haut_menu
Infos Blog
Loading...
Tests et critiques de jeux-vidéo
Crée le 26/10/2010
haut_menu
Catégories
haut_menu
Calendrer
<<Janvier 2022>>
LuMaMeJeVeSaDi
27282930310102
03040506070809
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31010203040506
haut_menu
Blogs recommandés
Bravely Default
Par Lokki, le 13/09/2014 à 15h16 (807 vues)
Catégorie : RPG
Voir la fiche



Bravely Default était le jeu que j’attendais de pieds fermes. Sorti fin 2012 au Japon et un an plus tard en Europe, je dois avouer que ce jeu m’a bien fait patienter. En même temps, de ce que j’en avais lu, les critiques étaient plutôt bonnes et Square Enix avait l’air de proposer un « Final Fantasy like » résolument old school en s’affranchissant des débauches d’effets visuels qui caractérise la série depuis Final Fantasy VII.

Il n’en fallait pas plus pour m’enthousiasmer et me pousser à mettre Bravely Default dans ma wishlist Amazon pour Noël. Un bel RPG sous le sapin, rien de tel pour passer de belles heures à sauver le monde tout en étant pénard au coin du feu.


"Sliders : Les Mondes Parallèles"

Vous incarnez Tiz, un jeune villageois (un pécore comme dirait le Roi Arthur). Alors que vous rentrez chez vous avec votre jeune frère, le sol tremble et la terre s’effondre. Stupeur (et tremblement) ! Votre village tout entier disparait dans les profondeurs de la Terre et seul reste de votre patelin un immense cratère.

Vous vous réveillez quelques heures plus tard dans une auberge et vous apprenez que vous êtes le seul survivant de cette catastrophe. Pour en avoir le cœur net, vous décidez de vous rendre sur les lieux afin de voir cela de vos propres yeux. Sur place, vous rencontrez une mystérieuse demoiselle du nom d’Agnès accompagnée d’une Cristalline (Fée) du nom de Airy. Elle prétend être la vestale du Vent, en fuite depuis l’engloutissement du Cristal du Vent par les Ténèbres.

Comme vos deux affaires semblent liées, vous décidez de vous unir pour tenter de réveiller les cristaux un à un avant que tout ne parte en cacahuète. Peu de temps après, vous serez rejoint par deux autres personnages, Ringabel et Edea.

Tout commence donc par du grand classique : quatre Héros de la Lumière (dont un orphelin et un amnésique, voilà qui est plutôt inhabituel dans les J-RPG) et des Cristaux à sauver des Ténèbres. La trame principale est donc à l’image du jeu : classique.

Toutefois, sous ses airs de ne pas y toucher, le scénario se veut tout de même un plus complexe qu’il n’y parait. Sans déflorer le sujet, viendront assez vite se mêler des problématiques de géopolitique et d’univers parallèles digne de Sliders (merci pour ceux qui seront suffisamment vieux pour comprendre la référence).

Bon, certains diront que c’est un peu capilotracté mais j’ai trouvé ce scénario franchement sympathique et assez surprenant au final. Le monde est très cohérent et l’aventure se poursuit presque sans temps mort. De plus, les quêtes annexes dédiées à l’acquisition de nouveaux jobs permettent naturellement d’approfondir cet univers en découvrant à chaque fois de nouveaux personnages et leur histoire. Car contrairement à un Final Fantasy III ou V, il ne suffit pas de toucher un Cristal pour obtenir un job mais il faut corriger le PNJ qui y est associé ! Ce sera l’occasion de réaliser une quête scénarisée et d’en apprendre un peu plus sur les personnages et l’univers du jeu. Riche idée que celle-ci !

"Mais ça c'était avant !"

MAIS, tout bon scénario qu’il soit, il y a comme qui dirait une « couille dans potage ».

Pour schématiser, le jeu se compose en deux parties (Partie 1 : chapitre 1 à 4 et Partie 2 : chapitre 5 à 8). La première partie du jeu est, comme je l’ai décrite plus haut, entrainante et bien rythmée. La deuxième partie est quant à elle d’une effroyable répétitivité, à la limite du supportable. Si du point de vue du scénario cette deuxième partie du jeu se comprend et se justifie, d’un point de vue purement ludique, c’est une aberration. Il est difficile d’en dire plus sans gâcher l’histoire à ceux qui n’y ont pas joué mais disons que malgré toutes les qualités du jeu j’ai bien failli lâcher l’affaire…

Heureusement que dans cette édition Européenne, le jeu nous permet de paramétrer à la volée la fréquence des combats et leur niveau de difficulté car sans cela, je pense que cette seconde partie aurait été un véritable chemin de croix !

C’est franchement dommage car sans cela, ce jeu aurait pu être un vrai petit bijou de A à Z. Gageons sur le fait que Bravely Second gommera ce Default pour faire de cette suite un Best Game Ever.

"Tu pointes ou tu tires ?"

Le système de combat est du type tour par tour classique (vous avez dit classique ?), agrémenté par les commandes « Brave » et « Default ».

  • La commande « Brave » permet d’obtenir une attaque supplémentaire lors d'un tour mais le personnage ne pourra pas attaquer le tour suivant. Un personnage peut utiliser au maximum 4 fois cette commande lors d’une même phase. Ainsi, si le joueur utilise quatre fois brave, il pourra effectuer quatre attaques supplémentaires lors de son tour mais ne pourra pas attaquer lors des quatre tours suivants.
  • La commande « Default » est son opposé. En utilisant default, le joueur n'attaque pas lors de son tour mais gagne 1 PB (Point Brave) qui lui permettra de faire une attaque supplémentaire lors d'un prochain tour.

