bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Gargoyle's Quest > Articles > Review

Gargoyle's Quest

adv gb europe
Gargoyle's Quest
Gare aux gargouilles
Titre mythique de la Gameboy, Gargoyle's Quest est réputé pour sa difficulté mais aussi sa grande qualité.
Spin off de la série Ghosts'N Goblins/Ghouls'N Ghosts (d'où le sous-titre sur l'écran titre), le jeu vit le jour en 1990 et reprenait le célèbre personnage de Firebrand (Red Arremer).
Près de 20 ans après sa sortie, j'ai décidé de me replonger dans un jeu qui m'avait résisté à l'époque, pour enfin rejoindre fièrement tous ces joueurs qui peuvent dire "oui, moi je l'ai fini", ce qui n'a aucun intérêt, sinon flatter son égo de petit gamer.

Les goules en péril

"Il y a très longtemps, le royaume des goules a évité un très grand péril.
L'armée des destructeurs est venue d'un univers voisin.
La victoire a été facile pour les puissants destructeurs.
Mais alors que plus personne n'y croyait plus, un grand feu s'embrasa sur le royaume, brulant l'armée ennemie.
Près de cent ans ont passé et le royaume est encore une fois menacé..."


Le royaume des goules est donc une nouvelle fois en proie à une terrible menace, des ennemis inconnus d'une grande puissance ont attaqué, et ont réussi à atteindre le roi. Avec leurs dernières forces, quelques goules parviennent à prévenir Firebrand, la gargouille à la peau rouge si particulière (comme ne le montre pas la pochette américaine), qui devient le dernier espoir d'un royaume au bord de la destruction...
Gargoyle's Quest
Gargoyle's Quest
Gargoyle's Quest

A la croisée des chemins

Gargoyle's Quest est indéniablement un jeu assez atypique.

Si son déroulement - fait d'alternances de villages, de déplacements sur la carte et de donjons - est très classique et ne surprendra personne, il en va tout autrement pour les lieux eux-mêmes.
Alors que les villages et la carte du monde ont adopté une vue de haut, les lieux sont eux en scrolling horizontal, et sont très proches d'un Castlevania ou d'un Megaman. Firebrand tire sur tout ce qui bouge, peut planer, doit s'accrocher aux parois et réaliser des sauts au millimètre près pour avancer sans encombre, à la manière d'un pur jeu de plates-formes.
Au départ, Firebrand ne possède qu'une façon d'attaquer et ne peut planer que quelques secondes. Mais plus on avance dans le jeu, plus la gargouille exploite son potentiel, pouvant au final planer indéfiniment et possédant quatre attaques différentes, qu'il faudra apprendre à bien exploiter.
Le gain de nouveaux pouvoirs et de stats (Vol, HP...) est scripté et débloqué par l'histoire.

Les lieux ne sont pas les seuls endroits où il faudra vaincre des ennemis. Sur la carte, on a droit à deil nombreux combats aléatoires, comme dans tout RPG bien classique. Ceux-ci consistent en une petite arène dans laquelle se trouvent quelques ennemis et plates-formes, le but étant de vaincre tous les ennemis présents. A la fin de chaque affrontement, on récupère des fioles, qui peuvent être échangées en ville contre des talismans, indispensables.

Les villes, parlons-en justement. Réunissant uniquement nos amis les goules et gargouilles, elles sont un passage obligé pour savoir où aller en discutant avec la populace, échanger ses fioles, et surtout sauvegarder... par mot de passe.
Oui, comme de coutume à l'époque, il fallait penser à toujours avoir un petit crayon et un petit bout de papier pour pouvoir noter le code correspondant à sa progression.
Gargoyle's Quest
Gargoyle's Quest
Gargoyle's Quest

Dur dur d'être une gargouille

Le jeu est dur, exigeant, presque élitiste, comme beaucoup de jeux en ce temps, mais celui-ci fait clairement partie du haut du panier.

Pas difficile dans son exploration, non, on avance sans grande difficulté, les indications étant toujours assez claires, et hormis un petit aller-retour à faire, il suffit souvent juste d'aller au lieu suivant. Cela ne signifie nullement qu'il n'y a pas d'énigme et qu'aller au lieu suivant est trivial, mais on ne passe pas des heures à se demander où se rendre.

Non, le jeu est incroyablement dur dans les lieux, chaque petite erreur de saut, d'appréciation est très vite sanctionnée. Et les pièges et monstres ne font pas de cadeaux, on est expédié au royaume des morts en quelques secondes.
Un exemple qui donne la mesure de la minutie avec laquelle il faut avancer : il faut régulièrement s'agripper aux parois pour récupérer du temps de "vol". Souvent, on s'accroche au premier mur venu et... Au moment de repartir, on se rend compte qu'il y a une petite famille de pics juste au-dessus de sa tête, impossible à esquiver dans sa position actuelle.
Il faut donc toujours avancer avec précaution, faire de petits repérages et bien préparer ses sauts, ses attaques, sachant que les ennemis vaincus réapparaissent dès que l'on s'éloigne un peu ! Heureusement que l'on peut embarquer un objet de soin avec soi, mais croyez-moi, ce sera rarement suffisant.

