bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Frontier Gate > Articles > Review
Voir aussi

Frontier Gate

crpg psp japon
Frontier Gate
La chasse par-delà les frontières
Alors que le marché Monster Hunter bat son plein au Japon et que nombre de développeurs viennent se casser les dents sur la licence de Capcom, un partenariat surprenant tente de s’engouffrer dans la brèche. Il s'agit de Tri-Ace, bien décidé à s'investir dans le marché portable, et Konami, qui revient dans la catégorie un peu par la petite porte depuis le dernier Suikoden. Alors, cette association est-elle pour le meilleur ? Si on regarde le bide en terme de ventes il semblerait que non, alors regardons de plus près pour voir si cela se justifie.

Un matin, un chasseur...

Le jeu ouvre sur une superbe séquence en images de synthèse valorisant deux chasseurs aux prises avec d'innombrables créatures viles et perfides sévissant sur les terres du royaume. Ces guerriers sont parvenus à repousser l'ennemi jusqu'à sa source, mais le combat qui suivit pétrifia pour l'éternité les sauveurs. Ça, c'est ce que raconte la légende dans une cité marchande construite autour de la stèle sacrée où repose, dit-on, les âmes de ces défunts guerriers. C'est là que vous faîtes votre entrée, convaincu d'avoir les armes pour reprendre le flambeau et mettre à nue la légende. Après tout si légende il existe, c'est qu'il y a un peu de vrai.

Le prétexte scénaristique est en place, il vous a plu j'espère ? Car c'est tout ce qu'il y a à raconter de l'histoire du jeu. Vous allez chasser à votre tour jusqu'à découvrir une éventuelle chute au destin des deux guerriers de l'introduction, fil principal légèrement enrichi par vos diverses rencontres qui permettent de développer le background local.

Pas besoin de perdre de temps sur une explication sans intérêt, Frontier Gate est un jeu à gameplay, le scénario n'était de toute vraisemblance pas prévu au programme. Au suivant !
Frontier Gate
Frontier Gate
Frontier Gate

Je chasse en 3D

En dehors de la cinématique d'ouverture convaincante, le jeu propose un habillage qui se laisse tant bien que mal parcourir, un peu d'austérité et un manque de couleur passant par là.

En revanche la partie graphique du jeu s'en sort avec les honneurs même si nous sommes assez loin des standards du support. Animations travaillées sans plus, textures convaincantes et assez riches en détails mais modélisation discutable, Tri-Ace oscille entre le bon et le moyen. Si le village de départ, sous de faux airs de Valkyrie Profile ou Resonance of Fate dans sa structure, est plutôt réussi c'est aussi le seul et unique du jeu.

L'essentiel de nos voyages passe donc par le carnet de route classique du joueur de RPG : montagne, plaine, caverne ou autres ruines seront votre quotidien dans un level design assez limité (en zones) malgré quelques bonnes surprises, insuffisantes cependant pour nous émerveiller sur le long terme. A cela s'ajoute un bestiaire sympathique, notamment les boss, mais dont le moule d'origine est un peu trop surexploité.

Le système de combat se voulant assez rudimentaire et "réaliste", n'attendez pas d'artifices particuliers pour vous en mettre plein les yeux. Ici tout reste sobre du début à la fin, mais le choix reste à mon avis judicieux. La chasse mérite bien un peu de retenue non ?

La chasse sous un air de musique

Car la bande-son du jeu est elle aussi dans une retenue tout ce qu'il y a de plus classique, à la différence que la variété et la justesse des thèmes forcent le respect. Ce n'est pas bien compliqué, l'OST est LE point fort du titre en posant une ambiance et un souffle épique. Besoin essentiel d'ailleurs pour donner un peu de couleur à un jeu qui est trop souvent au repos et dénué de tension.

Vous retrouverez également quelques doublages, notamment dans les rares séquences "scénario" et un travail sur les bruitages confortable.
Frontier Gate
Frontier Gate
Frontier Gate

Qui part à la chasse perd sa place

Comme mentionné dans la preview, Frontier Gate a toute l'allure d'un Monster Hunter, la simulation de chasse par excellence sur PSP. D'ailleurs à aucun moment le jeu ne s'en cache et vient puiser une grosse partie de sa structure dans la licence de Capcom. Pourtant on parle tout de même de Tri-Ace, capable de surprendre constamment même sur des titres ressemblant à des ersatz.

Vous devrez commencer par la création de votre avatar via un panel de possibilités très limité. Ensuite, la seule guilde sur place offrira des missions à condition d'avoir un partenaire. Pas d'inquiétude, une dizaine de protagonistes sans charisme vous rejoindront au cours de votre chasse, cependant vous ne pourrez pas être plus de deux en combat, c'est comme ça.

