bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Dragon's Crown > Articles > Review
Voir aussi

Dragon's Crown

arpg psv japon
Dragon's Crown
Dungeons & Dragons & Dungeons
De très nombreuses raisons me poussent à éprouver un certain respect envers les développeurs de Vanillaware, et pas seulement pour leur formidable ténacité à continuer de créer des jeux en 2D. Leur obstination à constamment offrir de nouveaux jeux pour leur public sans chercher à exploiter un succès passé, comme le font la quasi-totalité des autres studios, est à ce titre l'une des plus remarquables. Dragon's Crown, Action-RPG aux allures de Beat'em all, se sera fait attendre et en aura fait baver plus d'un depuis le moment de son annonce. Il est maintenant temps de voir si le dernier né de la firme d'Odin Sphere et Oboro Muramasa est à la hauteur de ses prédécesseurs.

The World of Hydeland

On a beau être un habitué des productions du studio, force est de reconnaître que chacun de leurs jeux repousse toujours plus loin les limites du graphisme 2D. Et avec Dragon's Crown, c'est une nouvelle fois une baffe monumentale que l'on se prend en pleine figure. Le jeu est un émerveillement pour les yeux, auxquels les quelques images qui illustrent ce test ne peuvent pas rendre justice. Tel un tableau de maître en mouvement, les somptueux paysages qui deviendront le théâtre de vos pérégrinations possèdent un aspect peinture sur toile époustouflant et surtout particulièrement vivant grâce au grand soin apporté aux détails les plus infimes. Les nuages, l'herbe, les jeux d'ombre et de lumière, les cours d'eau ou la faune locale, ainsi que la multitude de scrollings différentiels parachèvent cette œuvre d'art graphique unique dont seul Vanillaware a le secret. Quant aux sprites, leur animation sans faille et leur chara-design complètement assumé collent à merveille à l'univers, avec une mention spéciale aux différents boss du jeu dont certains se révèlent vraiment très impressionnants.

Avec un tel visuel, l'accompagnement musical se devait donc d'être au niveau de la perfection graphique du soft. De ce côté-là, on peut dire que les compositeurs ont fourni un excellent travail dans la même veine que les précédents titres du studio, en peut-être un peu moins inspiré. Pour être franc, l'OST soutient parfaitement l'action et plonge dans l'ambiance comme il faut mais manque de thèmes vraiment accrocheurs. Si la bande originale demeure tout de même très satisfaisante, elle ne restera probablement pas dans les mémoires des fans de Hitoshi Sakimoto. Enfin, un dernier point sur l'aspect sonore concerne la présence d'un narrateur s'accaparant le rôle du maître de jeu comme dans un véritable JDR sur table. Son excellent doublage en japonais comme en anglais renforce non seulement l'immersion, mais sert également à orienter le joueur sur la direction à suivre.
Dragon's Crown
Dragon's Crown
Dragon's Crown

Beat'n'Slash

6 classes de personnages plutôt variées vous sont proposées : le guerrier, l'amazone, le nain, l'elfe, le magicien et la sorcière. Si les 3 premières se jouent de manière simple et directe, les 3 dernières offrent un gameplay plus subtil et peut-être un peu plus difficile à maîtriser. Pas d'inquiétude cependant, car quel que soit votre choix vous ne serez pas toujours seul lors de vos expéditions. Il vous sera en effet possible de vous faire accompagner par un groupe de NPC contrôlés par l'ordinateur, ou bien encore par différents joueurs en réseau ou en local jusqu'à un maximum de 4 personnages. L'aventure débute alors dans la grande cité qui sera votre point de chute entre deux voyages. C'est ici que vous pourrez faire vos emplettes, prier au temple, accéder aux requêtes de la guilde des aventuriers, au château du roi, etc. Vos armes cassées pourront y être réparées, des quêtes annexes permettant de gagner de l'expérience autrement que par le scénario principal seront disponibles et les ossements ramassés dans les donjons pourront être ramenés à la vie pour vous servir de futurs compagnons.

