bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Dragon Age: Origins > Articles > Review
Voir aussi

Dragon Age: Origins

crpg xb360 europe
Dragon Age: Origins
Le destin ne tire pas son essence des origines, mais des choix et de leur sens
Merci à vous de prendre le temps de lire ces quelques notes qui vous aideront probablement à mieux connaitre le jeu de rôle que vous vous apprêtez à commencer. Entrons donc dans le vif du sujet, munissez vous d'un crayon, d'une gomme, quelques dés et votre feuille de personnage pendant que je vous raconte l'histoire du monde de Dragon Age de manière classique, avec de jolies images et quelques bribes de cinématiques sur fond de guerres...
Note Du Joueur : Ouais, un dé ? C'est quoi, ça se branche où sur la console ? Enfin bref, la vidéo est sympa, donne quelques informations importantes sur le monde, en gros, elle plante bien le décor mais à notre époque ça aurait était sympa d'avoir de jolies images de synthèse plutôt que quelques vidéo avec le moteur du jeu d'évènements qui arriveront pendant le jeu...

Remplir correctement sa feuille de personnage

Bien, vous voici devant ladite feuille, commencez par choisir à quel sexe appartiendra votre personnage, peu d'incidence sur votre feuille, mais ne vous inquiétez pas, ce choix aura de nombreuses influences lors des divers discussions ou évènements ayant lieu durant votre aventure. Les choses se corsent à présent, veuillez choisir votre race : un nain, un elfe ou bien un humain ? Choisissez judicieusement car cela aura une incidence directe sur le début de votre aventure, votre classe (les nains ne peuvent être magiciens...) et vérifiez également ceci : les races disposent de bonus (en force, en dextérité...) différents.
Les origines disponibles sont regroupées ci-dessous :
- Un humain noble, voleur ou guerrier.
- Un humain ou un elfe magicien.
- Un elfe des villes, voleur ou guerrier.
- Un elfe des forets, voleur ou guerrier.
- Un nain noble, voleur ou guerrier.
- Un nain du bas peuples, voleur ou guerrier.
NDJ : Juste trois races et trois classes, dans les vieux jeux de mon frère comme Baldur's Gate et tous ceux des royaumes oubliés, c'était mieux, il y avait plus de trois races et surtout au moins une dizaine de classes minimum.
Note Du Frere Du Joueur : Pour les races, cela s'explique probablement par le fait des différents démarrages RP du scénario. Concernant les classes, je te rappelle qu'il est possible de choisir deux spécialisations sur quatre durant le jeu, maigre consolation certes, mais grandes variations de compétences à la clé. De plus, c'est très mal vu par les collectionneurs d'écrire dans le manuel...


Votre personnage doit vous être propre, vous ne voudriez pas ressembler au premier PNJ venu tout de même ? Dragon Age: Origins propose un choix de customisation tout à fait correct, permettant d'avoir un personnage ressemblant exactement à l'idée que vous vous en faites. Cependant, vous ne pouvez modifier que votre visage et vos cheveux, absolument pas la corpulence ou la taille de votre personnage.
Bien, maintenant que les choix du ton qu'adoptera votre personnage et son nom sont faits, il est grand temps de passer à la partie chiffrée de votre feuille de personnage. Aucun jet de dés ne sera nécessaire ici, votre force/dextérité/volonté/magie/ruse/constitution auront été établis suivant vos choix précédents, il ne vous reste plus qu'à finaliser vos attributs grâce au 5 points offerts. Lorsque ce sera fait, passez donc voir votre page de compétences, elles vous servent à déterminer ce que votre personnage sait faire. Combat-il de manière magistrale ? Est-il capable de subjuguer toute une assemblée avec de magnifiques paroles ? Peut-il désamorcer des pièges ? Ou bien encore est-il capable de créer des poisons ? Vous disposez d'un point, d'autres viendront mais utilisez-le sagement.
Vous touchez au but, la dernière partie de la feuille concerne vos talents, la plupart seront des mouvements liés au combat (technique ou sort), et pour bien débuter votre aventure, votre personnage se voit attribuer deux points offerts.
Voilà, votre personnage est prêt, si vos aventures vous semblent trop périlleuses, rappelez-vous que ce jeu de rôle a été fait en quatre modes de difficultés différents, peut-être avez-vous été trop ambitieux ? Si vraiment vous avez trop de difficultés, n'hésitez pas à lire la rubrique suivante.
NDJ : Non, je suis trop fort aux jeux vidéo.
Dragon Age: Origins
Dragon Age: Origins