Comment ne pas évoquer le stress provoqué par certains passages ?
Poursuivi par un ennemi invincible, le vent freinant notre progression (mais pas celle de l'ennemi, évidemment), il faut avancer en réussissant chacun de ses sauts, tout en explosant des blocs de pierre pour pouvoir continuer, sur fond de tempêtes apocalyptiques... Crispant, mais finalement tellement bon !
Les boss ne dérogent pas à la règle, il sera rare de les vaincre du premier coup, il faudra souvent s'y reprendre à plusieurs fois pour trouver la bonne stratégie, exception faite du boss final, étonnamment facile, allez comprendre.
Gargoyle's Quest
Gargoyle's Quest
Gargoyle's Quest

Le contrecoup de la beauté

1990/2009, le jeu va fêter cette année ses 19 ans. Il est étonnant de voir comme les graphismes ont bien vieilli. Exploitant à merveille la petite palette de 4 niveaux de gris, le jeu étonnait surtout par ses décors fouillés, ses sprites assez énormes et un style très classe. Aujourd'hui, ça peut paraitre exagéré, mais en 1990, c'était vraiment impressionnant, à l'époque des Tetris ou Super Mario Land.
Mais ces graphismes léchés et ces personnages énormes avaient un coût, et il arrive souvent que l'ensemble clignote et que des bouts de décors disparaissent lors d'écrans trop chargés, et, plus gênant, lors des affrontements contre les boss.

La bande sonore reste une des meilleures sur la console, malgré une qualité de son loin de ce qu'on a pu trouver par la suite, le jeu datant à peine de l'année suivant la sortie de la console. Mais les mélodies sont vraiment bonnes, et la musique de la carte est vraiment marquante.

Au final, malgré son système de sauvegarde lourd, son ergonomie pas toujours bien pensée (il faut choisir chaque action via un menu pour parler, chercher... C'est un peu pénible) et ses petits bugs graphiques, Gargoyle's Quest reste encore un jeu intéressant, qui occupera bien une grosse dizaine d'heures, à moins d'être un surdoué de la manette, le temps de jeu "utile" pouvant être estimé à quatre heures.
Gargoyle's Quest
Gargoyle's Quest
Gargoyle's Quest
Gargoyle's Quest est un titre mythique de la Gameboy, original, beau et proposant un challenge plus que relevé, qui a très bien vieilli malgré l'emprise du temps.
Preuve qu'en 2009, même en 160×144 avec 4 nuances de gris, on peut prendre du plaisir sur un RPG qui est bon, tout simplement.

25/01/2009
  • Mélange original de plates-formes et RPG
  • Graphismes plutôt réussis
  • Musiques vraiment sympas
  • Pas mal de clignotements
  • Système de sauvegarde
  • Ergonomie générale
6.5

GRAPHICS 3/5
SOUND/MUSIC 3.5/5
STORY 2/5
LENGTH 2.5/5
GAMEPLAY 3.5/5
Gargoyle's Quest > Commentaires :

Gargoyle's Quest

6.5
7

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
voir aussi Commentaires es3ds [1]
19 commentaires sur Game Boy
Popolon

le 26/10/2014
8
Je n'avais pas fait Gargoyle's Quest 1, c'est réparé ! Et il aurait été dommage de passer à côté !

Le jeu est sorti au début de la Game Boy mais a bien veilli. Il dispose d'un aspect technique très correct (graphismes agréables, musiques sympas). Il est toutefois un peu moins maniable que le 2 (logique, quelque part). Le challenge est parfois corsé sans être insurmontable, mais l'aventure est courte (sûrement trop).

Malgré tout, on a là un très bon jeu d'action-aventure, qui lorgne un peu du côté de Zelda 2. Ca fait du bien !
onimenokyo

le 22/09/2013
Edité le 22/09/2013
10
une merveille point barre !!! que dire sur cette anthologie du jeu video ? que c'est une tuerie ? tout le monde le sait . que sa musique est carrément divine ? idem...tout simplement un jeu culte , au meme titre que les trois castlevania game boy , les Zelda , les mystic quest , les mario et consorts etc etc....encore une fois la preuve , qu'il ne faut pas forcement une tuerie graphique en 3d dla mort qui tue pour etre une merveille de graphisme et de gameplay . un titre qui a fait et fera date dans l'histoire du jeu video .
Ingram