En mission, après avoir payé le droit de la faire, vous allez chasser dans diverses zones avec en tout et pour tout 5 ou 6 objectifs différents. Il faut savoir que toutes les zones du jeu sont régies par les mêmes règles, ce qui donne à la chasse un côté redondant à l'extrême. Sauver le chaland perdu dans la montagne, apporter tant d'objets au vendeur du coin, éradiquer un certain nombre du même ennemi, découvrir les villages coupés du monde (village que vous ne verrez toujours que de loin) ou autres nouvelles zones et bien sûr, la chasse noble avec les bons gros boss.

Dans Frontier Gate, l'overdose arrive vite et l'ennui aussi à cause du système de frontière qui élèvera constamment le niveau des ennemis. Par exemple le hérisson du début (redoutable prédateur) sera toujours présent à la frontière N°7 mais avec 40 niveaux de plus. C'est rébarbatif en effet, mais par chance on peut compter sur Tri-Ace au moins pour une chose, le système de combat.
Frontier Gate
Frontier Gate
Frontier Gate

Combats

A deux personnages uniquement et en tour par tour, les combats de Frontier Gate transpirent Valkyrie Profile à quasiment tous les niveaux.

Un système de points d'action (AP) qui régit à la fois la magie et les skills, l'obtention de bonus en faisant la bonne combinaison d'attaques (selon les types, vertical, horizontal ou encore circulaire...), les ennemis qui lâchent les items et enfin un procédé de cristaux permettant, de temps en temps de multiplier jusqu'à 4 son nombre d'AP. Nous avons juste un joker avec un objet par tour gratuitement, ce qui ne sera pas de trop pour compenser le manque de points de vie ou soigner un état, sachant que l'objet est valable pour les deux partenaires.

Il s'agit de combats simples en pratique et dynamiques, efficaces sur la durée, avec un peu trop de challenge par moment mais qui n'empêche pas le leveling. D'ailleurs ils sont le seul moment un peu excitant du jeu, puisque le paramétrage ne constitue pas une grosse partie du gameplay.

En effet, en dehors du fait de choisir quels skills ou magies dans votre menu, vous n'aurez qu'à utiliser vos compétences à répétition pour en débloquer d'autres ou tout simplement améliorer les statistiques de base. Cet élément est prépondérant car il influe directement votre maîtrise d'armement. Et ce n'est pas ce qui manque : épée, lance, bouclier, arc, arbalète, hache... Chaque arme dispose de son propre set de skills à condition d'en faire une utilisation régulière. Inutile de dire que pour les chasseurs invétérés, devenir maître d'armes va prendre un temps fou, surtout que ces conditions sont valables pour vos alliés.

Les armes justement, tout comme les équipements (au design variable, du classe à l'immonde) nécessitent des matériaux. Je peux vous dire que vous allez en ramasser des objets, par centaines et par milliers, en courant toujours après le bon objet pour upgrader votre nouvelle épée ou booster celle de base. C'est très fastidieux, mais ça fait partie aussi du quotidien du chasseur : chasser, ramasser le butin, forger pour mieux chasser et ainsi de suite jusqu'au générique de fin. Et ce n'est pas l'option d'alchimie relativement réduite qui viendra perturber l'ensemble.

A trop vouloir surfer sur la vague des Monster Hunter, Tri-Ace vient se noyer dans un système qui a besoin d'un élément essentiel : la fidélisation. Capcom s'est emparé du créneau bien avant et il était peut-être trop tôt pour venir titiller le "Monstre" dans son jardin. Surtout que Frontier Gate ne propose "que" du local en multijoueur, et sur du tour par tour une partie du feeling passe à la trappe.

Annexes

Si le jeu peut se finir entre 30 et 40h pour les plus pressés, il propose néanmoins des centaines de missions à des niveaux de frontières différents. Si on ajoute les éventuels DLC vous avez de quoi faire.

Guilde : de nombreuses zones, dix niveaux de frontière et le nombre incalculable de missions qui va avec.

UMA : à un moment, un étrange personnage viendra proposer des missions pour chasser des monstres spéciaux.
Frontier Gate
Frontier Gate
Frontier Gate
Si Capcom n'était pas déjà en place avec son Monster Hunter, Frontier Gate aurait pu bénéficier de plus de couverture. En l'état, sans être mauvais, le jeu de Tri-Ace n'apporte pas assez de nouvelles idées pour parvenir à prendre quelques parts de marché. Un essai louable en somme, mais trop moyen pour convaincre un autre public que celui déjà acquis à la cause de la chasse en boucle.


06/03/2012
  • Les musiques
  • Combats dynamiques
  • Il y a de quoi jouer...
  • ...mais on fait toujours la même chose
  • Un gros manque de personnalité
  • Pas de scénario
  • Répétitif (vous l'aurez compris)
5

GRAPHICS 3/5
SOUND/MUSIC 4/5
STORY 0.5/5
LENGTH 4.5/5
GAMEPLAY 2.5/5
Frontier Gate > Commentaires :

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
0 commentaire
Aucun commentaire

Frontier Gate

commentaires

pstps [0] psp [0]

68 active users (0 member, 68 guests, 0 anonymous member)
Legendra RPG V4.8 © Force 2021 - Legal Mention
Webmaster : Medion