Conseils et aides

Cela fait donc quelques temps que vous avez commencé votre aventure, vous avez probablement rencontré quelques compagnons, aviez-vous vu qu'ils disposent d'une jauge d'approbation ? En effet, vos camarades possèdent aussi un avis lorsque vous faites des choix, et s'ils sont en accord cette barre augmente tandis que bien sur elle descend dans le cas contraire. Vous pouvez aussi discuter avec eux pour la faire fluctuer, ou bien encore leur offrir des cadeaux que vous trouverez ou achèterez lors de votre aventure.
NDJ : Je m'attendais à des dialogue super lourds, mais en fait, il y a plein de choix disponibles, même si certains n'influent pas vraiment sur les réponses des PNJ. Le système est similaire aux Baldur's Gate, avec votre personnage qui répond exactement ce qu'il y à d'inscrit à la différence de Mass Effect ou la sélection représente juste l'idée directrice de ce que va répondre le personnage.
Vos amis sont importants, ils vous confieront même des quêtes personnelles parfois. Vous avez la possibilité de trouver 10 compagnons lors de votre aventure, certains pourrait même devenir plus que de simples amis.
NDJ : Je peux coucher avec qui ?

C'est au camp que le temps sera venu de dialoguer avec eux, même si bien sur vous pourrez le faire dans les autres zones, ils auront chacun leurs histoires, leurs humeurs, leurs compétences et leur équipement. Alors veillez à ce qu'ils soient toujours dans les meilleures dispositions, une arme qui ne vous sert pas pourra peut-être améliorer les dégâts faits par votre camarade plutôt que de vous rapporter 10 malheureuses pièces. Dans cette zone, un sympathique marchand sera là, avec quelques offres mais surtout avec une bourse bien remplie vous permettant d'alléger votre sac à dos d'objets devenus inutiles (seulement 70 objets dans le sac).
NDJ : D'ailleurs c'est dommage ça, moi j'aime bien garder mes vieux objets, et le seul coffre disponible est présent dans un DLC... C'est abusé, en plus le coffre n'est pas au campement mais dans une zone où il faut retourner à chaque fois...

Une fois dans une ville il faudra continuer à dialoguer. C'est important, beaucoup de quêtes peuvent être acquises ou résolues grâce aux dialogues. Plusieurs réponses seront disponibles et les phrases en rapport avec les compétences de persuasion seront mises en évidence. Pensez également à consulter de temps en temps le codex qui vous est fourni avec votre journal de quêtes, beaucoup d'informations sont consultables sur le monde de Dragon Age et ses créatures. De plus, il est très simple d'utilisation, aucune raison donc de s'en priver. Pour finir sur les dialogues, il est important de comprendre que beaucoup de choix ont des répercutions sur votre aventure, ne les prenez pas à la légère.
NDJ : Un peu comme dans le jeu The Witcher, par contre les répercutions sont plus rapides à venir. Encore un point commun, dans The Witcher aussi on pouvait coucher avec les gens !
NDFJ : Mon dieu, il est resté bloqué là-dessus...


Il vous sera possible de trouver des équipements de qualité même si un investissement chez un armurier serait le bienvenu. Sachez qu'un équipement complet est composé de quatre éléments : des bottes, des gants, une armure et un casque. Prendre des morceaux de différents équipements ne gène absolument pas, mais si vous vous équipez d'un set d'armure complet bien assorti, certains bonus peuvent faire leur apparition, ce qui peut se révéler non négligeable. Concluons en signalent que le fils du vendeur se trouvant sur votre camp est bien plus intelligent qu'il n'en a l'air, apportez-lui une arme avec un slot vide et une rune, et il se fera un ''Enchantement'' de vous l'installer, donnant ainsi à vos armes des dégâts supplémentaires contre certains ennemis ou éléments.
NDJ : Dommage que l'on ne puisse pas mettre de runes sur les armures, par contre ça fait de jolis effets sur les armes, se promener avec une épée électrique sur le dos, c'est la classe !
https://www.legendra.com/rpg/fiche-rpg_id-946-rpg-the_witcher.html#onglets_fiche
Dragon Age: Origins
Dragon Age: Origins

