bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Digimon World: Dusk > Articles > Review

Digimon World: Dusk

crpg nds amerique
Digimon World: Dusk
Le rival éternel de Pokémon
Nouvelle génération de Digimon sortie en 2007 sur DS, Digimon World Dusk est la suite logique de Digimon World DS, contenant déjà de bonnes idées à la base mais qui n’avait pas marqué les esprits (hormis les fans de la licence). On espère alors que ce jeu supprimera les tares que le joueur devait subir, ces petites choses qui rendaient le jeu désagréable et ne permettant pas à ce dernier d’être considéré comme bon par les néophytes.

Première nouveauté : ce nouvel opus est scindé en deux versions distinctes (Pokémon-like) Dusk et Dawn contenant un scénario totalement à l’identique. La différence vient des Digimons exclusifs sur chacune des versions. Quelles sont alors les réelles nouveautés apportées par ce nouveau jeu Digimon ?

Pandémie dans le monde virtuel des Digimon

Mettons-nous tout d’abord dans le contexte.

Lors d’un tournoi entre deux clans (distinctions des deux versions), notre héros se hisse facilement en finale grâce à nos victoires consécutives, ce qui fera office de tutoriel. A la suite, de cette finale, un tremblement de terre se déclenche et l’on apprend que se fût l’œuvre d’un Digi-virus. Ce virus provoque sur tous les Digimons de ce monde virtuel une dé-digivolution au stade du Digi-Egg (œuf). Ni une, ni deux, la cheffe de l’escouade nous ordonne par le biais de différentes missions de résoudre ce mystère, de dévoiler l’identité de ce pustule et surtout de lui faire mordre la poussière afin que tout rentre dans l’ordre.

Nous nous retrouvons donc, encore et toujours, dans un jeu où nous devons – en tant qu’héros – sauver le monde de ces misérables méchants-pas-beaux. Même si le scénario est très classique, il est surtout très mal construit et d’une lenteur qui ferait s'endormir n’importe quel insomniaque. C’est d’ailleurs, le gros point noir du jeu et non des moindres. Le scénario est inexistant. Nous ne ferons qu’accomplir des missions tout du long, dans des environnements labyrinthiques ; le nombre de fois dans lesquels je me suis perdu est incalculable.
Digimon World: Dusk
Digimon World: Dusk

Digi-chiant

Comme dans un Pokémon-like, nous nous baladerons dans différents lieux qui, à l’instar de ce dernier, s'organiseront autour d'une seule et unique ville. Vous vous téléportez dans les différentes régions du monde (forêt, montagne, cave, etc) pour accomplir vos quêtes. Là où le bât blesse, c’est que la structure est vraiment redondante, car pendant toute la durée de notre partie, nous ferons exactement la même chose.

  1. On se rend à la réception des missions (cinq PNJ à choix selon le type de quêtes).
  2. On accepte la quête.
  3. On va parler au PNJ afin de lui confirmer la quête.
  4. On se téléporte dans le lieu où la quête se déroule afin de l’accomplir (battre un Digimon, récupérer un objet ; ce sont les deux options qui reviennent en général).
  5. On retourne en ville.
  6. On confirme auprès du PNJ qu'on a résolu la quête.
  7. On retourne auprès de la réception des missions pour recevoir notre prime, points « Tamer » et objet(s) de récompense.
  8. … et on recommence depuis l’étape 1.

Hors mission, les PNJ ne servent strictement à rien (même durant les missions d’ailleurs…) et nous dirons exactement les mêmes choses à chaque fois. En somme, cela ne permet pas d’en apprendre plus sur l’univers des Digimon ou très peu.

On a donc la preuve que le jeu est très vite lassant. De plus, le verdict est sans appel, le leveling de nos Digimon est long ; tout en sachant que les combats – hormis les boss – qui devraient être faciles, nous prennent plus de temps qu’il aurait été nécessaire, engendrant encore plus le sentiment d’ennui (d'autant plus que les combats aléatoires sont très nombreux) et la baisse de dynamisme de l'aventure.

Cependant, une chose sympathique est disponible hors mission : on pourra entraîner nos Digimons dans les « Digi Farm ». Dans chacune des fermes, nous pourrons mettre un maximum de huit Digimons (encore faut-il améliorer la Digi Farm au maximum contre une grande quantité d’argent), et y ajouter des objets afin des les perfectionner (EXP, stat spécifique…).

Ce qu’il faut savoir, c’est qu’en plus d’un leveling très long, les Digimon auront besoin d’atteindre des critères spécifiques afin de pouvoir Digivoluer (et retomber au niveau 1). Cela permet de créer des Digimon « cheatés » en reprenant différents chemin de l’arbre d’évolution dudit Digimon.

