bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Rhapsody: A Musical Adventure > Articles > Review
Voir aussi

Rhapsody: A Musical Adventure

crpg nds europe
Rhapsody: A Musical Adventure
Back to childhood
Après un passage sur Playstation il y a de cela dix ans, Nippon Ichi Software revient à la charge avec le remake de
Rhapsody: A Musical Adventure sur DS, son RPG atypique qui, à l'époque, avait su marquer les esprits par son sens du
rythme prononcé. Le conte de fée musical revient sur console portable et la mélodie dansante de la jeune trompettiste
Cornet peut continuer ! Mais cette fois-ci, entièrement dans la langue de Molière.

C'est mignon tout plein !

Cornet est une trompettiste capable de communiquer avec les marionnettes. Comme toutes les jeunes filles de son âge, elle ne pense qu'au grand amour. Et son dévolu, encore une fois comme nombre de ses semblables, s'est jeté sur le prince du royaume de Marl. Elle ne vit qu'avec l'espoir de pouvoir un jour le rencontrer et de lui déclarer sa flamme. Bien vite son rêve se réalise et la jeune femme au cœur sensible entraperçoit le prince charmant plein de fougue, le temps que ce dernier puisse sauver la jolie demoiselle d'une situation inextricable. Quelques temps après cet acte héroïque qui a marqué la vie de Cornet à jamais, le prétendant au trône se fait transformer en pierre et enlever par une sorcière peu scrupuleuse dont la tenue laisse dubitatif. S'ensuit naturellement une quête visant à récupérer le prince et à punir la vilaine maitresse toute de latex vêtue.

Bien que la plupart des composantes du conte de fée soient bien présentes et fidèlement retranscrites, l'histoire aurait méritée d'être plus développée et des vides scénaristiques se font lourdement sentir par moment. Fort heureusement, le jeu se rattrape sur d'autres points et notamment sur son humour et sa vision décalée et parodique du conte de fée. Même si au niveau de la forme le jeu semble être niais et enfantin, le fond est tout autre. Au détour de beaucoup de phrases se cache du second degré bien placé comme sait le faire Nippon Ichi, et le soft se transforme alors en une pièce de théâtre burlesque entrecoupée d'interludes musicaux du meilleur goût.
Rhapsody: A Musical Adventure
Rhapsody: A Musical Adventure
Rhapsody: A Musical Adventure

La comédie musicale du RPG

Là où Rhapsody assène un grand coup, innove, surprend, attendrit et fait souffler une douce brise emplie de fraicheur sur le joueur, c'est bien évidemment au niveau de la rythmique du jeu. L'aventure est ponctuée de passages chantés par l'héroïne afin d'illustrer les moments les plus importants du scénario. Tantôt enjouées, tantôt émouvantes mais toujours plaisantes, ces mélodies nous renvoient dans le passé et nous invitent à revivre, ne serait-ce qu'un court instant, l'insouciance de notre enfance. La magie opère presque à chaque fois et il suffit de se laisser porter par l'âme de l'enfant qui est en chacun de nous afin de profiter du moment.
De cette façon, on est perpétuellement dans l'attente d'une prochaine scène qui pourrait se déclencher à tout moment, à l'affut de la moindre de ces fameuses musiques afin de s'en délecter. Mais au final, bien qu'elles soient vraiment agréables, celles-ci sont trop peu présentes alors qu'il y avait matière à faire.

D'autre part, afin d'accentuer cet aspect convivial et bon enfant, les environnements des villes sont chatoyants, accueillants et colorés, comme pour recevoir le joueur dans un lit de roses. Par conséquent, le jeu fera sans aucun doute rêver les plus jeunes et développer leur imaginaire, en particulier les jeunes filles.
Rhapsody: A Musical Adventure
Rhapsody: A Musical Adventure
Rhapsody: A Musical Adventure

What's new ?

Cette édition DS ne se contente pas d'être un simple portage du jeu Playstation, mais plutôt une adaptation qui tirerait partie des spécificités de la console et de son public.

Tandis que sur la version précédente le choix entre les doublages japonais et anglais (uniquement les phases chantées sont doublées) était disponible, on a uniquement le droit ici au doublage japonais sous titré en français. Même si les voix américaines étaient plutôt réussies, la volonté de garder uniquement le japonais sur DS n'est pas une mauvaise idée en soi et saura toucher le public visé. D'autre part, les artworks durant les dialogues ont été repensés et ont pris un sacré coup de jeune afin d'enlever le côté rustique que dégagent aujourd'hui les dessins de la version Playstation. On remarquera également l'ajout de personnages supplémentaires exclusifs.