Aide aux combats

Votre personnage possède différentes manière de combattre, directement liées à sa classe. Ses talents seront d'ailleurs rangés par méthodes de combat : Arme à deux mains, Deux armes, Arme et bouclier, Arme de jet, sort des écoles de mages et aussi celles liées à la classe choisie. De manière assez classique, ces talents auront trois méthodes d'utilisation : Passive, ils agiront sans cesse, Active qu'il faudra utiliser sur le moment (ou assigner à un des six raccourcis pour ne pas devoir les chercher) et Maintenu, ils agiront et consommeront une partie de vos pouvoirs jusqu'à ce que vous les arrêtiez.
NDJ : Sur PC c'est mieux, ils ont plus de raccourcis ! Comment ça se fait ?
NDFJ : Peut-être ont-ils plus de touches... Non ?


Il est important de conseiller correctement son groupe en vue d'un combat. Outre le fait de lui attribuer de l'équipement et de lui faire passer ses niveaux comme à votre propre avatar (c'est à dire distribuer les points gagnés en montant de niveau), il est également possible de lui conseiller d'utiliser telle ou telle action dans tel ou tel cas grâce au système de tactique disponible dans les feuilles de personnages
NDJ : Ah oui, j'ai vu ça dans les menus, en fait c'est un système similaire aux Gambits qu'il y avait dans Final Fantasy XII, on sélectionne Quoi, Quand et Qui. Bon système mais il est possible de finir le jeu en laissant l'IA le gérer.

Vous aurez probablement noté que vous pouvez demander au conteur de votre aventure de faire une pause durant un combat, pour vous permettre de chercher une potion ou un talent, et viser par la même occasion. Ou bien encore pour donner l'ordre à un compagnon d'arme d'attaquer tel ou tel adversaire ou directement prendre son contrôle, car souvent les ennemis arrivent par vagues relativement importantes. Si au début cette possibilité vous semblera inutile, parla suite elle sera indispensable.
NDJ : Ouais la fameuse pause active dont mon frère me parlait dans Baldur's Gate, vraiment indispensable pour prendre des potions ou donner des ordres d'attaque au coéquipier quand on veut en finir rapidement avec une cible.
NDFJ : De plus, ça permet de garder ses six raccourcis pour les compétences de combat les plus importantes, les autres pourront être également sélectionnées via l'anneau de la pause active, un petit plus par rapport à Baldur's Gate où toute incursion dans le sac remettait le jeu en temps réel.
Dragon Age: Origins
Dragon Age: Origins

Annexe monde et bestiaire

Cette annexe est à l'attention des jeunes maitres du jeu souhaitant connaitre l'univers de Dragon Age.
Tout d'abord, il s'agit d'une carte du monde disposant de lieux à visiter, ils sont de grandes qualités, certains décors sont magnifiques, malheureusement d'autres (les lieux de combats aléatoires lors de déplacements) sont répétitifs bien que très jolis. Il est fort probable que vous ayez à conter votre histoire deux fois sur le même terrain.
NDJ : Ouais, la carte aléatoire avec le marchand nain revient souvent.... Mais à part ça, vu que la disposition des ennemis change, ce n'est pas trop ennuyeux.

Heureusement, les PNJ dont vous disposez ne sont pas trop victimes du syndrome dit ''De clone'', et il sera rare de croiser plusieurs fois les mêmes.
Les personnages que les joueurs auront décidé d'incarner seront très détaillés, de même que les personnages importants de l'histoire, certains débordent de charisme.
NDJ : Duncan est vraiment génial avec une voix française relativement connue, notamment pour le doublage de Kain dans la série Legacy of Kain. Le ''méchant'' graphiquement n'est pas exceptionnel mais il impose tout de même un charisme lié a son histoire et son entourage, assez classe. Le must restant vos compagnons, pas un seul n'est décevant, de la sombre sorcière au guerrier à la glaçante neutralité, les héros sont fouillés tant graphiquement qu'au niveau de leur histoire.
NDFJ : Certains arrivent à égaler très facilement les compagnons de Baldur's Gate 2.


