bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

SaGa Frontier > Articles > Review

SaGa Frontier

crpg play amerique
SaGa Frontier
Sept épopées dans un univers sans limite
Parmi les critiques que l'on rencontre dans les tests de RPG, on retrouve souvent le manque de difficulté, la linéarité et le sur-guidage du joueur. A l'inverse, la série SaGa a la réputation de poser de nombreux défis, que ce soit dans la complexité du gameplay, la liberté offerte ou simplement la difficulté des combats. Moins connu que son successeur, SaGa Frontier ne va pas à l'encontre de la renommée de sa famille. Quinze ans après sa sortie, voici une rétrospective sur un RPG rompant complètement avec les codes des productions classiques.

Sept héros, sept voyages

Alors que la majorité des RPG japonais propose de suivre pas à pas une histoire, guidant le joueur par la main au gré des cinématiques et autres cut-scenes qui dévoilent de nouvelles facettes du scénario, SaGa Frontier se distingue très vite par un rythme de jeu radicalement différent.

On nous demande d'emblée de sélectionner un héros parmi les sept proposés. Quelque soit le personnage choisi, nous assistons d'abord à un chapitre introductif, plus ou moins long, décrivant le background et la quête du héros. Une fois ces informations obtenues, nous sommes transportés dans l'une des (très nombreuses) planètes composant l'univers futuriste de SaGa Frontier. Et voilà. Nous sommes directement confrontés à l'une des caractéristiques du jeu qui risquent de décourager une grande partie des nouveaux venus : la non-assistance. Nous recevons peu d'informations sur le monde futuriste qui nous entoure, sur les nombreux lieux que l'on peut visiter et sur la marche à suivre en vue de l'accomplissement de notre objectif. On se sent seul face à un univers immense, seul face à l'ignorance et aux monstres féroces qui jalonnent ces terres inconnues.

Quoi de mieux que des compagnons pour combattre la solitude ? La seconde étape de notre voyage consiste à rassembler une équipe de combattants qui, s'ils ne nous donneront pas d'indication sur la suite de notre quête, permettront de tenir tête aux viles créatures nous assaillant. Pour rencontrer nos futurs alliés, il faudra d'abord ... nous informer ! C'est en discutant avec la populace des différentes planètes que l'on obtient des indications sur la localisation des personnages jouables. Un total de quinze alliés peuvent nous accompagner, beaucoup plus étant recrutables. Attention cependant que lors de certaines quêtes, certains personnages rejoindront automatiquement l'équipe, expulsant au hasard d'anciens membres. Il est ainsi indispensable de ne pas surcharger son équipe afin de parer à cette éventualité, au risque de perdre l'un des piliers du groupe. Le recrutement n'est pas un paramètre à négliger, d'autant plus que chaque personnage se distinguera plus ou moins des autres en combat.

Que ce soit en vue de poursuivre notre quête ou de recruter des compagnons, il nous faut voyager. Les déplacements d'une planète à l'autre s'exécutent automatiquement, en s'adressant aux employés portuaires et en sélectionnant la destination désirée. On pourrait regretter l'impossibilité d'explorer de fond en comble l'espace inter-galactique dans lequel baignent les différentes planètes. Cela n'enlève pourtant rien à l'immensité de cet univers : les planètes sont en nombre bien plus élevé que ce qu'il est nécessaire d'explorer pour arriver au terme d'un des sept scénarios. Chaque lieu affiche un level design propre, le tout servi par des graphismes colorés très agréables à l’œil. Il est en revanche parfois difficile d'évaluer la perspective de certaines zones : il ne sera pas rare de vouloir atteindre une porte qui se trouve en réalité à un niveau de hauteur bien différent.
SaGa Frontier
SaGa Frontier
SaGa Frontier

Connaître ses alliés pour vaincre ses ennemis

Outre le besoin de considérer la venue inopinée de certains alliés, le recrutement est une phase particulièrement critique qui aura un impact significatif sur la difficulté des combats au tour à tour. De nombreux paramètres peuvent influer non seulement sur l'efficacité d'un personnage, mais plus globalement sur l'harmonie et l'équilibre de l'équipe.

