bandeau
avatar Guest
Login|Inscr.
sign
fiche

Xenoblade Chronicles X > 2 fiches :

Xenoblade Chronicles X

fiche

vcwiiu wiiu

Xenoblade Chronicles X > Commentaires :

Xenoblade Chronicles X

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
voir aussi Commentaires vcwiiu [0]
18 commentaires sur Wii U
dosto89
le 15/12/2016
7
Quelle déception que ce xenoblade chronicle X.


+ Graphisme superbe.
+ Direction artistique des ennemis et de la planète MIRA.
+ Système de combat.
+ Les Skells.
+ La durée de vie

+/- Des musiques dans l'ensemble bonnes mais d'autres horribles (la musique de la ville par exemple).

- Les personnages qui manquent de charisme.
- Le scénario et l'écriture en général ( le running gag est d'ailleurs un gros carton rouge, comment peut on pondre une nullité pareille?).
- Des problèmes techniques ( aucune hit box pour les ennemis ni les véhicules, en ville les véhicules traversent carrément les persos).
- Des problèmes de game-design ( les skells peuvent être détruit par les ennemis, ce qui mène à un problème énorme au dernier boss, puisque pas de skells pas de victoire face à lui, le boss étant beaucoup trop puissant pour le battre avec ses personnages seuls, donc il est obligatoire d'en acheter de nouveau en cas de défaite multiple face à lui et vu le prix des Skells ). Des personnages à chercher en ville pour les inclure ou effectuer un changement de notre équipe et ce à chaque fois ! ( donc pas de menu pour effectuer le changement directement).
- Des quêtes annexes inintéressantes pour la pluparts ( seuls les kizuna ont un intérêt).
- La construction générale du jeu ( pour débloquer la suite de l'histoire principale, il est obligatoire d'explorer les zones du jeu, de faire quelques quêtes annexes...).
Krabator

le 03/10/2016
8
Bon ben j'ai fini XCX... en 88h.
J'avais vraiment envie de poursuivre l'aventure en Post End Game car ce jeu est fait pour ça mais le temps dont je dispose est assez limité (je suis papa tout ça...) donc je vais me satisfaire de ce que j'ai juste après la fin.

Ma conclusion sur ce jeu, c'est qu'il s'agit d'un super jeu à Gameplay... que le scénario est pas si dégueulasse si on ne l'oublie pas trop en chemin.
C'est un jeu magnifique pour la WiiU et comme pour XC, les dev on vraiment fait un excellent travail d'exploitation des possibilités de la machine.

Après je trouve que le chara-design n'est pas fou et qu'on sent bien que les scénaristes on du composé avec l'aspect majeur du jeu qui est l'open world.
Le scénario se mange donc épisodes par épisodes avec des pré-requis sur l'exploration et les relations que l'on tisse entre les personnages. (plus précisément avec deux autres perso)

La fin du jeu m'a bien plu... c'était inattendu... je suis juste un peu amer car bon nombres de questions restent en suspend.

Bon jeu dans l'ensemble, très bon sur sa partie gameplay et moyen sur la partie scenario... donc bon globalement
Ah oui ! c'est un jeu qui se mérite (ie: il faut ingurgiter un certain nombre de mécanismes avant d'en apprécier le contenu)
Ynaki

le 21/07/2016
7_5
Juste pour mettre une note, je lâcherais un pavé quand j'aurais le courage.
anhhoi

le 17/06/2016
8
Si en effet l'écriture du jeu et le charisme des protagonistes laissent à désirer, pour le reste j'ai vraiment pris beaucoup de plaisir à découvrir ce jeu.
J'alternais aventure principale et quêtes annexes, au gré de mes envies, et j'ai beaucoup apprécié l'expérience.
De plus, contrairement à certains, j'ai beaucoup apprécié l'univers musical (sauf le thème de New Los Angeles), parfois bien original.
Par contre on se demande un peu en effet s'il est très utile d'avoir un avatar muet.
Bon, je n'ai pas retrouvé de scénario prenant à la Xenogears/Xenosaga, mais le jeu reste une très bonne expérience pour moi alors même qu'il ne m'attirait pas plus que ça au départ.
Ahltar

le 17/03/2016
8
Xenoblade Chronicles X a été un plaisir à jouer mais une gageure à suivre.