Le bestiaire que vous enverrez contre les joueurs est assez varié et vraiment travaillé visuellement, du bandit au démon, en passant par le soldat renégat, les animaux sauvages tels que les ours, les rats géants, les araignées et les drakes ; bien entendu, vous aurez la possibilité de placer un ou deux dragons dans vos histoires, mais veillez à avoir la main légère car ces créatures, en dehors de leur design exceptionnel, sont de monstrueux combattants qui auront tôt fait de décimer votre groupe.
NDJ : Pfff j'en ai vu qu'un c'est nul, j'ai même pas pu le tuer !
NDFJ : J'en ai vu deux, il est logique que tu n'aies pas pu le tuer vu ton petit niveau, les dragons dans ce jeu ont un certain standing, c'est pas l'ennemi qu'on rencontre à tous les coins de rue, un peu à l'instar de Baldur's Gate, ils sont rares et leurs combats sont longs, une victoire méritée.


Les équipements que vous déciderez de faire découvrir à vos joueurs doivent être détaillés de belle manière, ils ont effectivement été travaillés et cela doit se voir, certaines armes sont du plus bel effet, même si les équipements de base sont extrêmement classiques.
Au niveau de l'ambiance sonore, l'inspiration d'un certain ''Seigneur des Anneaux'' est plus que visible, les musiques de fond seront donc de qualité avec quelques morceaux marquants, mais un thème lors des combats un peu banal. Les voix sont de très bonne qualité, souvent dans un ton juste, on regrette juste que les réponses du joueur principal ne soit que textuelles et non sonores.
NDJ : Esthétiquement, il fait furieusement penser aux films ''Le Seigneur des Anneaux'', sans non plus plagier le moindre blason.
NDFJ : Un défaut : les gerbes de sang, mal utilisées, j'ai tué quelques rats et mon personnage était pleins de gouttelettes de sang, à croire que le rat est un être sous pression. Pareil, lorsqu'un personnage en tue un autre face à face, le sang jaillit, le personnage meurt, le survivant a du sang... dans le dos...
Dragon Age: Origins
Dragon Age: Origins

Conclusion ?

Voilà vous arrivez au terme de votre manuel de jeu, nous espérons que vous passerez de bon moment sur Dragon Age: Origins.
NDJ : Le scénario est vraiment intéressant avec des retournements de situation qui ne sont pas tous prévisibles, loin de là, et des choix et révélations de dernière minute relativement perturbants. Certaines quêtes annexes sont de qualité égale au scénario et on sent que les dialogues ont été vraiment travaillés. Du très bon travail.
Le mode de combat est assez bien fichu avec une gestion des coéquipiers dynamique (Y compris en dehors des combats avec leur barre d'approbation et les petits cadeaux), semblables à celles de FF12. Un petit regret : l'incapacité de dézoomer autant que dans la version PC, en rien gênant pour la jouabilité, mais tout de même... D'ailleurs la maniabilité du titre pad en main ne pose aucun souci.
NDFJ : Par contre, il est dommage que l'on ne puisse pas accéder aux jets de dé lors des combats, comme c'est le cas dans les jeux AD&D.
Dragon Age: Origins est un excellent jeu, dans un univers très détaillé via le sympathique codex et les dialogues de qualité.
Jeu de rôle indispensable comme l'était Baldur's Gate à son époque, il mêle de très belle manière profondeur du background, qualité graphique et bon gameplay.

17/01/2010
  • Monde détaillé et intéressant
  • Choix importants dans le scénario
  • Gestion de l'équipe (et son interaction) et du combat assez complète
  • DLC...
  • Sang pas toujours bien utilisé
  • Aucun jet de dé visible
10

GRAPHICS 4.5/5
SOUND/MUSIC 4/5
STORY 5/5
LENGTH 4.5/5
GAMEPLAY 4.5/5
Dragon Age: Origins > Commentaires :

Dragon Age: Origins

10
8.5

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye:


OK
voir aussi Commentaires mac [0] play3 [8] xb360 [17]
16 commentaires sur PC
Zanxthiloïde

le 19/12/2020
7
11 ans après sa sortie, Dragon Age : Origins reste truffé de bugs plus ou moins critiques. Le jeu reste jouable mais il est difficile d'accepter qu'un jeu de ce calibre n'ait pas résolu ses problèmes techniques, et encore moins que l'utilisation de DLC officiel soit à ce point difficile.

