bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Yggdra Union ~We'll Never Fight Alone~ > Articles > Review
Voir aussi

Yggdra Union ~We'll Never Fight Alone~

trpg psp amerique
Yggdra Union ~We'll Never Fight Alone~
De l'idée d'un portage réussi
Après Riviera, le second épisode de la série Heaven de Sting, Yggdra Union, se voit porté sur PSP. Si le portage PSP de Riviera laissait un peu à désirer, on a cette fois droit à un sans faute, qui permet de bonifier un jeu un peu décevant à la base.
Fans de T-RPG, préparez-vous à faire chauffer la PSP !

Une quête de libération

Yggdra est la jeune princesse du royaume de Fantasinia, sur lequel règnent paisiblement les descendants des dieux. Mais Gulcasa, le jeune empereur de l'empire de Bronquia, a les dents longues et envahit Fantasinia. Seule survivante de la famille royale, Yggdra erre perdue au sud du continent. Retrouvée et acculée par les troupes impériales, elle ne doit son salut qu'à l'arrivée de Milanor, chef d'une troupe de voleurs. En échange du château de Fantasinia, Milanor promet d'aider Yggdra à reconstituer une armée afin de libérer son royaume.
Le début d'une longue quête qui va apprendre à notre héroïne la dure réalité du monde extérieur et de la guerre...
Yggdra Union ~We'll Never Fight Alone~
Yggdra Union ~We'll Never Fight Alone~
Yggdra Union ~We'll Never Fight Alone~

Des combats à la carte

Avec Yggdra Union, Sting se risque au Tactical pur sur la console. Les codes du genre y sont parfaitement respectés : succession de combats et de scènes de scénarios, phases spécifiques de préparation, alternance de tours alliés et ennemis, que du classique. Mais Sting ne fait jamais comme les autres, alors il a décidé de pimenter le tout.
Les séquences de combats se décomposent en plusieurs phases: la mêlée d'attaque, la défense du contre, puis le combat. Lors du combat on peut choisir de se battre offensivement ou défensivement à l'aide des directions. En étant offensif, on vide la jauge d'attaque, en étant défensif on la re-remplit, il faut bien savoir jongler là-dessus.
Tout le reste est régit par un système de cartes. Au début de chaque bataille on choisit un nombre déterminé de cartes qui seront disponibles en combats. Chacune doit être regardée selon trois aspects:
- Le mouvement, qui correspond aux déplacements disponibles lors du tour où l'on a cette carte active.
- La puissance, qui aide grandement lors des phases d'attaques.
- Le pouvoir spécial associé à la carte, utilisable sous certaines conditions.
Une bonne gestion est indispensable car une fois toutes les cartes épuisées, la mission échoue. Et si certaines missions proposent de prendre une grande quantité de cartes, d'autres nécessitent de privilégier le mouvement pour pouvoir arriver au bout avant d'avoir tout dépensé...
Pour utiliser les pouvoirs spéciaux des cartes, il faut que le personnage qui initie l'attaque (une seule par tour) ou qui est attaqué possède le type d'arme de la carte et que les autres pré-requis éventuels (moment de la journée, type de terrain, etc) soient remplis. Il faut surtout que la barre supérieure de l'écran soit remplit à 100%. Ces pouvoirs spéciaux sont la clé d'une bataille réussie: résurrection de troupes, bouclier de protection, annulation des dégâts causés lors de la mêlée précédent le combat en lui-même...
Yggdra Union ~We'll Never Fight Alone~
Yggdra Union ~We'll Never Fight Alone~
Yggdra Union ~We'll Never Fight Alone~