Pour faire simple, l'exploration porte le jeu, vraiment, et c'est le meilleure jeu que j'ai pu croiser là dessus.

Le problème va venir de l'écriture, des personnages et des dialogues.
Comment un jeu créditant 3 scénaristes arrive à rendre une copie aussi lamentable ?
Difficile à concevoir.

En tout cas, bien qu'en dessous de mes espérances, ce jeu m'a procuré beaucoup de plaisir de jeu. Et c'est le principal.
Kagura Shiro

le 17/01/2016
6

Je dois faire partie des rares oiseaux à ne pas avoir été hâpée par la hype.

Côté positif, j'ai beaucoup aimé courir à travers les plaines pour découvrir Mira et poser mes sondes. Beaucoup de liberté, une faune et une flore uniques qui m'ont quand même assez marqué. C'est beau, Mira propose de très beaux panoramas. La musique est unique en son genre aussi, l'OST est très hétéroclite, ça surprend, mais j'ai beaucoup aimé. Le fait de récupérer des "rumeurs" auprès des PNJ est une bonne idée. C'est simple, si tu ne cherches pas, si tu ne te balades pas, tu n'auras pas grand chose en retour. C'est assez gratifiant de se promener à NLA. Le système de combat est bien, j'étais en terrain connu (j'ai fait Xenoblade), les classes permettent à chacun de trouver son style de combat fétiche.

Ensuite là, ça sera moins gentil. Le début te laisse deviner plein de choses, la dernière colonie d'humain s'écrase sur une planète inconnue et elle survie. Rien qu'avec ça, on peut avoir plein de développement scénaristique de folie, mais les 3 scénaristes (ils sont trois dans les crédits) n'ont pas fait grand chose et se sont contentés du minimum syndical. C'est vraiment mauvais en terme d'écriture, au début du chapitre 5 une question intéressante et posée, mais on n'aura pas de réponse précise, un indice est plus ou moins donné à la fin, mais ça ne répond pas à la question, ça ne fait que soulever encore plus questionnements. La fin du chapitre 5 donne droit à un joli rebondissement, on dit au joueur que c'est un secret hautement gardé pour ne pas faire paniquer la population. Ça n'empêche pas les PNJ d'en parler comme si de rien n'était et d'en vanter les mérites, c'est absurde, incohérent. Le jeu aborde des thèmes intéressants, mais ne va jamais loin. Le joueur doit créer son perso, mais dans quel but ? Honnêtement, j'aurais préféré ne pas à avoir faire ça et jouer Elma où un personnage marquant qui fasse avancer le fil conducteur. En l'état, Elma est importante, mais je ne la considère pas comme le premier rôle parce que j'ai mon perso et il n'est pas intégré de façon intelligente au jeu (un peu comme Ludger et ses faux choix dans Tales of Xillia 2). On peut prendre des décisions dans les quêtes annexes (et influencer le déroulé de la mission), mais côté chapitres principaux quoique l'on dise on te le fera faire ce qui est prévu. "Bien répondre" donne des points d'entente avec les personnages de l'équipe. D'ailleurs, cette équipe on la façonne plus ou moins comme on veux, il n'y en a qu'une poignée qui sont présents dans l'histoire, les autres resteront muets. Et dernier point (parce que je pense que c'est déjà pas mal), il n'y a pas de lien entre cet open world et le background/histoire, j'ai découvert des morceaux de l'Arche de Vie, mais tant que le jeu ne t'y mène pas, il ne se passera rien. C'est bête parce que la survie des humains dépend en partie de ces choses disséminées à travers le monde.

