bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Dragon Quest IX: Sentinel of the Starry Skies > Articles > Preview
Voir aussi

Dragon Quest IX: Sentinel of the Starry Skies

crpg nds japon
Dragon Quest IX: Sentinel of the Starry Skies
Voilà maintenant 23 ans que Dragon Quest a vu le jour sur Famicom. Série culte au Japon, elle arrive au neuvième épisode, qui succède à un épisode PS2 très réussi.
Voici un petit point après quelques heures de jeu.

Où va-t-on ?

Le jeu démarre avec une vidéo en dessin animé signée Toriyama.
Une fois une nouvelle partie lancée, on peut créer le personnage principal de toute pièce : sexe, cheveux, yeux, taille, etc... C'est assez complet et donne un avant goût de l'aspect personnalisation très poussé de cet épisode.
L'histoire commence avec le protagoniste que l'on vient de créer, un ange qui habite sur un continent volant. Les habitants de ce continent souhaitent aller sur la terre de Dieu.
Pour y parvenir, il faut un fruit très rare appelé le "fruit des dieux", qui pousse sur "l'arbre du monde". Afin de l'obtenir, il faut alimenter cet arbre avec un objet spécial appelé l'aura des étoiles, que l'on obtient en aidant des humains dans le monde des mortels. Le joueur aura l'occasion de récolter l'aura des étoiles via quelques missions qui représentent en quelque sorte un tutoriel. À la fin d'une mission, un certain événement va complètement bouleverser le déroulement, et l'ange contrôlé par le joueur se réveille dans la peau d'un humain normal.
C'est là que le jeu commence vraiment. Le début est assez inhabituel pour la série, mais cela motive à continuer.
Dragon Quest IX: Sentinel of the Starry Skies (Dragon Quest: Les Sentinelles du Firmament, Dragon Quest IX: Protectors of the Starry Sky, Dragon Quest IX: Hoshizora no Mamoribito, *Dragon Quest 9, DQ9, DQIX*)
Dragon Quest IX: Sentinel of the Starry Skies (Dragon Quest: Les Sentinelles du Firmament, Dragon Quest IX: Protectors of the Starry Sky, Dragon Quest IX: Hoshizora no Mamoribito, *Dragon Quest 9, DQ9, DQIX*)
Dragon Quest IX: Sentinel of the Starry Skies (Dragon Quest: Les Sentinelles du Firmament, Dragon Quest IX: Protectors of the Starry Sky, Dragon Quest IX: Hoshizora no Mamoribito, *Dragon Quest 9, DQ9, DQIX*)

Level-5 aux commandes !

D'abord, le style graphique adopté est un mélange réussi entre une 3D façon Dragon Quest VIII et une 2D old school. Disons-le tout de suite, le jeu est très joli, la 3D est soignée et reste fluide malgré tout. On tient là peut être le RPG le plus joli de la DS.
Ensuite, les musiques sont splendides et Sugiyama a déployé l'artillerie lourde dès le départ, les thèmes sont bien plus rythmés que d'habitude. Son style musical reste reconnaissable et le thème général du jeu ne change pas, bien entendu, ainsi que les bruitages classiques qui sont immuables. On reconnaît tout de suite l'ambiance d'un Draque.
Passons maintenant aux combats. Ces derniers sont en 3D comme dans Dragon Quest VIII en plus rapide, mais ça reste plus lent que les autres Draque.
Les menus quant à eux sont un peu lents, pas aussi lents que la version occidentale de Dragon Quest VIII, mais plus lents que les autres épisodes. Ceci est surtout notable dans le menu des équipements, certainement dû au chargement des différents éléments qui sont modélisés en temps réel. En revanche, ces menus restent classiques et très lisibles, comme toujours.
Concernant le niveau de difficulté, il est très bien dosé mais semble plus abordable que dans les autres épisodes. Ceci est du à l'ajout de pas mal de skills qui rendent les personnages rapidement très puissants.
On assiste ici au grand retour du système de jobs. Les jobs sont très similaires à ce qu'on trouve dans Dragon Quest III, au niveau des choix proposés. Mais il y a quand même une modification non négligeable. En effet, les jobs ont changé d'un système centré sur les talents vers un système centré sur les stats. Avant, quand on changeait son job, on reprenait à zéro le niveau mais on gardait les habilités gagnées par les précédents jobs. Maintenant, on garde le niveau mais les magies sont liées à leurs jobs. Donc si on change de job, on aura accès qu'aux magies qui lui sont associées, mais si on revient vers un ancien job on aura tout de suite accès aux anciennes magies.
Enfin, avant de passer aux véritables nouveautés du jeu, voici un petit mot sur les quêtes annexes, qui sont données par des gens dans les villages. Pour l'instant, ce n'est pas très intéressant et ça n'apporte pas grand chose, il faut voir si ça s'améliore par la suite.
Dragon Quest IX: Sentinel of the Starry Skies (Dragon Quest: Les Sentinelles du Firmament, Dragon Quest IX: Protectors of the Starry Sky, Dragon Quest IX: Hoshizora no Mamoribito, *Dragon Quest 9, DQ9, DQIX*)
Dragon Quest IX: Sentinel of the Starry Skies (Dragon Quest: Les Sentinelles du Firmament, Dragon Quest IX: Protectors of the Starry Sky, Dragon Quest IX: Hoshizora no Mamoribito, *Dragon Quest 9, DQ9, DQIX*)
Dragon Quest IX: Sentinel of the Starry Skies (Dragon Quest: Les Sentinelles du Firmament, Dragon Quest IX: Protectors of the Starry Sky, Dragon Quest IX: Hoshizora no Mamoribito, *Dragon Quest 9, DQ9, DQIX*)