Une fois les préparatifs effectués, il est temps de goûter au menu principal de Dragon's Crown, à savoir l'exploration de ses fameux donjons. Il n'y a pas grand chose à dire au niveau du gameplay à proprement parlé, les coups sortent en temps réel et différentes aptitudes propres à chaque classe peuvent être achetées et améliorées. La maniabilité est parfaite, le jeu est nerveux, l'action omniprésente, bref, Vanillaware a parfaitement su composer avec la customisation poussée d'un RPG et une jouabilité Beat'em all très rapide. S'ajoute à cela la diversité des styles de jeu suivant les classes de personnages, ainsi que la frénésie du loot et de l'amélioration de l'équipement, et vous obtenez le cocktail gagnant du RPG fun et chronophage. A ce propos, sachez que votre héros sera toujours accompagné d'un voleur qui ouvrira les portes et les coffres pour vous, via le stick analogique droit ou l'écran tactile, vous évitant parfois bien des soucis en cas de trésors piégés. L'écran tactile permet également d'utiliser les runes de façon bien plus simple que le stick, seule possibilité disponible sur la version Playstation 3.
Dragon's Crown
Dragon's Crown
Dragon's Crown

The Holy Hand Grenade of Antioch

Contrairement à sa contrepartie sur Playstation 3, cette version PS Vita souffre de quelques ralentissements lorsque l'écran est surchargé d'ennemis et d'effets en tout genre. Mais cela reste rare et modéré, de façon presque surprenante, tant la profusion de sprites remplit souvent littéralement l'écran. L'inconvénient, c'est que l'action s'en trouve de temps en temps vraiment confuse malgré un cercle rouge entourant votre personnage afin de le distinguer dans la mêlée. Bien que rarement pénalisant, ce manque de lisibilité peut occasionnellement gêner lors d'un affrontement difficile et conduire à des blessures qui auraient pu être évitées si l'action n'était pas si bordélique.

Parallèlement à la progression de l'histoire, il vous sera également possible de débloquer de somptueux artworks via la complétion des nombreuses quêtes annexes qu'offre la guilde des aventuriers. Une très bonne idée de la part des créateurs puisque la beauté de ces illustrations suffit clairement à se motiver pour en terminer le plus possible. Et comme en plus elles rapportent de l'expérience, de l'or et des points à distribuer dans vos différentes aptitudes, il serait bien dommage de passer à côté. Et puis Dragon's Crown c'est aussi et surtout un immense hommage aux chefs d'œuvre de l'histoire du Beat'em all, avec des références en pagaille pour le vétéran des salles d'arcade, mais pas seulement. Les développeurs ont en effet abondamment puisé leur inspiration dans la peinture, la littérature ou même le cinéma et il y a fort à parier que le nombre de clins d’œil parsemés tout au long du jeu ne passeront pas inaperçus aux yeux des plus cultivés d'entre vous.
Dragon's Crown
Dragon's Crown
Dragon's Crown

Hack'em all

Le moins que l'on puisse dire c'est que le studio n'a pas vraiment montré une grande inspiration en ce qui concerne le scénario de Dragon's Crown. Dans un univers médiéval-fantastique typique, vous êtes un aventurier chargé de retrouver un roi disparu qui serait à la recherche d'une couronne unique et extrêmement puissante capable de contrôler les dragons. L'histoire ne sert véritablement que de toile de fond pour justifier un minimum l'exploration des différents donjons, et ce sera à peu près tout. Ce manque de background et de développement de l'intrigue n'aurait pas été bien grave si Dragon's Crown s'était contenté de n'être qu'un "simple" Beat'em all à la Golden Axe ou autres Tower of Doom. Mais il n'en est rien, et c'est face à un véritable A-RPG couplé d'une bonne dose de D-RPG que nous met cette fois-ci Vanillaware.

Cette flagrante absence de profondeur dans la narration se révèle bien vite comme l'un des défauts principaux du soft, tant la redondance et la répétitivité de l'action aurait pu être contrebalancée par un récit puissant, passionnant et surtout plus long. Soyez prévenus, le jeu vous forcera à faire et à refaire un nombre incalculable de fois les 9 niveaux que composent le jeu, le cap du mode normal passé. Car en effet, Dragon's Crown est vicieux en vous faisant bien comprendre que l'aventure ne sera terminée que lorsque les statues des 3 déesses seront restaurées, autrement dit une fois les 3 modes de difficultés franchis. Une durée de vie purement et simplement artificielle, poussant au leveling à outrance. Bien entendu, rien n'empêche de s'arrêter après avoir vu les crédits de fin, le titre occupant tout de même une bonne vingtaine d'heures pour le terminer la première fois. Mais en rester là laissera sans aucun doute le joueur sur sa faim, probablement motivé par l'envie de continuer à utiliser ce gameplay diablement jouissif ou bien tout simplement pour débloquer les 6 fins que compte le jeu.
Dragon's Crown
Dragon's Crown
Dragon's Crown
Si seulement l'intégralité de l'aventure avait été couverte par son histoire, nul doute que Dragon's Crown aurait frôlé la perfection. Mais ce n'est malheureusement pas le cas puisque Vanillaware a une nouvelle fois fait la démarche de baser presque entièrement son jeu sur un gameplay axé sur le loot et le leveling au détriment de la narration. Il décevra donc à la fois les joueurs attendant un nouvel Odin Sphere, mais également les amateurs de Beat'em all à l'ancienne. Néanmoins, ce choix discutable n'altère en rien l'extrême qualité de leur dernier titre particulièrement fun et addictif, surtout en multi, qui ne souffre véritablement que d'une abusive répétitivité dans son action et de quelques ralentissements sur cette version PS Vita.

