bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Paper Mario: Sticker Star > Articles > Review

Paper Mario: Sticker Star

crpg 3ds europe
Paper Mario: Sticker Star
Le scénario tient sur une feuille de papier
Paper Mario Sticker Star est le quatrième opus d'une série de RPG que l'on peut maintenant considérer comme classique. Cet épisode ne déroge pas à la règle et reste fermement ancré dans le cadre de la série : papier, plate-forme, combats et autres énigmes à résoudre en usant des mécanismes du gameplay. Après un épisode Wii plus action/plate-forme et un peu moins RPG que ses deux aînés, on retourne vers une formule plus orientée RPG.
Place maintenant au concept du siècle, le sticker !

Les stickers, ça colle

L'aventure commence à Decalbourg où tout le royaume Champi se réunit pour la Fête des Stickers ! La Comète Sticker doit passer par là et est censée pouvoir réaliser les vœux de ceux qui y croient très fort. Alors que la fête - animée par la Princesse Peach - bat son plein, Bowser décide de tout chambouler en touchant la comète, désirant que son vœu se réalise. C'est alors que la comète explose en petits morceaux et libère six Stickers Royaux. L'un de ces six Stickers Royaux atterrit sur Bowser, le rendant immédiatement très puissant et fou. Enfin, disons, encore plus fou qu'avant. Profitant de cet état de grâce, il kidnappe la Princesse, chiffonne Mario et s'en va dans un autre château.

Rien de nouveau dans cet univers. Le jeu s'ancre dans sa formule, maintenant classique, d'humour décalé, d'autodérision, de personnages tous plats et de scénarios minimalistes. Mais cet opus renoue un peu avec le RPG, aspect légèrement boudé lors du dernier épisode, en proposant un grand retour des combats au tour par tour et d'une multitudes de capacités différentes disponibles pour notre cher Mario en papier et son acolyte Colette, qui est un peu collante.
Paper Mario: Sticker Star
Paper Mario: Sticker Star
Paper Mario: Sticker Star

Timing et Sticker sont les clés de la réussite

Le jeu va ensuite se découper comme un bon vieux Mario en 2D de l'ancien temps, à savoir une carte du monde et différents niveaux à parcourir pour atteindre son but : récupérer les Stickers Royaux dans les six mondes du jeu, froisser Bowser le Fou et sauver Peach.
Le déroulement sera quasiment toujours le même : on récupère un morceau de la Comète Sticker (qui a éclatée au début du jeu) pour déverrouiller le prochain niveau du monde en cours. En chemin, vous rencontrez les hordes d'ennemis habituels des Mario, ainsi que des demi-boss puis des gros boss dans le dernier monde, généralement l'entité ayant récupéré le Sticker Royal du coin.

Tout tournera autour des Stickers dans ce titre, vous ne pourrez rien faire en combat si vous n'en avez pas sur vous. Ils s'achètent en boutique, se ramassent un peu partout ou se trouvent dans les blocs "?". Lorsque vous utilisez un sticker, il est ensuite perdu. Pensez à parcourir régulièrement le monde pour remplir votre stock ! Le premier sticker que vous récupérerez sera celui du saut, l'attaque classique de Mario, viendront rapidement s'ajouter une multitude d'autres stickers aux effets variés à utiliser intelligemment faces aux ennemis parfois insensibles à certains stickers.
Paper Mario: Sticker Star
Paper Mario: Sticker Star
Paper Mario: Sticker Star

Un gros album

Mario disposera d'un bel album pour entreposer ses précieux Stickers qui représenteront à tout moment sa force de frappe et sa capacité d'adaptation aux ennemis en présence. Ce principe évoque les Card-RPG, où le deck représente plus le niveau réel du joueur que ne peuvent le faire ses statistiques. Mario est dans le même cas, sa seule statistique étant sa barre de points de vie. D'ailleurs, vous ne la ferez pas augmenter en gagnant des combats, les combats ne rapportant pas grand chose en général, sauf quelques piécettes et parfois des stickers. Pour faire progresser Mario, vous n'aurez pas le choix, il faudra trouver des cœurs pour augmenter sa capacité de PV.

