bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Puzzle Quest II > Articles > Review

Puzzle Quest II

prpg ios europe
Puzzle Quest II
Comment broyer un concept
Le premier Puzzle Quest a su créer la surprise avec une hybridation surprenante de puzzle et de RPG. Le rendu final était intéressant et même plaisant à jouer. Le succès du jeu lui a alors valu deux suites, un spin-off (Puzzle Quest: Galactrix) et une véritable suite, nommée sobrement Puzzle Quest 2.
Que reste-t-il au concept une fois passé l'effet de surprise ?

Gains et pertes

Une façon rapide de vous faire une idée du jeu est naturellement, si vous le connaissez, de le comparer au premier. On y gagne un peu et on y perd beaucoup. Ce second épisode instaure un système de craft et d'amélioration d'équipement qui passe par du farming pur et dur. L'idée, bien que sans originalité, est assez plaisante et permet d'améliorer régulièrement son équipement, assez varié. On ajoute aussi des nouveaux types de puzzle correspondant au crochetage de coffre, au désamorçage de piège ou encore à l'éradication de sortilèges gênants. Idées intéressantes mais se jouant toutes de la même façon finalement - résolution de puzzle - et sans inventivité par rapport au concept de base. Le scénario semble ici encore moins développé que dans le premier, ce qui est une prouesse : vous êtes un aventurier qui passe par hasard dans un village et les habitants vous demandent de l'aide : il faut sauver le monde. Un monde qui n'a plus de carte ; on passe à un système de donjon où il faudra aller toujours plus bas, aidé par des téléporteurs réguliers pour effectuer des allers-retours avec la surface afin de gérer son équipement.

Puzzle Quest II

Surtout des pertes

Cette nouvelle orientation signifie qu'il n'y a plus de gestion de ville ; au revoir les sièges si sympathiques du premier opus. Le temple disparaît aussi, il n'est plus possible d'augmenter ses statistiques manuellement tandis que le niveau maximum est, ici aussi, atteint avant le boss final. De même, la mécanique des compagnons a été entièrement revue à la baisse. Vos compagnons se contenteront de vous offrir un nouveau sortilège dans votre livre, au lieu d'avoir un effet particulier déclenché par trigger en combat. On y perd en stratégie, au lieu d'avoir cinq sorts et un effet en combat, on n'a plus que cinq sorts. Deux nouvelles mécaniques tentent de pallier ce manque : la parade et l'attaque armée. Sur le damier, en plus des gemmes de mana et de dégâts directes, on trouve des gemmes d'action donnant des points d'actions. Ces points d'actions vous permettent d'utiliser vos objets et/ou certaines de leurs capacités. Utilisez votre bouclier et vous augmenterez votre défense, ce qui améliorera vos chances de parades - un autre nouveau mécanisme - qui divise les dégâts reçus par deux. Utilisez votre arme et vous effectuerez une attaque physique sur votre adversaire. Si l'attaque physique est une idée sympathique, celle de la parade est mal pensée et à tendance à rallonger des combats - nombreux - qui en deviennent fastidieux. Cette parade a en effet un taux très élevé de déclenchement, même quand elle a une faible valeur. Vous la verrez souvent et cela provoquera probablement de grands instants de rage après une grosse attaque qui, finalement, ne mettra pas fin au combat.
Puzzle Quest II

Progression fastidieuse

Au final, le système de combat est assez complet mais le principe de parade ruine toute la dynamique en "doublant" virtuellement les points de vie de tout le monde. Cette lourdeur se fait d'autant plus ressentir que le parcours du donjon du jeu est assez long et ne vous autorise pas à éviter les combats. Vous devrez affronter absolument tout ce que vous rencontrerez, tout en désactivant les pièges et en ouvrant les coffres. Pas de répit pour les héros !
Le donjon n'est pas particulièrement compliqué à explorer mais le nombre de rencontres est assez élevé. Le jeu regorge quand même de quêtes et de boss annexes, quêtes qui sont souvent assez simplistes, tandis que les boss annexes sont eux plutôt cauchemardesques. Il faudra beaucoup de patience et de persévérance pour venir à bout du titre, l'investissement n'en vaut d'ailleurs pas forcément la peine. Pour les fans du système de combat, le jeu propose de faire des combats "à la demande", c'est plutôt sympa.
Puzzle Quest II

