bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Final Fantasy: All the Bravest > Articles > Review

Final Fantasy: All the Bravest

incrpg ios europe
Final Fantasy: All the Bravest
Final Fantasy à toute berzingue !
Après la déception induite par la levée de rideau sur ce jeu tant attendu à cause du "Bravest" de son titre. Il ne nous restait plus qu'à franchir le pas et plonger dedans pour pouvoir, ensuite, tout vous révéler dessus. Arnaque ou véritable jeu ? Voici quelques pistes pour ce Speed Final Fantasy, mais ce sera surtout à vous de vous faire votre avis final.

Plus de papier...

On dit régulièrement d'un jeu/film/autre, pour se moquer de sa pauvreté, que son scénario a été écrit sur une feuille de papier hygiénique. Dans le cas de ce FF: ATB, si l'on peut mettre en doute la matière du support d'écriture, il est cependant évident que le nombre de lignes composant le-dit scénario aurait largement tenu sur le support tant décrié.
Pour faire simple, lors d'une pleine lune, des mondes sans liens se retrouvent alors liés. Forcément, des méchants de tous les univers profitent de l'occasion pour s'associer et festoyer sur le dos de la population. C'est alors que des gentils d'origines tout autant disparates décident de s'associer à leur tour pour mettre une déculottée monumentale à cet immonde amas de méchants. Le joueur prend le contrôle de cette horde sans fin de gentils pour des rixes d'une ampleur, annoncée, jamais vu jusqu'alors dans un Final Fantasy.
Final Fantasy: All the Bravest
Final Fantasy: All the Bravest
Final Fantasy: All the Bravest

Un gameplay que l'on recherche encore

Ni classique ni stratégique ni rien du tout, le genre de ce Final Fantasy est une véritable plaie à décrypter. Le gameplay du jeu se limite à tapoter (ou slasher) nos unités à l'écran pour attaquer les adversaires visibles puis à attendre que leur ATB se recharge pour recommencer. Pas de gestion d'inventaire, pas de gestion de l'équipe, pas de gestion des skills ni de l'avancement, le joueur ne décide rien. Le niveau de puissance de votre armée se jauge à partir du niveau général du joueur (maximum 99) et de son nombre d'unités.

Sans rien faire d'autre que farmer du mob, vous serez riche (chaque combat rapporte des Gils, qui n'ont aucune utilité autre que représenter un score avec un ranking mondial) et accumulerez de l'expérience pour grimper en niveau. Si vous verrez bien le chiffre de points d'expérience gagnés, vous ne saurez pas où vous en êtes pour le niveau suivant. En même temps, cela grimpe vite. Une fois au niveau 99, vous aurez 32 unités en combat tandis que le maximum est à 40. Les 8 derniers slots se débloquent en postant un message sur Twitter ou Facebook, un slot est disponible par jour. Oui, vous gagnerez en puissance en faisant de la pub pour le jeu sur les réseaux sociaux.
Final Fantasy: All the Bravest
Final Fantasy: All the Bravest
Final Fantasy: All the Bravest

Avec un peu de pratique, on s'en sort

Les actions du joueur vont donc simplement se limiter à du "frottage" d'écran (technique à mon sens bien plus efficace que celle du "tapotage") pendant les quelques heures nécessaires à la complétion du jeu. Ensuite, par attrait des succès ou du scoring, le joueur pourra persévérer sur le titre pour, au choix, amasser le plus de gils possible, trouver tous les monstres et compléter le bestiaire, farmer les monstres pour compléter l'inventaire ou encore essayer de faire le plus de dégâts possible en activant la fièvre. Le mode fièvre peut s'activer toutes les 3 heures et permet d'attaquer sans relâche, la jauge ATB de vos unités étant perpétuellement pleine, pendant une courte période. A noter que chaque objet que vous obtiendrez d'un monstre viendra ajouter son bonus aux unités concernées (pas d'équipement à gérer). Si vous avez, par exemple, une épée qui donne un +4 en attaque aux chevaliers et aux guerriers, les deux auront définitivement +4 en attaque. Pas de doublons cependant, chaque monstre peut laisser un ou deux objets distincts, mais vous ne les obtiendrez qu'une seule fois.