Xenoblade Chronicles X m'a diverti, j'ai mis en avant ce qui m'avait le plus marqué en bien comme en mal. Je pourrais rajouter d'autres choses, mais ça ne ferait qu'alourdir le texte. J'aurais aimé être hypée comme beaucoup de joueur, mais la sauce n'a pas vraiment pris.


Herbrand

le 15/01/2016
8
Xenoblade Chronicles X terminé en 53 heures, ce qui donne une idée du temps nécessaire pour terminer le jeu "en ligne droite" (comprendre : en faisant les missions principales dès qu'elles sont disponibles).

Je ne vais pas revenir sur les énormes qualités du titres, ni sur ses gros défauts, ni sur tous les petits détails qui font pester tout au long de l'aventure. Je me réfère pour cela à l'avis de Bao dont je partage les critiques et les louanges.

Du point de vue que j'ai suivi, le jeu s'enchaine extrêmement bien et on ne s'ennuie pas une seule seconde. Les conditions de progression sont telles qu'on est agréablement forcé de découvrir Mira, sans pour autant nous y faire passer des dizaines d'heures si l'on en n'a pas envie. La liberté offerte par XCX permet ainsi une multitude de manières d'avancer. Sans être basées sur un scénario exceptionnel, les missions principales sont agréables à suivre et les quelques dernières proposent leur lot de moments épiques ; le côté simpliste des premières étant complètement masqué par la découverte du Nouveau monde qu'est Mira.

J'ai bien apprécié le système de combat, son dynamisme et sa complexité. Néanmoins, dans les dernières heures, j'ai cru en sentir le limites. Premièrement, la majorité des classes semble se jouer de la même façon ; les builds et les enchaînements d'Arts sont différents mais au final, j'avais toujours l'impression de faire la même chose. Un peu plus de spécialisation n'aurait pas fait de mal. Deuxièmement, et pour les mêmes raisons, la stratégie suivi en combat ne dépend quasiment pas de l'ennemi combattu. Que l'on combatte un énorme Tyran ou l'insecte qui se promène à côté, presque rien ne changera dans le rythme du combat. Tout se limite à la préparation, au build, à l'équipement, et aux arts choisis.

L'exploration de Mira, j'ai l'impression, souffre un peu de la même répétitivité. S'il reste passionnant de parcourir les paysages des différents continents (supportés par ailleurs par un excellent level design), les buts pratiques de cette exploration sont toujours les mêmes du début du jeu au post-game : tuer un Tyran, trouver un objet, récolter quelques collectibles, trouver une sonde ... ce qui contribue uniquement à renforcer notre arsenal, et donc notre build.

Je vais peut-être faire un peu de post-game pour faire quelques missions d'entente (qui, de ce que j'en ai vu, sont au mieux sympathiques, au pire inintéressantes), et surtout parcourir à pied les zones de Mira que je n'osais auparavant approcher pour profiter pleinement des routes qui ont été magnifiquement tracées pour nous, mais j'ai l'impression d'avoir pu voir tout ce que le jeu avait à m'offrir ... en dehors, bien sûr, du farming chronophage nécessaire à la réalisation des meilleurs builds. Mais ça, bien d'autres jeux me le proposent.
Bao