De nombreux combattants à recruter parcourent l'univers de SaGa Frontier. Chacun d'eux appartient à une certaine race (humain, mystic, robot ou monstre), laquelle détermine comment il peut évoluer. Ainsi, les statistiques des humains peuvent augmenter en fin de combat selon les capacités que ceux-ci ont utilisées ; celles des robots sont fixées par les équipements qu'ils portent ; enfin, les mystics et monstres doivent absorber les créatures affrontées. Dans le cas des mystics, un maximum de trois emplacements sont prévus pour absorber les monstres. Intégrer un monstre sur un emplacement déjà occupé éliminera les bonus attribués par les monstres précédents. Les mystics sont ainsi des personnages particulièrement versatiles et malléables à souhait.

En plus de se différencier dans leur méthode d'évolution, les races disponibles présentent des divergences dans l'apprentissage de capacités, c'est à dire les techniques de combat et les magies. Un humain peut apprendre une nouvelle capacité en utilisant certaines autres qu'il a auparavant acquises, chacun étant spécialisé dans l'un ou l'autre type. De surcroît, chaque type de magie possède un antagoniste, et il est impossible d'apprendre les magies les plus avancées à la fois d'un certain type et de son contraire. A l'instar de nombreux autres aspects du gameplay de SaGa Frontier, le choix d'un type de magie ou l'autre aura d'importantes implications sur la performance de l'équipe. Un mystic peut également apprendre des magies ; en revanche, ses techniques de combat sont limitées à celles des monstres qu'il aura absorbé. De façon similaire, un monstre apprend de nouvelles aptitudes en absorbant ses semblables. Enfin, les capacités des robots sont principalement déterminées par ses équipements ; d'autres peuvent être apprises en éliminant des machines en combat.

La pléthore de compagnons combinée avec les différentes possibilités d'évolution fait de la gestion d'équipe un processus à la fois très complexe et personnalisé. Il est particulièrement ardu de découvrir une équipe à l'harmonie parfaite ; il ne faut ainsi pas hésiter à remettre en question sa composition en plein milieu de l'aventure. Une bonne préparation facilitera grandement les combats dont la difficulté peut augmenter de manière imprévisible. En particulier, les boss constituent des défis titanesques où un petit détail dans la tactique exécutée peut faire la différence entre victoire écrasante et défaite annihilante.
SaGa Frontier
SaGa Frontier
SaGa Frontier

Entre rejouabilité et redondance

Un RPG représente souvent un investissement en temps plus conséquent que dans d'autres jeux. Certains joueurs aiment être immergés dans un titre pendant une cinquantaine, voire une centaine d'heures sans interruption, tandis que d'autres privilégient les cycles plus courts au risque de connaître la lassitude. Un avantage indéniable de SaGa Frontier est sa durée de vie particulièrement extensible. Les scénarios étant relativement indépendants, on peut sans problème se concentrer sur une seule des sept quêtes, ou au contraire les enchaîner toutes d'une traite ou en plusieurs sessions. Comptant une petite douzaine d'heures pour une première partie et une dizaine pour chaque suivante, la durée de vie de l'aventure peut ainsi s'étendre d'environ 10 à 70 heures. Aucune sorte de New Game + n'étant proposée, chaque nouvelle quête donnera cependant une impression de retour à zéro, au risque d'engendrer une certaine redondance.

Deux aventures partagent vraisemblablement des similitudes, tant au niveau des personnages rencontrés et recrutés que des lieux visités. L'objectif de parcourir la totalité de l'univers sera ainsi atteint au bout de la troisième ou quatrième partie. Cependant, au fur et à mesure des aventures, nous nous rendons compte que chaque scénario est ancré dans une histoire plus globale, bien que beaucoup plus implicite. Il est par exemple particulièrement agréable d'obtenir des informations sur un ennemi que l'on a terrassé lors du voyage d'un héros précédent. Globalement, le scénario explicite est malheureusement limité, la plus flagrante preuve étant l'écran "The End" qui apparaît lorsque le coup final est porté au dernier boss, sans qu'aucun épilogue à l'aventure ne soit contée. Ce manque d'intérêt scénaristique constitue une malheureuse entrave à la rejouabilité.

