bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Earthbound > Game details

Earthbound

General Info

System : snes

Type : crpg

Player(s) : 1

Belong to group(s) : Mother

Also on : vcwiiu

Other name(s) : Mother 2: Gyiyg no Gyakushuu

Nom original : マザー2ギーグの逆襲


Developer(s) : HAL Laboratory, Ape

Chara-designer(s) : Kouichi Ooyama

Composer(s) : Hirokazu Tanaka, Keiichi Suzuki

Remaked/ported in show_hide
10
8.5
Classé Top#85 Legendra
Dans le top 10 de 18 members
71 members completed it (Average time: 37h)
29 members own it
4 members y jouent

japon 27/08/1994

Publisher : Nintendo

amerique 01/06/1995

Publisher : Nintendo

Legendra comment Earthbound ouvre des portes jusqu'alors jamais explorées et prend petit à petit une dimension surréaliste. Tel Alice au pays des merveilles, Earthbound nous embarque dans un autre monde en s'enfonçant dans un large terrier de lapin, sans se demander une seule fois comment diable il pourrait bien en sortir. Aujourd'hui encore, Earthbound est une pièce maîtresse du RPG, essentielle et totalement maîtrisée, sans le moindre équivalent (où alors il faudra aller voir du côté de chez Lovedelic et tâter Moon Remix et Endonesia) ; Mother 3 ayant pris une direction différente. Earthbound est tout simplement fascinant !
Earthbound > Commentaires :

Earthbound

10
8.5

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
voir aussi Commentaires vcwiiu [1]
19 commentaires sur Super Nintendo
BlackJowy

le 12/10/2015
7_5
Earthbound est aux RPG ce que sont les annales du disque monde à la littérature Fantasy

Pas vraiment de scénario, si c'est ce que vous recherchez, fuyez ! Par contre humour potache et dérision bien présents, ici on se moque de tout et surtout des RPG. Vous n'êtes pas un orphelin qui est en fait le héros de la légende avec une épée magique et un dragon badass, pas d'esprit magique pour vous montrer votre destinée et des peuples opprimés à sauver d'un mal inconnu blablabla ...

Ça change et c'est la le seul intérêt du jeu parce que sinon le scénario est vide, les menus inbouffables, il faut parfois faire un truc totalement absurde pour continuer (ne pas toucher la manette 3 minutes ...) et souvent y aller un peu au hasard pour avancer car aucun PNJ ne vous donnera la direction ...

Mais bon, Earthbound, c'est surtout un petit trip bien fun
Bahamut-Omega

le 26/09/2015
9
Finis Earthbound sur SNES, en 30-40 heures environ.

Conquis par l'originalité de ce jeu. Ce n'est pas tout les jours que l'on joue à une parodie de J-RPG faisant par la même occasion une critique humoristique sur la société actuelle. Où l'inverse ça marche aussi.
Mais même sans aller jusque là, c'est assez rare de trouver un J-RPG de cette époque se passant dans un univers contemporain, ça change pas mal de la med-fan.

Coté réalisation, c'est assez archaïque pour un jeu de cette période, mais la touche artistique unique masque pas mal ce défaut.
L'OST, en accord avec le jeu, est très spéciale, difficile de la décrire en faite. Si je l'avais écouté en dehors du jeu j'aurai détesté la moitié des pistes je pense. Mais dans le jeu ça colle parfaitement à l'ambiance et c'est même assez sympa.

Coté gameplay, tout est très archaïque façon DraQue. Mais dans le système de combat j'ai apprécier quelque chose d'assez original dans le calcul des dommages, les dégâts sont progressifs, nous laissant parfois le temps de soigner in-extremis un personnage, ou de terminer le combat, avant son K.O. Ça donne un peu de dynamisme au combat, tout en restant dans un système de tour par tour.