le 13/01/2016
7_5
Pour moi la véritable star du jeu c'est Mira, les cinq continents disposent d'une identité visuelle très forte, ça fourmille de détails, de secrets, l'exploration est vraiment jouissive et en plus l'utilisation gamepad est intelligente, c'est un outil bien pensé et indispensable dans nos folles galopades. En plus on découvre littéralement le monde par trois fois (à pieds, en Skell, en Skell volant) et c'est sacrément bien amené. J'ai cependant regretté que l'histoire de Mira soit pas creusée, même pas un petit peu, j'ai été encore bien plus frustré que dans XB premier du nom à ce niveau. Et aussi, ce principe de rang BLADE pour les compétences terrain est un vrai tue l'amour. Qui dit exploration dit aussi combats, qui sont bien plus dynamiques que dans XB et c'est cool, il y a juste l'IA qui est un peu à la ramasse et ça nuit au fonctionnement de certaines personnages. Aussi, Monolith aurait pu mieux travailler la gestion des distances en combat, se faire tarter au corps à corps par un monstre à 30 mètres, voilà quoi. La casse des appendices est aussi parfois bien laborieuse, cest pas insurmontable mais ça aurait pu être mieux pensé. La personnalisation avatar / Skell est très bien fournie et les possibilités de construction de builds sont grandes, très grandes. Mais le système est également opaque, très opaque (comme par exemple avec l'impact de la stat potentiel), et également très, trop tributaire des points de compétences, des inserts voir tout simplement de l'équipement qui sont un frein monstrueux à la créativité. En fait j'ai l'impression que Monolith a cherché à faire du compliqué pour faire du compliqué et il a perdu un sacré monde en chemin. Ce qui est dommage.

L’exécution du scénario est une catastrophe. Il y a de bonnes idées, de bonnes bases, mais l'écriture et la mise en scène sont juste tristes (les intermèdes Lin / Tatsu, le chapitre 8 part bien mais est gâché par la conversion de cour de récré à la fin..) sans parler du fait qu'il multiplie les questions auxquelles il ne répond pas quand il ne torche pas les réponses 30 secondes. Du mystère je veux bien, un flou intégral non merci. Le casting est peu développé et peine à s'imposer, les antagonistes sont d'ailleurs assez ridicules, et encore une fois on se retrouve avec un personnage muet par facilité plutôt que par réflexion ; par extension je trouve dommage que, pendant les phases histoires, le quatrième personnage ne serve à rien à part le combat. Ça aurait été tellement plus sympa d'avoir des actions et réactions différentes selon l'équipe composée. Le réconfort narratif se trouve en fait dans les missions annexes, qui donnent vie et substance à la colonisation de Mira notamment avec la rencontre avec les autres races. Et ce dernier point est plutôt bien exécuté. Quand à la bande-son, ça ressemble à un mélange incertain entre un best-of de Evanescence, de la j-pop, du pseudo hip-hop et l'OST de Kill la Kill. C'est mauvais. Seules les pistes d'explorations s'en sortent bien, très bien même. Au passage chapeau au mec responsable de la mise en scène, voir les chansons se surperposer sur les doublages c'est génial...

Mes plus gros griefs envers le jeu iront surtout à l'ergonomie qui laisse franchement à désirer - le HUD dans tous les sens, les menus de menus de sous-menus, l'inventaire qui laisse à désirer - et surtout la multiplication des idées douteuses de design. J'ai souvent eu le sentiment que Monolith n'avait pas su tirer les enseignements de XB premier du nom, les bons comme les mauvais. La liste serait bien trop longue à faire (sociogramme bordélique, jour / nuit sur spot, l'impossibilité d'annuler les missions, bestiaire incomplet, cata des objets à collectionner, quêtes imprécises, mauvais équilibre argent/miranium, quêtes à rumeurs, non sauvegarde des profils d'équipements/Artes, et j'en passe) mais si je devais retenir un deux trucs, ça serait premièrement a quel point le online est mal pensé de bout en bout, pour moi c'est encore une preuve d'un retard évident des japonais dans ce domaine, et deuxièmement un recours à la facilité en proposant des fetch quests niveau MMO coréen plutôt que de bosser sur un peu de diversité ; XB premier du nom avait une certaine générosité et envoyait régulièrement équipements et accessoires au fil des quêtes accomplies, même celles basiques, ce qui permettait d'expérimenter et personnaliser naturellement au fil du jeu. Avec XCX, j'ai jamais eu une aussi grande collection de débardeurs et j'ai jamais autant soupiré devant une fenêtre de crafting.

