bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Risen > Articles > Review

Risen

arpg pc europe
Risen
Into the Wild
Après s'être séparé de son éditeur fétiche et par la même de la série Gothic, Piranha Bytes a su se redresser malgré tout pour nous pondre un autre jeu, pour le moins très inspiré des précédents.
Comment arriver à survivre sur une île avec deux salades et un oignon ? Comment vaincre un troll avec un bâton et quelques cailloux ? Nous tenterons de répondre à toutes ces questions.

Seul sur la plage...

Naufragé sur une île austère et mystérieuse, armé d'un bâton et vêtu comme un pouilleux, vous ne commencerez pas l'aventure de la plus belle des manières. Quelques souvenirs vous reviennent : le bateau dans lequel vous étiez, pulvérisé par une vague soudainement apparue, un homme muni d'un monocle rouge semblant combattre un ennemi invisible... Pas le temps de rassembler vos idées plus longtemps, un groupe d'oiseaux vous regarde déjà méchamment du coin de l'œil : un clic gauche de la souris pour abattre votre bout de bois sur la tête de l'animal, et un clic droit pour parer ses éventuels coups de bec, une recette plutôt simple mais qui s'enrichira au fur et à mesure de l'aventure par l'ajout de contres et d'un coup chargé, entre autres possibilités.
En vous arrêtant un instant après avoir dépecé comme il se convient l'animal, vous observez enfin ce qui vous entoure : une nature luxuriante, foisonnante à perte de vue, des décors fouillés et de superbes effets de lumière. Mais Risen n'est pas exempt de défauts : un character design totalement raté (visage taillé dans un tronc d'arbre) et des animations à la ramasse, notamment celles des sauts.

Quelques pas plus loin vous vous retrouvez face à un premier choix, joindre l'inquisition qui s'est emparée de l'île après l'apparition de mystérieux temples, ou bien les hommes de Don Esteban, natifs de l'île, qui ont du se réfugier au fin fond d'un marais. Ce premier choix orientera l'évolution de votre personnage : les hommes du Don sont adeptes du combat rapproché et des épées, ceux de l'inquisiteur maîtrisent la magie et le bâton. Mais au-delà de ça, c'est avant tout une question morale : prendre part pour le méchant envahisseur ou le gentil et courageux résistant, à vous de voir !
Risen
Risen
Risen

FIGHT !

On pourrait avoir une petite déception en découvrant la première fois la carte de l'île, la superficie est en deçà des ténors du genre. Malgré cela, et comme dans tout jeu Pyranha Bytes, on découvrira une multitude de temples, donjons ou cavernes.
Les nombreux donjons de l'île sont ingénus, criblés de pièges, et nécessitent pour la plupart l'utilisation de la magie, que se soit pour passer dans un trou de souris en se transformant en nautile, ou pour léviter au-dessus de dizaines de pics métalliques.
D'ailleurs, inutile d'explorer ce monde sans préparation, car l'une des caractéristiques marquantes de ce Risen, c'est sa difficulté. Vous apprendrez bien vite à ne pas dévier du chemin pour aller explorer une caverne sombre à proximité lorsque vous n'avez plus de potions, ou que la bête qui la garde fait trois fois votre taille. Dans Risen, il est de coutume d'être observateur, de ne pas se lancer à corps perdu dans la bataille, et de savoir fuir quand le combat semble en votre défaveur.

Certains ennemis vous intimident lorsque vous leur semblez trop menaçant, vous donnant une chance d'éviter une bataille perdue d'avance. L'intelligence des ennemis est d'ailleurs assez remarquable, on l'observe particulièrement au cœur des combats. Ils n'hésiteront pas à vous encercler et vous prendre à revers, donnant souvent lieu à des combats tactiques et exigeants, au cours desquels les erreurs sont synonymes de mort. Car même en gérant parfaitement vos coups, vos potions et magies, vous n'êtes pas à l'abri de trois coups bien placés, sachant que la plupart du temps ce ne sera pas du un contre un mais plutôt du un contre trois ! A vous de gérer les différentes possibilités de votre personnage et de ne pas prendre de risques exagérés, un contre bien placé et préparé est souvent ravageur.
Risen
Risen
Risen