13/08/2013
  • Des graphismes et un design général époustouflant
  • Un gameplay jouissif
  • Le multi en réseau ou en local
  • Les nombreuses références
  • Le Killer rabbit
  • Le tactile bien utilisé
  • La pauvreté du scénario
  • Le leveling à outrance
  • Action parfois très confuse
  • Quelques ralentissements
8

GRAPHICS 4.5/5
SOUND/MUSIC 4/5
STORY 2/5
LENGTH 4/5
GAMEPLAY 4/5
Dragon's Crown > Commentaires :

Dragon's Crown

8
6

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
voir aussi Commentaires play3 [6]
8 commentaires sur PS Vita
Krabator

le 22/08/2016
8
Ce jeu été vendu avec la PS Vita que j'ai acheté d'occasion il y a de cela 2 ans...
Je n'y ai joué que cet été et j'ai beaucoup aimé !

Par contre il s'agit d'un beat them up avec des ajouts de RPG plutôt que l'inverse.
A conseiller aux amateurs de beat them up donc... le coté RPG étant plus anecdotique que central.

J'ai beaucoup aimer la DA (entre beau et magnifique tout le long du jeu)
Le chara-design est très stylisé... certain n'aimerons pas

Le jeu m'a posé de légers soucis vers la fin pour tuer le Boss

Très gros contenu puisqu'il faut 20h environ pour finir le premier palier... et qu'il y en a deux autres... et cela avec 5/6 perso possible.

Encore une fois c'est un beat them up avant tout.
Je met un 8 bien mérité... je ne comprends pas les notes si mauvaises... mis à part si on s'attend a jouer a un RPG... là c'est sur ça peut décevoir.
Ahltar

le 20/06/2014
Edité le 20/06/2014
6
Jeu plié en 20h pas inoubliables pour ma part.
Je garderais le design en mémoire, une magnifique 2D qui fait rêver, j'en veux plus des comme lui, et je préfère de très loin cette belle 2D à une 3D moche.

Bref, hormis la plastique si marquée du titre, il n'y a pas grand chose d'autre à relever dans le jeu. Le scénario n'est pas terrible, la mise en scène est minimaliste et le gameplay, bien que pas mauvais, est celui d'un Beat-Them-All de base, pas terrible terrible donc.

S'il ne semble pas manquer de contenu (des quêtes à foison), il a plutôt tendance à inciter au grind abrutissant. A parcourir sans cesse les même donjons (9 différents) et à affronter encore et toujours les mêmes boss. Cela peut plaire, ou pas, c'est selon. Ce n'est pas ma tasse de thé et c'est dommage car les récompenses de quêtes sont intéressantes : de magnifiques artworks !

Au final, on a un jeu à peine plus que moyen à jouer, le fun n'étant pas nécessairement là. Pas mauvais, mais pas ouf. On peut largement mieux faire dans ce domaine (et largement moins bien aussi).
Herbrand

le 11/06/2014
Edité le 11/06/2014
5
En tant que fan du bon vieux Golden Axe, c'est avec plaisir que j'ai goûté à une version plus moderne. Dragon's Crown propose un gameplay alliant mécaniques d'antan et dynamisme d'aujourd'hui, supporté par une direction artistique et musicale géniale. Si le mode solo est déjà extrêmement plaisant, la véritable jouissance survient lors du déblocage online. La quasi-absence de scénario et l'inutilité de la touche RPG noircisse quelque peu le tableau, mais n'entrave en rien le plaisir réel de jeu. Plus qu'aux RPGistes chevronnés, ce soft s'adresse avant-tout aux amateurs de beat'em all rétro en quête d'une version plus contemporaine de leurs titres favoris.

