bandeau
avatar Guest
Login|Inscr.
sign
fiche

The Legend of Zelda: Ocarina of Time 3D > Articles > Review

The Legend of Zelda: Ocarina of Time 3D

adv 3ds europe
The Legend of Zelda: Ocarina of Time 3D
Hey Listen!
Difficile d'introduire assez dignement un jeu connu par la plupart d’entre vous. Alors je vais tâcher de situer le contexte dans lequel cette review est écrite. Il faut que vous sachiez que votre humble serviteur est un vieil aigri de la saga qui attendait en 1998 son exemplaire d'Ocarina of Time sous le sapin de Noël, il faut également mentionner que je taille dès que j'en ai la possibilité les versions DS qui à mon sens décrédibilisent la série pour la rendre molle, redondante et casual. Maintenant que ceci est dit, il va de soit que vous aurez droit à l’objectivé absolue que vous êtes en droit d'attendre d'un rédacteur Legendra, mais passons à la raison pour laquelle vous êtes venus lire cette article. Que vaut ce mythe qu'est The Legend of Zelda: Ocarina of Time dans sa mouture 3DS, et bien c'est ce que nous allons voir ensemble.

Dis papa, pourquoi c'est culte Ocarina of Time ?

Avant de faire danser les ménagères au foyer qui espèrent perdre du poids à coup de Wii Fit ; de proposer aux plus âgés de travailler une mémoire défaillante dans du Kawashima ; ou encore de rater une conférence E3 en mettant en valeur une sorte d'iPad, sans prendre la peine de montrer l'image de la nouvelle console dont il est question, Nintendo bichonnait ses séries phares. Ainsi lorsqu'Ocarina of Time est arrivé, c'est un véritable raz de marée de retours positifs qui a envahi le monde vidéo-ludique. Et pour cause, cinq années que les fans de la saga attendaient une suite après le grand Link's Awakening. En plus d'être le premier Zelda en 3D, cet épisode proposait des innovations jusqu'alors jamais vues, et réutilisées par la suite par bon nombre de développeurs, la plus connue étant l'apparition du fameux lock permettant de verrouiller la caméra sur une cible.

Mais cet engouement ne tenait bien sûr pas qu'à cela, graphiquement superbe à l'époque, OoT était profond, mature et possédait un vrai scénario et des personnages travaillés. Le jeu proposait de surcroit un cycle jour/nuit loin d'être obsolète modifiant aussi bien les habitudes des villageois, des ouvertures des boutiques ou des stands de jeu que les extérieurs qui rendaient par exemple la plaine d'Hyrule bien moins accueillante que de coutume. Ajouté à cela une durée de vie considérable grâce à une aventure principale longue et intense aux multiples rebondissements, qui vous fera rencontrer des civilisations aussi diverses que les Zoras, les Gerudos ou les Gorons, et dans laquelle vous explorerez pas loin d'une dizaine de donjons. Quant aux quêtes annexes passionnantes et originales, elles vous conduiront sur les traces de l'épée Biggoron, vous demanderont de pourchasser les 100 Skulttulas d'Or ou encore de vendre des masques. Enfin l'OST magique de cet épisode viendra compléter ce tableau idyllique. Gravée dans la mémoire de nombreux joueurs, même treize ans après, le simple fait de siffloter quelques notes rappellera immédiatement des souvenirs impérissables de lieux, de grands moments ou de mélodies cultes à l'ocarina.
The Legend of Zelda: Ocarina of Time 3D
The Legend of Zelda: Ocarina of Time 3D
The Legend of Zelda: Ocarina of Time 3D

C'est boooooo

Avec une telle aura et une telle communauté de fans autour de cet épisode, il est forcément délicat de s'attaquer à un remake. Nintendo n'a cette fois-ci pas directement développé le jeu et c'est Grezzo qui est choisi. Grezzo est un studio japonais très peu connu du grand public, la faute à un CV quasiment vierge, et qui ne peut que se vanter d'avoir travaillé sur Line Attack Heroes, un soft WiiWare jamais sorti hors des frontières nippones. Si cette décision peut sembler aberrante de prime abord, il faut en revanche préciser que l'homme à la tête de ce studio est loin d'être un débutant. En effet, Kôichi Ishii n'est ni plus ni moins que le papa de la série Seiken Densetsu, de quoi rassurer les plus frileux.

