bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Arc Rise Fantasia > Articles > Review

Arc Rise Fantasia

crpg wii amerique
Arc Rise Fantasia
Tales of Fantasia
On ne présente plus Imageepoch, de même pour Yasunori Mitsuda ou encore Yoko Shimomura. C'est avec cette fine équipe aux commandes, déjà dépêchée sur plusieurs titres du studio nippon tels que Luminous Arc ou Last Ranker, qu'Arc Rise Fantasia se propose de vous faire vivre une longue et périlleuse aventure. Sous ses airs de Tales of bien assumé, le soft d'Imageepoch saura-t-il convaincre et tirer son épingle du jeu malgré tout ?

Child of Eesa

A plus de quelques milliers de mètres du sol à bord d'un vaisseau volant, le premier sergent L'Arc Bright Lagoon, mercenaire à la solde de l'empire Méridien du monde de Fulheim, ainsi que ses frères d'arme soldats, se battent contre une menace venue du ciel : les Feldragons. Alors que notre gradé réussit à faire succomber l'un de ses ennemis sous sa lame, il tombe accidentellement du navire pour finir sa chute dans les arbres de la forêt de Rétéa (sans presque aucune égratignure, cela va de soi), le cadavre du dragon qu'il a vaincu non loin de lui. Cependant lors de la mort de ces derniers, une explosion nommée Felburst ravage tout ce qui se trouve autour de la dépouille. L'Arc est alors sauvé par le chant d'une fille, Ryfia, à la voix mélodieuse et apaisante qui calme le corps incandescent du dragon et l'empêche d'imploser pour le faire disparaître. De cette rencontre va dépendre le sort du monde. Il se trouve en effet que L'Arc est le "Child of Eesa", l'être censé apporter au dieu du monde, Eesa, une des deux Lois qui assurera la pérennité de l'univers, afin de pouvoir l'exécuter. Seulement les choses ne seront pas si simples et un seul et unique retournement de situation sorti de nulle part dans les premières heures de jeu suffira à faire voler en éclat toutes les convictions et toutes les certitudes du héros/joueur, le laissant abasourdi, ne savant alors plus quoi penser.

Nul doute que vous avez peu ou moyennement compris le sens de l'histoire, tant il y a de termes à assimiler et de symboles à interpréter. Le joueur se trouve exactement dans le même état au départ de l'aventure. La cause en est un background très riche et développé qui participera en grande partie à l'immersion du joueur dans le jeu, à la limite de l'y perdre. On se retrouve ainsi avec un glossaire extrêmement bien fourni qui n'aura de cesse de rassasier la soif des inconditionnels soucieux du détail ou simplement d'éclaircir certains points du scénario qui pourraient paraître obscurs. Du reste, Arc Rise Fantasia fait dans le convenu pour son cheminement mais a le mérite de le réaliser avec brio. Il nous fait vivre une grande aventure épique avec son lot de rebondissements, de révélations abracadabrantes mais toujours aussi jouissives et surprenantes. Parfois complexe mais toujours léger au final, l'histoire évite les lourdeurs et reste la plupart du temps agréable à suivre, le rythme plutôt soutenu des événements n'y étant pas totalement étranger. On aurait d'ailleurs presque une critique (certes, pas très poussée) de la religion et de quoi réfléchir sur quelques thèmes tel que l'importance du choix. Les émotions seront donc au rendez-vous, du bon fou rire avec quelques saynètes (ou skits) assez hilarantes à la manière d'un Tales of, aux passages tristes et émouvants, brillamment accompagnés par des mélodies toujours justes et bien choisies signées pour la plupart : Yasunori Mitsuda.

Pour continuer sur l'OST, il est de rigueur d'admettre que les compositeurs ont su créer les pistes du jeu de façon à pouvoir porter l'aventure sur le long terme, sans réussir à ennuyer le joueur. Et pour ce faire, quoi de mieux que d'imiter le maître en la matière, M. Sakuraba, compositeur attitré de la série Tales of, laquelle est connue pour ses aventures initiatiques dignes des récits de l'Odyssée. On remarquera donc quelques similitudes assez flagrantes entre les musiques habituelles de la série aux gelées et celles d'Arc Rise Fantasia, notamment l'emploi de l'orgue (entre autres), cher au cœur de ce brave Motoi.
Vous l'aurez compris, Arc Rise Fantasia s'annonce coloré, gai, mignon, enjoué, mais parfois aussi, tout l'inverse. Une belle preuve de polyvalence de la part d'Imageepoch en somme.
Arc Rise Fantasia
Arc Rise Fantasia
Arc Rise Fantasia

Team de choc ?

