bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Miracle Warriors: Seal of the Dark Lord > Articles > Review

Miracle Warriors: Seal of the Dark Lord

crpg ms europe
Miracle Warriors: Seal of the Dark Lord
Avec Miracle Warriors, votre quête sera longue et difficile...
Le faible nombre de RPG présent sur la Master System fait qu'un amateur du genre ne peut passer à côté de ce titre. Mais la dure réalité est qu'il serait miraculeux de venir à bout de l'aventure tant l'envergure d'un Phantasy Star manque à ce jeu.

La fine équipe

Le monde est en danger ! Il lui faut un vaillant héros prêt à tous les sacrifices pour le sauver en empêchant le terrible général Terarin de briser le sceau du seigneur des ténèbres enfermé dans le temple Gorkis. Roulement de tambour superflu, c’est bien entendu pour votre pomme. Mais seul, ça risque d'être complexe, alors vous partez à la rencontre d’un vieux sage qui vous donne pour quête de trouver trois valeureux compagnons qui accepteront de risquer leur vie sans poser de question simplement parce que vous leur aurez demandé gentiment (ou trois gros pigeons si on préfère).

Votre équipe sera donc composée de quatre héros : vous, Guy, Medi et Treo. Ces personnages ont le charisme du bouchon du tube de dentifrice de ma salle de bain et encore, ça ne se fait pas de comparer ce pauvre bouchon à nos quatre lascars car il est bien plus sympathique qu’eux. Ils n'ont absolument aucun background ; on sait juste que Treo aurait du sang de pirates dans les veines et que Medi était danseuse. Rien ne vous sera donné sur leurs personnalités, leurs motivations à vous suivre. Il faut donc fournir un effort d'imagination pour donner de la consistance à ces personnages. Pour ajouter à ce manque de personnalité qui les caractérise, ils ont rigoureusement les mêmes stats (force/défense) à niveau et équipement égaux. Rien ne les différencie des uns des autres en somme. Après, on reste sur un support de troisième génération et la psychologie des persos n’était que rarement développée à cette époque.

Miracle Warriors est graphiquement pauvre ou pour simplifier encore plus mon propos : on peut dire qu’il est même assez moche. La carte du monde est vilaine, les villages se ressemblent tous, les ennemis n'ont pas d'animation lors de leurs attaques (contrairement à son homologue Phantasy Star). D'ailleurs, pour revenir sur la carte, un certain temps d'adaptation est nécessaire pour s'y habituer : on y est représenté par une case qui se déplace de gauche à droite et de bas en haut. Le problème est que tous les éléments du décor composant la map se ressemblent et on sera plusieurs fois perdu dans tout ce bazar d'autant plus qu'il n'est pas possible d'afficher une vue d'ensemble de la map.

Miracle Warriors: Seal of the Dark Lord
Miracle Warriors: Seal of the Dark Lord
Miracle Warriors: Seal of the Dark Lord

Problèmes, en veux-tu en voilà!

Le jeu n'est pas dirigiste, rien ne vous empêche de parcourir le monde comme bon vous semble et ce, dès le début de l'aventure. Sauf près des monstres qui vous referont le portrait en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire si vous vous aventurez dans des territoires trop sauvages (évitez les montages en début de partie, vous n'y serez qu'un simple gibier). Il est donc opportun de sauvegarder régulièrement sa progression surtout si l'on entre dans une nouvelle région qu'on ne connait pas. Pour trouver l'emplacement des grottes et des temples, il vous faudra les chercher par vous même et ce ne sera pas une mince affaire (on peut "payer" le maire des villages pour qu'il vous donne des informations utiles mais comme je suis contre le gâchis d'argent). Les derniers temples sont incroyablement durs à trouver. Ils ne sont même pas représentés sur la carte comme pour les autres ! Par exemple, il vous faudra appuyer avec le bouton 2 de la manette sur chaque case d'un grand désert pour tomber sur l'entrée de l'un d'entre eux. C'est au petit bonheur la chance et comme les ennemis sont costauds, on n’a clairement pas le loisir de faire le tour du propriétaire sans y lâcher toutes ses herbes curatives. Avec ce système, les développeurs ont tout prévu pour en faire baver un maximum le pauvre joueur qui cherche simplement à avancer dans l'histoire. Frustration garantie !