le 25/02/2012
10
Ce jeu m'a marqué tout comme la génération de joueurs qui ont pu y jouer a l'époque.
Un gameplay très plaisant, d'excellentes musiques etSurtout, le heros est une gargouille, ce qui donnait une sorte de mélange entre castlevania et zelda, avec un monstre comme personnage.
Ce jeu est une légende de la portable de nintendo
Wave

le 03/01/2012
10
Gargoyle Quest fait partie de ces oldies que j'ai toujours voulu faire et qui me faisait baver d'envie il y a bien longtemps. Le jour béni est enfin arrivé et même si le ressenti restera probablement à des années lumières de ce qu'il devait être à l'origine, j'ai passé un très bon moment. Le mélange des genres plate-forme/RPG est efficace car les phases de jeu sont diversifiées et rappelle d'ailleurs furieusement Zelda II, en particulier lors des "rencontres" aléatoires sur la carte du monde. Reste une difficulté assez prononcée avec un système de password archaïque et une durée de vie plutôt faible. Cela dit, on y joue pour le fun avant tout et de ce côté, la mission est bien remplie.
Yama

le 23/04/2011
6
Ça fait une pelleté d'années que j'ai fini ce jeu, mais je m'en souviens encore! c'est dire si les aventures de la petite gargouille m'a marquée ! enfin, à l'époque, il m'en fallait peu. Il reste très basique dans son déroulement, et ses passages de plateforme était bien retords.

Dark Sol

le 08/10/2010
7
Gargoyle's Quest est un jeu que j'ai acquis récemment, mais qui me faisait bien envie à l'époque (enfin c'était l'occasion de réclamer un Game Boy que mon père n'a jamais voulu me payer, pauvre de moi^^). N'ayant pas trop mal vieilli (2D+jeu Game Boy), c'est un bon petit jeu mélant à la fois le jeu d'aventure à la plate-forme.
Bien qu'assez difficile dans l'ensemble on peut en venir à bout avec un minimum de patience. Le système de mot de passe ne fait que renforcer cette difficulté qui finissait par un peu me stresser à la fin du jeu (il y a un long passage jusqu'à la fin sans mot de passe).
Pour finir, Gargoyle's Quest est un jeu qui ravira les joueurs des premiers jours et les fans d'oldies... les autres, passez votre chemin^^
Faizon

le 02/09/2010
6
Une petite aventure très plaisante, qui a été pour beaucoup de vieux joueurs un grand moment de leur jeunesse. Même s'il est clairement ardu d'imaginer retenter l'aventure aujourd'hui (quoique ?), Gargoyle's Quest mérite une critique positive, ne serait-ce qu'en hommage à son statut de plaisant grand ancien.
Luckra

le 27/06/2010
5
Voilà un petit jeu GB vénéré par la communauté : Gargoyle's Quest.

La grande force du gameplay est son alternance plate-forme/exploration type RPG. A la manière d'un Zelda II, le héros Firebrand ira dans les villes récolter des infos et des items puis se baladera sur la worldmap en étant interrompu par quelques fights aléatoires en scroling horizontal et ira cleaner des donjons toujours en scrolling horizontal afin de récupérer des... bougies. Plus maniable qu'un Link, Firebrand est très facile à contrôler et les différentes upgrades au fur et à mesure que l'on avance rendent l'exploration plus sympa.
Mais vient le gros point faible de ce jeu : la difficulté vraiment punitive. Notre héros a très très peu de vie, même à la fin du jeu et les monstres tapent de plus en plus fort. Les configurations de certaines zones obligent à refaire ce passage plusieurs fois après moults game over (piques sur les murs dans les passages étroits, roches qui roulent sur le passage à la Indiana Jones, cul de sac plein d'ennemis, ... ) et les sauvegardes se font avec l'anthique système de password à rallonge et nous ramènent dans la ville la plus proche. Plus frustrant et punitif, j'ai rarement vu.
Graphiquement c'est de la GB de base, ça ne brille pas mais c'est passable. Les musiques oscillent entre le quelconque chiant sur certains niveaux et le beau mémorable comme sur la worldmap.

Un petit jeu assez atypique dans son gameplay qui ravira ceux qui ont la gnaque et qui peuvent supporter le 8 bit.
Bao

le 16/02/2010
Edité le 21/05/2013
7_5
C'est comme le dit Tompouce, un jeu culte. Une p'tite perle de réalisation et son double gameplay aux p'tits oignons, pour un jeu à la difficulté quand même bien abusée.
Tompouce

le 20/01/2010
6
Un jeu culte pour les possesseurs de GB.
Superbe réalisation (pour l'époque), et difficulté bien relevée.
On alterne phases de pure plateforme et de pseudo RPG.
Bref que de bons souvenir, un des quelques jeu sur lequel j'ai passé le plus de temps petit.
69 active users (2 members, 67 guests, 0 anonymous member)
Online members: Benku, cKei
Legendra RPG V4.8 © Force 2021 - Legal Mention
Webmaster : Medion