Un gâchis, tout simplement. Alors que le casting du jeu est globalement très réussi (à l'exception d'un héros principal un peu trop effacé), et quelque peu approfondi (bien que retombant parfois dans les clichés), le voice acting se voit plombé par une version anglaise munie de doublages honteux et d'une synchronisation labiale douteuse. Même si au fur et à mesure de l'avancée dans le jeu, on note une légère amélioration, certaines intonations de voix viennent mettre à l'eau les effets recherchés par quelques séquences à vocation comique ou tragique. Heureux les possesseurs d'une version undub (où les voix sont en japonais et textes en anglais), car le doublage a semble-t-il été bien mieux réalisé au pays du soleil levant, relevant de ce fait les personnages à leur juste niveau.

Mais s'il y a un réel casting à blâmer ici, c'est celui des monstres. Non pas que l'on possède un bestiaire visuellement atroce, bien au contraire (et encore une fois, celui-ci ressemble à s'y méprendre à celui que pourrait posséder un Tales of Symphonia par exemple), mais il manque cruellement de variété pour un jeu qui se targue d'avoir une durée de vie située entre 50 et 70 heures de jeu. Ainsi, nombre d'ennemis sont dupliqués en différentes couleurs, et ce plusieurs fois de suite dans divers donjons. L'aspect répétitif qui avait jusqu'alors été évité par une panoplie de musiques assez diverses, se manifeste donc quelque peu, malheureusement.
Arc Rise Fantasia
Arc Rise Fantasia
Arc Rise Fantasia

Trinity power

La base du gameplay d'Arc Rise Fantasia est plutôt simple : c'est un tour par tour où vous disposez simplement de points d'action qu'il vous faudra répartir entre vos trois joueurs selon vos désirs (magie, attaque, objet, invocation...). Mais ce serait traitrise envers un système de jeu aussi complet et quelque peu original que de se borner au simple rouage principal du gameplay. Voyons de quoi il en retourne vraiment.
L'aspect personnalisation poussif du jeu est amené par un système similaire à celui de Tales of Vesperia (oh, encore, bizarre). Comprenez par là qu'il vous faudra collecter des Weapon Points à la fin de chaque combat afin de déverrouiller les pouvoirs présents sur l'arme. Ceux-ci se manifestent sous la forme de figures géométriques proches de celles du tetris (cube, barre verticale, horizontale...) et sont destinées à remplir un même espace dont chaque arme dispose. Lorsque ledit espace sera totalement rempli de ces Arm Force, le pouvoir alors secret de l'arme sera révélé. En conséquence, les combinaisons entre la foultitude d'Arm Force aux pouvoirs variés disponibles, le pouvoir secret de l'arme et ceux des deux autres membres de votre équipe, donnent accès à un grand nombre de stratégies qu'il ne tient qu'à vous de découvrir. Pas de statistiques de base sur les armes donc, juste des Arm Force. D'amusantes parties de casse-tête pour arriver à caser toutes les capacités que vous désirez dans une arme sont à prévoir.

Quant à la magie, on se rapproche un petit peu plus du système de matéria de Final Fantasy VII. Chaque personnage possède une orbe avec des emplacements pour y insérer des gemmes de différents types de magie (air, feu, terre, eau) mais également de différents niveaux. Inutile de dire que plus le niveau de la gemme est haut, plus vous aurez accès à des magies puissantes. Plus surprenant, lorsque vous insérez des gemmes de même type et de même niveau côte à côte, le genre de magie correspondant se verra boosté d'un niveau. Et finalement, il vous sera possible de débloquer de nouveaux types de magies en joignant des gemmes de deux types différents mais pas opposés. Vous aurez donc logiquement accès à un large panel de choix quant à votre utilisation de la magie.
Cependant, le fait est que, une fois en combat, utiliser une magie ne vous coute qu'un seul MP, le reste du coup se répercutant sur les points d'action. Et là où la subtilité réside, c'est que les MP sont également séparés par niveau (par exemple 4 MP de niveau 1 et 3 MP de niveau 2), et pour augmenter votre capital magie, il faudra mettre la main à la poche. Inhabituel, mais tout aussi plaisant qu'à l'habitude, ce système de magie permet une autre approche une fois en combat.

