bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Planescape: Torment > Articles > Review
Voir aussi

Planescape: Torment

crpg pc europe
Planescape: Torment
C'est par le plus grand des hasards que j'ai découvert Planescape Torment. Tout le monde connaît la société qui l'a développé, Black Isle, créatrice de références en la matière comme les Icewind Dale. Planescape Torment se démarque de ces séries par son humour omniprésent, tout en en conservant les qualités.

L'histoire se déroule à Sigil, la "Cité des Portes". Dans cet endroit déjanté cohabitent des races aussi diverses que variées, qui ont chacune leur manière propre de s'exprimer, leurs coutumes, et leur comportement. Le joueur est parachuté dans la peau de Sans-nom (ça ne s'invente pas), qui se réveille sur une table de la morgue. Ne se souvenant de rien, il est livré à lui-même au milieu de zombies numérotés dans un état de décomposition plus ou moins avancée, et d'Hommes-poussière, une faction qui récupère les morts pour les forcer à travailler pour eux une fois ranimés par nécromancie. Il rencontre cependant dès son réveil un allié (si l'on peut dire), un crâne hyper-bavard du nom de Morte (seule arme équipable pour Morte : des dents, mais ça fait mal). Si les interactions avec les décors ne sont pas très poussées, il en est tout autrement de celles avec les personnages. Via la fenêtre de dialogue, il est possible d'examiner attentivement tous les zombies, chacun étant différent, et ainsi d'obtenir des détails "crus" sur leur morphologie et de pratiquer toutes sortes de manipulation sur leur corps (arrachage de dents, amputation, exploration d'abdomen,...) en espérant tomber sur quelque chose d'utile (soit dit en passant, un bras putréfié constitue quand même une arme 1D6 de type gourdin, ce qui n'est pas rien au début du jeu). Ce n'est pas pour rien que le jeu est déconseillé aux moins de 16 ans. Comme d'habitude, cette classification est abusive : mon petit frère ne va pas faire des cauchemars parce qu'il m'a regardé jouer. Malgré tout, c'est une autre indication sur le côté macabre de l'ambiance du jeu.
Planescape: Torment
Planescape: Torment
Planescape: Torment

Vous serez bien sûr par la suite amené à croiser d'autres compagnons, que vous serez libres d'accueillir ou non dans votre groupe. La personnalisation du jeu est très poussée, et les quêtes qui vous seront proposées dépendront directement de la composition de votre groupe. Vous serez également libres de changer la profession de Sans-nom : il vous suffit simplement pour cela de rencontrer un maître, qui vous enseignera alors votre nouveau métier (Guerrier, Voleur, Mage, ...).

Comme le dit si bien le manuel : "Ici, le verbe est plus fort que l'épée et l'esprit se joue de la réalité". L'ambiance est vraiment un point fort de ce jeu. Vous devrez apprendre à ne pas vous fier aux apparences et à décrypter chaque parole. Les clés qui ouvrent les portes de Sigil ne sont pas nécessairement faites de métal : une parole, une personne, et beaucoup d'autres éléments peuvent l'être. Chaque porte a une clé unique, qu'il vous faudra découvrir. D'ailleurs, les portes ne sont pas toutes faites de bois ou de fer : un tas d'ordures, une tombe, un mur peint sont autant d'autres portes qu'il vous faudra identifier, par le verbe ou par la clé. La richesse de l'univers de Planescape est assez importante, comme en témoignent les biographies que l'on peut obtenir dans le journal de Sans-nom : les membres de l'équipe mais aussi tous les NPC et les monstres y sont référencés.
Planescape: Torment
Planescape: Torment
Planescape: Torment

Au niveau du gameplay, le point marquant est que le héros est immortel. Jamais vous ne verrez Game Over s'afficher, même en y mettant toute la volonté du monde. Lorsque les HP de Sans-nom atteignent 0, toute l'équipe est téléportée au début de la zone. En revanche, si c'est l'un des autres membres de l'équipe qui se fait achever, alors la seule solution est d'utiliser le sort de Résurrection de Sans-nom à l'endroit où se trouve le cadavre. Sinon, pour le reste du gameplay, les règles standard d'AD&D sont en vigueur. On note cependant un système de combat beaucoup plus jouissif que celui de Baldur's Gate et Icewind Dale.
Planescape: Torment
Planescape: Torment
Planescape: Torment

Graphiquement, c'est assez convaincant, et ça ne nécessitera pas un PC trop puissant pour tourner correctement. Les effets des sorts sont sympas, et l'ensemble bénéficie d'une bonne lisibilité, malgré les teintes sombres des environnements. Les menus sont assez originaux, mais restent cependant assez fonctionnels pour ne pas impliquer une navigation rébarbative. Le système d'équipement est très complet. Un élément vient même se rajouter aux traditionnels bracelets, bagues, armes, armures, et vêtements : il s'agit des tatouages. Sans-nom peut simultanément arborer 2 tatouages, qui auront des effets importants sur les statistiques, et lui permettront parfois de lancer un sort spécifique.
Planescape: Torment
Planescape est plus qu'un jeu : c'est une immersion dans un univers qui respire le génie. S'en décrocher est difficile, et plus d'une fois on se surprendra dans la vie de tous les jours à penser de manière tordue comme si la vie était un prolongement du jeu.