Au final j'ai pris beaucoup de plaisir à jouer, surtout à explorer Mira en fait car les jeux avec un aspect open-world / exploration aussi travaillé et engageant sont bien trop rares. C'est probablement ça qui m'a fait accrocher aussi longtemps car le cumul de petites fautes a fini par devenir une grosse boulette que j'avais de plus en plus de mal à avaler. Xenoblade Chronicles reste cependant devant pour moi, sa simplicité, son côté épique et intime et ses personnages sont des plus majeurs qui rendent l'épopée de Shulk bien plus agréable et mémorable. Ah oui et la bande-son aussi, bien sûr.
Shinji

le 05/01/2016
7_5

Mon premier "Xeno" (oui je sais) et que dire, ce jeu c'est un peu comme des montagnes russes, tu as des sensations de malades quand tu pars à l'exploration de Mira puis tu as des sueurs froides à chaque début de chapitre avec le duo Lin/Tatsu.

Pareil les musiques, il y a des moments tu as envie de crier au génie et parfois en plein moment de tension tu as une vieille musique pop sortie de nul part.

Bref ce jeu c'est par moment un enchantement et par moment un dimanche pluvieux à Montluçon, et tu te dis pourquoi.

Pourquoi ce scénario qui ne commence que quand tout fini, pourquoi ces personnages en mode poupée et cette mise en scène digne d'un épisode d'Hélène et les garçons, est-ce là le sacrifice pour avoir un monde ouvert sublime et hyper intéressant à parcourir (encore que bizarrement pour moi là où j'ai pris le plus de plaisir c'est quand j'étais à pied sans SKELL à galérer à me faufiler entre les mobs et les pentes de murs!)?

Je vous ai parlé des menus, que tu as envies de tuer le game designer qui a fait les menus qu'il a réussi à couper en 20.000 sous menu pas intuitifs? Et quand tu changes de classe faut refaire ton équipement car il garde pas en mémoire...

Le gameplay en combat sympa au début devient vite répetitif (on maxe nos arts, on se place pour bien les déclencher et on essaie d'optimiser les baisses/hausses de résistances), mais fait le job je trouve.

Bref Xenoblade Chronicles X, c'est un peu une énigme (comme son scénario) car il est blindé de tares mais en même temps quand on y joue on oublie tout ça et on se dit toujours "allez je vais faire cette dernière étape de quête, HHEYYY mais il y a une autre quête aussi à côté bah je vais faire le détour, ah mais tiens il y a ce trésor que j'avais pas vu et là ça serait pas une grotte cachée rahhhh mais il y a un tyran dedans allez je le tente" (et bref vous avez toujours pas fini votre quête du début mais vous êtes déjà entrain de jouer depuis 2h facile.

Voila voila, j'espère qu'il y aura un prochain épisode car la fin laisse vraiment un arrière goût de "To be continued"


Soulhouf

le 04/01/2016
8
XenobladeX (WiiU) fini en 100h environ.
Cette année j'ai fait un marathon pendant lequel j'ai (re)joué à la plupart des RPGs Monolith Soft afin de me préparer et rattraper mon retard.
Et ben ce XenoX est surprenant à plus d'un point.

D'abord, même si la base du gameplay ressemble à Xenoblade, le jeu en lui-même est très différent, notamment au niveau de la structure et l'univers, à se demander pourquoi il s'appelle Xenoblade. Ils auraient pu l'appeler genre Xenocross par exemple mais passons.
Ici le coté exploration et open world a été poussé très loin pour un jeu japonais. L'approche japonaise des open world est très différente de l'approche occidentale, notamment au niveau du design et les quêtes. C'était déjà impressionnant dans Xenoblade mais ici ça va encore plus loin. Si le coté épique du monde basé sur les 2 colosses n'a pas sa place ici, le monde est plus impressionnant et le fait de pouvoir l'explorer à pieds et plus tard à bord des mechs, appelés DOLLS ou SKELLS ici selon la version, tout un rêve d'otaku qui se fait exaucer.
Les mechs en question sont complètement customisables et ont un excellent design. Je me rappelle la première fois quand j'ai eu la licence pour en conduire. Qu'est ce que c'était mémorable !
Un point m'a particulièrement plu : pas de tutos lourdingues. Le joueur est livré à soi-même. Dans un jeu aussi complexe ça fait mal au début, mais pris le temps pour tout digérer et en discuter avec ses amis, on en découvre des subtilités au fur et à mesure.

