Mass Effect 2
Par Faerune, le 03/02/2010 à 04h37 (3406 vues)
Catégorie : RPG
Voir la fiche
Allez hop, je reprend ma modeste plume virtuelle en ce début 2010 pour partager avec vous mon ressenti sur Mass Effect 2. Un Space Opera épique et immersif en trois épisodes. Après un très bon premier quelque peu gâché faute à un déséquilibre entre roleplay et action, j'ai pu poser la main sur le second bébé des gars de Bioware. Avant même de commencer à jouer, je m'attendais à être déçu par le tournant résolument orienté "action" de ce second opus.

Après 55 heures passées à arpenter la voie lactée, j'en sors complètement retourné.

"T'as été retourné OK c'est bien beau, mais dans quel sens ? Le mauvais ou le bon ?"

"Hum... d'accord je développe..."




.....

Purée, j'ai tâté le premier épisode de la trilogie Mass Effect peu après sa sortie, j'en attendais rien de particulier mais sur conseil d'un ami je me suis lancé dans l'aventure fin 2007, et bordel je l'en remercie.

J'avais déjà grandement apprécié cet épisode, mais certaines choses ont gâchées mon expérience globale, en particulier le découpage étrange entre scénario pur et dur et action non stop. Le premier quart de Mass Effect 1 était en effet placé sous le signe du Roleplay, notre arrivée dans la citadelle où seules les discussions faisaient avancer le jeu. Une entrée en matière assez excellente, du roleplay analogue à Planescape Torment, de longues heures de lecture, de blabla, et de choix, un univers incroyablement riche, une ambiance hors norme, une immersion totale.

Malheureusement, cet aspect céda vite sa place à des séquences d'action trop longues et pas forcément très bien amenées qui tranchaient d'après moi un peu trop avec cet univers profond et ce scénario dantesque. Ces scènes explosives s'éternisaient, parfois "beaucoup" trop à mon goût, pour au final ne pas faire avancer le scénario véritablement, ni réussir à me tenir en haleine plus que ça, les motivations étaient je trouve assez faibles... Puis venait le dernier quart du jeu, où enfin le scénario redécollait vers un final épique, et mystérieux.

2010 et voilà qu'enfin Mass Effect 2 déboule dans mes mains, je m'attendais à une très grosse déception... Pour l'occasion je me suis retapé le premier épisode avant de jouer au 2, histoire de replonger dans l'univers, et rafraichir ma mémoire. Ma plus grande crainte avant même d'y jouer était le fait que ce second segment soit plus axé action encore, délaissant apparemment le coté roleplay.

Maintenant que je l'ai terminé, je peux confirmer certaines choses, et en contredire d'autres. L'orientation action est bien revue à la hausse c'est un fait que je ne peux pas discuter, mais le tout est très bien retravaillé/repensé/rééquilibré et d'après moi les cotés roleplay, immersion et background ne sont pas amoindris, bien au contraire.



Premièrement le jeu est plus joli et plus fluide tout en restant dans la continuité graphique du 1 ça ne choque pas, c'est encore assez "loin" des plus beaux jeux sortis dernièrement, FF13 ou Uncharted 2 par exemple mais on s'en fout complètement, ça le fait vachement bien quand même. La plupart des décors sont sublimes et immenses, mais SURTOUT ils arrivent à poser une ambiance pesante, crédible, et sombre. Une ambiance qui est un des plus gros point fort de cet épisode d'après moi.

Je trouve donc que le jeu dégage une ambiance forte, très marquée, on visite un autre coin de la voie lactée cette fois, beaucoup plus noir qu'auparavant, beaucoup plus réaliste et profond (les systèmes Terminus ça vous dit quelque chose?). J'ai trouvé que la plus grande qualité du 1 était la mise en place d'un univers exceptionnel, tandis que le second opus lui, approfondi le truc et se permet en plus de rajouter la putain d'ambiance qui manquait un peu au background du 1.