Mais le gros défaut du jeu à mes yeux, qui tien plus d'un choix artistique que d'un défaut technique je pense, c'est d'avoir choisi de parodier DraQue. L'ergonomie de menus est juste horriblement archaïque...
Astram

le 21/08/2015
10
Excellent RPG qui n'a pas vieillis d'un poil même aujourd'hui.
Aventure extrêmement longue, diversifié et plaisante sont au rendez-vous.
Let

le 11/03/2015
Edité le 11/03/2015
10
Quand une oeuvre veut transcender son média, des questions se posent et les premières étant est-ce que c'est fait d'une façon réussie ou plutôt est-ce que le jeu à vouloir aller plus loin que ce qu'il est ne se perd pas en route et oublie sa nature ? Dans les années 80-90, ces questions étaient quasi inexistantes et pourtant certains créateurs ont tenté l'expérience et parallèlement d'apporter des réponses. En l’occurrence ici, on parle de Shigesato Itoi, loin d'être un pur concepteur de jeux vidéo, cet écrivain de formation après un premier essai assez mal finalisé mais avec de bonnes bases réitère donc.

Mother 2/Earthbound n'a pourtant rien de particulier au premier coup d'oeil avec son style graphique un peu simple et son système de combat qui n'a en fait que très peu évolué depuis le 1er Mother. Mais ça n'est qu'en apparence car malgré un style graphique mignon, les répliques, les situations, les références nombreuses (notamment musicales), l'humour ou encore la variété des environnements (et c'est rien de le dire) font qu'au final, le jeu est beaucoup plus mature qu'il n'y parait (malgré les tentatives de la localisation de masquer tout ça). Chaque nouveau lieu visité en plus de proposer une ambiance unique nous confronte à de nombreuses situations parfois cocasses, parfois bizarres, parfois inquiétantes même mais jamais ennuyeuses.

Le système de combat qui n'a pas tant évolué depuis le premier Mother a quand même gagné quelques subtilités très plaisantes. Désormais les ennemis sont visibles et on peut les prendre à revers, rien d'inédit là-dedans mais s'ils ne représentent pas une menace pour notre groupe, ils mourront sans que le combat se déclenche alors qu'eux ne cherchaient qu'à nous éviter. Ça n'a l'air de rien mais ça fluidifie grandement l'exploration en évitant nombre de combats inutiles. L'autre petit point notable est que lorsqu'on perd des PV, ils décroissent progressivement ce qui laisse le temps de se soigner avant qu'ils n'arrivent à zéro en cas de coup fatal. Ça entraîne une urgence bien logique mais ce système est souvent salvateur car les ennemis ne font pas de cadeau. C'est vraiment une idée toute bête mais qui pousse à revoir sa stratégie différemment.

Côté musique, c'est tout bon: les compositions sont variées et restent bien en tête. Certains thèmes semblent expérimentaux avec un rythme complètement anarchique mais collent toujours bien à la situation.

Mais le plus gros point fort à mes yeux reste l'humour qu'il soit comique de situation, critique des codes et clichés du RPG ou le fait de briser le 4e mur, Earthbound ne se prend définitivement pas au sérieux. Mais je ne résumerais certainement pas le jeu à une simple grosse parodie, car cet univers fantastique (dans le sens littéraire) n'exclut aucunement un côté sombre de son propos tout en gardant ce sarcasme sur le monde contemporain un peu mordant mais jamais acerbe. Toute critique est en permanence contrebalancée par un trait d'humour ce qui fait qu'on ne sait jamais vraiment à quel degré interpréter le jeu et c'est ça qui est génial. Je pousse peut être mon idée trop loin mais j'ai vraiment ressenti ce paradoxe constant entre réflexion/critique de la société et cette volonté de le dissimuler. Je n'aime pas ce terme mais ici le "méta-jeu" est parfaitement justifié.