Le système de combat est basé sur celui de Xenoblade mais mieux organisé et affiné par classe et armes. Il est désormais possible d'équiper une arme au corps à corps et une arme à feu et on peut switcher entre les 2 avec le bouton X. Sachant que les skills dépendent de l'arme utilisée qui, elle dépend de la classe du joueur (jusqu'à ce qu'elle soit maxée), il y a une infinité de possibilités de builds et de stratégies. Les combats à bord des mechs sont un peu différents mais je vais pas entrer dans les détails. La vue cockpit est superbe au passage.
Ceci dit, malgré les améliorations, on traine malheureusement toujours certains des défauts de Xenoblade. Il est toujours difficile de distinguer ce qui se passe en terme de buff/debuff et les QTE foireux qui gâchent l'action (des fois on a besoin de faire une action plus prioritaire sauf qu'un QTE se pointe au pire moment pour tout gâcher). À part ça c'est du tout bon.

La localisation est de qualité. Dans la version anglaise du titre, l'association Treehouse/8-4 fait ses preuves que ce soit au niveau du script ou les doublages. Un seul bémol à certains niveaux comme le renommage du BLADE ("Builders of the Legacy After the Destruction of Earth" VS "Beyond the Logos Artificial Destiny Emancipator") et de certaines divisions, la plus flagrante étant Testament Reclaimers, une référence à Xenosaga, ou le changement de certains aspects graphiques jugés pas adaptés à l'occident. Ces derniers ne nuisent en aucun cas la qualité du titre mais une censure est une censure, rien n'y change.

La bande-son, elle est un mixed bag. J'aime le style de Sawano et je trouve qu'il a fait un très bon boulot, bien diversifié à tel point que je croyais qu'il y avait plusieurs compositeurs impliqués. Certains thèmes sont juste exceptionnels pris comme tel. Le soucis c'est qu'on sent que c'est un travail de commande qu'il a fait et il était que très peu impliqué. On se retrouve souvent avec des musiques complètement hors contexte : les thèmes hip pop (New LA) et pop (certaines musiques de combat) au secours ! Certaines scènes cinématiques qui se retrouvent noyées derrière un thème chanté où on entend plus ce que les personnages racontent est aussi un soucis flagrant en terme de direction sonore. Bref, il y a une très bonne base mais qui est mal exploitée.

Parlant des cinématiques et cut-scenes, j'ai trouvé qu'à part quelques exceptions, elles sont bien mise-en-scène. L'histoire est peut être le point qui partage le plus les joueurs car on se retrouve avec une base maigre et le reste est éparpillé sur les quêtes annexes. La façon de délivrer l'histoire ne me gène pas tant qu'elle est bien faite et c'est bien le cas ici. Pas mal de références aux vieux films de SF et la plupart des quêtes annexes scénarisées sont juste excellentes. Pour en finir sur l'histoire, ce n'est pas un spoiler mais le jeu s'annonce comme le début d'une série. Les dernières révélations et la cinématique de l'épilogue relève plus de questions qu'elle n'en résout.

Vivement XenobladeX Episode II: Menschliches, Allzumenschliches !
30 connectés (0 membre, 30 invités, 0 anonyme)
Legendra RPG V4.8 © Force 2017 - Mentions légales
Webmaster : Medion