Quoi de neuf docteur ?

On va maintenant parler des grosses nouveautés de ce Draque. D'abord, les ennemis sont visibles en dehors des combats et donc évitables. Ça rappelle un peu les ennemis dans Earthbound qui vous attaquent quand ils vous voient mais ici ils sont moins agressifs. Et ça change pas mal les choses par rapport aux anciens épisodes, un bon point.
Après, la création des personnages est vraiment chouette. Ça donne un effet Dragon Quest III, avec en plus le design libre des personnages que le joueur pourra façonner à sa guise, et ceci inclut même le héros.
Ensuite, l'équipement est visible tout de suite sur chaque personnage jusqu'aux moindres détails.
On a ici plus de slots que d'habitude pour les pièces de l'équipement (arme, tête, bras, corps, bouclier, bas du corps, pieds et accessoires).
À noter aussi que l'équipement ne prend plus de place dans l'inventaire de chaque personnage, mais dans un inventaire spécial accessible à tous les membres de l'équipe. En plus, en ce qui concerne les objets, nous avons un retour à l'inventaire à 8 places par personnage au lieu de 12.
Les habilités ont également subi un changement non négligeable. En effet, auparavant, les magies et les skills faisaient partie de la même catégorie. Désormais elles sont séparées. Si les magies ne sont pas gardées d'une classe à l'autre, la majorité des skills s'accumulent, et finalement le système de job s'en retrouve enrichi et bien subtil à développer.
Enfin, le contenu des barils/commodes/pots réapparaît périodiquement. En plus il y a des coffres bleus qui contiennent du butin aléatoire et qui contiennent de nouveaux objets après un certain temps. Les coffres rouges en revanche, restent classiques.
Dragon Quest IX: Sentinel of the Starry Skies (Dragon Quest: Les Sentinelles du Firmament, Dragon Quest IX: Protectors of the Starry Sky, Dragon Quest IX: Hoshizora no Mamoribito, *Dragon Quest 9, DQ9, DQIX*)
Dragon Quest IX: Sentinel of the Starry Skies (Dragon Quest: Les Sentinelles du Firmament, Dragon Quest IX: Protectors of the Starry Sky, Dragon Quest IX: Hoshizora no Mamoribito, *Dragon Quest 9, DQ9, DQIX*)
Dragon Quest IX: Sentinel of the Starry Skies (Dragon Quest: Les Sentinelles du Firmament, Dragon Quest IX: Protectors of the Starry Sky, Dragon Quest IX: Hoshizora no Mamoribito, *Dragon Quest 9, DQ9, DQIX*)
Suffisamment classique pour satisfaire les fans tout en apportant pas mal de nouveautés pour plaire aux autres et renouveler la série, Dragon Quest IX ne déçoit pas. Il offre un contenu visiblement immense. Ajoutons à ceci un système d'alchimie pas encore développé là où j'en suis arrivé, un mode multijoueur qui s'annonce plaisant ainsi que des quêtes hebdomadaires à télécharger, et on obtient de quoi occuper le joueur pendant des dizaines d'heures.
Level-5 semble avoir tenu ses promesses et le mythe Draque reste intact quoi qu'en disent les puristes. Rendez-vous au test du jeu pour avoir un avis plus complet.