Coffres et trésors

Évidemment il n'y a pas que des créatures viles et féroces sur Faranga, de nombreux PNJ sont là pour vous proposer quantité de quêtes et de dialogues à réponses multiples ; des PNJ qui mangent, dorment, s'énervent si vous entrez dans leur demeure et savent être rancuniers, mais aussi vous récompenser lorsque vous accomplissez leurs quêtes par de grosses doses d'EXP. Ces PNJ participent activement à l'immersion du joueur, tant ils paraissent crédibles et changent de discours au fur et à mesure de l'histoire. Évidemment, à vous de décider de vos amis et ennemis, même s'il n'y a pas de bon et mauvais camp, certaines actions peuvent avoir des conséquences fâcheuses !

Votre personnage gagnera des niveaux et des Points d'Apprentissage (10 PA par niveau). Ces PA pourront être échangés contre divers attributs telle qu'une simple augmentation de statistiques comme la force ou l'agilité, voire des compétences d'armes ou de magie. Contre 10 PA vous pourrez par exemple augmenter votre maîtrise de l'épée et ainsi gagner un nouveau coup, mais aussi acheter quelques compétences d'artisanat comme l'alchimie ou la forge, compétences à ne pas laisser de côté tant elles sont importantes (les potions d'alchimie étant juste indispensables). Vous vous devrez de miner quelques gisements ou de récolter quelques herbes pour vous fabriquer ces éléments. Dommage d'ailleurs, pour un jeu qui se veut difficile, que votre sac soit sans fond et que les divers commerçants que vous rencontrez peuvent tout vous acheter grâce à un stock de monnaie illimité, à contrario d'un Morrowind par exemple.

L'île regorge d'une bonne quantité de trésors cachés et de grottes secrètes, certaines quêtes vous demanderont de rassembler des pièces d'épée cachées pour ensuite les reforger. Les coffres sont d'ailleurs souvent dissimulés sous la terre, à vous de toujours avoir une pelle dans l'inventaire ! Les outils prennent une place plutôt importante : une poêle pourra vous servir à cuir vos aliments, et d'autres, plus rares, à dépecer spécifiquement certaines parties d'animaux qui peuvent parfois vous rapporter un beau pactole.
Risen
Risen
Risen

Quelques derniers détails...

La bande son de Risen est de bonne facture sans être exceptionnelle, les musiques des villes sont tout juste moyennes, mais surtout répétitives. De plus, après deux premiers chapitres laissant une grande part à l'exploration et aux quêtes annexes, les deux derniers apparaissent bien pauvre de ce côté-là, notamment le troisième qui ne consiste pratiquement qu'en une succession de couloirs et de bashing de mobs. Adieu les dialogues aux choix multiples et l'aspect monde ouvert ! Dommage quand on voit la qualité des deux premiers... L'optimisation aussi n'est pas parfaite, mettant parfois à genoux des cartes graphiques pourtant récentes.

Enfin même si la durée de vie est honorable (comptez environ 35 heures), on aurait espéré un peu plus de quêtes annexes et d'armures, vous ne pourrez en effet en mettre que 3 ou 4, dommage pour un jeu du genre.
Risen
Risen
Risen
Pyranha Bytes nous présente un RPG qui n'a rien a envier à Gothic 3, il le dépasse même sur de nombreux aspects. Grâce à son univers riche et cohérent, à ses combats intenses et techniques, à ses interactions sociales convaincantes, Risen saura attirer les joueurs du genre. Même s'il n'est pas sans défauts et qu'on pourrait regretter ce character design catastrophique, le fait est que la mayonnaise prend et d'une bien belle manière.
Attention tout de même, il n'est pas si facile de dresser l'île de Faranga !

