bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Bomberman Quest > Articles > Review

Bomberman Quest

adv gbc europe
Bomberman Quest
Ça va péter !
Nul besoin de présenter une nouvelle fois Bomberman. Véritable superstar du jeu vidéo, on le retrouve dans quasiment tous les genres sur tous les supports. Le jeu qui nous intéresse aujourd'hui reprend les bases de la série, à savoir poser des bombes, pour l'inscrire cette fois-ci dans une aventure légèrement plus développée... Nous sommes à la naissance de la Game Boy Color, en décembre 1998, et Hudson tente une nouvelle fois de diversifier sa franchise.
Sympathique, mais vite oublié, voici Bomberman Quest.

Un scénario absent

Tranquillement, sans complexe, Bomberman rentre chez lui à bord de son vaisseau spatial, fier d'avoir accompli sa dernière mission. Mais ô malheur, sur le trajet le ramenant sur Bomber, un étrange inconnu apparaît devant lui et vole les 4 moteurs de sa navette. Fâcheux, surtout dans l'espace. Notre héros est alors forcé d'atterrir en catastrophe sur la planète la plus proche. Il reste en vie...
Mais à son réveil, Bomberman constate que les réacteurs ne sont pas les seuls à avoir disparu : tous les monstres capturés qu'il transportait se sont échappés !
Et nous voilà parti pour tous les capturer...

Synopsis simple – sûrement trop - mais diablement rapide et efficace. Vous voici donc aux commandes du Bomberman et il est temps de se mettre à courir partout pendant quelques heures. Et question rebondissements, il va falloir se contenter de peu. La seule distraction textuelle n'apparaît que dans les quelques dialogues avec les monstres que vous rencontrez. Une petite dose d'humour, un sourire aux coins des lèvres et c'est parti pour leur faire péter le derrière ! C'est creux, c'est direct, et on passe très vite aux choses sérieuses : retrouver tous les monstres et repartir vers Bomber.

C'est donc une petite déception scénaristique, d'autant plus que la scène d'introduction est plutôt sympathique et renvoie directement aux « cinématiques » de Link's Awakening. Chose assez rare sur Game Boy. On s'attend donc à un développement légèrement plus soutenu, à l'image du précité. Malheureusement, tout le jeu se contente d'un vide intersidéral à ce niveau et n'offre, en tout et pour tout, qu'une seule autre petite scène de cet acabit pour clôturer l'ensemble. Bien trop maigre, bien trop léger, c'est inconsistant.
Mais l'intérêt n'est pas là.
Bomberman Quest
Bomberman Quest
Bomberman Quest

Simple, efficace mais court

Bomberman Quest se joue comme Kaeru no Tame ni Kane wa Naru ou Link's Awakening dont il emprunte de nombreux codes de gameplay. Vous vous déplacez écran par écran, en vue aérienne, au sein d'un monde divisé en quatre zones distinctes : la prairie, la forêt, la plage et le désert.
Chaque région est régie par un boss caché au fond d'un mini donjon. Une fois celui-ci défait, vous récupérez une partie de votre moteur qu'il gardait jalousement et accédez à la région suivante.
Mais avant d'arriver à celui-ci, vous devrez botter les fesses des nombreux autres monstres disséminés un peu partout dans chaque contrée pour enrichir votre arsenal. Et bien évidemment, certains objets sont indispensables pour pouvoir accéder à une zone bien précise, comme les bottes ailées permettant de sauter ou le bracelet de force pour pousser les gros rochers.
Douze affreux plus leur chef dans chaque zone, soit 52 monstres à déglinguer au total, ça vous laisse de quoi remplir votre inventaire. Une sympathique sensation de puissance ne cesse donc de grandir du début à la fin, ce qui se révèle en être sa principale force.
Mais revenons sur ces fameux combats.

Vous incarnez Bomberman, vous posez donc des bombes (!). Et à l'instar des autres titres de la franchise, votre tactique principale va souvent se révéler être la même : bloquer l'ennemi dans un coin pour lui faire sauter la caboche à répétition sans qu'il ait le temps de riposter ni de bouger.
Facile.
Oui et non, car le premier contact avec le jeu est complètement surréaliste...
Bomberman se déplace à une vitesse incroyablement lente, à tel point qu'il faut vraiment prendre son mal en patience pour franchir chaque écran. Imaginez alors des combats où l'ennemi se déplace plus vite que vous et de manière totalement aléatoire... les premières joutes sont réellement chaotiques et on passe son temps à poser des bombes comme on peut sans réelle stratégie avec l'espoir que la mini-explosion daigne toucher le bout du pied du monstre. Et ça peut prendre du temps... Beaucoup de temps.
Fort heureusement, on récupère vite les bottes à roulettes qui nous permettent de courir. Ouf...
Le contrôle sur le jeu se fait donc de plus en plus précis et couplé avec l'inventaire qui ne cesse de s'étoffer à une vitesse vertigineuse, les combats deviennent très vite une véritable rigolade. À quelques exceptions près, fort heureusement.