Le parti pris pour cette version 3DS n'est donc pas d'innover mais de sublimer la version originale. Et ça, le joueur va très rapidement s'en rendre compte avec la finesse des décors, les effets de lumière, la modélisation des personnages, la fluidité impeccable de l'animation, le détail apporté avec soin aux intérieurs ou encore l'absence du brouillard de la version N64. Le résultat final est tout bonnement bluffant, aussi bien pour le joueur aguerri qui aura l'impression de redécouvrir le jeu que le novice qui entrera avec plus de facilité dans l'aventure. Seul léger bémol : l'aliasing un peu présent au niveau des contours et qui s'accentue en élevant le niveau de la 3D.

D'ailleurs, ce fameux effet 3D fait finalement plus office de gadget qu'autre chose. Si le rendu dans les petites cut-scènes ou dans les villages est agréable, l'utilisation à outrance en plus d'infliger des maux de tête et une réelle fatigue au bout d'une petite demi-heure, annihilera le gyroscope. Qui plus est, le jeu me semble un poil moins fluide et perd un peu en finesse. En résumé, à utiliser avec parcimonie. Surtout que ne pas profiter des petits détails dans chaque lieu serait vraiment dommage, qu'il s'agisse des intérieurs des boutiques ou des habitations. Au Ranch Lon Lon par exemple, vous pourrez découvrir au dessus du lit de Malon ses petits dessins quand elle était enfant, si c'est pas mignon. Je me rends compte que dit de cette manière, cela semble anodin, mais je ne peux que vous conseillez de savourer ce que cette version vous propose : la chaleur du Temple du Feu, la froideur du Domaine Zora, la pureté du Lac Hylia, ces lieux mythiques n'ont jamais eu un rendu visuel aussi réussi.
The Legend of Zelda: Ocarina of Time 3D
The Legend of Zelda: Ocarina of Time 3D
The Legend of Zelda: Ocarina of Time 3D

En plus de l'aspect graphique remanié à merveille, les petits gars de Grezzo ont dû travailler d’arrachepied pour proposer un gameplay aussi agréable qu'à l'époque. Pour cela, il fallait tirer parti de toutes les possibilités de la Nintendo 3DS. Hormis l'effet 3D un peu maladroit dont j'ai parlé au préalable, le reste vous réservera une pléiade de bonnes surprises. Pour vous situer un peu la chose, l'écran du haut est celui sur lequel se déroule l'action, celui du bas est entièrement dédié à l'interface. Sobre et efficace, elle offre un confort de jeu qui faisait défaut à la version N64. Oubliez les fastidieux retours aux sous menus pour aller chercher un item. Les connaisseurs seront particulièrement sensibles sur ce point, le cauchemar vécu dans le temple de l'eau est ainsi davantage supportable quand d'une simple touche, vous pouvez ôter ou remettre vos bottes de plomb. Quand on sait que l'on doit renouveler l'opération un nombre de fois incalculable, l'idée est salvatrice. La visée gyroscopique trouve également tout son sens dans cet épisode si vous souhaitez vous passer du joystick pour soulager votre pouce fatigué, elle sera aussi bien utile comme vue subjective que pour viser les nombreux ennemis de manière efficace.
The Legend of Zelda: Ocarina of Time 3D
The Legend of Zelda: Ocarina of Time 3D
The Legend of Zelda: Ocarina of Time 3D

Quoi de neuf docteur ?