L'Union sacrée

Mais ce qui fait la particularité d'Yggdra Union avant tout, c'est le système d'union. Une seule possibilité d'attaque par tour, ça trouve forcément sa contre-partie quelque part. En plaçant habilement vos personnages, vous pourrez lancer des vagues d'attaques successives. Les placements dépendent du sexe du personnage principal de l'attaque (appelé "ace"), chaque sexe prenant les personnages placés dans une croix de trois cases, soit droite (féminin), soit oblique (masculin). Le placement est donc indispensable, d'autant qu'en avançant dans le jeu il sera possible d'inclure des catapultes présentes au sol et d'étendre les grandes unions par des petites en bout. Le même principe est appliqué des deux côtés aussi bien en attaque qu'en défense, il faudra donc bien vérifier l'ordre des attaques pour ne pas se retrouver sous le coup d'une prédominance d'armées en sa défaveur. Une excellente idée qui donne toute la dimension stratégique au jeu, par ailleurs assez limitée avec des cartes assez petites sur lesquelles on se retrouve vite collé aux ennemis. A chaque fin de scène d'attaque gagnée, la carte utilisée augmentera en puissance selon la "qualité" de la victoire, et le moral ennemi sera affaibli. Qu'est-ce que le moral ? C'est la notion qui remplace celle habituelle des HP.
Mais attention, ici point de guérison en combat, on ne peut remettre du moral aux troupes qu'entre les missions en utilisant des objets, qui sont franchement en quantité limitée durant toute la partie. Il faudra donc bien inspecter les divers villages sur les cartes, et aller se placer sur les extrémités des cartes, où sont souvent placés les objets cachés. Des persos sont aussi cachés au cours du jeu, il faut donc vraiment être méticuleux au cours des missions pour optimiser son rendement.
A noter que lorsqu'on échoue à une mission, on recommence en gardant son EXP et avec des ennemis plus faibles, une bonne idée tant le challenge est parfois relevé, même si le portage rééquilibre un peu l'ensemble.
Yggdra Union ~We'll Never Fight Alone~
Yggdra Union ~We'll Never Fight Alone~
Yggdra Union ~We'll Never Fight Alone~

De la GBA à la PSP

Le jeu original était sans conteste l'un des plus beaux sur GBA.
A l'instar du portage de Riviera, le jeu a subi une refonte graphique. Mais alors que Riviera sur PSP présentait un rendu certes plus fin mais assez étrange et perdant du charme, la conversion est ici parfaite. Les combats sont parfaitement adaptés au 16/9, les artworks gagnent en finesse, les différents effets sont encore plus beaux et le lissage de l'ensemble ne dénature cette fois en rien le style. Du très bon boulot, pour un résultat qui ravira tous les fans de belle 2D.
Ce qui n'a pas changé mais reste toujours aussi bluffant, c'est la façon dont toutes les informations sont agencées à l'écran. C'est extrêmement classe, tout en restant très clair et lisible, Sting maîtrise vraiment son sujet.
Même constat au niveau de la bande-son, la bonne qualité originale profite du portage.. La PSP rend bien mieux les musiques de Minako Adachi, et l'on a maintenant droit à des doublages pendant certaines séquences de dialogues, sympa !

Le scénario est lui très classique et simplet, mais le jeu mise avant tout sur l'évolution des personnages et leur relation. L'évolution d'Yggdra, confrontée pour la première fois à la dure vie des paysans et aux affres de la guerre est à ce titre remarquable. D'abord persuadée de la justesse de sa guerre, elle va vite douter en se retrouvant face à des paysans inexpérimentés voulant défendre leur terre ou à des couples qu'elle va séparer par les armes... Quelques passages sont très émouvants, et c'est aussi une des réussites de ce Yggdra Union. Le jeu profite de son portage pour incorporer de nouvelles têtes et de nouvelles séquences, détail toujours appréciable.
Enfin, sachez que le portage permet maintenant d'accélérer les séquences de combat, qui pourraient lasser certains, et règle quelque peu le problème de difficulté originel, j'y viens.
Yggdra Union ~We'll Never Fight Alone~
Yggdra Union ~We'll Never Fight Alone~
Yggdra Union ~We'll Never Fight Alone~

