORY 4.5/5
LENGTH 3/5
GAMEPLAY 4/5
Mass Effect 3 > Commentaires :

Mass Effect 3

8
9

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
voir aussi Commentaires play3 [2] pstore [0] wiiu [0] xb360 [14]
8 commentaires sur PC
GreyEsper

le 21/04/2014
Edité le 22/04/2014
9_5

Une très bonne conclusion pour l'une des meilleures séries dans le monde vidéoludique. La dernière aventure de Shepard et de ses compagnons est une vraie réussite sur quasiment tous les plans. En ce qui me concerne, ME3 est meilleur que ME2, et meilleur que ME1 sur certains points.

Je ne vais pas m'attarder sur les divers aspects du jeu, car rien n'a pas vraiment évolué depuis ME2. Graphiquement rien n'a vraiment changé entre ME2 et ME3 (pas de réelle évolution en ce qui me concerne), le gameplay reste un mélange de RPG et de TPS dont les mécaniques diffèrent très peu comparé aux autres opus, etc. J'aimerai tout de même saluer la travail de Sam Hulick et des autres compositeurs qui nous ont livré une très bonne OST (probablement la meilleure de la saga).

J'aimerais pour finir encore dire un mot sur la fin du jeu sans trop spoiler. La fin du jeu ne m'a pas satisfaite: non pas qu'elle soit naze ou qu'il n'y ait que 4 fins possibles, mais parce que le fameux objectif des Moissonneurs ne rime à rien. Je m'attendais à quelque chose de moins classique de la part de Bioware, quelque chose de plus recherché en ce qui concerne l'existence des Moissonneurs.

Et pourtant, je ne suis pas déçu du voyage. Après 150 heures de jeu consacré à ME1/ME2/ME3, je me suis attaché à l'équipage du Normandy. J'ai adoré sillonné l'espace pour en découvrir plus sur cet univers riche et fascinant que nous a offert Bioware. J'ai vraiment eu l'impression de faire parti de l'aventure et c'est là toute la force de cette saga. La fin de ME3 m'a laissé sur ma faim, mais tout le reste m'a comblé: personnages haut en couleur, scénario intéressant, univers riche et cohérent, gameplay dynamique... Un BGE qu'il se faut de faire, tout simplement.


Faizon

le 19/05/2013
9
Très belle conclusion pour la saga, cohérente et fort bien menée, avec une densité ludique et narrative d'une magnifique ampleur, et une qualité d'écriture et de construction qui semble supérieure à celle du second volet. Une façon très réussie de clore la trilogie, avec même quelques choix audacieux au passage.
Azharh

le 20/07/2012
10
Mass Effect 3 est la conclusion que l'on attendait pour cette fantastique saga qui est, à mon sens, une des plus grandes réussites de Bioware.

Mass Effect 1 m'avait ébloui avec un background profond et soigné, une ambiance exceptionnelle, un gameplay très sympathique, renouvelant un genre A-RPG sur lequel beaucoup se cassent les dents...

Mass Effect 2 m'avait plongé dans l'aspect complexe des relations galactiques, et notamment la dualité humaine Alliance/Cerberus.

Mass Effect 3 nous plonge au coeur d'un conflit galactique qui couvait depuis le premier volet... Pour se terminer sur un final que j'ai trouvé, même avant l'Extended Cut, très original et concluant la saga à merveille. Il est vrai cependant que cette fin avait un goût d'inachevé, et il faut tout de même saluer l'effort de Bioware, qui a enrichi la fin d'un DLC gratuit, qui pourrait se présenter comme un Epilogue, pour ne pas quitter nos héros trop brutalement... avoir quelques nouvelles quoi

Les éléments à retenir pour ce volet sont :

* Un background galactique toujours très riche et présent
* Une sensation - encore plus important que pour ME2 - que nos choix des épisodes précédents impactent le jeu
* Des alliés récurrents toujours aussi séduisants
* Une OST somptueuse et immersive
* Des décors magnifiques (même si souvent apocalyptiques)
* Une mise en scène pour les cinématiques-clé très émouvante

Ajouter (grand classique d'EA) un mode multijoueur collaboratif sympa (même si loin d'être passionnant).

Bref, encore une réussite de Bioware pour une saga qui se présente comme exemplaire... En espérant que l'éditeur continue sur sa lancée pour les jeux qui suivront, de cette licence ou d'autres... Et en espérant aussi que cela donne des idées à d'autres développeurs... ^^
grikarfyn

le 24/04/2012
Edité le 24/04/2012
8
Je ne fais pas partie de ceux qui trouvent la fin moisie, au contraire elle m'a satisfait. Comme ça c'est dit ^^.