Chaque décor est un émerveillement pour qui aime les lieux apocalyptiques, torturés, froids, ou encore industriels. Centre pénitencier strict, glacial, et métallique, bunker désaffecté dans lequel on ressent le reste des tortures et sévices sexuels s'y étant déroulés ruisselant de pluie qui tombe continuellement au travers des murs de taules rouillées et moisies, vaisseau extra-terrestre abandonné dérivant dans l'espace et contenant des secrets oubliés, ruelles sombres dégageant une forte odeur de pisse et de cadavre encore chauds, planète décharge recouverte par les carcasses de vaisseaux par milliers, villes croulantes, détruites, ou encore tentaculaires, etc... Varié mais restant toujours dans le "sujet", tout est cohérent.

On ressent d'ailleurs direct plusieurs influences filmiques, Blade Runner, Alien, Event Horizon, 2001 l'odyssée de l'espace, Sunshine, sériesques comme X-files et Lost, ou vidéoludiques, The Nomad Soul, Dead space, ou même Gears of War pour les combats ! Des films, séries et jeux que j'ai particulièrement appréciés.

Malgré toutes ces influences, les gars de Bioware ont réussi à nous pondre LEUR propre putain d'univers d'anticipation, crédible et où tout parait à sa place sans jamais nous faire douter qu'il puisse exister.


Un point qui fait qu'on est encore plus absorbés dans l'univers de ce jeu, c'est le fait qu'on puisse importer sa sauvegarde après avoir fini le 1, le jeu prend en compte tout nos choix importants (voir moins importants) et les répercute sur le 2 ! Une idée excellente, et qui est bien faite, car il y a vraiment beaucoup de clins d'œils plus ou moins importants, ou des pans de scénario qui changent selon nos choix d'avant. L'immersion est dingue ! Croyez moi vous allez revoir de vieilles connaissances tout au long du jeu, ou pas si vous les avez tués ou laissés crever dans le premier. D'ailleurs dans le 3, ils vont galérer je sens, car dans Mass Effect 2, il y a beaucoup de choix à faire, parfois même de très gros ! Je sais pas comment les développeurs vont faire avec tout ces chemins possibles mais je leur souhaite bien du courage, ils vont en avoir besoin.

Les personnages sont le second point fort du jeu, pour la plupart excellents, certains sont quasiment mes préférés tout jeux-vidéos confondus (je pense à Thane, et Jack !!!), chacun y trouvera son petit préféré. Ce second épisode semble être une transition entre mass effect 1 et 3, de fait la trame scénaristique est un peu mise en toile de fond, en retrait, pour mieux mettre en avant le point crucial de cet épisode, les personnages. Le but du jeu étant de recruter une équipe de casses-cou pour mener à terme une mission sans espoir. Ils sont à découvrir d'urgence par soit même, mais sachez que chaque personnage est haut en couleur, anti-charismatique à la base, et pourtant ils sont tous (ou presque) terriblement attachants, émouvants, ou encore choquants. Aucun ne ressemble à son voisin, incroyable. On est heureux d'être épaulé et soutenu par de tels personnalités, on en viendrait presque à croire qu'ils existent, toujours ce sentiment de crédibilité de l'univers.

Au fil du temps passé à parler aux personnages recrutés (dans notre vaisseau), chacun nous donnera une quête non obligatoire dédiée, qui nous permettra de gagner sa confiance, et qui sont pour la plupart géniales et fortes en émotions ! Il faudra régler leurs problèmes soit par la force, soit par la parlotte pure. Il y aura par exemple une filature en ville pour assassiner un gars, ou encore une enquête presque policière avec appatage d'une croqueuse d'homme dans une boite, Génial !


Les nombreuses phases d'action sont dans la veine d'un Gears of war, une bonne dose d'adrénaline, sur fond musique épique, courir, se cacher, tirer, courir, se cacher, tirer, elles sont à force assez redondantes et très nombreuses, mais les décors somptueux et le rythme effréné, couplé à des enjeux qui nous tiennent vraiment en haleine et nous intéressent, font que tout se déroule avec plaisir et fun tout le long de l'aventure, et c'est rare qu'on s'ennuie où qu'on se dise que c'est "trop". De ce coté là, les scène d'action sont mieux dosées que dans le 1, plus nombreuses, plus variées, mais surtout moins longues, mieux scénarisées et souvent entrecoupées de parlotte.

