bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Wild ARMs > Articles > Review

Wild ARMs

crpg play amerique
Wild ARMs
Filgaia needs you
Avant la vague de folie RPG ayant touché tous les possesseurs de Playstation avec la sortie de Final Fantasy 7, il y avait eu Wild Arms aux USA et au Japon. En Europe, il fut traduit et mis dans les boutiques après la sortie du mastodonte, vous comprendrez aisément pourquoi.
Malgré les avis favorables de la presse vidéoludique à son égard, le jeu rencontra un relatif succès. Il faut dire que passer après Final fantasy 7 était une tâche ardue, surtout quand la plastique rappelle plus un croisement d'un RPG SNES et d'un jeu Jaguar que le mythe de Squaresoft.

Trois héros, un groupe

Après une intro vous mettant dans le bain en vous narrant une histoire vieille de quelques siècles où les races s'allièrent pour vaincre les démons (faut attendre et laisser tourner à l'écran titre après le dessin animé pour la voir et je vous le conseille tant elle est belle scénaristiquement et importante pour la suite du jeu) vous arrivez dans le jeu. Vous avez le choix entre trois persos (Rudy l'orphelin, Jack le chasseur de trésor et Cecilia la fille de service mais l'ordre choisi n'aura aucune importance et évidemment ils se regrouperont bien vite après leur quête personnelle. L'histoire prend place sur le continent de Filgaia qui est plongé à nouveau dans les ténèbres. Les démons semblent devoir à nouveau venir pourrir la terre de leurs actions néfastes, c'est pourquoi les gardiens de Filgaia ont invoqué l'aide de trois jeunes guerriers pour sauver le planète (bah oui c'est ceux que vous jouez hein). Les trois personnages principaux vont donc se rencontrer dans la ville d'Adlehyde. A partir de là des intrigues diverses vont amener nos amis à se rendre compte de l'inéluctable : la Terre encourt une grande menace. Quelle originalité me direz vous ! Mais n'est-ce pas le lot de tant de RPG ?

Ceci dit, le scénario est vraiment bien ficelé et comporte de bien bonnes idées.
Wild ARMs
Wild ARMs
Wild ARMs

Classique

Sachez que ce jeu n'a pas vraiment innové dans le domaine du Classical-RPG. On a donc droit à l'alternance villes/donjons recélant de monstres en tout genre. Dans les lieux on trouve de très nombreuses énigmes qui mettront souvent vos méninges à rude épreuve. Mais, rien d'insurmontable pour les pros comme moi (et encore moins quand on le prend avec modestie voyez vous).
Le seul petit problème, mais de taille, est la fréquence des combats , qui déjà est très élevée quand on marche, ce qui énerve d'autant plus pendant une énigme ! Imaginez avoir un combat tous les quatre pas, une fréquence digne des premiers RPG de l'ère 16 bits, et nombreux seront les joueurs rebutés.

En ce qui concerne les combats - bien sur aléatoires, on ne voit pas les ennemis à l'avance sur la carte - c'est au tour par tour classique avec des menus sont sous forme d'icône avec les traditionnelles attaques, magies, fuite et objets. Vous pourrez également utiliser des actions spéciales que vous devrez recharger, comme par exemple le bazooka de Rudy. Ce type d'armes (appelées ARMS, d'où le titre) peut être boosté en ville, où vous aurez également l'occasion de recharger et d'augmenter le nombre de munition. Ce type d'attaque limitée étant dévastateur, je vous conseille de le garder pour les boss.
Au fur et à mesure des tours une jauge se remplit vous permettant de taper plus puissamment et d'invoquer les gardiens que vous avez récupérés.
Cependant, les affrontements sont assez mous, et couplé à leur grande fréquence, on y passe la majeure partie de son temps de jeu. Notez bien que ce serait sans grande conséquence si ils étaient passionnants et prenants, mais c'est loin d'être le cas.
Wild ARMs
Wild ARMs
Wild ARMs

Mais! C'est moche!