Mais le plus gros changement est celui de l'orientation du système de jeu. D'un Tactical RPG, on passe à un Classical RPG tout ce qu'il y a de plus basique. Les combats sont toujours aléatoires mais l'interface a été repensée pour la DS avec, notamment, la possibilité de jouer entièrement au stylet. On se retrouve néanmoins face à un gameplay très pauvre qui n'a pour ainsi dire aucun intérêt. On notera seulement deux particularités : Cornet possède une jauge qu'il faudra remplir en effectuant des attaques magiques, dans le but de lancer une attaque spéciale une fois la barre pleine (lancer des gâteaux ou des bonbons), et un mode automatique qui permet d'attaquer sans cesse. Cette dernière particularité est vraiment utile au vu de la facilité déconcertante du jeu. En effet, aucun challenge ni défi n'est présent, même le donjon bonus censé être compliqué ne l'est absolument pas. Il suffira donc bien souvent de lancer le mode automatique et le combat sera bouclé.
Toutes ces spécificités semblent converger vers un seul et même point, celle de l'accessibilité à un public enfantin. En perdant le système tactique, Rhapsody perd également l'once d'intérêt que l'on pouvait porter au gameplay. Ainsi, le jeu fait simplement office d'initiation au RPG.
Rhapsody: A Musical Adventure
Rhapsody: A Musical Adventure
Rhapsody: A Musical Adventure

Fausses notes

La décadence continue, et cette fois-ci, le jeu nous montre son côté redondant à travers les donjons : leurs décors sont exactement les mêmes, trait pour trait. Il n'y a absolument aucune variante entre les environnements de deux donjons. On a l'impression de traverser le même couloir encore et toujours jusqu'à la fin du jeu. Couplé au gameplay et à des allers retours inutiles, Rhapsody: A Musical Adventure devient terriblement répétitif. D'ailleurs, la récolte des marionnettes au fil de l'aventure est une bonne idée mais elle se voit gâchée par le le côté labyrinthique des donjons qui ne nous pousse pas à les visiter en entier et par conséquent, de se mettre à la recherche de ces poupées cachées à l'intérieur. Pourtant, celles-ci possèdent chacune une quête qui correspond au rêve qu'elle voudrait accomplir et il est intéressant de se pencher sur ces annexes, ne serait-ce que pour approfondir un peu le background des personnages avec lesquels on combat.
On fini alors par errer dans les donjons sans réelle conviction, en essayant de trouver le moyen le plus rapide de mettre fin au cauchemar.

Autre gros point noir du jeu : la traduction. Celle-ci comporte un bon nombre d'incohérences qui égarent le joueur et le rendent inapte à trouver son chemin. On se retrouve alors bloqué sans savoir que faire malgré la fonction "parler" du menu qui est censée indiquer la marche à suivre pour continuer l'aventure. Bien souvent on débloquera la quête principale en parlant à un PNJ sorti de nulle part dans une auberge totalement inconnue d'une ville qui l'est tout autant. L'absence d'artworks durant les dialogues entre PNJ secondaires déstabilise et l'on à tendance à se perdre dans les dialogues sans queue ni tête, ce qui a pour effet de contribuer également au côté brouillon du soft.
Viennent s'ajouter à cela des défauts insignifiants à première vue mais relativement contraignant à la longue, comme les bruitages dans les menus, plutôt stridents, et les PNJ qui nous coincent dans les décors.

On se retrouve alors avec un RPG très irrégulier possédant un début et une fin plutôt corrects mais avec une grande partie centrale laborieuse et répétitive.
Rhapsody: A Musical Adventure
Rhapsody: A Musical Adventure
Rhapsody: A Musical Adventure
Tout un potentiel est gâché dans Rhapsody: A Musical Adventure. Le concept de comédie musicale intégrée au RPG est vraiment très réussi et intéressant mais l'enrobage est beaucoup trop médiocre pour que l'on puisse vraiment prendre son pied, même si quelques passages peuvent émouvoir. D'autre part, l'adaptation sur DS qui élude l'aspect tactique en rendant le jeu plus facile pour le jeune public aboutit à des phases de combat inintéressantes. Environ une quinzaine d'heures est nécessaire pour venir à bout de ce titre qui, espérons le, verra son idée ré-exploitée dans une autre série.