Comme je le disais plus haut, le choix établi dès le départ était de ne pas toucher à l’aventure principale qui possédait déjà un rythme soutenu. De ce fait, n'espérez pas d'énormes innovations dans ce remake. Pour les moins doués, des pierres Sheikahs distillées ici et là vous apporteront une aide précieuse, comme la technique pour vaincre un boss, pour savoir quoi faire par la suite ou encore l'emplacement des fées qui vous octroient des pouvoirs plus importants. On reste dans la continuité de ce que propose Nintendo depuis quelques années, à savoir empêcher le joueur de réfléchir par lui même en lui donnant la solution, comme dans New Super Mario Bros Wii ou Super Mario Galaxy 2 par exemple. Mais l'idée d'avoir implanté cette aide dans un décor classique du jeu n'entache en rien le plaisir du joueur expérimenté qui voudrait s'en passer. En plus de la Master Quest que les joueurs connaissent certes depuis plusieurs années maintenant mais qui reste un ajout loin d'être négligeable, un nouveau mode viendra faire son apparition. Disponible après avoir terminé Le Temple de la Forêt et accessible dans votre demeure Kokirienne, le Boss Challenge comme son nom l'indique vous confrontera à tous vos adversaires vaincus précédemment. Sympathique mais pas transcendant, je doute que vous y reveniez souvent.

Pour conclure un petit mot sur l'OST du jeu qui n'a pas été touché heureusement, vous retrouverez donc avec plaisir tous les thèmes marquants avec une qualité sonore irréprochable, écouteurs dans les oreilles bien entendu. En revanche gare au petit parasite qui vous colle au train sans arrêt avec ses "Hey Listen". Bien entendu je veux parler de Navi qui pour notre plus grand malheur est toujours présente plus imbuvable et détestable que jamais. En plus de vous affubler de ses conseils toujours plus inutiles si vous avez la mauvaise idée de faire un détour, elle vous proposera régulièrement en bonus de faire des pauses. Voila la goutte d'eau qui fit déborder le vase, j'ai donc décidé de me lancer dans une quête annexe inédite, me débarrasser de ce nuisible, mais en vain. J'ai eu beau chercher durant des heures, utiliser le gyroscope de ma 3DS pour la faire disparaitre, plonger dans la lave pour la brûler vive, servir d’appât durant l'épreuve de pêche, tenter de la noyer dans le Lac Hylia, rien n'a fonctionné et nous tenons là, le plus grand défaut du jeu.
The Legend of Zelda: Ocarina of Time 3D
The Legend of Zelda: Ocarina of Time 3D
The Legend of Zelda: Ocarina of Time 3D
Au final, pari gagnant pour cette version 3DS, même s'il est regrettable que Nintendo doive encore une fois ressortir un titre culte datant d'une dizaine d'années pour promouvoir une console qui peine à se vendre, la faute à un catalogue très mal fourni. On ne peut que se réjouir de voir le travail effectué sur ce remake. Plus beau, plus fluide, plus maniable, le confort de jeu atteint son paroxysme pour profiter de cette grande aventure qui a su toucher des millions de joueurs. Et pour les quelques hérétiques qui n'ont pas encore posé les mains sur ce petit bijou, je préfère tout simplement vous conseiller cette version à l'originale qui à présent accuse son âge.

26/06/2011
  • Graphiquement très réussi
  • Aventure toujours aussi grandiose et jouissive
  • Gameplay aux petits oignons
  • Gambader dans la pleine d'Hyrule sur le dos d'Epona dans les transports en commun
  • Le gyroscope de la console utilisé à merveille
  • Présence de la Master Quest
  • Ost intemporelle
  • 3D dispensable
  • Navi aussi irritante qu'un moustique dans les oreilles avant de dormir
10

TECHNIQUE 5/5
BANDE SON 5/5
SCENARIO 4.5/5
DUREE DE VIE 4.5/5
GAMEPLAY 5/5
The Legend of Zelda: Ocarina of Time 3D > Commentaires :

The Legend of Zelda: Ocarina of Time 3D

10
8.5

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
voir aussi Commentaires es3ds [0]
21 commentaires sur Nintendo 3DS
Popolon

le 17/08/2018
9_5
J'ai rattrapé mon manque et ai fini Ocarina of Time dans sa mouture 3DS.
Comme prévu, excellent jeu, à recommander activement.
Mon seul regret : ne pas l'avoir fait à l'époque de sa sortie (sur N64) car ça devait être révolutionnaire.
Alban

le 24/04/2017
9
Et un speedrun, un ! Initiallement, je suis parti sur le speedrun qui zape tout le jeu pour chuinter tous les boss, et à partir d'un warp, aller directement aux crédits de fin. La plupart des glitchs utilisés sont largement réalisables avec un peu d'entrainement, sauf le dernier ... Réussi une fois sur plus de 100 essais, je ne recommande donc pas ce speedrun ! (qui reste néanmoins intéressant sous certain aspect). Le jeu n'a rien perdu de sa superbe. Une beauté dans le genre.
Let