Malgré cela, le jeu propose une alternative dépoussiéré à la formule "Baldur's Gate". Le titre est plutôt joli pour un jeu de 2009, et présente une difficulté bien calibré qui fait la part belle à l'exploitation de son équipe.
W4rpz0n3

le 25/02/2015
8
De prime abord ce qui a de plus frappant dans DAO c'est son classicisme, puis vient ensuite la qualité de l'écriture et la mise en scène des différentes intro du jeu en fonction de la classe et de la race choisie. Puis vient la bataille d'Ostagar qui soupoudre le tout de lyrisme et fait comprendre au joueur qu'il et devant un grand jeu et un très grand RPG.

L'aventure conduit le joueur à travers tout Férelden pour sauver ce pays de la désolation et au grès des rencontre forge des alliances qui aboutiront à une bataille finale, épique, digne des plus grandes œuvres de la littérature fantastique.

Toutefois la perfection échappe à DAO en raison d'un nombre de classes et de skills trop peu élevés qui empêche au titre d'avoir des combats à grandes dimensions tactiques, Bioware privilégiant le côté action, certain succès sont complètement débiles et pousse le joueur à refaire le jeu autant de fois qu'il y a de classes, techniquement identique à la version Xbox 360.
Rafel

le 26/08/2013
9
D'habitude je suis pas trop fan des RPG occidentaux... Mais avec Bioware, je suis pour l'instant pas trop déçu.
Avec ce titre d'Heroïc Fantasy, ils font un coup de maitre.
Le système de jeu est plutôt bien fait, pas de grosses nouveautés mais ça passe bien.
Le système de la roue qui revient de Mass Effect fait mouche. Même si les choix n'influent qu'assez peu, il est assez satisfaisant de pouvoir choisir du sort de certains PNJs et de la direction que prends le cour de l'aventure.
Les graphismes sont tout à fait valables, (même si pour les phases de combat j'ai tendance à dé-zoomer pour tout voir...), les musiques se laissent écouter agréablement, l'ambiance un peu sombre est un peu clichée pour les RPG occidentaux mais elle est ici très bien gérée.
Selon moi Dragon Age : Origins a tout pour plaire, et se place parmi les meilleurs titres du RPG sur PC.
Takhnor

le 29/12/2012
Edité le 29/12/2012
8
J'ai globalement apprécié Dragon Age: Origins, malgré le fait qu'il soit plein de contrastes:
-de la bonne tactique dans un c-RPG occidental (merci la pause active, et à part NWN2 y a pas grand chose)
-le monde sans être pour autant de la vraie Dark Fantasy, joue sur les clichés de l'Heroic Fantasy en tentant d'y incorporer des éléments plus ambigus (la condition des non humains - en particulier des elfes, loin des ultra hypes/bogoss/cheatés issus du Seigneur des Anneaux, de D&D ou de Warhammer, sans pour autant aller jusqu'aux Witcher - , la notion même des engances et de l'Enclin, la notion toute présente de la peur qui pèse constamment)
-des environnements caractéristiques plaisants (bien que clichés mais c'est tout le genre de la HF qui l'est depuis longtemps)
-l'aventure dans les Tréfonds (qui fait parfois penser à l'épopée de Béren dans le Silmarillon ou à la compagnie de Thorin, loin ce qui se passe dans Dragon Age II - une "balade en instance" chère aux MMO)
-un codex de qualité (qu'on prend plaisir à débloquer petit à petit)
-un nombre de classes correct et des évolutions possibles avec un grand nombre de compétences et des classes secondaires
-des prologues différents bien venus et un nombre de choix intéressant
-un Voice Acting de qualité (VF avec des comédiens connus, pour la VO il y a même Claudia Black - de Farscape et Stargate SG1 - qui double Morrigan)
-certains compagnons sont particuliers (Alistair l'indécis, Whyne l'aspect "maternel", le Chien de guerre joueur, Morrigan la casse-pied, préférence perso pour Léliana...)