Soit dit entre nous, cet ajout est clairement anecdotique et ne casse pas trois pattes à un canard mais cela a le mérite de changer « un peu » (notez les guillemets) des habituels combats au tour par tour et de rendre les combats un « tantinet » (notez les guillemets) plus tactique.
Le vrai plus réside plutôt dans le retour du système de classes/jobs déjà utilisé dans Final Fantasy III et V notamment. Avec plus d’une vingtaine de classes/jobs possédant pas moins de 14 compétences (actives ou passives) chacune on se retrouve avec un éventail de possibilité impressionnant pour bâtir son équipe.

Je l’ai déjà dit, je le répète et au risque de paraphraser Caradoc : « le gras système de job, c’est la Vie ».

"Supa Kawaï"

Il suffit de regarder la pochette pour s’en rendre compte, les fans de Death Metal Mélodique en finnois ancien passeront leur chemin. Les graphismes sont mignons tout plein mais n’oublient pas d’en être magnifiques pour autant.

Si je me risquais à faire un peu d’alchimie, je dirais que Bravely Default est un savant mélange de l’identité graphique des Final Fantasy III et IV dans leur version DS et d’un Final Fantasy : The 4 Heroes of Light. Mine de rien, ce style est doucement mais sûrement devenu la nouvelle marque de fabrique de Square Enix sur console portable. S’il n’étonne plus, il reste diablement agréable à regarder et s’intègre parfaitement à l’ambiance féerique (n’est-ce pas Airy ?) du jeu. Mention spéciale pour la modélisation des villes qui sont tout simplement magnifiques.

"Job ? Barde !"

Tout comme les graphismes aux tons pastel, les musiques sont tout aussi agréables qu’un duvet en pilou-pilou. Tantôt douce, tantôt pêchues (la musique lors des attaques spéciales) l’OST du jeu est une réussite et se laisse écouter sans difficulté aucune !

"On aurait tous besoin d'un deuxième job"

Côté quêtes annexes, il y a franchement de quoi faire !

  • Comme évoqué précédemment, le gros morceau des quêtes annexes concerne l’acquisition de nouveaux jobs/classes. Cela vous prendra pas mal de temps et cerise sur le gâteau, les quêtes sont intéressantes et bien scénarisées.
  • Vient ensuite le fameux et célèbre mini jeu du village de Norende! Il s’agit ni plus ni moins de la gestion de la reconstruction du village de Tiz. Le but du jeu est d’affecter des villageois (que l’on obtient soit via StreetPass soit via une mise à jour quotidienne) à la reconstruction et à l’amélioration des magasins du village. Si 2 heures (temps réel) sont nécessaires à une villageois à la reconstruction d’une échoppe, affecter 2 villageois à cette tâche réduit le temps à 1h, 40 minutes pour 3 villageois, etc. Diablement prenant, ce mini jeu (qui permet entre autre d’acheter des équipements et des compétences particuliers) vous fera passer quelques heures devant votre 3DS !
  • La récupération des invocations cachées pour le job d’invokeur.
  • Les combats de jobs optionnels à partir du chapitre 5 mais je suis largement passé à côté…


"
Final Stage"


En définitive, ce jeu aura été une très bonne expérience avec un petit goût amer du fait de cette deuxième partie. Malgré tout, j'ai réellement hâte de découvrir sa suite ! Si les développeurs corrigent les erreurs du premier opus Bravely Second s'annonce d'ores et déjà comme une vraie tuerie !

Les plus :

- Des graphismes magnifiques menés par une direction artistique très agréable.
- Des musiques au poil ! J'ai adoré les musiques lors des attaques "spéciales".
- Un scénario classique mais efficace et au final surprenant.
- Un bon challenge en mode normal.
- Le système de jobs/classes.
- La possibilité de gérer la difficulté et le nombre d'ennemis à volonté ! (Salvateur lors de la seconde partie du jeu)
- Le village !

Les moins :

- Beaucoup trop d'aller-retour sans grand intérêt
- Une seconde partie de jeu ennuyeuse et (une fois de plus) sans intérêt.


Insérer un commentaire
$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
5 commentaires
Shadow

le 26/09/2014
Ouais fonce, je garde quand même un bon souvenir du jeu (ce qui explique que je m'y replongerais avec plaisir... quand un peu d'eau aura passé sous les ponts). La fin est assez intéressante, c'est juste dommage d'attendre autant pour la voir.
Lokki

le 17/09/2014
Tu peux craquer sans soucis et y jouer, le jeu est bon. La deuxième partie est effectivement pénible/décevante mais bon, le jeu en lui même est un vrai petit bijou et la première partie (une bonne quarantaine d'heures) vaut vraiment le coup !
Yahiko

le 17/09/2014
J'ai pas fait le jeu mais c'est quand même balo ce suicide ludique dans la deuxième partie quand je vois l'ambiance qui se dégage des screen et qui fait méchamment envie...
Lokki

le 15/09/2014
J'ai fait exactement comme toi pour la deuxième partie Easy Mode + No Fight
Par contre, je ne me replongerai pas forcément dedans avant le 2.
Shadow

le 15/09/2014
La deuxième partie ne m'a pas parue insupportable, mais j'ai clairement passé en easy - no fight pour la torcher vite fait. Et malgré ça j'ai bien joué environ 60h! Je m'y remettrais probablement d'ici la sortie du 2, pour faire les quêtes annexes!
Modifir un commentaire :
X
$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant
OK
S'inscrire
Blogendra V1.2 [Propulsé par Legendra RPG] © Force 2008 - En ligne depuis le 13/09/2008 on Infomaniak.net
Développeur : Medion Designer : Allesthar

Valid XHTML 1.0 Transitional Valid CSS Valid Atom Feed get Firefox