Cet inventaire particulièrement fourni amène cependant un défaut qu'il sera bon de noter : on passe un temps fou dans les menus pour assigner à chaque touche un objet. Leur nombre étant conséquent et l'univers relativement petit, il arrive souvent que l'on doive changer notre équipement 3 ou 4 pas plus loin que notre dernier arrêt. Surtout dans les donjons où chaque écran impose sa propre mécanique.
Pas forcément gênant quand on est habitué à Kaeru no Tame ou Link's Awakening, mais sur 5 ou 6 heures de jeu, cela se fait malheureusement bien ressentir et peut très vite venir plomber le plaisir de jeu. Vous êtes prévenus.
Bomberman Quest
Bomberman Quest
Bomberman Quest

Un peu d'artisanat et de multijoueurs

Dernière petite particularité de Bomberman Quest : son système de craft.
Certains monstres ne vous lâcheront pas forcément un item déjà prêt à l'emploi. Mais plutôt un power-up ou partie de bombe vous permettant d'en confectionner une nouvelle mieux adaptée à certains types de terrains/situations. À l'image de la bombe pouvant fonctionner dans l'eau ou encore celle empoisonnant votre ennemi pendant quelques secondes. À vous de vous créer la bombe répondant le plus à vos besoins. Chaque joueur aura ses préférences.
Direction le forgeron du village donc et en fusionnant 2 items, vous en récupérez un tout nouveau.
Attention cependant à bien noter vos différentes fusions, car reproduire un mélange déjà testé ne vous fera pas gagner l'objet en double, mais seulement perdre les ingrédients...
Autre intérêt du système : améliorer la puissance de ses bombes. Allant d'un niveau 1 à 5, chaque type de bombe peut devenir plus puissante et donc disposer d'un rayon d'action bien plus large. Exactement comme dans les modes battle des titres classiques de la franchise.

À ce propos, n'oublions pas que ce Bomberman Quest propose lui aussi son mode multijoueurs adapté au support. Un mode Battle donc, disponible uniquement si vous reliez deux consoles entre elles (entendez par là que vous ne pourrez jouer contre l'ordinateur en solo).
Malheureusement, il faut avouer que ce mode est vraiment pauvre et semble bien loin d'un « vrai » Bomberman battle. Six petites arènes, 1 contre 1 uniquement, des objets prédéfinis avant les combats et aucun élément destructible. Un mode bien anecdotique, mais qui a au moins le mérite d'être présent. Ceux désireux de jouer à du vrai Bomberman sur portable Nintendo se rabattront vers Bomberman Tournament sur Game Boy Advance, bien plus abouti.
Bomberman Quest
Bomberman Quest
Bomberman Quest

Techniquement moyen

Sans être une vitrine du support, Bomberman Quest est loin d'être vilain. Les décors sont colorés, les ennemis relativement mignons et l'interface lisible et rapide. Sans compter les 2 cinématiques aux arts réussis qui font plaisir à voir. D'un autre côté, certains sprites laissent à désirer (à commencer par Bomberman et sa tunique rose), quelques éléments du décor se répètent en trop grand nombre et les donjons manquent cruellement de variété. On ne parlera pas de l'animation, fournissant à peine le minimum syndical et peinant ainsi à insuffler au titre la moindre once de vie. Bref, c'est suffisamment joli pour ne pas vous faire fuir, mais le jeu ne restera pas gravé dans les mémoires pour sa plastique détonante.

En revanche, on se souviendra de sa bande sonore... ô combien insupportable. Hormis le Title Theme et Chaos Bomber, tout dans cette OST frôle l'inaudible. Entre mélodies anecdotiques et sons stridents mal choisis, nos oreilles souffrent et le volume sonore se voit très vite diminué. Mais plus que l'OST, c'est chaque son du jeu qui surprend. Entre une explosion relativement moyenne, un menu désagréable et des effets divers souvent très mal choisis, on a mal. Très mal.
Un aspect sonore à oublier. Dommage, l'ambiance pourtant si particulière de la série aurait gagné à se retrouver dans cette aventure.
Bomberman Quest
Bomberman Quest
Bomberman Quest
Bomberman Quest n'est ni franchement mauvais ni franchement bon. Il nous offre une aventure simple et efficace avec quelques bonnes idées faisant mouche, un sentiment d'évolution et de puissance permanent assez grisant ainsi que quelques répliques sympathiques. Passé cela, la durée de vie trop courte couplée à un manque évident d'intérêt sur la longueur peinera à convaincre le joueur. Cependant, l'aventure est très loin d'être désagréable et plaira aux plus laxistes d'entre nous désireux de se changer l'esprit au sein d'une courte aventure dépaysante.