Les phases de combat sont très spécifique au jeu : on ne rencontre qu'un seul ennemi à la fois. Pour chaque tour, on choisit lequel de nos héros portera un coup (les trois autres ne feront rien pendant ce tour). On peut ainsi économiser la vie d'un personnage en se servant des autres comme d'un bouclier car le monstre ne ripostera que contre celui qui portera une attaque mais avec le temps, on a finalement l'impression que les trois autres ne servent vraiment à rien. De plus, certains ennemis peuvent toucher tous vos persos en une fois avec un sort alors le coup du bouclier pour justifier l'inactivité de vos copains ne tient même pas. Les ennemis sont généralement tenaces et la fréquence des rencontres est très élevée et je ne parle pas des boss qui sont ridiculement forts (on doit souvent lâcher tous ses items de combat pour en venir à bout). Le souci est que la récupération de ces items (comme les fameuses "nut") n'est pas facile : on ne peut les trouver qu'à un unique endroit chacun et bien entendu, ils se trouvent aussi loin qu'ils peuvent l'être les uns des autres. Pour ajouter encore plus à votre peine, c'est souvent en tuant un monstre qu'on les récupère donc les farmer prend du temps. On évitera le plus possible de s'en servir tellement on sera réticent à aller les chercher par la suite.
Miracle Warriors: Seal of the Dark Lord
Miracle Warriors: Seal of the Dark Lord
Miracle Warriors: Seal of the Dark Lord

La plume et l'âne...

Parlons maintenant d'un défaut qui n'a l'air de rien comme ça mais qui m'a énervé au plus haut point : les soins. En effet, il n'est pas possible de soigner tous vos personnages en même temps, que ce soit par l'herboriste ou par vos propres herbes. Il faudra soigner vos héros un par un et donc perdre un temps fou à naviguer dans le menu. Par contre, plusieurs de vos ennemis ont des sorts qui touchent tous vos personnages en une fois et ils ne se gênent pas pour vous les balancer à la tronche (même le sort sleep qui endort vos persos leur inflige des dégâts !). Cerise sur le gâteau, on ne peut pas se healer durant les combats (ou alors avec les potions de résurrection mais on ne les obtient que tard dans le jeu et on ne peut en avoir plus de trois en même temps).

Le jeu cumule les petits défauts de gameplay comme la barre d'xp au dessus de la barre de vie qu'on peut confondre parfois ou encore le fait que le menu statut n'affiche pas le level de vos personnages. Mais le top du top reste nos chères plumes de téléportation ! Il n'existe pas de sort de téléportation ni de véhicule pour les déplacements (il y a bien le bateau mais il permet juste de "marcher" sur l'eau, on ne peut pas avancer plus vite avec lui), mais il reste comme solution les plumes qu'on peut acheter en magasin et qui permettent de revenir à la dernière ville visitée. Alors là, quel est le premier reflexe que vous auriez avec cet item ? Sans nul doute, le même que le mien : aller plus loin sur la carte en défouraillant le maximum d'ennemi jusqu'à ce qu'il ne nous reste plus que quelques points de vie. Ensuite, fier d'avoir optimisé votre temps "aller xp/retour ville" vous allez dans le menu pour utiliser une plume. Là, vous vous attendiez à revenir en ville pour un coup d'herboriste comme dans n'importe quel autre jeu de rôle, mais ici, on n'est pas dans n'importe quel jeu de rôle, vous êtes dans Miracle Warriors ! La plume ne va pas marcher bien sûr puisque vous ne saviez pas qu'une fois achetée, il fallait en plus parler à un villageois pour l'activer. Donc on se retrouve bêtement au milieu de nulle part, loin de toute ville avec presque plus aucun HP et vous avez l'air idiot. Ce truc m'a fait rager comme jamais ! Tous ces défauts contribuent néanmoins à la "touch oldie" ce qui a son petit effet lorsqu'on joue à ce vétéran des RPG. Ce genre de mésaventure n'arrive en effet plus jamais dans les jeux récents.

Par ailleurs, je dois dire que le bestiaire du jeu m'a agréablement surpris : il est très complet et bien travaillé. Les monstres sont variés et certaines rencontres sont même amicales en la présence de voyageurs, de marchands ou encore de moines blancs. On peut décider de leur parler ou bien de les trucider ! C'est fun (même si ça diminue votre "côte" auprès des villageois). Petite remarque : parlez aux moines blancs sans hésiter, de temps en temps, ils soigneront vos persos gratuitement. Les musiques quant à elles ne sont pas inoubliables mais sont correctes. J'ai bien aimé le thème de la map ainsi que la musique que l'on entend au titre du jeu mais je pense qu'il y a le facteur nostalgie qui parle.

Miracle Warriors: Seal of the Dark Lord
Miracle Warriors: Seal of the Dark Lord
Miracle Warriors: Seal of the Dark Lord

Le détail féérique :

Il y a un personnage vraiment spécifique dans Miracle Warriors : la petite fée qui vous accompagne depuis le début de votre aventure. Il existe trois modes d'affichage : la vue d'exploration sur la map, celle de la ville et le mode combat. Elle apparait sur deux de ces trois modes, elle est donc très présente visuellement et surtout, elle est le seul personnage de tout le jeu qui soit animé (les héros et les monstres ne bénéficient pas d'animation).