Les villes sont terribles ! Ce qui manquait au premier épisode c'était justement des villes différentes, à part la citadelle qui était la seule vraie ville, et de quelques lieux par ci par là, il n'y avait rien d'autre. Dans le second, on a enfin 3 nouvelles vraies villes excellentes (en plus d'un retour de la citadelle, mais dans un autre secteur), un vrai plaisir de se balader dans de tels lieux. Elles ne sont pas très grandes, mais superbes, remplies de détail à chaque recoins. Chacune nous donne une vision particulière de ce qu'on peut trouver dans un univers comme celui de Mass Effect, parfois oppressante, futuriste et majestueuse ou délabrée et violente. On prend toujours plaisir à les parcourir de fond en comble. Pour moi Omega en particulier est une petite pépite.

La musique est épique à souhait, digne d'un "bon" film hollywoodien (et ils sont rares dans cette catégorie :D).

En ce qui concerne la durée de vie, je l'ai trouvée plus longue que celle du premier opus. J'ai fini le jeu en 55 heures, en prenant mon temps pour TOUT faire à 100%, j'ai miné chaque planète existante jusqu'à la dernière goutte, cherché chaque dialogue possible avec chaque personnage ou pnj, j'ai même fait les deux petits DLC gratuits offerts avec le jeu original... et tout ça sans lassitude aucune, j'avais pas envie que ça se finisse, pourtant en général je finis souvent par être gavé passé les 30h de jeu. Sans les annexes en traçant tout droit (sans faire les quêtes de loyauté des persos) je pense qu'on doit en avoir pour une vingtaine d'heure. Rajoutez 10 heures de quêtes de loyauté pour tout les personnages, 10 heures de minages moisi de planète pour tout pomper, et restera une quinzaine d'heure pour les quêtes annexes, lecture du codex, visite des ville en profondeur, dialogues à droite à gauche etc...



Un des seul défaut pour moi est le sondage des planètes, vraiment très lourd. En effet à la place du mako, sorte de petit buggy adapté à la découverte de planète non colonisées, on a... plus rien ! En fait on peut plus se poser directement sur la plupart des planètes comme ce fut le cas dans le 1, ici la seule chose qu'on peut faire, c'est scanner de loin les planètes puis envoyer des sondes à sa surface avec un clic dès qu'on découvre un gisement de minerai. Et même si au début c'est marrant et sympa, force est de constater qu'au bout de 4 heures à faire que ça c'est extrêmement chiant. Pour tout dire, j'ai du passer une bonne dizaine d'heures, rien qu'à scanner de loin des planètes pour les vider de leur ressources -_- A force j'avais la main qui tient la souris tétanisée, aie. De temps en temps on peut avoir la chance de trouver une balise de détresse ou autre trucs bizarre sur certaines rares planètes, qui vont nous amener à faire une mission annexe. Cette fois on se pose dessus, et certaines missions sont très sympathiques !

En ce qui concerne le gameplay, il a été vachement simplifié, très peu de choix d'armures, ou d'armes, mais encore une fois, ca favorise l'immersion, on passe plus 15 minutes à trier ce qu'on vend ou pas, et c'est super bien. Les personnages sont grands ils se débrouillent pour gérer leur inventaire eux-même. C'est des pros dans leur domaine après tout, je vois pas pourquoi on devrait les équiper nous même comme des bébés.

C'est la première fois de ma vie (quoique à la fin de The Witcher j'ai un peu ressenti ça aussi, mais de manière bien moins prononcée) que j'ai eu l'impression d'être vraiment épaulé par les personnages, on fait attention à eux, on sait qu'ils sont dans la même galère que nous, on se sent dans un vrai groupe, uni, soudé à la mort, on les ressent à nos côté lors des missions. Assez impressionnant ! Le boulot fait sur les personnages est dingue.

Une chose aussi qui tue, c'est que dans cet épisode, tout est centré autour du recrutement, mais toujours vers un but définitif, une mission sans espoir de retour. Je l'ai trouvée sublime, trépidante, une montée en puissance tout au long du jeu, qui nous mène vers cette fin inéluctable se rapprochant toujours un peu plus après chaque recrutement. On stresse vraiment quand vient le moment de se jeter à l'eau, on sait qu'on va passer un moment particulièrement difficile, je n'en dis pas plus histoire de ne pas trop en dévoiler. Mais vraiment j'ai trouvé le concept ultime, ça a fait son effet en tout cas. C'est un peu le paroxysme du jeu pour qui aura vraiment réussi à s'immerger entièrement dedans. J'en tremblait, stressait, pleurait presque de bonheur, d'excitation et d'horreur.