Mais le gros défaut du jeu c'est sa technique. Mon dieu quelle laideur dans les combats. La Playstation n'était pas une foudre de 3D (comme toute la génération 32 bits du reste) mais imaginez le premier RPG en 3D, c'est vraiment immonde, de plus le tout est très mal animé. Résultat, on a vraiment mal au cœur en faisant les combats. Heureusement le reste du jeu, sans être transcendant, est plus que correct en adoptant une 2D très mignonne.
Au niveau des musiques c'est très inégal : certaines tuent carrément et je ne peux m'empêcher de citer le thème d'introduction sifflé, mythique, qui a marqué une génération de joueurs. Hélas, ces tueries côtoient quelques musiques insipides et répétitives qui donnent envie de lâcher la manette de d'aller prendre de l'aspro 500™. Celle des combats en fait partie, ce qu'on appelle depuis le "syndrome Chrono Cross". Heureusement, celles des villages sont souvent très belles, assez calmes et relaxantes. En revanche, les bruitage essuient le même constat que les graphismes: ça a diablement mal vieilli. Au début, ça amuse, à la longue, ça irrite.

Pour une finir sur une note plus positive, et c'est sûrement ce dernier point qui m'a fait poursuivre le jeu, le scénario est carrément dément et sauver Filgaia devient une quête complexe et envoûtante, sûrement le meilleur atout de ce modeste RPG. Enfin, la durée de vie est honnête, environ une trentaine d'heures pour la quête normale (ce qui implique qu'il y en a des annexes, bien évidemment).
Wild ARMs
Wild ARMs
Wild ARMs
Wild Arms a vraiment très mal vieilli mais possède encore quelques atouts pour les fans de RPG purs et durs, dont quelques musiques exceptionnelles et une ambiance Western sympa.
Les autres, passez votre chemin...

??/??/????
  • Une ambiance enchanteresse
  • Bon scénario
  • Quelques musiques sublimes
  • Combats horribles
  • Répétitif
6

GRAPHICS 2.5/5
SOUND/MUSIC 3.5/5
STORY 4.5/5
LENGTH 4/5
GAMEPLAY 3/5
Wild ARMs > Commentaires :

Wild ARMs

6
7

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
voir aussi Commentaires and [0] pstore [0]
33 commentaires sur PlayStation
Pwyll

le 28/07/2014
7_5
Des fois, les développeurs sont un peu moins stupides que d'autres et voulant faire de la 3D comme tous les autres. Bref, Wild ARMs c'est du RPG classique mais à l'ost fabuleuse et donc doté d'une ambiance géniale. On lui pardonne finalement vite son scénario un peu trop classique.
Elekami

le 31/05/2014
Edité le 13/06/2014
7_5
Wild ARMs tape dans le classique, mais du bon classique. Le choix de la 2D au détriment de la 3D est judicieux, car ici, elle est très bien maitrisée. L'aventure n'étonne pas par son scénario et sa mise en scène, mais profite néanmoins d'une OST magistrale qui a de quoi marquer les esprits... Le gameplay est lui aussi sans surprise, mais demeure efficace. Une bonne pièce du J-RPG, à faire !
Herbrand

le 02/07/2013
6
Fort de son ambiance western, Wild Arms déçoit pourtant par son scénario peu intéressant et la lenteur de ses combats. Les petites énigmes des donjons et le quintuor de méchants sont appréciables, mais ne l'empêchent pas de demeurer un RPG somme toute très moyen.
Bao

le 23/05/2012
3
J'étais super motivé au départ de voir la genèse d'une saga qui a une bonne place dans mon coeur (et le western, c'est pas exploité tous les jours), et j'ai vite déchanté.

Autant commencer par les points qui m'ont plus : cette introduction géniale et la bande son, remplie de thèmes vraiment puissants ( Into the Wilderness version premier épisode est ma version préférée du morceau!) et c'est à peu près tout. Peut être la 2D aussi et quelques effets de lumières sympathiques en combat... Sinon pour le reste la 3D est particulièrement laide, les combats sont incroyablement mous, longuets, fades voir même codés avec les pieds (combien de fois j'ai pris plus de dégâts APRÈS avoir lancé les sorts de défense?) et l'interface moisie aide pas. Toute la phase exploration est moribonde malgré la bonne volonté de coller quelques énigmes un tantinet recherchées, j'espérais vraiment voir de beaux trucs quand j'ai vu l'étalage des Tools par personnage... et bien non. Le scénario reste classique et relativement poussif, pas vraiment passionnant, heureusement que les personnages sauvent un peu le tout (mais quelle bêtise d'avoir rendu Rudy muet, personnage central à la fois dans l'histoire et l'unique trio jouable !). Mais mon plus grand mal aura été avec l'univers et l'ambiance, vraiment eu du mal à croire que l'alchimie western / sci-fi si bien réussie des épisodes PS2 trouve ses racines dans un jeu qui semble avoir eu peur de s'éloigner des capes et des épées de l'heroic-fantasy bateau. Un village d'indien, un bazooka et deux-trois chapeaux en équipement, ça ne suffit pas. On lui plaint la malchance d'être sorti après FFVII dans nos contrées (et si il est passé inaperçu c'est ptêt pas pour rien...) personnellement je suis heureux qu'il soit sorti avant au pays du soleil levant tellement c'est la différence entre le jour et la nuit. Ça aurait été un bon synonyme de série morte-née, sinon! Il parait que son remake sur PS2 vaut le coup, à voir. Plus tard.
Wave