Le plus souvent, afin de pouvoir Digivoluer l’un d’entre eux, il vous faudra atteindre :
  1. Un certain niveau. D’ailleurs, pour en obtenir certains, nous devrons le digivoluer et le givoluer afin de suivre une cheminement d’évolution différent.
  2. Une caractéristique (Att, Spirit, Speed,..) à un certain seuil. La « Digi Farm » prend tout son sens, car nous pourrons l’entraîner dans une caractéristique précise.
  3. Un seuil d’EXP spécifique à un type en particulier. Exemple : 2000 EXP contre le type machine.
Il faut que ces trois critères soient atteints, sinon il ne lui sera pas possible de Digivoluer, même si votre Digimon a plusieurs niveaux au-dessus de celui requis. Ce qui rend encore plus laborieux et fastidieux d’obtenir la totalité des Digimons, surtout que certains sont vraiment longs à obtenir.

D’ailleurs, au niveau du menu de la « Digivolution », celui-ci n’est pas ergonomique du tout. Nous devons à chaque fois sélectionner chaque Digimon pour savoir si celui-ci peut Digivoluer. Les concepteurs aurait dû prévoir, par exemple, un petit astérisque sur le nom du Digimon qui aurait atteint les critères pour la Digivolution ; un gain de temps considérable, surtout quand on en a 40 (le maximum possible à avoir sur soi).
Digimon World: Dusk
Digimon World: Dusk

Le joli coup de crayon

Le level-design est très sobre et assez coloré, ceci dit on voit que Namco Bandai ne s’est vraiment pas foulé. Que nous soyons en montagne, forêt ou à l'intérieur d'une grotte, l’idée reste identique ; des chemins (routes), quelques décorations liées à l’environnement et basta. Les décors sont vides et transparents d’intérêt. D’ailleurs, dans la ville, les PNJ sont tous statiques (marchent sur place). Toutefois, le character-design des Digimon est particulièrement inspiré. Certains sont vraiment beaux et somptueux. Il est fort regrettable que les développeurs se soient arrêtés uniquement sur ce point.

Malgré la redondance de ce Digmon World Dusk/Dawn, la laideur des level-design n’ayant pas du tout changé par rapport à Digimon World DS et en dépit de son scénario inexistant, le jeu a l’audace d’arborer une durée de vie considérable. Étant donné qu’il nous faudra – afin de compléter le jeu à 100% - passer par la case : « Tous les attraper ». A contrario d’un jeu Pokémon, Digimon demandera plus d’investissement aux joueurs pour compléter le Digidex dans sa totalité.

Donc, nous aurons de nombreuses heures de jeu devant nous pour juste tous les obtenir.
Digimon World: Dusk
Digimon World: Dusk
En conclusion, je comprends parfaitement pourquoi de nos jours, la licence Digimon n’est jamais parvenue à se hisser au niveau de Pokémon. Que ce soit dans son histoire, son univers ou ses méthodes d’évolution, nous avons tous les ingrédients pour abandonner le jeu en milieu de parcours. Même si la comparaison est maladroite ; elle est surtout indéniable. Digimon World Dusk/Dawn demandera tellement d’investissement au joueur qu’il n’en ressortira pas indemne de cette aventure. Soyez donc sûr avant de vous lancer ! Ou bien plutôt que de dépenser de l’argent, relancez votre bonne vieille version de Pokémon.

22/05/2014
  • Le character-design du bestiaire
  • La durée de vie
  • La fierté d'obtenir un Digimon "rare"
  • Level-design fade
  • Redondance du jeu
  • Scénario inexistant
  • Trop de combats aléatoires
5

GRAPHICS 2/5
SOUND/MUSIC 0/5
STORY 0.5/5
LENGTH 4.5/5
GAMEPLAY 2.5/5
Digimon World: Dusk > Commentaires :

Digimon World: Dusk

5
6

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
1 commentaire
Leviathe

le 25/04/2012
Edité le 14/05/2012
6
Un nouveau Jeu Digimon, et 2 Versions différentes, cool.
Connaissant déjà le premier Digimon réalisé sur DS, je peux déjà vous dire qu'il y a du progrès.
Le scénario est mieux même si il ressemble assez à celui du premier.
Le jeu ressemble beaucoup au premier opus, il a les mêmes défauts et les mêmes qualités. On a tout de meme plus de digimons disponibles, un entrainement plus facile, et d'autres détails.
L'entrainement des digimons est grandement facilité par le fait que le digimon revient au niveau 1 des qu'il revient à un stade antérieur, si si je vous assure, je ne suis pas ironique cela nous facilite la vie.
Le but étant d'augmenter les statistiques du digimons. (Le système est le meme que pour le premier opus).
Les graphismes n'ont pas beaucoup changé par contre et les musiques non plus.
Comme avec le premier opus, vous pouvez vous connectez en Wifi, afin de visité les fermes de vos amis, de caser vos digimons (afin d'avoir des œufs), des défis, etc...

Ce jeu à le mérite de faire mieux que son prédécesseur, mais il reste un jeu moyen car les batailles sont rébarbatives et très nombreuses (si vous voulez obtenir beaucoup de digimon différents, les plus difficiles à obtenir nécessite la présence d'autres digimons et/ou de fusionner avec un autre digimons...et encore je ne vous parle pas du type d'expérience requis.) Comprenez donc ...une sacré dose de "grind", "farm",etc.


72 active users (0 member, 72 guests, 0 anonymous member)
Legendra RPG V4.8 © Force 2021 - Legal Mention
Webmaster : Medion