10/08/2009
Dragon Quest IX: Sentinel of the Starry Skies > Commentaires :

Dragon Quest IX: Sentinel of the Starry Skies

6
7.5

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
25 commentaires
Elekami

le 09/05/2014
6_5
Je me suis ennuyé ferme sur ce Dragon Quest IX, dont le fond de la quête solo n'a que trop peu évolué au fil des opus.
L'histoire est toujours aussi peu intéressante, le gameplay n'a guère bougé, hormis l'ajout de jobs, sympathique mais néanmoins frustrant pour le level-up. La quête principale est longue mais laborieuse, et entachée par des musiques qui tapent très vite sur le système. Celles qui sauvent l'OST sont bien peu nombreuses...
Dragon Quest fait trop "carré" pour vraiment impressionner, il se range derrière des mécanismes classiques déjà vus et revus des centaines de fois et cela peine à donner de la saveur à une aventure au final assez fade, en dépit des qualités intrinsèques dont profite le jeu.
Selene

le 07/04/2014
7
Voilà un rpg que j'ai eu du mal à finir ! Je ne parle pas de la difficulté, la progression se fait sans encombres et pratiquement sans séances de level-up. Le problème, c'est le côté multijoueur qui enlève la possibilité de connaître une équipe attachante au profit de marionnettes sans vie (et oui jouer en solo du coup devient vite barbant).
De plus, les quêtes et le scénario sont très enfantins mais les graphismes sont très beaux pour de la ds.
PXL

le 21/07/2013
6
Et voilà ! Encore une fois avec les dernières productions japs, il m'a fallu plusieurs années avant de pouvoir me forcer à m'investir totalement dans un de leurs RPGs pour pouvoir le finir.

Jeu sympatoche, on résout des problèmes vitaux pour des petites communautés. Mais la trame principale est aussi fine que le fil d'un haricot vert Extra fin .
Le jeu est par ailleurs très facile (avec 3 gladiateurs et un prêtre). Et ce qui est finalement le plus laborieux dans ce jeu, c'est l'eternel Leveling. d'un chiant absolu surtout qu'il faut recommencer depuis le début dès lors qu'on change vocation.
Donc lourdingue de chez lourdingue et des persos avec un charisme égal à zéro puisque le jeu est destiné au multi. Donc quand on jour en solo, on récupère des persos (ou en créé), mais ils ne parleront jamais. Leur compagnie est d'une morosité absolue.

Sorti de tout ça, j'ai quand même passé une aventure distrayante avec un donjon final vraiment sympa.
LGF

le 06/02/2013
5
Je suis vraiment partagé pour ce Dragon Quest 9.
En vérité ce qui me dérange le plus c'est son éternelle ressemblance avec les autres opus. Même système de combat, même menus, parfois même musiques (ou du moins qui s'en rapprochent), même esthétisme. Si le tout garde son charme, j'ai tout de même ressenti une certaine lassitude et un manque de personnalité dans le titre.
Il y a bien cette grande nouveauté, l'aspect multijoueur et la personnalisation de nos compagnons. Je ne parlerais pas du multijoueur car je n'ai pas eu l'occasion de le tester et cela ne me donne pas très envie (pour un rpg classique au tour par tour... mais cela reste mon avis subjectif). Pour la personnalisation je suis prêt à reconnaitre les qualités de l'idée, autant dans le gameplay par le choix et le changement de classe que pour l’esthétisme des personnages. Mais le prix de ce système est très grand. En effet le scénario, qui pourrait s'avérer intéressant mais qui tombe dans une routine plutôt prévisible, ne prend pas en compte nos compagnons customisés. Ces derniers sont totalement transparent et ne sont utiles qu'au combat. En combinant cette donnée au mutisme du héros, on donne la part belle au personnage qui nous accompagne, une fée dont j'ai oublié le nom et qui me ferait regretter de navy de Ocarina Of Time.
La modification en temps réel des armures est une touche très intéressante. Il en existe une panoplie et toutes ont leur design propre très sympathique et très appréciable.
Je vais accorder (ou lui affubler?) la note de deux étoiles et demie pour caractériser mon partage.
Un Dragon Quest trop classique et parfois trop ennuyant, mais ce classicisme est éfficace et ce neuvième épisode n'est pas non plus à jeter.
anhhoi

le 11/01/2013
Edité le 11/01/2013
7
Si ce n'est pas mon épisode préféré de la saga, j'ai malgré tout accroché au système de jeu, même si certaines classes sont d'une utilité un peu douteuse (j'ai souvent monté des classes uniquement pour récupérer des points à répartir ailleurs).
Je n'ai pas eu la chance de partager ce jeu en multijoueurs (sans doute que l'expérience aurait été agréable) et je regrette que le scénario ne soit pas plus poussé (même si c'est toujours plutôt classique dans cette série).
Mais j'ai pris plaisir à monter ma petite équipe, à la bichonner, la faire progresser, et m'amuser à la fin à parcourir des donjons bonus et affronter des boss cachés.
Du classique mais pas désagréable.