le 15/02/2017
9_5
C'est dingue comme en rejouant à ce remake, presque 20 ans après la sortie, je me redis que ce jeu avait tout compris. Il a juste inventé quasi toutes les mécaniques de l'action 3D dont certaines perdurent encore. C'est simple, je trouve qu'il n'a pas vieilli et ce remake le sublime même si certains modèles 3D sont assez datés, que quelques bugs de collision subsistent et que Navi toujours aussi relou.

C'est une référence, un must qui peut paraître moins impressionnant aujourd'hui car sa formule a été améliorée mais bon sang qu'est-ce que ce jeu est maîtrisé et efficace de bout en bout.
heavenly

le 03/09/2016
8_5
Un jeu de legende, faitsur le tard dans mon cas mais restant tres savoureux de nos jours (meme si je lui prefere zelda 3 sur snes !)
Yahiko

le 04/12/2015
9
Une madeleine de Proust.
Rejouer à Ocarina of Time a fait resurgir cette émotion inégalable des souvenirs de jeunesse. Je n'ai même pas envie de lister pragmatiquement les innombrables qualités du jeu, ce ne serait pas lui rendre hommage. Car Ocarina of Time est un hymne à l'aventure, un condensé d'émotions et de sensations que le poids des années ne saura jamais altérer.
Un jeu immense.
kolibri

le 28/03/2015
8_5
Ocarina of Time est l’un des (nombreux) jeux ultra cultes que je découvre très récemment, comme ce fut le cas pour FF7, Chrono Cross, Okami ou (bientôt) Persona 3. Et au final je ne regrette pas du tout de faire mes gammes, tant j’enchaine en général les bons jeux. Fait dans sa plus récente version 3DS, OOT ne manque pas de qualités et ne doit pas sa réputation qu’au fait que ce soit un jeu d’enfance de beaucoup de fans. Le jeu possède un scénario classique, à la Zelda, mais qui ne se charge pas de trop de dialogues pas nécessaire, et présente un univers franc, direct, pour lequel l’ambiance passe avant tout par le côté onirique de l’atmosphère, qui se ressent par le visuel et le sonore. Le jeu est bien géré sur ce point-là, avec une cohérence graphique et sonore presque parfaite, et sublimée par l’interaction directe avec celle-ci, notamment via les mélodies à réaliser à l’ocarina, ou le voyage dans le temps, qui permet de voir sous plusieurs point de vue des mêmes villes ou donjons.
Graphiquement, le jeu sur 3DS est très réussi, il est très propre et coloré, et la 3D est réussie. Il peut parfois se révéler assez vide, mais c’est probablement dû à la version d’origine et aux restrictions de la N64 à l’époque. Musicalement c’est superbe et les musiques orchestrales aident vraiment à rendre certains moments du jeu passionnants. Le gameplay n’est également pas en reste, et s’en sort vraiment bien quand on considère que cet épisode est le premier en 3D de la série. Bon il existe certes quelques approximations, comme le lock de Navi de temps en temps ou les missiles pas toujours faciles à diriger. Mais globalement on y arrive très facilement, sur 3DS du moins. Enfin, le jeu se défend vraiment pas mal niveau contenu, une 30aine d’heures pour l’histoire principale sera nécessaire, et le jeu possède quelques quêtes annexes (vraiment élaborées), et le master quest est disponible dans cette version 3DS.