09/11/2009
  • Les créatures et les environnements sont magnifiques
  • L'IA bien pensée
  • La sensation d'évoluer
  • L'univers
  • Difficulté bien dosée
  • Les deux derniers chapitres
  • Peu d'armures
  • Personnages complètement ratés
8

GRAPHICS 4/5
SOUND/MUSIC 4/5
STORY 4/5
LENGTH 4/5
GAMEPLAY 4/5
Risen > Commentaires :

Risen

8
7

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
voir aussi Commentaires xb360 [1] xla [0]
6 commentaires sur PC
Volke13

le 25/10/2010
Edité le 25/10/2010
8
Risen succède à Gothic sans l'ombre d'un problème. On y retrouve tout ce qui fait la série, et la plupart des mécaniques de jeu sont identiques à ceux de gothic 3 (donc géniales) avec quelques petites pertes de-ci de-là mais rien de bien grave. Le système de combat et l'IA des enemis ont été repensés et enrichis et le résultat est là, j'ai trouvé les combats vraiment géniaux, très exigeants mais passionnants. A l'instar de sa série grande soeur, Risen possède un scénario pas très développé, un peu en retrait mais bien narré, et des quêtes secondaires très bien écrites. cette trame souffre cependant du manque de personnage charismatique comme les compagnons du héros sans nom.
La ressemblance graphique avec gothic 3 est également frappante, certaines animations et modèles 3D sont totalement identiques. Pour le reste c'est Piranha Bytes tout craché, du pur génie pour les paysages (du moins depuis gothic 3), crédibles et fouillés, et du pur mauvais goût pour les personnages, cela ne choquera pas les habitués.
Rosenkranz, lui, se remet de sa montée en puissance passée, avec des pistes qui restent dans le haut du panier de la musique d'ambiance mais qui n'ont absolument pas l'éclat d'un Vista Point.

Je regrette cependant le système de faction, très rigide. On est trop vite catégorisé (sans retour de veste, ou trahison possible) comme appartenant à une faction et la disparistion de la notion de "réputation" fait perdre à ce système la subtilité qu'il avait dans les gothic. Le deuxième gros problème est en rapport avec le découpage du jeu en chapitres. En gros on se retrouve avec 2 chapitres orientés explorations-quêtes secondaires, un chapitre presque réduit à du bashing de mob, et un autre orienté action/énigme puis le boss final. Les deux derniers chapitres manquent donc totalement de variété, c'est dommage.

Bref Risen ne fera pas oublier Gothic 3 ou Morrowind mais il se charge de rappeler à quel point le RPG open world peut être passionnant.
Gwimdor

le 03/10/2010
Edité le 18/01/2011
8
Risen est une agréable surprise, n'ayant pas encore touché aux Gothic, je ne savais trop à quoi m'attendre avec Piranha Bytes et il se trouve qu'après 56 heures durant lesquelles j'ai eu le loisir d'explorer toute l'île, j'en ressors bien satisfait.

Le jeu va très rapidement nous offrir une liberté totale sur l'île où nous avons échoué qui bien entendu est tout sauf accueillante, après avoir échappé aux vautours géants et rats venimeux, on aura l'occasion de faire nos premiers choix qui décideront de la suite de notre aventure et qui nous permettront d'obtenir une classe.

En plus de la quête principale qui va s'étaler sur 4 Chapitres, les pnj n'arrêteront pas de réquisitionner notre aide pour résoudre des problèmes plus ou moins importants, ces quêtes secondaires sont en général très intéressantes sachant qu'on peut les terminer de manière différente selon ce qu'on va décider.
Au niveau des graphismes, c'est plutôt joli, c'est très agréable de découvrir les moindres recoins de l'île et les différents paysages, en revanche le character design est vraiment immonde, la plupart des pnj sont des clones très laids qui plus est, et notre héros ne ressemble à rien.
La difficulté est bien présente et demandera beaucoup d'efforts au début du jeu particulièrement pour ne pas se faire tuer par un loup venu avec son pote, on met beaucoup de temps à obtenir la puissance nécessaire pour se promener sans danger contant, par contre, même si ce n'est pas très réaliste, j'ai apprécié le sac sans fond qui permet de prendre tous les objets dans les nombreux temples et les cavernes sans se poser de question sur la place dans son inventaire.
Les musiques sont agréables sans être exceptionnelles, le doublage français est globalement réussi, on retrouve la plupart des comédiens ayant travaillés sur Mass Effect et Dragon Age ce qui est une bonne chose.