07/02/2010
  • Comédie musicale du RPG
  • Humour et second degré
  • Parfois enchanteur
  • Un petit peu amélioré par rapport à la version Playstation
  • Donjons répétitifs
  • Incohérences dans la traduction
  • Gameplay basique et sans intérêt
  • Trop destiné à un public de jeunes enfants
  • Irrégulier
  • On se perd
5

GRAPHICS 3.5/5
SOUND/MUSIC 3.5/5
STORY 1/5
LENGTH 3/5
GAMEPLAY 1.5/5
Rhapsody: A Musical Adventure > Commentaires :

Rhapsody: A Musical Adventure

5
5.5

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
voir aussi Commentaires mob [0] nds [6] pc [0] pstore [0]
9 commentaires sur PlayStation
Renty

le 26/03/2017
6_5
Um RPG diferenciado. Produzido pela NIPPON ICHI em conjunto com a ATLUS , com certeza vale a pena ao menos uma olhada. Por mais “BRUCUTU” que você seja, ao menos um pequeno “smile” vai escapar de seu rosto quando começar a cantoria, ou ao ler as letras das canções (o compositor é Tenpei Sato, o mesmo de “Disgaea” e “Valis 2” ), ou pelas situações inusitadas que ocorrerão durante o game. Raphsody rendeu continuações, que infelizmente não saíram em território ocidental, como era de se esperar. Eu ainda espero um game desse para a atual geração de consoles…afinal a esperança é a última que morre.
Selene

le 06/04/2014
6
Un rpg ultra cute qui ne se prend pas au sérieux et que j'ai trouvé plutôt original.

+ Cette histoire de prince charmant particulièrement naive.
+ L'humour omniprésent
+ La old-school soignée qui participe énormément à cette kawaii attitude
+ Un rpg musical, on en voit pas souvent et on a la possibilité de sélectionner l'anglais ou le japonais!

- les donjons labyrintiques où chaque pièce ressemble à s'y méprendre à la précédente. Du coup, c'est moche et plus énervant qu'autre chose!
- la durée de vie loin d'être suffisante, même pas une quinzaine d'heures.
- la difficulté totalement absente qui rend les combats sans intérêts. Et encore, j'avais suivi le conseil et mis en difficile!

Pour conclure, c'est sympa et original mais aussi très décevant.
heavenly

le 17/08/2011
6
Le premier jeu du studio nippon ichi restera pour moi au final une expérience très sympathique qui fleure bon le old school mignon et enchanteur. Reste un jeu quand même un peu court, avec un système de combat trop simple qui entraîne du coup une redondance dans les donjons (bien labyrinthique qui plus est). Un rpg à faire si on aime les histoires simples et naïves (pas temps que ça d’ailleurs…), hautes en couleurs et amusantes !!

Les + : L’atmosphère conte de fée version nippon ichi !

Les scènes styles comédies musicales (qui plus est chantées en jap !), justes excellents !!

Un jeu qui, bien que court, est bien équilibré niveau scénar ainsi que sans temps mort ni durée de vie artificiel comme on en voit trop souvent dans les rpg…

Les - : Trop de combat qui du coup sont trop simple et méga redondant.

Une quête un peu plus longue aurait été sympa…

Les dialogues auraient gagnés à être doublés !
Toki

le 16/02/2010
6
Malgre l'ambiance niaise au possible, je me suis bien amuse sur ce petit jeu
Zapan

le 02/11/2008
6
Un TRPG completement barré : il s'agit ni plus ni moins qu'une CMRPG : Comédie Musicale RPG !
Et oui comme dans Mary Poppins les personnages chanteront et effectueront des petites chorégraphies plusieurs fois au cours de l'aventure.
On incarnera Cornet qui reve de sortir avec le prince de ses reves et qu'elle finira par rencontrer.Mais où est l'aspect RPG la dedans ? Et ben notre héroïne ira battre la campagne avec sa compagnie de poupée pour effectuer des missions et quetes en rapport avec son reve. Le problème de ses combats ? C'est simple , ils ne representent aucune, mais alors aucune difficulte! La seule difficulte du jeu residera dans les dongeons : ceux ci sont tres labyrinthiques et mettront votre sens de l'orientation à l'épreuve.
Sinon on a affaire a un NIS : l'histoire est juste géniale et bien délire ^^, mais par contre la durée de vie est assez faiblarde.
Un bon essai de la part de NIS donc mais loin d'etre un chef d'oeuvre.
GamerFF

le 24/07/2008
Edité le 17/05/2009
6
- Le jeu est bien trop facile - d'ailleurs je ne saurais trop vous conseillez de le commencer directement en mode difficile car le choix vous est donné (évitez le mode Easy par pitié!!! x))-, et il ne faut pas s'en étonner vu que tout vous est servi sur un plateau grâce à l'apprentissage des skills de "la mort qui tue" relativement tôt, des accessoires - seules choses dont les persos peuvent s'équiper par ailleurs- "DLMQT" qui boost vos stats comme c'est pas possible et qui sont limite donnés, des taux de drop, d"xp et d'or très élevés(comme exemple très concret imaginez qu'étant vous et votre équipe au lvl30 vous xpiez comme un dingue avec des monstres de LVL deux fois inférieurs aux vôtres..^^'), etc, etc..
Pourtant si les relations élémentaires dans les combats avez été plus poussées (comme dans les SMT par exemple, mais pas autant!! Pas autant SVP!! ^^") le jeu aurait pu gagner en difficulté..