Au final, une expérience plus que satisfaisante, un jeu culte qui mérite sa réputation. Le jeu est très agréable à parcourir et au final on ne voit pas les heures passer, et on reste accroché devant une histoire classique mais qui parvient à se montrer grandiose et attachante. Sans doute la marque des grands jeux.
Wave

le 31/10/2014
10
Ocarina of Time fut en son temps une véritable révolution pour laquelle l'engouement était tel que la perspective d'un simple portage aurait probablement suffit à ravir les joueurs de longue date comme les nouveaux venus. Mais l'ambition de cette nouvelle version se situe bien au-delà des espérances. Que ce soit au niveau de l'ergonomie complétement revue, de la mise à jour graphique ou de l'intelligence avec laquelle la technologie offerte par la 3DS est exploitée, on ne peut au final que se réjouir du travail des développeurs, décidément loin d'avoir opté pour un remake facile. Ces derniers ont même inclus la célèbre Mater Quest, pour notre plus grand bonheur. Certains reprocheront sans doute un aspect commercial quelconque mais qu'importe, le plaisir de jeu est absolument immense et les joueurs loin très loin d’être trahis, bien du contraire. Au final, on ne peut que s'incliner devant ce cadeau offert avec passion.
MeDioN

le 14/09/2014
8_5
Jeu culte, Ocarina of Time ne subit que peu les affres du temps et reste aujourd'hui encore cette grande aventure envoutante au game-design parfait et à la bande son fantastique. Classique, certes, mais sans faille. Et on saluera la réelle évolution graphique, pour un rendu bien plus fin et net que l'original. Du caviar.
Reste que la maniabilité est parfois plombée par la caméra, que l'ergonomie aurait pu être bien mieux ré-étudiée pour la 3DS, et que le système de sauvegarde qui oblige à reprendre au début des donjons à la reprise est assez lourd...
anhhoi

le 19/03/2014
Edité le 19/03/2014
9
Je n'avais pas pu terminer la version originale de ce Zelda il y a plusieurs années, pour cause de sauvegarde disparue et aussi parce que je m'éparpillais avec plusieurs jeux.

C'est avec un grand plaisir que j'y suis retourné, après un Link to the Past que je viens de refaire aussi (dont j'avais oublié une certaine rigidité dans les combats, et que je n'ai pas forcément trouvé si dark que ça contrairement à d'autres commentaires).
Un jeu poétique, une ambiance unique, dissimulant moult trésors et surprises à chercher à travers le royaume et un gameplay efficace (personnellement j'ai apprécié la fonction gyroscope, même si elle a une facheuse tendance à se décentrer) et avec une belle 3D.

Bon, bien sûr, comme pour la plupart des Zelda, le scénario n'a rien d'extraordinaire quand même, mais l'intérêt est ailleurs.
Un excellent jeu sur cette console.
GreyEsper

le 08/02/2014
Edité le 21/04/2014
9
Il s'agit du même jeu qui est sorti sur N64, à quelques détails près. Ce commentaire n'aura pour but que de mettre en avant les nouveautés que propose cette version en 3D.

Les points forts:
- Même si graphiquement le jeu n'a pas beaucoup changé, il est largement plus beau que sur N64. Le design de Link n'a plus rien à voir avec celui de 1998. Beaucoup diront que ce n'est pas un avantage et que c'est le minimum syndical pour une version remasterisée, mais cela apporte un réel confort et plaisir de jeu en plus. Le jeu est d'ailleurs bien plus fluide qu'auparavant et ce n'est pas plus mal.
- La Master Quest est disponible après avoir fini le jeu une première fois. Ceux qui n'ont pas eu la chance d'y jouer sur la Game Cube ont enfin la chance de s'essayer à la version Hard d'Ocarina of Time.
- Les stèles qui permettent de voir comment résoudre une énigme, sympa pour ceux qui ne sont pas habitué au énigmes de la saga et qui galèrent à trouver la solution à certaines énigmes.
- La 3D, bien que gadget, est parfaitement utilisée et ne fait pas (trop) mal aux yeux.

Le point négatif:
- Le gyroscope fonctionne bien, mais n'est pas très intuitif pour ma part. Rien ne vaut le pad circulaire pour viser à l'arc ou utiliser le grappin.

Ce jeu est tout simplement la version ultime d'Ocarina of Time. Il reprend le jeu original en améliorant le tout. Si vous n'avez pas joué au jeu original ou si vous êtes un grand fan d'OoT, je ne peux que vous conseiller d'y jouer. Ceux qui ont joué à la version original sans l'apprécier n'y verront pas grand intérêt.
59 connectés (1 membre, 58 invités, 0 anonyme)
Utilisateurs en ligne: Morm
Legendra RPG V4.8.42 © Force 2019 - Mentions légales
Webmaster : Medion