Il va sans dire que vu la fin du 2, j'attends avec une impatience incroyable le 3ème et dernier épisode ! Mais quand je dis que je l'attend c'est assez dingue, il va tout détruire c'est obligé. Enfin j'espère, mais ça augure du bon, vraiment.

Je pense que pour pas être déçu et apprécier Mass Effect 2 à sa juste valeur il faut toutefois s'y investir à fond. Le coté RPG est très présent mais sous une forme différente, j'ai trouvé que l'immersion était bien meilleure que dans le 1 pour celui qui cherchera à faire autre chose que foncer dans le scénario principal. Lire le codex, parler aux personnages dans le vaisseau après chaque mission, faire les quêtes annexes, se planter dans les villes pour admirer les détails, etc constituera l'expérience...

Et croyez moi, tout est bien plus équilibré et amélioré par rapport au 1. A titre personnel, j'ai bien plus apprécié Mass Effect 2 que son prédécesseur.

Une œuvre qui à mon avis restera à jamais gravé dans les mémoires, représentant une des saga les plus ambitieuse et immersive qui soit. Ce segment approfondi le concept même de développement des personnages. Un univers doté d'une immersion sans faille, dans lequel le sens du sacrifice et la confiance entre personnages sont poussés toujours plus loin jusqu'à un final percutant et poignant. Une petite merveille du rpg où les liens, et les dialogues entre individus sont si forts qu'ils feraient presque oublier qu'en vrai, rares sont de tels liens. Divinement mené, laissant sur son passage une ambiance déprimante à souhait, où l'odeur de la mort pèse constamment, je conseille ce second épisode très fortement. Peu de jeux arrivent à me toucher à ce point, c'est une expérience spatiale qui laisse rêveur, le point d'orgue de la trilogie Mass Effect, le calme avant la tempête qui s'annonce dans le 3. Une bombe venant de la voie lactée, et mise en orbite par Bioware, merci à eux.

Quel bon début d'année !

Ne cherchez pas l'objectivité dans mon texte, il n'y en a pas :P



Insérer un commentaire
$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye:


OK
3 commentaires
Ushiwaka

le 03/02/2010
Pareil, j'attendais une grosse déception, est pour l'instant je suis à fond dedant, LE jeu de cette géneration si ça continu pour moi, excellent article.
MeDioN

le 03/02/2010
"T'as été retourné OK c'est bien beau, mais dans quel sens ?"
Cochon.

Très bon article.
Volke13

le 03/02/2010
Je dois dire que le côté jeu de rôle qui disparait m'a fait bien peur au début, mais après c'est l'immersion totale grâce à ce background et à ces personnages. Punaise, ces personnages, tous aussi bons les uns que les autres à part peut être Jacob qui fait un peu le Monsieur Normal dans une bande de timbrés. Même le personnage "surprise" qui arrive est développé et ses quêtes révèlent des petits points obscur du scenario. Une chose à vraiment regretté, c'est la trame principale mais au final, le focus sur les personnages et le background est tellement bien fait qu'on en oublie presque ce manque cruel d'avancement dans la trame de ME.
Et l'action est prenante, pour sur.
Très bon billet! Et pas besoin d'objectivité là dedans, on peut pas être objectif en donnant son avis <
Content de voir que je suis pas le seul à avoir eu mal à la main à force de scanner les planètes x)
haut_menu
Infos Blog
Les Merveilles de Faerune
Mes critiques Rpg et autres conneries...
Crée le 12/08/2009
haut_menu
Catégories
haut_menu
Calendrer
<<Décembre 2022>>
LuMaMeJeVeSaDi
28293001020304
05060708091011
12131415161718
19202122232425
26272829303101
haut_menu
Blogs recommandés
Modifir un commentaire :
X
$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye:
OK
S'inscrire
Blogendra V1.2 [Propulsé par Legendra RPG] © Force 2008 - En ligne depuis le 13/09/2008 on Infomaniak.net
Développeur : Medion Designer : Allesthar

Valid XHTML 1.0 Transitional Valid CSS Valid Atom Feed get Firefox