Donc Earthbound était selon moi en avance sur son temps, réfléchi sur son média, plaisant à jouer, tout mignon visuellement, extrêmement profond dans son écriture et très original et plaisant dans sa bande son. Je ne vois pas trop quoi lui reprocher à part peut être un inventaire vraiment trop limité mais sinon c'est un très grand jeu.
Ananas

le 13/08/2012
10
Earthbound a... Du cachet. C'est un mot très faible, très minimaliste pour parler de ce jeu, mais c'est la première chose qui me vient en tête quand je cherche comment l'aborder. C'est un jeu unique, qui se démarque et cherche à se démarquer, plus qu'un jeu, c'est une expérience totalement à part, une sorte de folie douce et inimitable.

+ Le côté graphique saisissant. C'est charmeur et coloré. Et je ne parle que des graphismes au sens strict du terme; la direction artistique, elle, brille d'un génie rare.
+ L'OST de fou furieux.
+ Le système de combat extrêmement bien rôdé. Difficile parfois, demandant de la jugeotte, et, dans l'ensemble, un régal.
+ L'HUMOUR NOM DE DIEU. Cet humour décalé, absurde, inattendu ("quel est ton nom ? Mais non, pas Ness; toi, celui qui tient la manette !"), c'est peut-être la raison principale de jouer à Earthbound tant celui-ci se moque de tout et n'importe quoi, y compris de lui-même.
+ Cette folie qui se dégage du jeu, ce parti pris entièrement assumé, cet aspect totalement décalé et pourtant terriblement cohérent et bien assemblé.
+ Le fond de l'histoire, pas original pour deux sous, mais pourtant si bien amené qu'on se prend totalement au jeu, pour un final épique.
+ Les persos, secondaires ou non. Même s'ils parlent peu ou pas, même s'ils sont si peu développés, Earthbound réussit à nous attacher quand même à sa petite équipe.

- C'est pas drôle quand j'ai rien à critiquer.

Dans l'ensemble, Earthbound est un jeu à part, une expérience atypique et indispensable, difficilement descriptible. On peut en parler, on peut tenter d'expliquer le phénomène, mais on se ramassera forcément, tant ce jeu est un OVNI qui doit être joué directement pour comprendre de quoi il en retourne. Tout simplement, une merveille.
faust

le 29/06/2012
9
Un des jeux les plus tares et des plus bluffant, une experience des plus marquantes.
Que du bon, on ne peut qu'aimer (enfin si on aime pas j'y survivrait).

Spiriel

le 16/12/2011
Edité le 02/01/2015
6_5
Une bizarrerie éclectique dégageant une cohérence d'ensemble surprenante.
Mother II est une parodie de RPG jap, poussant jusqu'au bout les clichés et ficelles habituels du genre pour montrer qu'ils sont ridicules et absurdes. Mais le jeu dépasse cette auto-parodie en dégageant une atmosphère fascinante et même par moments une certaine émotion, sans parler du méchant ultra culte et du combat final très marquant. Au niveau du gameplay, on n'est pas à l'abri d'une certaine usure avec la répétition, mais les musiques ne cessent de surprendre.
Finalement, peu importe le moment où on fait le jeu, il est de toute façon dépassé techniquement et unique, donc l'expérience de jeu n'a pas bougé d'un iota depuis sa sortie.
Incontournable pour ceux qui veulent avoir un aperçu de ce qui a pu se faire en matière de RPG. Recommandé pour les autres.
Hikadey