Le jeu regorge ainsi de secrets en tous genres, de stickers rares et très puissants et surtout, d'inventivité dans ses énigmes et autres mini-jeux. Si l'on pouvait craindre une répétitivité lassante après les deux premiers niveaux, il n'en est rien. Le jeu ne peine pas à se renouveler et à varier les situations, en termes de gameplay comme d'énigmes, d'autant plus que l'exploration tient une grande importance pour qui voudra découvrir tous les secrets. En combat par exemple, le joueur est toujours sollicité, il ne suffit pas d'utiliser un sticker, il faut aussi bien le manier, tout est question de timing. Et les stickers sont nombreux.
Ajoutons à cela un système de roulette payante permettant à notre Mario d'effectuer plusieurs actions par tour, et nous obtenons un système très simple, efficace et amusant.
Paper Mario: Sticker Star
Paper Mario: Sticker Star
Paper Mario: Sticker Star

Trucs et astuces

Les nouveautés du titre se situent dans deux mécanismes essentiels. Tout d'abord, la présence de "Trucs" disséminés et souvent cachés par-ci, par-là dans les niveaux du jeu. Ces Trucs sont des objets de la vie courante, et en 3D, comme une paire de ciseaux. On les stocke dans l'inventaire et on ne peut rien en faire d'autre que les collectionner, ce ne sont pas des stickers. Pourtant, grâce à une technique secrète, vous pourrez transformer ces Trucs en stickers "ultra-super-rares" et puissants. Ils vous serviront à froisser les boss ou encore à débloquer certaines situations en phase d'exploration. La deuxième mécanisme originale est la "papiérisation" : c'est un pouvoir que Colette vous donne et qui permet d'influencer des pans entiers de l'environnement. Avec ce pouvoir, vous pourrez remettre à leur place des morceaux du décor ayant été déplacés ou cachés.

Le jeu se déroule dans un univers Mario classique et maîtrisé. C'est même très beau à l'écran, coloré et superbement animé. La 3D est elle aussi très agréable. Même si elle n'apporte rien au jeu, elle donne un peu de... "profondeur" à l'image.
Côté son, c'est du tout bon, les musiques sont réussies. On notera que le thème de la carte du monde change en fonction de la zone où se situe Mario, pour coller à l'ambiance. Certains thèmes, de premier abord anodins, resteront ancrés dans votre tête (de façon plus ou moins agréable) encore longtemps après en avoir fini avec le jeu, malheureusement trop court. Fini en une vingtaine d'heure, il ne restera plus au joueur qu'à s'occuper des annexes du titre, une belle façon de prolonger le plaisir.
Paper Mario: Sticker Star
Paper Mario: Sticker Star
Paper Mario: Sticker Star
Paper Mario: Sticker Star est un RPG chatoyant, fun et léger. Un jeu à sérieusement envisager entre deux autres titres un peu plus lourds et oppressants (comme Shin Megami Tensei IV par exemple), histoire de reprendre quelques couleurs, avant de tourner la page...

23/04/2013
  • Visuellement enchanteur
  • Le délire des stickers
  • Humour toujours
  • Musiques
  • Assez court
  • Le scénario
8

GRAPHICS 4/5
SOUND/MUSIC 4/5
STORY 2/5
LENGTH 2.5/5
GAMEPLAY 4/5
Paper Mario: Sticker Star > Commentaires :

Paper Mario: Sticker Star

8
6.5

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
6 commentaires
Selene

le 20/04/2015
5_5
Les produits allégés font fureur ces temps-ci et Nintendo l'a bien compris.
On nous propose donc un Paper Mario sans xp, sans compagnons, sans humour mais avec quand même 0,9% de dialogues.

Le système de combat est proche du néant et puis aucun intérêt à mettre autant de pv aux boss si c'est pour les défoncer avec un seul sticker.

Après on retrouve l'ambiance des deux premiers Paper Mario et l'idée de décoller ou bien coller des éléments du décor est plutôt sympa sans plus...
Zapan

le 18/05/2013
7
Bon jeu d'aventure dans la lignée des paper mario précédent.
Toujours de l'humour, des mondes bien différents et des combats à gogo.
La dimension RPG se limite aux divers stickers, on ne peut pas upgrader son mario.
Parfois on galère un peu à trouver ce qu'il faut faire, mais bon on s'en sort.
Pas de difficultés majeures, le jeu se fait bien d'une traite.
Luckra

le 05/05/2013
5
Paper Mario: Sticker Star arrive à faire moins bien que tous ses prédécesseurs à tous les niveaux, sauf la direction artistique encore heureux.