PS: Mon gros regret: la fermeture de la VPC et donc l'impossibilité à présent de se procurer des objets rares et uniques que l'on pouvait télécharger quotidiennement dans le passé
CACgolf

le 18/05/2012
9
J'ai adoré ce jeu sur tout les points : graphismes, musiques, scénario...
L'inventivité des noms des monstres et des objets m'ont particulièrement plu (c'est mon premier Dragon Quest).
On en redemande.
GreyEsper

le 11/08/2011
Edité le 11/08/2011
8
Un très bon jeu! Des graphismes corrects pour une DS, une bande son plutôt sympa, une durée de vie colossale: DQIX est probablement LE RPG a possédé sur DS!

Malheureusement, DQIX est trop différent des autres opus pour qu'on puisse le considérer comme un Dragon Quest. Alors voilà, même si la plupart des nouveautés sont excellentes, elles n'ont pas leur place dans un DQ.
Exemple; les ennemis qui apparaissent à l'écran. L'idée est vraiment bonne, ça nous permet d'éviter les combats en cas de besoin ou si on n'a pas envie de combattre, mais c'est contraire aux DQs! En plus de ça, on tombe rarement sur plus de 2-3 ennemis à la fois, alors que dans les autres DQs on tombe rarement sur moins de 2 ennemis par combat.

Le problème c'est que DQIX vise un public plus large, et le jeu s'adapte en conséquence... Jusqu'à dénaturalisé le gameplay classique de Dragon Quest! Non seulement le gameplay est beaucoup trop moderne pour un DQ, mais en plus le jeu est devenu trop facile, et c'est vraiment dommage...

Bref, un très bon jeu! Mais avec un gameplay trop différent et une difficulté trop absente comparé aux autres DQs.
DQ, c'était décidément mieux avant...


Zeckfried

le 09/06/2011
7
En voulant moderniser la série, l'ogre SE à quelque peu défiguré cette vieille série mythique qui tenait uniquement par ses bases. Le huitième épisode les avaient sublimés en les dotant d'une technique bien supérieure aux précédents. Le neuvième tente d'ouvrir la saga au grand publique (voir au casual...). La première chose qui frappe, c'est la 3D, franchement pas au point sur DS. La personnalisation de l'équipe aurait pu être un plus si les autres personnages n'étaient pas aussi fantomatiques. Ensuite, le système de combat bien qu'un peu plus rapide que dans le VIII, n'est pas aussi efficace que celui des remakes DS. Il n'empêche que ce DraQue fonctionne comme tout les DraQue, au delà du multi assez gadget, on a une aventure longue et riche, toujours aussi légère et gardant l'esprit de la série. Bref, un épisode de transition espérons le.
Moua!
le 23/05/2011
10

Ce jeu c'est vraiment de la balle!!!!!

bonne pour les producteurs de jeu pour faire mieu que celui-ci !

en fin pour moi c'est vraiment un coup de


The White Angel
le 23/05/2011
10

Pour moi c'est le coup de foudre ^^ je n'ai jamais aimé autant un jeu!

les +:
-Le fait que les équipements se voient
-Le fait que l'on peut recruter Tulipe, Vanda et Bérangère
-Le choix personnel de créer soit même son héros
-Le graphisme magnifique et même presque féerique!
-Le mode multijoueurs

les -:
-Les personnages ne sont pas tous en 3D (c'est vraiment dommage)
-On ne peut pas faire un multijoueurs via la Wifi
-Les parrures et autres bijoux (dans les equipements) ne se voient pas!
-Les musiques ne sont pas différente celont la nuit et le jour (dans le map) et celon la ville
-(c'est mon opignon)Je trouve que cela serait vraiment pas mal que le joueur puisse monter à cheval ^^

Malgrès tous ces points négatifs cela reste le meuilleur jeu Dragon Quest et j'en suis à plus de 500h et je continue toujours!

PS: j'ai trouver un logiciel qui permet d'incarner Vanda Tulipe et Bérangère et là j'incarne Vanda et c'est vraiment cool ^^ !

Ma note : 20/20 ou 5*

< bon jeu à tous!


62 active users (0 member, 62 guests, 0 anonymous member)
Legendra RPG V4.8.42 © Force 2019 - Legal Mention
Webmaster : Medion