le 28/11/2011
Edité le 28/11/2011
10
Un des meilleurs RPG de la création, ni plus ni moins. Earthbound s'affranchit de tous les codes et clichés des J-RPG pour nous offrir une aventure mémorable dans un monde contemporain.
Le jeu à première vue ne paye pas de mine :
Les graphismes ont l'air sorti du début de la SNES (à l'époque il y avait FFVI et Tales of phantasia quand même), le système de jeu parait dépassé et les premières musiques qu'on entend ne font pas vraiment envie. Pourtant à partir du moment qu'on se force à regarder plus loin et qu'on se prend à l'ambiance on est prit dans un monde dont on ne ressortira pas indemne.
Un gigantesque ovni (y en a même dans le jeu) qui parodie l'Amérique, la société de consommation et le jeu vidéo en lui même.
Le scénario tient sur un post-it (bien qu'il y ait suffisamment de sous-entendu pour donner de longues heures de masturbation intellectuelle aux fans) mais le jeu a l'objet d'un excellent travail d'écriture que ce soit au niveau des PNJ où des objets à examiner : tout est écrit à la perfection.
Les personnages, sans être très développés, sont tous attachants grâce à quelques petits ajouts ça et là qui les rends vivants.
Le jeu au niveau technique ne paye pas de mine mais il a fait l'objet d'une direction artistique énorme et est plus abouti sur ce points là que d'autres jeux plus poussés techniquement :

Le style graphique est atypique et se démarque de la plupart des productions SNES très typées "jap" qui se ressemblent à peu près toutes de loin.
Le monde est immense. Il n'y a pas beaucoup de villes, mais elles regorgent de détails et disposent chacune de leur ambiance et de leur style graphique (à contrario de FF VI par exemple qui recyclait les mêmes tiles et musiques à chaque fois)
L'OST est immense, très avant gardiste, avec un réel travail sur le son qui sied très bien à l'ambiance (on est pas en reste de morceaux plus classiques plutôt beaux)

Dans les défauts, on peut souligner le côté trop réaliste du jeu :
L'inventaire limité (fini les sacs à distorsion spatiale où l'on pouvait ranger 500 fioles de panacée)
Ou encore le côté old-school des combats, C/C de Dragon Quest même si je trouve qu'Earthbound apporte quelques éléments qui rendent cela bien plus digérable que Draque:
-Les ennemis sont visibles sur la carte, même si ils sont quasiment impossibles à éviter du fait de leur vitesse le principal problème des RPG est viré.
-Le système de "roulette" ajoute une dimension stratégique qu'il n'y a pas dans Draque (bref on ne bourrine plus le bouton A)
-Même les combats ont fait l'objet d'un travail d'écriture énorme, il n'y a qu'à voir les actions des ennemis où les états des héros. C'est peu de chose mais ça rend le combat attrayant et ça installe une ambiance de fou :
Le combat final... ou comment avec une vue à la première personne et très peu d'animation faire ressentir un flot d'émotions.

Un jeu qui n'a pas eu le succès qu'il méritait en son temps et continue de vivre... malgré tous les obstacles sur sa route... grâce à ses fans et depuis 17ans maintenant.
Un grand jeu que chacun se devrait d'au moins essayer.
Bondi
le 05/08/2011
j'ai connu earthbound grâce à mon ami. Il voulait me faire essayer ses jeux et quand il m'a fait essayer earthbound, il a dit tu vas aimer ça.Et oui,il avait raison j'adore style zelda et style paper mario la porte millénaire pour les combats.Et ce jeu la,je voulait que Bryan (mon ami) me le praite pour 1 semaine et je me suis rendu plus loin que lui alors,Nayrb (Bryan à l'envers) qui ne c'était pas rendu plus loin que après avoir battu frankyshtein mark II (j'ai fais 2i pour les chiffres romains) était venu 1 semaine après.Avait vu que j'était beaucoup plus loin et je luis ait montré comment sauvegarder et comment aller plus loin. Vu que c'était bientot ma fête,Nayrb ma fait un cadeau en avance, il m'a DONNÉ Earthbound et c'est comme ça que j'ai connu ce jeu!j'aime ça les bonhommes sourireset un dernier
Bondi
le 05/08/2011

Si quelqu'un veut de l'aide, vous n'avez qu'a me le dire je vais peut être vous aider mais,je suis juste rendu à moonside alors, je ne pourra pas vous aider si vous êtes coincé plus loin que moonside.


10 active users (0 member, 10 guests, 0 anonymous member)
Legendra RPG V4.8 © Force 2016 - Legal Mention
Webmaster : Medion