Je pardonne le scénario moins fou, je pardonne l'absence de sidekick et la fadeur des personnages de cet opus, je pardonne l'abandon du découpage purement RPG pour un découpage style plateforme Mario. Mais je ne pardonne pas son système de sticker et de combat qui est totalement nul à chier.
Ce système fait qu'on évite à tout prix les combats car ils ne donnent aucune récompense (pas d'XP, juste des pièces) et ils utilisent nos pauvres stickers qui disparaîtront après utilisation et on en besoin contre les boss. Parlons-en des boss, il y a 2 situations possibles : on meurt en utilisant tous nos stickers, on le tue en 2 tours avec le bon sticker cheaté. C'est encore plus chiant contre le boss final qui a 5 formes (donc mourons 5 fois pour savoir les 5 stickers à utiliser).

Bref, en voyant les Nintendo Direct et Miamoto qui disait "Ca sert à rien le scénario dans nos jeux, on soigne à fond le gameplay et on voit le reste après" me fait penser qu'ils ont sérieusement besoin de renouveler leur team de designers et programmeurs gameplay.
Anthemis

le 22/04/2013
Edité le 17/05/2013
5_5
Le scénario est faiblard, le coté RPG est faiblard, l'humour est faiblard, la variété des situations est faiblarde, le rythme est faiblard, la plus-value des stickers est faiblarde.
Bref...c'est un Paper Mario faiblard et un jeu tout juste sympathique.
Alban

le 27/02/2013
8
Effectivement, encore un Mario. Mais c'est du bon Mario. Ça n'est évidemment pas sur le scénario qu'on attend quelque chose de ce jeu. Mais bien de la nouveauté que peut apporter chaque titre, à chaque fois. Et ici on revisite l'univers de notre enfance en alliant un côté classique de Mario et les stickers (Panini, entre autre). Ainsi, on se surprend à aller faire la collec' en visitant chacun des mondes proposés. Une bonne dose de plaisir, un peu de nostalgie, quelques longueurs, mais un jeu fun et sympa !
Let

le 11/01/2013
Edité le 11/01/2013
8
"Pfff vas-y encore du Mario, c'est bon ça me saoule de jouer au même jeu depuis 1987 avec sa princesse débile qui se fait enlever tous les 2 matins !" pourrait-on se dire en voyant ce jeu mais c'est partiellement faux.

Enfin pour l'histoire, c'est plutôt vrai: Une princesse kidnappée par un Bowser venu mettre à sac la fête de la comète sticker. C'est très mince et ça ne sera pas étoffé plus que ça dans le jeu ce qui pourrait être gênant mais au final on parcourt les niveaux avec plaisir sans s'en préoccuper. Car oui, le jeu est découpé en niveaux comme un Mario dit classique. On est du coup très loin d'un classical RPG autant dans les mécaniques que dans le déroulement du jeu.

Le gameplay est pour le coup très simple: tout est basé sur les stickers, chaque sticker représente une attaque et il faut toujours en avoir de plusieurs types car tous les stickers ne marchent pas sur tous les ennemis.
Mario n'a pas de niveau, pas de stats la seule chose qui peut augmenter c'est ses points de vie. Tout ça, c'est vraiment intéressant et plus stratégique qu'il y parait même si on a tendance à éviter les combats pour économiser son stock de stickers en vue d'un boss. Car ici les boss sont vraiment un challenge et sans le(s) bon(s) sticker(s) face à eux, il est quasi impossible de gagner.
Et du coup, j'en arrive au point que j'ai le plus apprécié dans le jeu, on est jamais pris par la main, jamais guidé plus que nécessaire et il m'est arrivé d'être vraiment coincé plusieurs fois.

Et en plus, le jeu est vraiment joli visuellement (pour peu qu'on accroche un minimum à l'esthétique papier et aux personnages Mario bien sur) et surtout vraiment drôle.

Si je devais lui trouver des défauts, ça serait qu'il est un peu court surtout passé le monde 3 et qu'il y a quelques niveaux un peu longs et un peu chiants (surtout dans le monde 2).

Au final, malgré un scénar quasi inexistant, on s'amuse bien dans cet univers très drôle et mignon, dommage que ça ne dure pas plus longtemps.
43 active users (1 member, 42 guests, 0 anonymous member)
Online members: mimylovesjapan
Legendra RPG V4.8 © Force 2020 - Legal Mention
Webmaster : Medion