Le jeu ne propose aucune difficulté particulière, patience et leveling sont les mots-clés assurant la victoire. Vous parcourrez différents mondes découpés de manière identique (monstres normaux -> demi-boss -> monstres normaux -> boss) pour atteindre finalement un dernier monde regorgeant de boss avec beaucoup de points de vie et d'attaques de zone sur votre armée. Chacune de vos unité ne possède qu'un seul point de vie, une seule attaque d'un adversaire suffira à l'éliminer de l'écran. Une fois tout le monde mort, pas de Game Over, le jeu sera juste en attente de l'arrivée d'un nouvel héros dans votre équipe. En combat, une jauge vous permet d'anticiper un peu cela, toutes les trois minutes un héros arrive. Comme pour le reste, sa classe et sa position dans votre armée sera aléatoire. Vous ne pouvez que gagner vos combats, avec de la patience, parfois même énormément de patience tellement certains boss sont riches en PV.
Final Fantasy: All the Bravest
Final Fantasy: All the Bravest
Final Fantasy: All the Bravest

Pas de punition mais quelques incitations

Tout ce jeu tourne autour d'un principe temporel, le mode fièvre toutes les trois heures, la jauge ATB de vos unités et l'arrivée d'un héros toutes les trois minutes, ces chronomètres sont en temps réel et continuent de tourner même quand on n'est plus dans l'appli. Donc, pour faire face à un boss particulièrement retord, on peut simplement jouer à un autre jeu le temps que notre armée soit entièrement reconstituée (et pourquoi pas profiter d'un mode fièvre à notre retour). Mais il faut de la patience pour cela.

C'est alors que le jeu vous incite à la dépense, pour quelques centimes d'euros, vous pourrez acheter des sabliers. Ces items vous permettent de ramener toute votre armée sans attendre. Le jeu vous en offre 3 au départ mais il n'y a aucun autre moyen d'en obtenir en jouant, il faut payer. Pour les plus impatients, la tentation sera grande. L'ensemble peut paraître énervant quand on se rend compte que la quantité astronomique de gils accumulée en jouant n'a aucune utilité à côté. Et, pour les joueurs en voulant toujours plus, il est possible d'acheter trois cartes supplémentaire pour quelques euros. Ces "mondes" supplémentaire (importés de Final Fantasy VII, X et XIII) vous fourniront de nouveaux monstres pour un second bestiaire et compendium d'items à remplir à leurs tours. La dernière dépense se trouvant dans les 35 personnages "premium" achetables en plus des 30 que vous obtiendrez naturellement en jouant. Attention, vous ne choisirez pas le personnage, celui obtenu étant aléatoire (mais pas de doublons non plus, avec 35 achats, vous aurez les 35 personnages et le succès qui va avec, oui, c'est un peu un succès payant).
Final Fantasy: All the Bravest
Final Fantasy: All the Bravest
Final Fantasy: All the Bravest

Un peu de déception

Si le titre propose quelques bonnes idées, elles ne sont finalement que virtuelles. L'idée de composer une armée de 40 personnages parmi 30 classes (+35 avec les premium) était séduisante et pouvait laisser entrevoir un brin de stratégie devant des boss monstrueux. Mais la réalité est tout autre : tout est aléatoire. Il arrive même que l'on se retrouve avec quarante fois la même unité. Pour la stratégie on repassera, le jeu est bourrin comme jamais un FF ne l'a été. Chaque unité a beau devenir plus forte avec la montée en niveau, leur action ne change jamais, on assiste toujours à la même attaque, ce qui est plutôt lassant. Le seul point un peu technique exploitable pour le joueur se trouve dans l'utilisation des personnages. Quand ils lancent leurs attaques, ils sont intouchable par les ennemis le temps de cette attaque. Il est donc théoriquement possible d'esquiver les attaques, en pratique, vous y arriverez de temps en temps, mais ce n'est définitivement pas une stratégie viable.