Outre ces considérations historiques, force est de constater que l'expérience acquise lors d'une première partie est mise à profit pour contrer la difficulté globale du jeu. Tant la constitution du groupe que l'évolution des personnages deviennent des processus que l'on maîtrise progressivement. En particulier, on appréhende la complexité du gameplay avec de plus en plus d'aisance. Au fur et à mesure des parties, la stratégie et la préparation prennent ainsi le pas sur le grinding intensif. Ce sentiment d'amélioration continu est fort agréable. Pourtant, on finira par suivre la même ligne directrice d'une nouvelle partie à l'autre, ceci créant une redondance certaine.
SaGa Frontier
SaGa Frontier
SaGa Frontier
SaGa Frontier est un RPG à découvrir pour qui n'est pas frustré devant le manque de guide et les exigences d'un gameplay travaillé. Les joueurs se plaisant à être minutieux dans la composition et la préparation de leur équipe y trouveront en revanche leur bonheur. Sans qu'il soit inoubliable, particulièrement dans son histoire, sa durée de vie flexible fait du titre de Squaresoft un élément de choix lors d'une période creuse ou d'une transition entre deux titres plus conséquents.

10/03/2013
  • Gameplay travaillé et exigeant
  • Durée de vie flexible
  • Liberté offerte au joueur
  • Univers vaste
  • Manque d'accessibilité
  • Scénario très pauvre
  • Faiblesses dans la narration
  • Redondance entre les sept parties
7

GRAPHICS 3.5/5
SOUND/MUSIC 3/5
STORY 2.5/5
LENGTH 4/5
GAMEPLAY 5/5
SaGa Frontier > Commentaires :

SaGa Frontier

7
6.5

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
voir aussi Commentaires pstore [0]
9 commentaires sur PlayStation
Alban

le 06/07/2013
7
C'était un RPG que j'avais lachement abandonné quand j'étais plus jeune pour cause d'un système auquel je n'adhérais pas du tout. J'ai fini par me replonger dedans avec un des 7 scénarios proposés, celui d'Asellus. Je me suis replongé dedans, à fond, pour finir par comprendre certains mécanismes de ce jeu pas si déplaisant que ça.
RyleFury

le 15/07/2012
Edité le 12/08/2012
7
Si je faisais un récapitulatif de ce que j'ai ressenti en jouant à cette opus, ce serait : Très difficile à prendre en main, difficile, chiant, répétitif et tout de même excellent par moments. Ce jeu fut un challenge pour moi, ayant été traumatisé par celui-ci dans ma jeunesse x) On a le choix entre 7 personnages qui ont chacun un scénario différent.

Lorsque l'on commence le jeu, il n'y a aucun tutorial, rien du tout n'est expliqué. On se retrouve balancé en plein milieu de nulle part à se demander comment fonctionne le jeu. On combat, on meurt très souvent et on essaie de comprendre comment fonctionne les différents éléments du gameplay. Après avoir compris comment apprendre de nouvelles techniques, les endroits où l'on peut recruter des persos et où l'on peut acheter des armes et armures, on peut enfin souffler et commencer à jouer tranquillement.

Gros point positif du jeu, Les persos sont entièrement personnalisables. On peut les entraîner en tant que mage ou guerrier ou autre mais ils sont tout de même préconçus pour une certaine classe de base.

On voit les ennemis sur la carte. Par contre ils sont tellement nombreux dans une zone que les combats n'en finissent jamais, et ils ont un turbo réacteur dans les fesses. La musique des combats de base est tellement chiante à la longue que vous n'aurez qu'une seule envie, appuyer sur la touche mute de votre téléviseur.

Avec un seul perso, il y a beaucoup de zones différentes et on commence à se prendre au jeu, mais cela s'arrête là. Si vous jouez avec tous les persos, vous referez certains niveaux tout le temps, voir 7 fois car ils sont indispensables, devenant horriblement répétitifs -_- Heureusement il y a des niveaux propres à chaque personnage, surtout en début et fin de scénario. Mais le milieu de chaque scénario se ressemble énormément, se basant sur beaucoup d'entrainement. Voici donc les aspects chiants et répétitifs du jeu.