Et pour conclure sur le gameplay, vous aurez bien sur le droit à des attaques spéciales de toute beauté qui s'enclencheront lorsque chaque membre de votre équipe aura lancé une de ses capacités offensives nommée "Excel Act", et ce, tout en visant le même ennemi. Que cela résulte en un Trinity Act au début du jeu ou en un Excel Trinity bien plus loin, le joueur sera toujours gratifié d'une bien belle séquence avec de gros dommages à la clé. Cela ne sera pas de trop pour lutter contre les boss du jeu qui représentent plus qu'un simple challenge.
Arc Rise Fantasia
Arc Rise Fantasia
Arc Rise Fantasia

Make your own choice

Côté technique, on regrettera le choix des développeurs qui ont opté pour que quelques rares scènes soient en CG aux dépends de scènes animés qui auraient bien mieux servies le jeu. On ne peut cependant pas leur reprocher leur énorme travail sur les environnements citadins. A la fois majestueux et gigantesques pour certaines villes, ils ont de quoi faire aisément tourner les têtes. Arc Rise Fantasia honore donc assez bien le support, sans non plus pousser la console dans ses retranchements.
Par ailleurs, conséquence logique du gigantisme des cités, le nombre de PNJ et la fréquence à laquelle les dialogues de ceux-ci se renouvellent sont juste énormes. On passera facilement des heures et des heures à parler à des PNJ durant toute la partie (pour peu que l'on aime ça). Le background s'en trouve grandement approfondi et fouillé, de quoi planter le clou une bonne fois pour toute.

Bien évidemment, Arc Rise Fantasia ne pourrait pas imiter convenablement la série Tales of s'il ne lui empruntait pas ses quêtes annexes, skits et autres costumes. C'est donc pour cette raison que l'on retrouvera ces trois éléments, et en grande quantité !
Arc Rise Fantasia
Arc Rise Fantasia
Arc Rise Fantasia
Arc Rise Fantasia c'est avant tout un long périple mouvementé, un de ceux qui passionnent et entrainent le joueur dans une épopée haletante. Mais c'est aussi un classique efficace, autant par son gameplay qui, malgré quelques originalités, use de manière efficace d'un système déjà bien rodé, que par les clichés du RPG qu'il recèle en lui. Le tout étant porté par une bande son très correcte, on ne pourra reprocher à Imageepoch de s'être fourvoyé que sur seulement quelques points. La recette Tales of marche bien, et Arc Rise Fantasia a su convenablement en tirer profit pour finalement devenir un très bon jeu sur la plateforme de Big N.

09/08/2010
  • Une belle aventure
  • Un bon casting
  • Classique mais diablement efficace
  • OST qui porte très bien le jeu
  • Formule Tales of
  • Doublages anglais à jeter
  • Bestiaire pas top
8

GRAPHICS 3.5/5
SOUND/MUSIC 4/5
STORY 4/5
LENGTH 4.5/5
GAMEPLAY 4/5
Arc Rise Fantasia > Commentaires :

Arc Rise Fantasia

8
8

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
12 commentaires
Let

le 16/07/2012
6_5
Il y a une chose qui frappe quand on joue à Arc Rise Fantasia, ce sont ces inspirations.
On se rend vite compte que la principale est ici la série de Tales of: la narration, la musique, l'ambiance, les graphismes, les skits ou encore les costumes (ici inutiles mais bon). Toutes ces choses nous font de prime abord croire que l'on joue à une pâle copie mais il n'en est rien, et en particulier au niveau du système de combat mixant Skies of Arcadia et un peu de Grandia.

Malgré ça tout n'est pas rose: l'histoire est extrêmement cliché (même si on a droit à quelques surprises), le casting est inégal (Adèle ) tout comme la difficulté et le doublage Anglais est à vomir.

Alors certes le jeu n'est pas parfait mais ici Imageepoch s'inspire bien et fait un jeu relativement correct sans tomber dans le plagiat.
Yaone

le 15/01/2012
Edité le 20/05/2013
9_5
Ce jeu est magnifique !
J'ai été complètement captivée par l'histoire dont les évènements s'enchainent bien, j'avais vite envie de savoir la suite, jusqu'à un final qui m'a émue. Les personnages sont très attachants, il y en a même certains que je n'aimais pas trop au départ que je finis par apprécier.
Le système de combat est très bien pensé, ce qui donne des combats dynamiques et variés. La difficulté est bien dosée à part sur certains boss qui sont bien relous à battre (il faut la mériter la victoire d'autant plus que la défaite est possible scénaristiquement).
Les musiques quant à elles sont vraiment très belles bien que pas exceptionnelles.
Mon seul regret aurait été de l'avoir fait avec les voix US. Le doublage n'est vraiment pas terrible.

Sinon une petite remarque, je n'ai pas pu m'empêcher de comparer ce jeu à un Tales of principalement à cause de ses dialogues entre les personnages quand on appuie sur une touche.
grikarfyn

le 11/07/2011
Edité le 11/07/2011
7
Arc Rise est l'archétype du RPG japonais.