Des ajustements bienvenus

Hélas, le portage sur PSP ne règle pas les problèmes majeurs qui m'avaient rebuté sur la version originale.
Quels étaient et sont les problèmes majeurs du jeu ?
Tout d'abord, la difficulté du jeu totalement aléatoire est des plus frustrantes. Passer d'une mission d'une simplicité sans nom à une autre quasi-impossible du premier coup énerve. Certaines missions ne sont finissables qu'en les ayant déjà effectuées au moins une fois pour bien connaître la carte et ses conséquences. Certaines cartes en plusieurs parties ne révèlent leur difficulté que sur la fin et le jeu de carte emmené ne permet pas de s'en sortir, il faut tout reprendre depuis le début !
Pire, certains objectifs donnés par le jeu sont carrément faux : destruction de tous les ennemis alors que certains sont en fait immortels, amener un personnage à un endroit alors qu'il faut tous les emmener et inversement, cela est parfois des plus rageant (problème de traduction?). Et pour ne rien arranger, lors de certaines missions on est obligé de perdre beaucoup de moral de façon inévitable (je me souviens encore de la mission où un canon qui a comme zone toute la carte enlève 40% de moral sans rien récupérer en mode hard... C'est vraiment chiant, et ça casse pas mal le plaisir de jeu). Quand en plus les ennemis possèdent des armes spécifiques qui sont prédominantes sur toutes celles de nos troupes alliées, on perd vite ses nerfs. Dernier point frustrant, les ennemis peuvent annuler la charge des attaques spéciales, alors que l'on ne peut pas puisqu'elles sont automatiques en face.

Heureusement, si les problèmes majeurs subsistent, la difficulté a été un peu revue par moment, et l'on peut désormais choisir le niveau de difficulté que l'on souhaite, le mode Hard correspondant à peu près à ce que l'on trouvait sur la version GBA. Une initiative à saluer, tant le jeu était peu accessible, même si il faut le reconnaître, le joueur lambda qui n'aime pas le défi peut toujours passer son chemin.
Yggdra Union ~We'll Never Fight Alone~
Yggdra Union ~We'll Never Fight Alone~
Yggdra Union ~We'll Never Fight Alone~
Yggdra Union sur PSP, ce n'est pas un portage fait à la légère. Refonte technique, nouvelles cartes, nouveaux personnages, nouvelles scènes, introduction animée, le jeu profite amplement de son passage sur la portable de Sony pour se faire une nouvelle beauté.
Surtout, la difficulté a été réajustée, ce qui n'était pas du luxe, mais, hélas, quelques problèmes de fonds subsistent.
Un bon T-RPG pour la console, qu'il serait dommage de rater pour les amateurs du genre.

15/11/2008
  • Nombreux ajouts intelligents
  • 2D très belle
  • Bonne mise en scène de la guerre
  • Système de jeu innovant
  • Difficulté mieux gérée, mais toujours un peu bancale
7.5

GRAPHICS 4/5
SOUND/MUSIC 3.5/5
STORY 3/5
LENGTH 4/5
GAMEPLAY 3.5/5
Yggdra Union ~We'll Never Fight Alone~ > Commentaires :

Yggdra Union ~We'll Never Fight Alone~

7.5
7.5

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
voir aussi Commentaires and [0] gba [3] ios [0] pstore [0]
2 commentaires sur PSP
grikarfyn

le 20/10/2009
7
Je ne connais que cette version du jeu, mais ce n'est pas compliqué de dresser un tableau de ses qualités.

Un habillage magnifique, avec des artworks superbes, une interface classe et lisible, une histoire bien racontée, une ambiance épique, un casting charismatique et un système de jeu original, captivant sur le long terme. Ajoutons plein de petites retouches comme certains dialogues doublés, la possibilité d'accélérer les combats et du contenu optionnel. Le mode hard offre une map finale supplémentaire mais insuffisante pour vraiment conclure la mise en plan du récit.

Pas de défauts majeurs donc, et du bon travail de la part de Sting.
Shadow

le 29/11/2008
8
Yggdra Union arrive à temps sur PSP, et souhaite se faire remarquer c'est certain. Telle la jeune Yggdra partie à la reconquête de son royaume, quoi de plus normal que de vouloir attirer le plus de monde à tenter l'expérience ? Cela fut l'objectif des développeurs avec cette nouvelle édition : narration et action remises à neuves, difficulté réajustée. Yggdra Union sur PSP, c'est l'UMD qui réussit à restituer toutes les qualités de l'original, dans une oeuvre à la fois accessible et passionnante, d'un bout à l'autre.
62 active users (0 member, 62 guests, 0 anonymous member)
Legendra RPG V4.8.42 © Force 2019 - Legal Mention
Webmaster : Medion