01/09/2002
  • Un univers immersif et original
  • Une personnalisation très poussée
  • Un gameplay à la fois simple et riche mais surtout jouissif
  • Des personnages hauts en couleurs
  • Une traduction excellente
  • Un humour omniprésent
  • Un scénario riche et fouillé
  • Durée de vie très bonne
  • Système d'équipement complet
  • Un jeu complètement décalé
  • C'est trop dur de décrocher
  • Bande sonore moyenne (mais loin d'être catastrophique)
9

GRAPHICS 4.5/5
SOUND/MUSIC 3.5/5
STORY 5/5
LENGTH 5/5
GAMEPLAY 5/5
Planescape: Torment > Commentaires :

Planescape: Torment

9
9.5

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
13 commentaires
megami89
le 15/06/2016
9_5
+Scénario ( le meilleur que j'ai pu voir en ce qui concerne les rpg occidentaux).
+Direction artistique grandiose.
+Personnages.
+L'univers du jeu.
+Bande son grandiose.
+Les choix.
+Quêtes annexes excellentes.

-Système de combat en demi teinte.
-Bugs.
-Ergonomie perfectible.

Clairement un des meilleurs RPG occidentaux !
Takhnor

le 23/12/2014
9_5
Comme beaucoup, je n'arrive pas à mettre des mots pour qualifier ce Torment. Et pourtant ça fait longtemps que j'ai fini mon premier run, et ça fait longtemps que je me penche sur un commentaire et une note pour Legendra. Malgré ça, je ne peux que dire, qu'il s'agit (alors que je n'aime pas tellement l'utilisation de ce mot au sens IRL) d'une expérience à vivre.

Le jeu "souffre" de limitation concernant l'équipement, ce qui n'est pas un mal pour deux raisons : le fait de rendre unique Sans Nom par ses tatouages, et également car ça aurait été un foutoir sans nom (lol ^^) s'il fallait appliquer les règles des bonus magiques à chaque changement de plans (idem pour les sorts habituels qu'on trouve dans le Plan Primaire).

Torment est le seul RPG de la campagne Planescape à être sorti (un autre prévu sur PS1 a été annulé), qui lui rend honneur : le dialogue peut être une arme, l'idée peut changer les mondes, et la conviction peut bouleverser le Multivers. Pour un tel jeu, il fallait bien son lot de compagnons étranges (autant que le Multivers peut l'être), de PNJ retors et même dans l'affrontement qui se révèlent pas si différents de nous.

Alors que Planescape dissémine tous les stéréotypes, dégradés et nuances de l'esprit humain en entités propres; poussant l'idée originelle du jeu de rôle classé des débuts jusqu'à son paroxysme, Torment, lui, les réunit, les mélange, les écrase et les tord pour se les réapproprier et les exposer comme dans une galerie d'art. Cette métaphore n'est pas anodine, car le jeu le fait littéralement à quelques endroits précis qui, bien que n'étant pas des interactions en personnages, imprègnent le joueur tout autant.

Il y a tellement à dire, tellement à voir.
Le fait que contrairement à la quasi totalité des jeux, l'intelligence et la sagesse sont les caractéristiques maîtresses, n'est pas si mauvais en soi.
Je remercie l'équipe qui a pondu un tel jeu, même s'il était prévu par Avellone d'être un vulgaire hack n' slash (!!!!). A mons avis, s'il avait eu quelques mois voire années de report, il n'aurait jamais pu voir le jour car trop "étrange". Déjà qu'il a été un échec commercial à sa sortie...
Maintenant j'attends toujours un jeu de cette trempe.
Ushiwaka