Un bon casting, de l'exploration, un système de jeu assez profond, du contenu et un habillage soigné. L'histoire n'est pas en reste, elle donne envie de progresser et les musiques sont dans le ton mais manque de "génie". On a connu meilleur Mitsuda.

Les combats très riches, proposent de nombreuses possibilités pour venir à bout de boss toujours plus difficile à vaincre. D'ailleurs la difficulté est parfois si absurde que l'agacement généré peut plomber un peu l'expérience, ce fut mon cas.

Si on ajoute une durée de vie assez importante et pas mal d'extras on obtient un RPG d'école qui pêche juste sur quelques éléments (challenge, redite lieux/ennemis, manque de peps de la mise en scène notamment). Cela dit rien de suffisamment important pour vous empêchez de prendre du plaisir sur ce très bon titre.

PS : en contexte review, j'aurai noté ce jeu 4/5.
Magnus

le 22/02/2011
Edité le 22/02/2011
8
Le titre d'Imageepoch me rendait hésitant lors des premières heures, mais lentement le scénario a prit de l'envergure, d'où la comparaison avec un tales. Bref, histoire de ne pas m'éterniser; ce qui fait la force du soft c'est, à mon avis, le dynamisme et l'originalité des combats (un mélange Final Fantasy&Grandia en plus d'une touche propre). Son scénario qui, quant à lui, était aussi excellent, même si je trouve que, par moment, l'histoire avait l'air de stagner pour ajouter des heures de jeux inutiles. Ce qui m'a déplus, ce sont les doublages U.S (mais auquel ont fini par s'habituer et à ne plus les trouver aussi mauvais), certains combats de boss final (loooong et chiant -_-) et les allés-retours dans des donjons déjà exploré/ allé retour dans Carbunculus et Diamant!

Mais bon, pour son contenu ample, son scénario, ses personnages attachants, son challenge, la "custumisation" des armes et pour ses combats intéressants; il mérite un 4!
À faire, sans hésitation.
Allesthar

le 16/11/2010
9
Arc Rise Fantasia ou la quintessence du RPG Japonais.
Un casting réussi pour une aventure exceptionnelle. Le jeu propose un scénario prenant qui sans être incroyable donne toujours envie d'avancer. Mais le gros point fort du jeu réside dans son système de combat extrêmement bien pensé. Accrocheur et dynamique, les combats proposent une foule de possibilités entre les attaque, les skills, les invocations, les skills combinés.
De plus un bonne dose de sidequest et de boss optionnels sont là pour satisfaire les amoureux du titre. Que demander de plus? un numéro 2 bien sur !

Deux petits regrets seulement: le système de magie assez limité et la mise en scène qui manque d'envergure. Avec ces deux points corrigés je lui aurais accordé la note ultime.
mimylovesjapan

le 02/11/2010
9
arc rise fantasia fut réellement une formidable surprise pour moi. Ayant apprécié luminous arc j'ai cherché simplement au début à faire un autre jeu du studio. Mais je ne pensais pas tomber sur une telle merveille. Tout y est vraiment exellent, musique, design, jouabilité, graphismes et surtout scénar. Un grand scénario d'aventure avec de longs et beaux dialogues (vive la version undub jap^^ qui est juste superbe et très touchante !) des retournements de situation exellents et un univers tres travaillé.
Je n'avais pas vu un équilibre jeu/scénar aussi bien maitrisé depuis tres longtemps, dans un RPG extrêmement classique, mais exceptionnellement maitrisé (durée de vie, difficulté, fun de jeu, exploration/scénar, etc.
On peut quand meme reprocher au jeu quelques petits points qui lui font perdre 0,5 points :
- les cinématiques seulement au début et à la fin, alors qu'on aurait aimé voir un jeu tout du long plus cinématographique.
- le bestiaire trop peu varié
- les couleurs trop peu armonisées, qui en font un jeu un peu trop "arc en ciel" à mon gout.

mention spéciale pour la gente féminine du jeu ! de tres jolies filles et tres attachantes, de la plus jeune à la plus agée^^. Dommage que le jeu ne propose pas de jouer les personnages avec les costumes bonus !

