haut_menu
Infos Blog
Zapan's house
Juste ma life et les meilleurs RPG :)
Crée le 13/09/2008
haut_menu
Catégories
haut_menu
Calendrer
<<Juillet 2024>>
LuMaMeJeVeSaDi
01020304050607
08091011121314
15161718192021
22232425262728
29303101020304
haut_menu
Blogs recommandés
haut_menu
Signets
[Review] L'épopée NES!
Par Zapan, le 10/05/2009 à 14h32 (5107 vues)
Catégories : Jeux vidéo, RPG
Voir la fiche
Me remettant à peine de l'excellente surprise Mother, j'ai enchaine sur deux classiques NES: The Legend of Zelda II: Adventure of Link, et le mythologique Castlevania. Petites reviews de ces deux titres à la difficulté ahurissante.


The Legend of Zelda II: Adventure of Link

Il s'agit, comme son nom l'indique du deuxieme opus de la mythique saga! En prime la cartouche nes de l'époque était toute dorée, ça m'avait marqué à l'epoque. Mais je n'avais jamais réussi à passer le deuxieme dongeon, il faut dire que je ne parlais pas un mot d'anglais à 8 ans, et la difficulté du jeu est vraiment importante.




Le jeu était novateur pour l'époque et se démarquait totalement du premier épisode en le sens où les phases d'action se déroulait comme dans Mario ou Castlevania: la vue était de profil et non plus du dessus. Pour le première et dernière fois dans la série, on avait plus affaire à un action RPG qu'à un jeu d'aventure: on avait des points d'experience et on pouvait passer des niveaux de force, HP et MP!


Link, pret à attaquer une vielle dame!

Le jeu ne propose pas vraiment une grande experience scénaristique: on est là pour avancer, finir les sept dongeons du jeu, récuperer les objets dans ces derniers ainsi que des magies et des attaques dans les villes et c'est à peu près tout. Ah si, on est quand même là pour reveiller la princesse Zelda en scellant les palais et en obtenant la triforce...Bref, on ne vas pas se creuser trop les neurones sur ces envolées chevaleresques.
Ainsi l'ambiance du jeu est vraiment particulière, surtout par les dialogues minimalistes des PNJ, un ne disant d'ailleurs qu'un mysterieux "I am error", alors que d'autres vous aideront, en particularite la femme en rouge et la vieille femme en orange, qui vous proposeront dans chaque ville de vous soigner en vous faisant entrer dans leurs maisons...Link serait un jigolo? Où alors il s'agit de magiciennes qui ne veulent simplement pas montrer leurs pouvoirs et qui aident le premier elfe venu...

On ne joue donc pas pour ça, mais pour l'énorme challenge que propose le jeu, avec en particulier des monstres complétement abusé sur la fin, des boss justes horribles, et des dongeons vicieux et labyrinthiques se paiant le luxe de posséder des passages secrets par le sol et dans les murs.


Un combat acharné, là ca va, mais le version bleue de ce chevalier est une vraie plaie...

Le jeu est horrible donc, une vraie plaie à jouer, mais on accroche, car une fois nos trois vies perdues, ok on recommence, mais on garde les niveaux que l'on a, ainsi que nos objets. On perd simplement de l'experience. Un jeu pour acharné en quête de challenges donc, mais pas pour les autres, car le jeu n'apporte vraiment rien d'un point de vue scenaristique.
Ah si, si on le finit on a droit à une belle scène censurée que je vous livre en exclusvité, si vous ne voulez pas être spoilé, evitez la!

Note:

Castlevania

Il s'agit du premier épisode de la saga Castlevania, et cet opus change vraiment nos habitudes car on est plus habitués aux action RPG/aventure que propose la série depuis son passage sur Playstation avec Symphony of the Night. On a donc affaire à un jeu à la megaman, c'est à dire qu'on avance jusqu'au boss de fin, et ce sans interruption. Il n'y a pas de level up possible, et donc seule votre habilité à la manette compte ici.




Dans cet épisode, on incarne Simon Belmont, et comme le but ultime de tout Belmont et d'éliminer Dracula, c'est ce qu'on va faire dans cet opus à l'aide du mythologique fouet qui a fait la légende de la famille de chasseurs de vampires. Le jeu est decoupé en dix huit stages, et on a droit à un boss tous les trois stages. A chaque fois que l'on meurt, que ce soit à cause des ennemis ou des différentes chutes dans le vide, on recommence au début du stage...On meurt très souvent, et pour avancer, on finit donc par mémoriser les vagues de monstres, ainsi que le timing des boss. Certains sont vraiment bidons, comme Medusa par exemple:

A mort sale méduse!

Alors que d'autres comme Death ou Frankestein vont faire beaucoup plus mordre la poussière...Evidemment si on meurt contre un boss, on recommence au début du stage de ce boss, c'est plus drole! Il faut savoir que les sauts se font bien sur au millimètre près, que Simon Belmont est très rigide à manier, que les ennemis ne vous laissent souvent aucune chance...Bref vous mettrez un moment à voir Dracula, et surtout à le battre!
Cet épisode est intéressant car pose vraiment les bases de la série: les coeurs, les armes secondaires, les ennemis, et mêmes les formes de boss! D'ailleurs je n'ai pas trop eu de surprises en affrontant Dracula ou Death, qui possèdent vraiment les attaques des opus plus récents de la série, ça fait du bien de se savoir en terrain connu!
Le jeu reste avant tout agréable à jouer malgré son age et sa difficulté, j'y ai pris plus de plaisirs que sur Zelda par exemple, et les décors sont vraiment très riches pour un opus nes! Bon ça limite un peu la lisibilité de certains niveaux mais on arrive à se repèrer. A faire pour les fans de Castlevania, et de difficulté, le jeu étant bien plus dur qu'un Dracula X Chronicles car ne permet pas de sauvegarder la progression entre les niveaux.
Et comme précedemment, voici l'image spoiler de fin qui fait plaisir:



Note:


Insérer un commentaire
$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye:


OK
3 commentaires
Medion

le 11/05/2009
Edité le 00/00/0000
Pareil que l'Inconnue, j'étais plutot pro Master System !
Wonderboy V sur MS, c'était quand même de l'action aventure de tout premier ordre
Shadow

le 10/05/2009
Edité le 00/00/0000
Héhé, des jeux frustrants s'il en est.

En ce qui me concerne, The Dracula X Chronicles c'était vraiment la limite de tolérance.
sassa222

le 10/05/2009
Edité le 00/00/0000
Oulala... un design que l'on avait pas vu depuis un bon moment...
Moi j'étas plutôt adepte de la Sega Master System II
Modifir un commentaire :
X
$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye:
OK
S'inscrire
Blogendra V1.2 [Propulsé par Legendra RPG] © Force 2008 - En ligne depuis le 13/09/2008 on Infomaniak.net
Développeur : Medion Designer : Allesthar

Valid XHTML 1.0 Transitional Valid CSS Valid Atom Feed get Firefox