Conclusion superbe pour cette trilogie SF maîtrisée de bout en bout. Si l'orientation action de ME2 m'avait un peu lassé ici elle se justifie complètement en offrant rythme et implication totale aux joueurs qui parviendront à s'immiscer dans cet univers d'une très grande richesse et aux personnages complexes.

Techniquement bon mais toujours perfectible, ambiance au top, gameplay bien huilé quoiqu'un peu lent, il ne manque finalement qu'un peu plus de touche RPG (à la ME1). Le reste étant tout de même de très haut niveau pour une expérience que je conseille fortement.
Petrus

le 23/03/2012
Edité le 23/03/2012
8
Bon ben voilà c’est fini !

Il est toujours difficile de parvenir à la fin d’une telle saga, de se dire qu’on ne retrouvera plus Sheppard et ses compagnons dans leur lutte homérique contre les Moissonneurs… mais que ce fût bon !

Contrairement à d’autres, j’ai été pris dès les premières minutes du jeu (le simple fait de revoir Shepard et le Normandy et c’était reparti), même s’il est clair que le jeu monte en puissance jusqu’à un final dantesque. Attention je ne parle pas ici de la fin en elle-même, qui est ridicule. Il est difficile d’en parler sans spoiler mais sachez qu’elle balaye d’un revers de main tout ce que vous avez pu accomplir dans les 3 jeux ainsi que le fondement même du jeu (vos choix qui affecte votre univers, vos options et vos fins). En gros, les joueurs s’attendaient à une fin à la Mass Effect 2 (en plus élaboré, on arrivait quand même à la conclusion de la saga), ils en ont eu une à la Deus Ex. Elle est également limite mensongère : rappelez vous le plan initié par une conscience supérieure que vous ne pourriez jamais espérer comprendre, c’est du moins ce que prétendais les moissonneurs au cours de nos brefs échanges précédents, ben il est expliqué en 30 secondes et se paie même le luxe d’être contredit à plusieurs reprises selon vos choix de jeu). A ce titre, un scénario « alternatif » circule sur le net, réel ou fake, il est en tout cas beaucoup plus crédible et conforme à l’esprit de la saga, dès lors pourquoi ? (un petit syndrome Dragon Age 2 avec un temps de développement insuffisant ? si c’est le cas Bioware, que j’adore au demeurant, est sur une pente glissante, déjà que leur politique de DLC est loin de faire l’unanimité…).

Hormis ce gros point noir, on retrouve tout ce qui avais fais la force de Mass Effect, un background énorme et cohérent (même s’il commence à être familier), des choix plus cornéliens que jamais, quelques scènes de bravoures inoubliables, un système de combat perfectible (le système sprint/se mettre à couvert, insupportable dès que l’on essaie de se replier) mais fun, une direction artistique et des personnages toujours au top (bien que les nouveaux venus soient clairement un ton en dessous : Vega, Cortez…).

Bref, même si je fais partie des légions de joueurs qui ont été plus que déçus par la fin d’autant que c’est encore frais, ce Mass Effect 3 reste quand même un grand jeu qui vient clôturer (maladroitement) une immense saga !
Luckra

le 18/03/2012
8
Mass Effect 3 vient conclure la saga SF de Bioware.

Graphiquement, on retrouve le même moteur que ME2. Si la DA, l'ambiance visuelle et la mise en scène sont toujours au top. Les animations commencent à vieillir et certaines textures sont tout bonnement immondes. Dommage dans certaines cutscenes mais rien de gravissime cependant.
Musicalement, la quasi-totalité des thèmes sont repris de ME1 et 2. Les seuls morceaux nouveaux (de Clint Mansell assurément), tous piano et violons sortis, cherchent à nous faire tirer des larmes. Manque de pot, l'essai reste surtout pathétique.
Contrairement à ME2, ME3 se concentre sur le scénario au détriment des personnages. Et les amateurs de bonne SF qui explosent de partout et de combats épiques vont être servis. Trois nouveaux PNJ et 2 nouveaux compagnons (dont le plus intéressant est en DLC, bravo) viendront gonfler le casting de ME1 et 2 combinés. Tout le jeu est une conclusion de la saga, chaque quête annexe ou principale viendra conclure l'histoire d'un personnage de la saga. Dommage que plusieurs passages débordent de pathos à en vomir. Que ce soit le début du jeu, les retrouvailles avec certains personnages ou un passage à la fin, l'audience visée est claire et je n'en fait pas partie.
La fin est convenue, grand spectacle, bien orchestrée et dans l'ensemble attendue. Je ne comprends pas vraiment pourquoi elle a fait tant de vagues sur le net mais après ça, je n'ai pas envie de suite directe ou de DLC pourris.
Le gameplay est un c/c de ME2, mêmes combats, mêmes compétences, ennemis aux 3/4 déjà vus dans les épisodes précédents. On est en terrain connu, c'est efficace.