Vivement ARF 2 !
Bao

le 19/10/2010
Edité le 19/05/2013
7_5
J’ai pas spécialement été emballé par l’histoire, assez classique et prévisible dans l’ensemble, un peu maladroite et lourdingue par moment (certaines situations « à que le monde est petit ! » m’ont fait grincer des dents plus d’une fois, ou des allers retours pas très bien pensés) mais très bien rythmée, et qui a ce petit quelque chose qui donne toujours envie d’avancer. La musique est pas terrible, elle accompagne comme il faut, mais c’est vite oublié une fois la console éteinte. Par contre le casting du jeu est majoritairement très bon, les perso. sont hauts en couleurs, attachants et réussis (avec des Kopins au sommet de leur art après les deux Luminous Arc), mis à part les vilains qui sont franchement pas terribles.

Bien apprécié le design du jeu dans sa globalité : le monde est vaste, coloré, diversifié (quotas respectés si on se fit aux clichés des RPG !), et le chara-design est très agréable – c’est d’ailleurs c’est la première chose qui m’a fait m’intéresser à ARF, le chara-designer du jeu ayant œuvré sur Eureka 7, un anime que j’affectionne beaucoup. Dommage que le monster-design ne suive pas, à part certains boss ou les Rogress, le bestiaire est d’une pauvreté affligeante. Et encore plus grande déception avec les costumes (car j’aime ce genre de trucs useless), très nombreux et paradoxalement… inutiles. A part quelques skit en plus, c’est juste un sprite dans le menu, sans plus.

Mais c’est plus la partie gameplay que je retiens : c’est super complet, fun et très bien pensé sur tous les plans, le jeu offre vraiment toutes les cartes pour progresser et faire pleuvoir les gros chiffres, le défi est bien présent sans être insurmontable et les boss sont vraiment ardus (quoique j’apprécie peu le système des MP, même si il s’inscrit parfaitement dans cette logique). Même le farm ne m’a pas paru rébarbatif (en plus le jeu donne très vite de quoi l’écourter pour l’écourter !).

En définitif pas une révolution, mais un RPG solide et sympathique, sur lequel j'ai passé un bon moment. Pour reprendre des mots déjà cités : classique, mais efficace.
nico

le 13/10/2010
9
Que dire sur ARC RISE FANTASIA, ben que c'est un excellent rpg en tout point ! Les personnages sont beaux en couleurs (adele), charismatiques, accompagnés d'un scénario riche en rebondissements, perso je me suis régalé de plus le systeme d'armes et de combats est superbe on prends vraiment du plaisir a faire les combats et les boss nous donnent énormément de fil a retordre !!! les graphismes sont trés beaux et meme si on a beau faire des reproches aux voix ricaines, il ne faut non plus exagérer car plus on avance dans le jeux plus c'est mieux !!!
CONCLUSION : GENIAL !!! on regrettera juste le dénouement d'adele, alf et nico auxquels javais espéré qu'ils deviennent des personnages jouables réguliers au lieu de nous mettre un personnage comme cécile detestable !!!! ps : effectivement ca ressemble aux TALES OF ce qui me convient parfaitement !!!!
Luckra

le 18/09/2010
8
Une bonne surprise sur Wii que ce Arc Rise Fantasia.

S'il ne brille pas spécialement au rayon graphismes ou musiques, ARF se distingue grâce à un scénario classique mais très bien rythmé, rempli de trahison, guerre, sacrifices et tout ce qu'il faut pour tenir en haleine. Les personnages stéréotypés sont néanmoins très attachants grâce à un background développé et un très bon doublage (en VO attention). Mention spéciale aux Kopin, vraies stars du jeu.
Niveau gameplay, on a des combats bien prenants au tour par tour classique sur une aire et des boss à la difficulté relevée. Le système d'Arm Force est pas mal mais limité à la longue. Gros point noir à mon goût, le système de magie est à chier avec un mix du système de FFI et de slots mal foutus. A noter aussi l'apparition soudaine sans prévenir de boss optionnels là où on les attend le moins comme après un boss de l'histoire ou dans une auberge. Et il faut noter que les costumes ne servent strictement à rien.

Finalement, ARF dans la forme est quasiment une copie de Tales of Symphonia avec le monde coloré, les persos stéréotypés, les musiques bonnes sans être terribles, les skits et même le déroulement de l'histoire. Mais dans le fond, il s'en dégage complètement avec un scénario à lui et un gameplay perfectible mais très prenant.
Anthemis

le 03/09/2010
8
+ Un monde coloré à l'ancienne
+ Le gameplay dans son ensemble juste super complet et très prenant
+ Le design global du titre
+ L'histoire

+- le casting
+- Les musiques
+- Techniquement même pour de la Wii c'est bof

- Les premières heures horribles
- Le doublage US

77 active users (1 member, 76 guests, 0 anonymous member)
Online members: Bao
Legendra RPG V4.8 © Force 2021 - Legal Mention
Webmaster : Medion