Les moments excellents sont les boss finaux de chaque perso. Ils sont extrêmement forts, pour des combats excellents avec une musique de fond différente pour chaque souvent géniale. Il y a 7 boss finaux du même acabit et charisme de ce que l'on pourrait attendre d'un boss de fin de RPG, mais multiplié par 7 dans Saga Frontier. Bien sûr le jeu est tellement chiant à la longue et dur qu'il faut souffrir pour y arriver.

Les scénarios sont un autre gros point faible du jeu. Ils sont presque tous inintéressants car il n'y a quasiment aucun élément de scénario par histoire, et ils sont très classiques. Votre premier perso vous durera une douzaine d'heure, pendant que les autres vous feront entre 8 et 10H, pour un total de 66H pour ma part. Essayez de ne pas jeter le jeu par la fenêtre avant d'avoir tout fini, car il y a une petite surprise à la fin. Mais ne vous attendez pas à un scénario final, ce serait trop demandé après avoir tant souffert...

En gros, un grand jeu pour masochistes, car ce jeu est extrêmement difficile et chiant. Ne vous étonnez pas de mourir très souvent contre de simples ennemis, car le jeu est très mal dosé. D'ailleurs, à part le système de combat très similaire au 2ème opus, il n'y a aucune similitude.

Je mets une demi-étoile de plus pour un assortiment "boss finaux" - "musiques" excellents
onimenokyo

le 07/04/2011
Edité le 01/02/2014
10

ahhh saga frontier ,un jeu pour gamer confirmé, comme savaient les faire squaresoft a sa grande epoque...dur , mais loin d'etre insurmontable , 7 scenarios consistants ( un peu plus de 12 heures par perso ) a part la quete de lute le musicien qui est le scenar le plus court et le moins interressant....sinon musique dementielle ( aaahh la musique des combats...) chara design de tomomi kobayashi superbe comme a son habitude et gameplay en beton armé font de ce saga une epopée magique a ne toutefois pas mettre en toutes les mains...un pur jeu pour les fanas des romancing qui en font une suite logique malgré le changement de nom...bref : un indispensable pour les core gamers


Yahiko

le 08/11/2010
Edité le 08/11/2010
3
Mon premier SaGa, et une expérience plutôt difficile. SaGa Frontier est un des rares jeux ue je me suis forcé à finir (mais pas les 7 fins hein...), à une époque où j'étais pourtant (très) bon public à cause d'une grosse difficulté et une mécanique de jeu rebutante. J'en garde que de mauvais souvenirs.
Tompouce

le 22/01/2010
4
Le parti pris des Saga se poursuit avec la multiplicité des scénariis intégrés à l'histoire du jeu.
Sympatique, mais la difficulté rebutante du jeu fera fuir bon nombres de ceux qui s'y essayeront...

Bera

le 07/09/2009
10
Mon jeux préféré. Difficile mais très charmant autant sur son côté esthétique que musicale.
Kenshiro

le 20/07/2009
Edité le 07/01/2010
5
Un jeu super dur, faut vraiment se mettre dessus et pas avoir peur de faire des game over.
7 histoires toutes differentes, assez jolie.
niki

le 08/05/2009
8
A l'inverse, je le recommande à ceux qui ont aimé les Romancing SaGa dont il possède pour une bonne part l'atmosphère si particulière, complètement perdue à partir de SaGa Frontier 2. Un des derniers Square avec une vrai saveur ainsi que la dernière grande oeuvre de Kenji Ito, pour moi. ^^;
Alucard
le 03/04/2005
3
J'ai vraiment eu du mal à accroché avec cet opus de romancing saga, comme Collkid le dis allé voir plutôt du côté du second volet de la PSX de Matsuno.
62 active users (0 member, 62 guests, 0 anonymous member)
Legendra RPG V4.8.42 © Force 2020 - Legal Mention
Webmaster : Medion