+ Un beat'em all à l'ancienne remis au goût du jour
+ 6 classes au gameplay totalement différent
+ Direction artistique et musicale
+ Mode online

- Quête principale très courte, surtout si l'on joue en ligne
- Niveaux pas très nombreux, ce qui accentue l'aspect répétitif
- Scénario minimaliste
- Touche RPG dispensable, dont le seul propos semble de favoriser le loot et le grinding
Moradin

le 05/05/2014
Edité le 07/05/2014
4
Et bien pour moi le premier faux pas de Vanillaware, passons aux points positifs :
+ Des graphismes toujours très travaillés même si bien moins "contemplatifs" que Muramasa et Odin Sphere. Et le chara design vraiment sympa si on fait abstraction des fausses polémiques mammaires
+ Une ambiance sympa même si moins enchanteresse et mémorables que les 2 autres précités (et même Grim Grimoire)
+ Des musiques que je trouve épiques et tout à fait adaptées pour ma part
+ Les quêtes annexes assez sympas
+ Les 6 différentes façons de jouer
+ L'utilisation du tactile de la Vita
+ Une grosse durée de vie pour le genre ...

- ... Mais une répétitivité outrancière, qui passe parfaitement chez Muramasa grâce à son gameplay survitaminé mais qui ici ne passe pas du tout, 6 fois exactement le même jeu, faut pas abuser tout de même.
- Et on en vient au principal problème : le gameplay, c'est pas aussi dynamique qu'on peut le croire, c'est souvent très bordélique à ne rien y voir (malgré l'indicateur visuel de position de notre perso) et en gros tout est carrément prévu pour le multijoueur et les joueurs solo comme moi n'y trouveront pas le même intérêt à mon avis (loot, recrutement, boss qui ont besoin de plusieurs persos). Par exemple, les "bots" ont une IA de moule, alors on les enlève mais du coup certains passages sont trop durs. Ils auraient du prévoir des variantes légères pour le solo. Le déplacement sur 3 axes est galère à gérer et rend le tout très peu fluide surtout au vu du nombre de protagonistes à l'écran (genre 1er jour des soldes). C'est vraiment pas top au final
- Un scénario ???? vous êtes sûrs ?

Du coup j'ai pas du tout accroché et je l'ai trouvé laborieux au possible à finir. Un jeu vraiment à faire pour son multijoueur.
Alban

le 07/02/2014
5_5
Un jeu magnifique, s'il en est, mais pour lequel je n'ai pas eu de vrai coup de coeur.
En bref, un jeu travaillé, des personnages funs, une histoire classique mais sympathique, une durée de vie plutôt normale pour un soft de cet acabit, mais un mec de quelque chose qui rendrait le jeu plus addictif.
snas

le 08/01/2014
4
Dragon's crown fini, ce fut laborieux et ennuyant, très ennuyant. Une grosse déception pour moi je m'attendait à mieux venant de Vanillaware vu l'originalité de leurs jeux habituelle, hors la on a le droit à un banal D-RPG sans intérêt, aux scénario quasi inexistant. Le jeux se compose de 9 niveaux pas très long, d'après eux c'était suffisant et recommencer 10 fois les mêmes niveaux c'est pas relou . C'est donc très redondant et lassant au final. Le gameplay est simpliste, pas dégueu mais pas super non plus et les musiques c'est simple je m'en souvient déjà plus.

Pour moi c'est un jeux très vilain qui m'aura fait perdre mon temps pendant les 3/4.
MeDioN

le 28/09/2013
7
Avec Dragon's Crown, Vanillaware continue de faire vivre une 2D sublime et toujours plus belle, mais perd en chemin toute la poésie et l'onirisme que possédaient Odin Sphere et (dans une moindre mesure) Muramasa.
En résulte un jeu assez bourrin et plus répétitif, mais tout de même diablement jouissif.

+ Magnifique
+ Bande son superbe
+ Les aspects RPG
+ Gameplay nerveux et bien différent selon la classe choisie
+ Présence du mode multijoueurs

- Chara design
- Répétitif
Shinji

le 16/09/2013
7
Si le jeu a des qualités indéniables au niveau de la réalisation (graphismes léchés, charac design sympa, sons/voix nices et en japonais), il pêche quand même par une répétitivité de gameplay.

Alors oui on peut augmenter ses skills, mais au final ça reste quand même un beat them all classique dans son découpage de niveau.

Dommage qu'on ait pas des niveaux plus variés (peut être dans le donjon bonus une fois qu'on a fini une fois le jeu?) et nombreux (le coup de la seconde route n'amène clairement pas grand chose)

Après ce jeu prend clairement son sens en multi, je n'ai pu le faire qu'en solo et c'est sur que l'IA contre les boss laisse un peu à désirer et oblige pour les plus durs à les faire en solo pour être tranquille.

Bref un bon jeu mais clairement pas une tuerie en solo.
63 active users (3 members, 60 guests, 0 anonymous member)
Online members: Alban, Bao, Larva
Legendra RPG V4.8.42 © Force 2019 - Legal Mention
Webmaster : Medion