-mais d'autres compagnons sont vraiment prises de tête (comme Sten ou même parfois Oghren trop cliché, voire Morrigan...)
-même si on a souvent le choix des destinations, certains personnages étant d'une importance cruciale pour le groupe (genre Whyne) surtout en fonction du personnage qu'on joue, on se retrouve avec soit une partie "normale" mais dirigiste, soit on prend le pari de faire autrement et on en bave.
-malgré les prologues, on aura à partir du Chapitre 1 quasiment la même partie pour une même classe quel que soit le peuple d'origine, si on suit le même chemin, car les origines n'influent que très peu
-le principe des cadeaux pour les compagnons est au départ sympathique mais finalement plus "gadget" et sert principalement à faire jouer les romances pour débloquer des succès
-le principe même des succès pas mal non plus, mais il y en a trop! et c'est une mauvaise justification pour y rejouer
-des environnements jolis de loin, mais de près, très très pixellisés

A noter, que je pense qu'il faille préférer la version PC pour les textures HD disponibles (principalement pour les personnages, ce qui fait tache avec les textures baveuses des décors quand on est en mode discussion). Je ne sais pas si ces textures "HD" sont dispo sur les versions consoles.
Le principe des DLC quant à lui entache lourdement l'impression de jeu culte de DA: O, tant je déteste le principe de ceux-ci.

Au final, bien qu'ayant joué normalement sans rusher (85 h au compteur), j'ai bien plus apprécié DA: O que le premier Baldur's Gate, mais je dois admettre que niveau rejouabilité (élément que je juge prépondérant pour noter) c'est pas tip top, et si j'ai grandement apprécié le final (qui est à mon avis, le meilleur qu'ait fait Bioware jusqu'à présent) l'idée de relancer une partie après m'a accablé de fatigue...
Un très bon jeu mais pas excellent.
Canicheslayer

le 21/07/2012
Edité le 18/11/2014
9
++ La pause active, héritage des Baldur's Gate, atteint ici la perfection
++ Un univers extrêmement travaillé (le codex est absolument énorme) qui transcende une ambiance déjà remarquable
++ Une équipe mémorable (mentions spéciales à Oghren et Morrigan)

+ Un scénario efficace et adulte (et bien narré) qui rappelle les grands classiques de la Dark Fantasy
+ Plusieurs passages d'anthologie (toute la partie purement politique ; la Tour des mages)
+ B.O. de très grande qualité
+ La vue tactique (absente sur les versions console) est une arme utile
+ Des combats traditionnels mais diablement efficaces !
+ Des dialogues savoureux bien mis en valeur par une excellente traduction (et des doublages satisfaisants)
+ Malgré un héros/une héroïne créée de toute pièce, j'ai marché à fond !
+ Bonne durée de vie (enfin ça dépend de sa manière de jouer)
+ Des quêtes à ne plus savoir quoi en faire !

+- Techniquement correct mais largement perfectibles (notamment certaines textures dans les décors)
+- Sympas les affinités et les romances. Mais le puritanisme (ou le manque de courage) des studios nord-américains a encore frappé ("cachez ce sein que je ne saurais voir" © Molière) !
+- J'ai horreur des limitations de niveau. Mais bon, il faut vraiment être très motivé pour atteindre le max (rires)

- Manque de variété des PNJ (alors que certains sont d'une importance presque capitale)
- Lieux parfois trop étriqués
- Je n'ai jamais utilisé les stratégies pour l'IA des personnages
- Difficulté trop variable

-- J'ai cédé à leur appel et pourtant je continuerai à cracher sur les DLC (surtout quand ceux-ci sont assez fades).

Technique : 7
Bande son : 9
Scénario : 8
Durée de vie : 8,5
Gameplay : 8,5

Note % : 91
Faizon

le 02/09/2010
Edité le 12/04/2013
9
Dragon Age: Origins est, sans le moindre doute, un grand RPG occidental. Bien que non exempt de défauts, parmi lesquels une qualité technique convenable sans être exceptionnelle, ou encore une structure narrative typique des jeux Bioware, ou encore un côté un peu fastidieux dans certaines séquences -, DA: O propose une aventure marquante, avec un système de jeu utilisant fort plaisamment le concept de pause active qui avait fait les beaux jours des Baldur's Gate & co. Si l'univers évoque à première vue une plongée dans du méd-fan d'un classicisme absolu, les nombreuses petites originalités permettent d'être agréablement surpris par les découvertes sur la richesse de l'univers (lire le Codex, même en partie, laisse à imaginer l'ampleur du travail d'écriture). Sans compter que, comme toujours chez Bioware, la qualité d'écriture, que ce soit narrative, dans les dialogues, ou en ce qui concerne les PNJ, est remarquable.
Et, comme toujours, la possibilité d'incarner un personnage relativement cohérent, et de suivre sa psychologie pour guider les choix dans l'aventure, est une qualité remarquable.
Alban