ME3 est une bonne conclusion à la saga de Bioware, sans surprises mais efficace. Avec un net focus sur le scénario, pas forcément intéressant ni original mais extrêmement bien mis en scène, j'ai largement préféré ME2 qui nous présentait plutôt un casting coloré.
Ds108j

le 18/03/2012
Edité le 18/03/2012
10

Bon....

Tout le monde disait qu'il était dans la lignée du 2 que j'avais moyennement apprécié. Et bien je trouve que le scénario, voir shepard fragile, les musiques, certains combats, l'avenir des compagnons, tout ça me permet de lui donner cette note, car pour moi, c'est une fin épique à une trilogie épique.


Riskbreaker

le 13/03/2012
Edité le 01/06/2013
8_5
Mass Effect 3 partait mal. Très mal.
Les deux premières heures nous plongent au beau milieu des pires clichés qu’il soit. Dialogues sommaires, inintéressants, mise en scène moyenne, apparition du gamin sur fond de violons et piano et gros problèmes graphiques (lumières et aspect carton-pâte horrible).

Heureusement, petit à petit, le jeu gagne en crédibilité. On retrouve des missions tirées du gameplay de Mass Effect 2, donc très bourrins, mais efficaces et fun. La narration reprend ses lettres de noblesse, on retrouve petit à petit ce qui faisait le charme du premier et deuxième opus et on commence à rentrer dans l’histoire et les enjeux globaux.

Et puis… passé la dizaine d’heures et le passage sur Tuchanka, le soft prend une tout autre tournure à mon sens. Les missions gagnent en intensité et en originalité et on commence à s’en prendre plein la gueule à chaque nouvel atterrissage. Mention spéciale à toute la partie sur les Geths, sidérante du début à la fin. De même sur la planète des Asari comme tout le passage ciblant Cerberus. C’est riche en rebondissements, en émotions et on lâche difficilement le clavier.
Quant à la fin, je conçois qu’elle fasse jaser sur le net. On a droit à une sortie ouverte laissant place à l’interprétation et à la satisfaction personnelle selon nos idées. Très bonne idée pour terminer une série de SF mais qui convient forcément très mal à tous les joueurs demandant un finish concret et riche en explosions. Cependant, j’ai terminé le jeu avec le sourire sans me dire que la série est gâchée, bien au contraire. Elle se termine de la meilleure manière qu’il soit, sans trop tomber dans la facilité, sans trop en faire. Une fin… fine.

Techniquement, le moteur de Mass Effect 3 commence à accuser le coup. Textures au premier plan cradingues (vêtements, sol, craquelures, etc), wallpapers de fond pas toujours de bonne qualité et quelques effets de particules relativement moches.
Cela dit, la pâte graphique est telle qu’il arrive à nous surprendre et nous décrocher la mâchoire sur bien des panoramas. Les graphistes ont vraiment tout donné pour cet épisode et tant au niveau de la variété des environnements que de la touche finale, on en prend vraiment plein la tête. Mass Effect 3 est donc… beau, oui.
Reste cette OST, mi-figue, mi-raisin, alternant entre la qualité sonore de ME1 et ME2 et quelques nouvelles compositions très hollywoodiennes (merci Clint Mansell) visant à nous tirer quelques larmes. Complètement raté au début de l’aventure, l’OST s’intègre finalement parfaitement au jeu et arrive à nous procurer de bonnes doses d’émotions en fin d’aventure.

Au final, Mass Effect 3 m’a ravi. Un vrai bon jeu pour terminer une trilogie majeure du jeu vidéo. Un titre dont j’étais très craintif, m’imaginant les pires scénarios et bourdes à la Dragon Age 2, mais non. Bioware a réussi à se démarquer une fois de plus et nous fournit un titre de qualité, tant au niveau narratif que visuel. On en sort convaincu et rassasié. Pour moi, le meilleur de la série, un titre que j’aurai du mal à oublier.
41 active users (4 members, 37 guests, 0 anonymous member)
Online members: Canicheslayer, Magus, Toki, yusuke
Legendra RPG V4.8 © Force 2014 - Legal Mention
Webmaster : Medion