Et ce n'est pas sur tout le reste que le jeu pourra vous éblouir. Les sprites, les musiques et les cartes, tout est repris d'anciens Final Fantasy. Il n'y a aucune cohérence derrière l'enchaînement des mondes et des monstres, ni de travail d'écriture derrière le scénario d'ailleurs. Bref, ce jeu propose un contenu très pauvre, probablement trop pauvre même.
Final Fantasy: All the Bravest
Final Fantasy: All the Bravest
Final Fantasy: All the Bravest
Final Fantasy: All The Bravest n'est, en fait, qu'un petit jeu mobile comme tant d'autres, orienté scoring et ne proposant finalement rien de plus. Il est un bien piètre RPG et représente tout au plus un passe temps potentiellement amusant correspondant relativement bien aux standards de la plateforme. Cependant, pourquoi, sur votre iPhone, jouer à ce jeu plutôt qu'un autre ? Si vous êtes un véritable fan ou un nostalgique des anciens Final Fantasy, jouez plutôt aux anciens Final Fantasy. Ils sont d'ailleurs disponibles sur le support.

11/02/2013
  • Une armée de 40 unités
  • Le fun du mode fièvre et de la frottatitude
  • Le scénario
  • Le gameplay sous-exploité
  • Trop pauvre et court
3

GRAPHICS 2.5/5
SOUND/MUSIC 3/5
STORY 0.5/5
LENGTH 2/5
GAMEPLAY 1/5
Final Fantasy: All the Bravest > Commentaires :

Final Fantasy: All the Bravest

3
1.5

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
voir aussi Commentaires and [2]
4 commentaires sur iOS
Rugal69

le 06/01/2014
1
Heureusement qu'il est gratuit !!
jeu vraiment pas terrible !!
pas d'histoire, pas de gameplay, pas de durée de vie !! en gros rien de rien !
Canicheslayer

le 08/03/2013
Edité le 18/05/2013
3
+- Pourquoi je n'arrive pas à m'arrêter de jouer alors que le "système de combat" est simpliste et ultra répétitif ?
+- Sympa de retrouver ses personnages favoris des FFs...même si on ne peut rien choisir lors de l'achat !
+- L'effet nostalgie fonctionne...un temps.

-- aucun scénario
-- Très, très court
-- Un gros piège à pognon (dans lequel je suis tombé...bien entendu) sachant que l'application n'est pas donnée au départ !


Technique : 4
Bande son : 7
Scénario : 1
Durée de vie : 2
Gameplay : 4,5

Note % : 34 (?)
Herbrand

le 03/03/2013
Edité le 09/03/2013
1
All the Bravest ne doit son intérêt qu'au sentiment de nostalgie ressenti à l'écoute des musiques du jeu et la vue des héros/ennemis tirés de la librairie Final Fantasy. Avec son gameplay qui se limite à toucher l'écran sans stratégie, son scénario inexistant et sa durée de vie archi-courte, il ne vaut pas le buzz qu'il génère et encore moins son prix. A éviter absolument.
Luckra

le 05/02/2013
1
Si le jeu était totalement gratuit, j'aurais peut être mis plus pour la bouffée de nostalgie que causent les graphismes et la musique malgré le non gameplay du "jeu".
Mais vu son prix et vu la monétisation horrible du titre, je vois pas quoi mettre d'autre.
27 active users (3 members, 24 guests, 0 anonymous member)
Online members: Bao, Ushiwaka, yusuke
Legendra RPG V4.8 © Force 2014 - Legal Mention
Webmaster : Medion