le 13/06/2010
9
Outche ! Une bonne claque comme il faut ! Un scénario bien raconté, un gameplay déjà utilisé mais plus qu'efficace, des personnages ayant une personnalité propre à eux et bien différente des autres, des quêtes intéressantes. Un bon jeu pour ma part. Je ressors rarement en ayant l'impression d'avoir lu un livre (ce qui est positif pour moi) mais là, ce fut le cas.
Gwimdor

le 13/06/2010
Edité le 28/02/2011
10
Ce DAO est pour moi un véritable chef d'oeuvre, mon coup de cœur de l'année, et très probablement des suivantes.

Un scénario puissant et prenant dans lequel on évolue en tant qu'acteur et scénariste.
Il va en effet falloir prendre un grande nombre de décisions délicates qui changeront le ton de notre aventure ainsi que les vies des personnages que l'on sera amené à rencontrer. Par ailleurs, la mise en scène très réussie parvient à sublimer les scènes-clés de notre grand périple.

Évidemment la tache qui nous attend s'annonce ardue, et nous ne resterons pas seuls très longtemps, ce ne seront pas simplement des gens rencontrés au hasard qui ont seulement envie de botter le derrière d'un dragon géant, nommé "Archidémon".
Chacun a une raison particulière de nous accompagner, ils ont tous une longue histoire qu'il n'hésitent pas à nous confier si on prends la peine de venir leur parler, lors de nos longues nuits bien méritées au campement. Cet amas d'information va non seulement rendre les personnages qui combattent à nos cotés crédibles et leur forger une identité propre, mais en plus cela permettra de développer une belle amitié ou une grande romance(si c'est possible), encore une fois le joueur a le choix.

Côté gameplay, le système de combat est très efficace, et la stratégie rentre vraiment en compte si on veut éviter de multiples Game Over, la pause sera souvent de rigueur.
Chaque classe joue son rôle à merveilles, les mages bien que fragiles comme de coutume, sont toujours les plus violents en termes de dégâts direct, les guerriers ont une panoplie de combos très intéressants, les voleurs sont de véritables tueurs avec un profil à 2 armes, les habitués d'heroïc fantasy y trouveront leur compte.
Les graphismes sans être exceptionnels, sont très corrects, quant aux personnages ils ont pour la plupart un certain charme bien que leur animation faciale soit parfois risible.
La bande son est un autre point fort du jeu, que ce soit le doublage impressionnant de justesse ou les thèmes profonds bien que peu nombreux, épousent à merveille les grands d'émotions.
La durée de vie est permet de partager le quotidien de nos compagnons assez longtemps, si on se décide à faire le jeu à fond, on peut envisager de lui consacrer une soixantaine heures.

Enfin voilà, j'ai rarement été aussi touché par un jeu, et aussi impliqué dans les décisions que je prenais, mon BGE tout simplement.
mimylovesjapan

le 11/05/2010
Edité le 11/05/2010
8
Il est difficile de se prononcer sur ce jeu tant il rassemble le meilleur que le pire.

J'avoue m'être ennuyé ferme pendant les 10 première heures de jeu. J'avais même abandonné un peu le jeu. Tout ça à cause :
- d'une vue "du dessus" qui ne tient pas ses promesses (retour constant à la vue 3eme personne pour le scénar et des que l'on arrive dans un nouveau lieu, superposition constante d'éléments du décors en 3D, vue trop proche, on est tres loin de la qualité de jeu que proposait la vue de baldur's gate et surtout de la finesse que proposait l'image de synthèse)
- d'un scénario bien trop pompé sur le seigneur des anneaux, en moins bien (baldur's gate avait bien mieux su se démarquer tout en restant classique)
- d'une rigidité effarante de l'animation des persos en vue "scénar" (il auraient du nous l'épargner),
- finalement, d'une intégration bien trop mécanique des sous quetes (simplement affichées sur des tableaux pour la plupart, ce qui ne pousse pas à s'y interresser, et on passe rapidement les textes pour obtenir nos point d'XP).