le 06/06/2013
Edité le 06/06/2013
10
Je n'ai pas le courage aujourd'hui d'écrire un pavé qui de toute façon ne suffirait pas à présenter mon ressenti sur ce Planescape Torment, disons simplement qu'il est l'incarnation de l'expression "Vivre par le dialogue". Un RPG "littéraire" pour reprendre Ignis, et ceci, sans mépris envers le monde vidéoludique, car Planescape, de part ses possibilités d'interaction et ses mécaniques de gameplay loin d'être de simples artifices, reste un pur objet de JV. Un titre bavard à outrance, une chose que l'on pourrait lui reprocher si ce n'était pas au service d'un background minutieux, d'un casting délicieusement torturé et d'un scénario admirablement structuré.
Toki

le 28/12/2009
10
J'ai enchaine sur Planesacape apres Baldur's et que dire si ce n'est que ce jeu est magnifique!
Des persos enormes, une ambiance des plus glauques, le systeme de guilde, les dialogues .... rien a dire si ce n'est: BGE!
haciol

le 23/12/2008
9
Assurément l'un des meilleur jeu de tout les temps. Si on exclut quelques lourdeures dans le game-play, ce jeu est parfait. En particulier, le scénario qui vous tiendra en haleine jusqu'au bout.
Luckra

le 17/09/2008
Edité le 22/09/2008
10
Un jeu unique, une perle rare !
Le moteur du jeu est repris de la série Baldur's Gate et, même s'il reste perfectible, il remplit très bien son rôle. Les graphismes 2D sont très beaux et soignés.
La grande force du jeu réside dans son scénario, ses personnages et son ambiance. C'est l'un des meilleurs mondes héroic fantasy que j'ai vu et je ne comprend pas qu'il n'ai pas été plus exploité. Le scénario est tout simplement énorme et vous fera bien réfléchir. L'ambiance est prenante et beaucoup plus mature et moins coloré que celle de Baldur's Gate.
Attention quand même :caution:, il y a masse de dialogues et de textes.
Le meilleur RPG PC selon moi !
sheezrev

le 13/08/2008
10
Pour moi le meilleur RPG auquel j'ai joué. L'univers bourré d'idées originales, l'atmosphère mature et sombre, les personnages charismatiques. Beaucoup de lecture, parfois pompeux et "philosophie de comptoir" comme dit Zharkol, Mais c'est pour moi bien mieux que la plupart des dialogues neuneuh de la plupart des RPG...
Si vous avez l'occasion d'y jouer, n'hésitez pas !
Ogami Itto
le 29/01/2007
9
Un superbe RPG, supérieur à Baldur's Gate selon moi car le joueur est vraiment imprégné dans le scénario du jeu. L'univers du jeu est dépaysant et sort des sentiers battus des guerriers/magiciens/clerc que l'on retrouve généralement. D'ailleurs l'originalité des personnages que l'on peut recruter pour former son escouade est un point fort de ce jeu. J'avais bien aimé également le fait que l'on puisse faire changer son héros de classe en cours de partie. Bref, Planescape Torment est une de mes meilleures expériences de joueur sur PC.
tassadar
le 12/12/2005
Le meilleur RPG auquel j'ai jamsi joué de ma vie! Tout y est excellent! Meme les graphismes sont géniaux lol
Zharkol
le 26/06/2005
8
A mon humble avis, Planescape est surement le meilleur JDR jamais paru, tout support confondu. Son univers sombre et violent, basé sur un supplément AD&D se démarque des mondes médiévaux-fantastiques neuneu des autres JDR. Et le scénario a de la gueule, malgré un prémice cliché au possible ( le coup de l'amnésie, je compte plus combien de fois on me l'a fait..) . Pour un jeu à l'histoire aussi dense, la liberté d'action est surprenante; plein de quêtes annexes, choix de la faction à rejoindre... Les personnages principaux ont tout pour eux; de l'allure et du caractère! Vous vous trimbalerez entre autres un crâne bavard, une succube... Mais ce que j'apprécie le plus dans ce jeu, c'est la part belle donné aux interactions avec les PNJ, ainsi qu'aux énigmes. Enfin un JDR où on doit réfléchir, où on doit apprendre à penser comme un personnage du monde dans lequel on évolue pour réussir! Evidemment tout n'est pas parfait. Le début du jeu est un peu laborieux; l'histoire met du temps à se mettre en place. De plus les dialogues sont parfois interminables, sans pour autant être toujours interessants. Les adeptes de la philosophie de comptoir seront ravis; les personnages aiment dire des choses simples avec moult circonvolutions. De plus la traduction française n'est pas sans reproche: nombreuses fautes, phrases parfois très mal tournées... Quoiqu'il en soit, Il vaut largement le détour, pour peu que vous n'ayez pas peur de manger du texte!
58 active users (0 member, 58 guests, 0 anonymous member)
Legendra RPG V4.8 © Force 2020 - Legal Mention
Webmaster : Medion