- Votre sens de l'orientation sera mis à rude épreuve car les donjons - très découpés et dans lesquels beaucoup d'écrans sont ressemblants - ne sont pas très variés graphiquement de l'un à l'autre (du genre un coup bleu pour la grotte glaciaire, un coup rouge pour le volcan.. bref vous imaginez..:')), ce sont souvent de véritables labyrinthes, si vous êtes blonde - à forte poitrine et que vous cherchez un ami - oubliez ce jeu! ^^'

Bon y a deux trois exceptions! Pourtant aux vues des tous premiers donjons tout se révèle assez varié, j'ai eu l'impression que les développeurs n'avaient pas (ou plus) les moyens nécessaires pour assurer une plus grande diversité dans les donjons afin de donner à chacun son propre cachet.. dommage..

Pour résumer les défauts on pourra dire que les développeurs on été un peu économes sur certains aspects du jeu, mais malgré tout cela on prend beaucoup de plaisir à jouer au jeu faisant fi de ces derniers (jeu qui est très court par ailleurs ce qui n'est pas un mal d'ailleurs évitant l'écueil de l'aspect trop répétitif de par les défauts précédemment cités - de toute façon ils n'avaient pas les moyens de le faire plus long (^^))...


Et donc pour parler de ce qui fais que ce jeu est un RPG bien bien sympathique à mes yeux malgré ce qui est dis au dessus :

- L'HUMOUR!! Hé oui car c'est quand même ça qui a bien démarqué Disgaea de ses concurrents: un Humour complètement à la ramasse (dans le bon sens du terme!)! Et bien on le retrouve avec beaucoup de plaisir (attention rime en approche) et on esquisse beaucoup de sourires - et pas de sous-rires comme dans certains RPG qui essaient d'être drôles.. hum il fallait que je la place (^^)

- Les échanges entre Cornet et sa poupée parlante Kururu sont savoureux, le "Tu me regardes comme si j'avais un troisième bras" que Kururu balançe à Cornet dans les débuts du jeu annonce déjà la couleur.. (Halala et puis encore le "fameux" choix de la "robe de soirée" pour le concours..), imaginez que tout cela se poursuit jusqu'à la fin du jeu et avec d'autres arrivées de personnages qui viendront encore plus égayés (foutrent leur box? - pour être poli - ^^) tout ça!
Ça donne envie hein?! ;')

- On se croirait parfois dans un Dysney (lol ^^), imaginez la scène classique d'un Rpg où on fais défiler le texte et puis tout d'un coup tout le monde se met à danser et à chanter! ^^'..bon il n'y a pas tant de scènes que dans la référence que j'ai cité mais ça arrive toujours au bon moment..

- Les graphismes quant à eux sont très mignons et colorés et les personnages pour la plupart très attachants.. les musiques elles sont très agréables pour la plupart, c'est pas "A Musical Adventure" pour rien! ^^

Bref bref voilà voilà quoi quoi - couincouin -.. malgré sa relative facilité et son côté un tout petit répétitif dans l'exploration des donjons - des défauts qui ne pèsent pas bien lourd pour ce jeu mais qui pour d'autres plus classiques/convenus les auraient peut-être bien enfoncés - le jeu se joue avec intérêt et on y prend plaisir (l'humour y étant pour beaucoup) et comme je le dis souvent "c'est bien là tout ce qui compte .GFF (;p)"..
Aubergine
le 21/02/2007
rhapsody n'est pas le seullement episode de Marls. C'etais deux autre games sur le serie. mais, seulement en japon! =[
mangassica
le 08/02/2007
10
moi en ce qui me concerne je suis accro à ce jeu et je le chercher partout ses sur que je ne suis pas une spécialiste mais moi je le trouve supperbement cool comme jeu !!
Devilguy
le 27/09/2006
7
Ce qui est certain, c'est que ce jeu n'est pas destiné à tout le monde. Il s'agit tout simplement d'un conte de fée à la sauce manga. J'ai trouvé les personnages très attachants grâce à des graphismes très mignons mais surtout d'excellents doublages et chansonnettes qui vous portent du rire aux larmes.
93 active users (0 member, 93 guests, 0 anonymous member)
Legendra RPG V4.8.42 © Force 2022 - Legal Mention
Webmaster : Medion