MAIS,

Au bout de ces dix heures de peines, j'ai vu un tout autre aspect dans le jeu qui en font une œuvre finalement assez culte :
- les combats deviennent jouissifs au plus haut point (des que l'on a deux magiciens dans l'équipe) . Là on retrouve Baldur's gate, et DOA fait peut être encore mieux.
- Enfin des passages anthologiques : le cercle des mages, la quête de l'urne, avec parfois des eclairs de génie pour ce qui est du gameplay.
- Un scénar qui fini par être très prenant vers la fin, avec des débats politiques extrêmement fins et bien menés, et des choix cultes à faire.
- les persos que sont morrigan et alistair. Il sont de plus en plus puissant et charismatiques.

Finalement, apres la deception des 10 premieres heures, j'ai pu passer 45 heures de pur bonheur qui ne sont pas sans rappeler le fantastique baldur's gate.
Faerune

le 21/02/2010
Edité le 25/02/2010
5
Hum... Dragon Age Origins... Voilà un jeu dans l'ensemble très apprécié par la communauté des fans du Rpg. Autant j'ai pris mon pied sur The Witcher, autant sur DAO non.

J'avoue qu'il a de très bons atouts pourtant, il est long, immersif, il possède un background ultra riche et des dialogues plutôt bien écrits, des scènes politiques avec des choix à faire, ainsi qu'une ambiance assez sympa.

Le problème, c'est que d'après moi l'univers et le scénario sont bien "trop" embourbés dans l'heroic-fantasy de base, le début et la fin me font furieusement penser au Seigneur des Anneaux avec les batailles épiques vues et revues des centaines de fois dans les films à la mode et qui me laissent de marbre. Dommage que le jeu soit d'ailleurs construit quasiment qu'autour de ce fameux enclin, car les quelques incartades politiques sont plutôt pas mal.

L'ambiance est vraiment bonne, mais encore une fois, on a déjà vu des dizaines de fois les mêmes décors quasi à l'identique dans d'autres jeux. La forêt basique présente dans tout bon Mmorpg qui se respecte, la grotte basique interminable, la tour des mages, la ville souterraine des nains qui ressemble à fond à celle dans World of Warcraft, etc... Bref, rien qui ne m'a transporté, ni ne m'a étonné. Franchement là où The Witcher m'a tué sur ce point, et où Demon's Souls émerveillé du début à la fin en me foutant la plus grosse claque de ma vie, ici j'ai été déçu par tant de facilité et de clichés.

C'est vrai que les "choix" que le jeu nous propose sont bien faits, et ont quelques conséquences bien trouvées, un très bon point.

Mais vient déjà une autre déception, il y a énormément de combats, à un point tel que ça m'a donné la gerbe. Derrière chaque porte, dans chaque pièce, au détour de tout les couloirs, en bref de partout il y a des combats mettant en scène des tas d'ennemis. Tout est remplit de monstres, et ça n'a rien de logique, on se demande ce qu'ils font là... Les combats sont en plus assez longs j'ai trouvé, et vu le nombre qu'il y en a c'est souvent bravement abusé. Mention spéciale à certains donjons que j'ai mis plus de 5h à finir en fonçant, avec du combat non stop... Sans pouvoir en ressortir bien sûr.

J'ai apprécié les personnages, sans plus...

DAO est souvent exigeant, ça c'est un bon point, la difficulté est donc plutôt haute et nous force à utiliser les ficelles du gameplay jusqu'au bout. Quoique, moi qui ai trouvé les combats beaucoup trop présents, la difficulté rajoutée par dessus a fini par me dégouter définitivement.

Mention spéciale au mongolien qui ne sait dire que le mot "Enchantement", il m'a émerveillé et fait rire, c'est le seul d'ailleurs.

Pourtant je l'ai terminé en 44 "longues" heures, et sur la fin ce fut très dur de trouver la motivation nécessaire à cet exploit (je n'aime pas abandonner un jeu quand je l'ai déjà bien entamé).

Enfin voilà, un bon petit jeu plombé par des tonnes de combats inutiles et longs, un scénario et des lieux bien trop communs à mon goût, des donjons interminables chiants et d'une platitude affligeante, le tout placé entre deux phases de roleplay plutôt sympathiques mais trop peu présentes font de ce jeu un beau raté.

Ce n'est que mon avis néanmoins.
66 active users (1 member, 65 guests, 0 anonymous member)
Online members: Kanedo
Legendra RPG V4.8.42 © Force 2022 - Legal Mention
Webmaster : Medion