En résumé Risen propose un univers incroyablement immersif dans lequel on aime évoluer, dommage que l'histoire s'essouffle un peu dans les 2 derniers chapitrse et que la fin soit un peu trop expéditive à mon goût.

J'attends l'épisode 2 avec grande impatience !
Luckra

le 09/03/2010
Edité le 10/10/2010
8
Risen est vraiment une version HD des 2 premiers Gothic.
On y trouve les mêmes qualités en plus de jolis graphismes : un univers totalement ouvert dès le départ, aucun loadings, 3 orientations différentes (scénario et classes), les premiers chapitres se déroulent dans toute l'île et les derniers sont localisés dans les souterrains, ambiance énorme avec grande sensation de liberté .
Mais on y trouve aussi les mêmes défauts : des personnages avec un balai dans le cul et une modélisation des fois douteuse , peu d'équipement, scénario peu passionnant, gameplay en combat toujours un peu "raide".
Son seul défaut par rapport à Gothic est de ne pas proposer de personnages aussi intéressants (à la Diego) et un univers aussi riche. Dommage car il y a matière à étoffer.
A conseiller pour les fans de Gothic et ceux voulant découvrir les rouages de la série .
MeDioN

le 23/02/2010
8
Avant toute chose, je précise que je n'ai jamais fait de Gothic.
Risen fut donc me première expérience à morfler comme un paysan pendant les nombreuses heures qui composent le début du jeu. Je n'ai pas joué à Risen de façon conventionnelle, j'ai passé mon temps à explorer, découvrir, tenter de vaincre des créatures démesurément forte avec de la ruse ou en les attirant à des kilomètres de leur repaire pour avoir de l'aide. J'ai ainsi découvert presque l'intégralité de l'ile au chapitre 1 (en dehors des barrières magiques, donc) avec un équipement moisi, mais ce fut une expérience prenante (qui explique mes 68heures passées dessus )
A coté, on trouve un design affreux, mais une technique plus que réussie avec aucun loading, des changements climatiques superbement rendus en temps réel, des quêtes sympa, et une grande sensation de liberté.
Un début très libre dédié à l'exploration, une fin plus orientée avec des temples un peu complexes et plein de combats, le tout bercé par des musiques d'ambiance discrètes mais efficaces, ce Risen m'a laissé une très bonne impression.

+ Changements climatiques en temps réel superbement rendu
+ Aucun loading
+ Bon level design
+ Grand sentiment d'exploration et de faiblesse
+ Trois voies, bonne replay value

- Design foireux
- Peu d'armures au final
Sadjh~

le 14/11/2009
4
+Univers sympathoche
+Level-design pas trop mal et un Bestiaire varié


-Scénario naze
-Ambiance plate , on s'emmerde et on a pas vraiment envie de faire les quêtes proposer.
-Personnages laids et ininteressents
-Le système de magie est complètement a chier , de même pour l'éventail de sorts.

Bref un Gothic du pauvre.
Amôn

le 07/11/2009
Edité le 10/01/2010
6
Risen aura été au final un jeu assez moyen rempli de petits détails agaçant, à commencer par les combats qui si ils sont intéressants en un contre un peuvent devenir un véritable calvaire lorsqu'on affronte 3 ou 4 ennemis. Et malheureusement, ce sont surtout des combats de ce genre auxquels on a le droit dans les derniers chapitres .

J'ai pas non plus trouvé le scenario très intéressant (la fin était nulle) tout comme les pnj qui en plus d'être laids sont pas très marquants (à quelques exceptions près). En plus de ça le personnage principal possède le charisme d'une huitre. Un autre problème vient des coffres qui même lorsque l'on doit posséder la compétence crochetage au maximum pour les ouvrir ne renferment bien souvent que des objets inutiles (quelques pièces d'or, un bout de minerai, une fiole vide et une torche >_> )

Reste un début agréable où l'on peut explorer à peu près librement l'ile et pas mal de quêtes intéressantes.