06/04/2014
  • Simple & efficace
  • Ambiance légère
  • L'évolution de Bomberman
  • Musiques
  • Durée de vie
  • Scénario
5.5

GRAPHICS 3.5/5
SOUND/MUSIC 1/5
STORY 1.5/5
LENGTH 2/5
GAMEPLAY 4/5
Bomberman Quest > Commentaires :

Bomberman Quest

5.5
6

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
3 commentaires
Riskbreaker

le 20/03/2014
Edité le 20/03/2014
5_5
Bomberman Quest, c'est l'histoire d'un mec qui pose des bombes. L'énergumène se promène dans l'espace avec sa petite quarantaine de mobs enfermés à l'arrière de son vaisseau et comme par hasard : il les perd au cours d'une attaque ! Étonnant.
Du coup, le mec, il doit repartir tous les capturer.
Voilà, c'est tout. On ne s'embête pas d'un scénario, c'est inutile.

On décide juste d'offrir aux joueurs un petit Bomberman sur Game Boy aux allures d'un Zelda Link's Awakening. Mais juste les allures. Ils vont y croire et l'acheter.
Et puis, on commence à courir et poser des bombes, on tue des streums et on fait vite le tour de la planète, scindée en 4 zones distinctes + 1 petit village. Une fois tous les chefs de ces zones capturés, on retourne au vaisseau et le jeu est terminé.
5 ou 6h suffisent pour en voir le bout, tout va très vite et reste relativement plaisant. La difficulté est quasiment absente et on enchaîne les combats sans sourciller. Seul le combat final pourra poser un peu plus de soucis, mais rien de bien méchant du moment que l'on est bien équipé.

D'ailleurs, beaucoup d'objets (cachés ou non) sont à récupérer. Un inventaire très riche donc, ce qui, malheureusement, oblige le joueur à passer énormément de temps dans le menu à intervertir ses armes/bombes/équipements selon la situation. Parce que ça marche comme Zelda, on assigne aux boutons A et B une arme de l'inventaire. Bref, c'est dommage parce que l'intention est louable.
Surtout quand cette faiblesse est accentuée par la vitesse de déplacement incroyablement lente de Bomberman... Le début du jeu devient vite une purge tant qu'on n'y a pas dégoté les bottes pour courir. Après... on s'y habitue.

Visuellement correct mais restant assez pauvre, il échoue par contre lamentablement sur sa bande sonore. Une horreur difficile à supporter. Même les simples bruitages (récupération d'objet-explosion-etc) peuvent arriver à vous faire saigner les oreilles...

En somme, un petit jeu loin sans défauts, mais qui reste agréable à parcourir au détour d'une pause caca.
Elk

le 11/10/2009
8
A vrai dire pour l'époque je trouve que c'est un excellant RPG Adventure surtout sur un support comme la GBC. On a un peu l'impression de jouez a Zelda dans la peau de Bomberman ... cependant le nombre incroyable d'item versu 2 boutons rends la parti emerdante a quelque endroit.. on passe souvent plus de temps a changé les items qu'a vraiment jouer...
Ginko

le 02/08/2009
Edité le 02/08/2009
4
Haha, je vois que je suis le premier à poster pour ce jeu =p
Ca fait un bout de temps que je l'ai fini, à vrai dire ça remonte presque l'acquisition de ma GBC, donc je devais avoir environ 11-12 ans, mais j'en ai quand même gardé de bons souvenirs.
Un jeu simple en lui-même (vu l'âge auquel je l'ai fini, ça m'étonnerait qu'il eût été compliqué), mais efficace, et puis perso j'aime beaucoup la saga Bomberman donc je me suis senti obligé de l'acheter =p

En bref, on aimera le système de combat, qui reste ce que l'on a connu sur Nintendo, et aussi l'aspect "aventuresque" qui se dégage de ce jeu ... Mais Bomberman Quest n'est pas un bon jeu. C'est juste un petit jeu amusant.
72 active users (0 member, 72 guests, 0 anonymous member)
Legendra RPG V4.8 © Force 2021 - Legal Mention
Webmaster : Medion