Soucis de portage

L'ensemble aurait pu être honorable, mais mon expérience sur l'iPhone a été désastreuse: le portage a été bâclé au possible et le mot optimisation n'existe pas dans l'esprit du porteur. Pour que l'écran du jeu tienne sur l'écran du téléphone, la technique a été simple, ne rien faire. Nous avons ici droit à un downscalage flagrant et dégueulasse. L'impact sur le visuel du titre est désastreux : certains textes en deviennent illisible et, pire encore, cela nuit au gameplay (qui est entièrement tactile). En effet, quand la zone tactile active devient trop petite pour nos gros doigts, cela pose problème. Je ne compte plus le nombre de fois en combat où le jeu a compris n'importe quoi, les minutes de galère pour vendre et acheter ce que je voulais chez le marchand. Le pire étant la sélection des zones dans les téléporteurs qui sont relativement nombreuses et où chaque erreur de tactile engendre irrémédiablement un loading propice à un match de tennis en trois sets. Bien sûr, pour finir, on notera la grande maîtrise du jeu dans le vidage systématique et intégrale de votre batterie. Techniquement, le jeu est complètement à la rue au point de nuire sévèrement à l'expérience. L'ambiance sonore ne relèvera pas le jeu, les musiques sont quelconques et les bruitages sans intérêt.
Puzzle Quest II
Difficile de comprendre le naufrage engendré par ce second opus. L'originalité ne peut plus y être et la perte de certains mécanismes appréciables du premier opus est dommageable, tandis que l'ajout de la parade ruine une bonne partie du plaisir du titre. Si l'on ajoute à ces défauts majeurs un portage honteux sur iOS qui accumule une nouvelle couche de défauts dont on se serait bien passer, nous avons alors un jeu qu'il faut éviter à tout prix.
Passez votre chemin. Et si vraiment vous ne pouvez résister à l'appel du puzzle, misez vos deniers sur une autre version ou, tout simplement, sur un autre jeu.

17/12/2012
  • Système de combat
  • Du Puzzle RPG
  • Portage catastrophique
  • La parade
  • Loading
  • Ergonomie iOs
  • etc...
3

GRAPHICS 0.5/5
SOUND/MUSIC 1.5/5
STORY 1.5/5
LENGTH 4/5
GAMEPLAY 1.5/5
Puzzle Quest II > Commentaires :

Puzzle Quest II

3

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
voir aussi Commentaires ios [0] pc [1] wphone [0] xla [1]
2 commentaires sur Nintendo DS
Lucky
le 23/05/2012
6
Bon jeu, un peu plus tourner rpg.
Les plus : les crochetages ou les butins a ramasser, l'aspect RPG, le côté forgeron et armes a améliorer.
Les moins : Parfois pour aller d'une porte a une autre sur le même ecran, il faut batailler 4 ou 5 fois. Ca devient penible quand c'est systématique.
Exemple : J'arrive dans une pièce, avec deux ennemis :
- je detecte un piege : un jeu
- je desactive le piege : un jeu
- je combat 1 fois : un jeu
- je combat une deuxième fois : un jeu
- l'ennemi laisse un trésor : un jeu
... quand on fais coup sur coup trois pièces comme ça on revient vite sur Puzzle Quest I.
La découverte du jeu en 3D isometrique est quand même sympas, avec les quêtes, le passage d'une pièce a une autre, la découverte d'un boss ou d'un mecanisme a activer : Mais les developpeurs n'auraient pas du mettre autant d'évènements par pièce !
Zapan

le 19/07/2010
6
Le puzzle game mythique est de retour après un bref essai en version hexagonale.
On reprend la formule originale avec ses quatre déplacements possibles et le jeu est toujours aussi bon. Le système en lui même n'a pas subi de profonds changements et le jeu a la bonne idée de reprendre certaines parties du galactrix : crochetage de portes, ramassage de butins et désamorcages de pièges donneront lieu à des joutes spéciales!
Sinon rien de bien neuf sous le soleil, ca se laisse jouer sans problème, ca dure une vingtaine d'heures (il n'y a pas de compteurs de temps dans le jeu) et l'histoire est anecdotique : on descend dans un dongeon pour sauver la ville et on se rend compte qu'à chaque niveau du dongeon, ses "habitants" sont à chaque fois manipulés par ceux du dessous...A vous d'affronter les hordes de gobelins, orcs et consorts!
Le jeu est pas spécialement difficile, une customisation de l'équipement est possible même si elle n'est pas franchement efficace, autant récupérer du nouveau matos sur les boss défaits.
Le jeu est bon, mais il a du mal à renouveller le genre crée par la série...