Ce soin particulier apporté à ce personnage nous laisserait à penser qu'elle a une grande importance dans l'histoire mais c'est en fait tout le contraire ! A aucun moment il n'est mentionné son nom, ce qu'elle fait là ni pourquoi elle suit le héros (elle s'appellerait Ica d'après certaines documentations). Elle ne parle pas et n'a absolument aucune incidence sur le jeu. C'est en fait de la décoration, ni plus ni moins.

Mais alors pourquoi est-elle si présente à l'écran si elle ne sert à rien, me direz-vous? Les fées sont des personnages qui ont généralement un petit rôle à jouer dans les histoires des RPG. Par exemple, en parlant de fée, je pense tout de suite à Friday, la pixie de Landstalker. Caractérielle et jalouse, sa relation avec Ryle était un des piliers de ce jeu fabuleux.

Avec Miracle Warriors, on rejoint clairement et sans honte le groupe de jeux dont le héros se moque éperdument de leur compagnon ailé, elles sont tout juste bonnes à faire de la figuration.
Préférez Phantasy Star à Miracle Warriors. Ces deux jeux ne concourent pas du tout dans la même catégorie. Seuls les amateurs de challenge chercheront à relever le défi Miracle Warriors même si le côté oldie pourrait séduire les plus fins retro gamer qui soient.

25/03/2013
  • Le cachet oldie, on joue vraiment à un jeu d'une autre époque
  • Les rencontres amicales sur la route
  • Une map atroce
  • Plutôt difficile
  • Les fées, c'est pas que de la déco enfin !
4

GRAPHICS 2/5
SOUND/MUSIC 3/5
STORY 1.5/5
LENGTH 3/5
GAMEPLAY 1.5/5
Miracle Warriors: Seal of the Dark Lord > Commentaires :

Miracle Warriors: Seal of the Dark Lord

4
6

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
voir aussi Commentaires fm [0] msx [0] msx2 [0] nes [0] pc88 [0]
4 commentaires sur Master System
Aron

le 25/03/2013
Non mais Miracle Warriors, avec ses Evil Merchant, ses Kokins qui rapportent de la thune, son "Treo has come", son boss final bien en formes et sa musique de combat qui me revient immédiatement en tête alors que je n'ai pas touché au jeu depuis bientôt 30 ans... C'est une partie de moi, mince!

Bon certainement que si je le refaisais maintenant, je serais déçu (notamment parce que les jeux trop difficiles, j'ai plus assez de temps pour ça), mais je m'en fous! Nostalgia power!
Mad_dog

le 17/02/2011
Edité le 01/12/2011
4
Testé pour testé, fini pour fini. Et c'était vraiment moyen.

Alors, mis à part pour le coté Nostalgique du jeu s'il s'agit de votre premier RPG, voilà un jeu qui a très mal vieillit.

Et c'est vraiment moyen, même pour un jeu de l'époque : des quêtes peu enthousiasmantes, un gameplay des combats très répétitif, Les musiques sont répétitives, il y a des trucs un peu bizarre (on touve une énorme fenêtre qui n'affiche que très peu de chose et on se concentre sur une petite fenêtre à coté.) et surtout, à quoi sert un jeu où l'on dirige 4 personnages.... qui ont au bout du compte les mêmes caractéristiques : sensiblement la même force, sensiblement les mêmes pouvoirs. Du coup, on se surprend à combattre un peu n'importe comment en regardant la télé.

Coté design, on dirait une mauvaise imitation de Phantasy Star (édité par Sega aussi, ce qui donne une sale impression d'auto-plagiat.)

Franchement, le jeu n'est pas si bien que ça, même "pour l'époque" (la même année, on avait quand même Phantasy Star, Dragon Quest III, Final Fantasy II, retrospectivement, ça craint.) Il n'est pas injouable, mais il est pas specialement pas passionnant non plus.
Olmolism
le 16/11/2007
8
Ce vu mon premier RPG, que de souvenir, j'ai passé bcp de temps sur ce jeu, bref j'en garde un excellent souvenir
oldfan
le 02/05/2006
6
du bon vieu classic rpg. Les graphismes étaient acceptables pour l'époque mais sans plus. Les combats sont hyper fréquents mais au bout d'un moment on obtient une cape qui permet d'éviter les monstres les plus faibles. On débute seul puis on recontre trois persos au fil des découvertes. Les musiques sont ultrarépititives mais celle des combats reste un souvenir ému. Les donjons sont longs et assez durs. Au bout du jeu la fin est assez soignée pour un jeu de l'époque mais elle se mérite car le jeu est long. Il y a quand même pas mal de villes et villages et ça distrait des combats acharnés.
82 active users (0 member, 82 guests, 0 anonymous member)
Legendra RPG V4.8 © Force 2021 - Legal Mention
Webmaster : Medion