le 14/12/2011
7
S'il fut l'un des premiers jeu de la PSone au Japon, il eut par contre la malchance de sortir après Final Fantasy VII dans nos contrées. Forcément, gagner l'affection du public devient alors nettement plus compliqué. D'autant que les lacunes techniques, parmi lesquelles d'horribles combats en 3D, ont joués en la faveur du hit de Squaresoft. Pourtant, WA dispose de nombreuses qualités, à commencer par son introduction sublime qui a réussi l'exploit de scotcher pas mal de joueurs et lui a attribué une solide réputation. L'ambiance Western est également très réussie et unique en son genre, tout comme sa bande sonore fantastique. On mentionnera également l'excellente idée de débuter en suivant les péripéties de trois personnages différents qui finissent par s'unir, ce qui permet de se lier avec chacun d'entre eux. Le soft emprunte également quelques énigmes à la Zelda qui nécessitent d'utiliser des objets précis pour se débloquer dans les donjons et jouit d'une aventure vraiment dépaysante qui parvient à donner le goût du voyage.
TheSpynhx

le 21/05/2011
7
Un jeu plein de charmes.
Zeckfried

le 16/01/2011
Edité le 16/01/2011
9
+++ Ambiance western limite désespérée, jamais retrouvé dans les autres épisodes
+ Superbe 2D

+- Scénario convenu mais efficace
+- Gameplay un peu fade et pas encore au point

- 3D horriblissime
maxff9

le 05/12/2010
9
Un jeu que j'ai vraiment adoré faire et qui restera dans ma mémoire pour très longtemps.
On tombe dans un univers riche au commande de 3 personnages à l'histoire bien distinctes qui devront s'allier pour terrasser la terrible menace démoniaque !

Si globalement le scénario semble un peu bancal, les scènes intermédiaires et les différents rebondissement le rendent nettement plus intéressant. On rencontre quelques personnages assez intéressant qui nous aideront dans notre tâche.

Les graphismes sont très jolis, vu du dessus. Les villes et villages rendent très bien. Les donjons moins... Les sons sont un peu horrible mais bon, on peut les oublier... (L'intro est mythique quand même !!)
Les graphismes en combat changent du reste, ils sont grave moches. Une sorte de 3D un peu buggée. Personnellement ça ne m'a pas trop choqué.

Le système de combat est cool, avec pas mal de compétences/magies différentes pour chaque perso en plus des invocations (faut y aller pour toutes les trouver !)

Durée de vie très correcte avec plein de petites quêtes annexes, dont certains bossent vous éclateront d'un mouvement de main. (boomerang flash <3)

Bref, pour moi un vraiment bon jeu à faire. On peut le trouver facilement en iso sur le net, pourquoi se priver ?
Yahiko

le 08/11/2010
4
L'intro déchire, mais le reste est juste chiant. Ca n'a rien de passionnant, rien de touchant, c'est plat au possible. Et en plus c'est moche. Bref à oublier.
BelXander

le 18/09/2010
6
Un jeu correct.
Les musiques et l'ambiance sont bien, et le scénario est pas trop mal.
Après, graphiquement c'est pas tip-top. Le gameplay quant à lui est assez réussi.
Bref, un jeu bien mais sans plus.
12 active users (0 member, 12 guests, 0 anonymous member)
Legendra RPG V4.8 © Force 2014 - Legal Mention
Webmaster : Medion