bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Breath of Fire II > Articles > Review
Voir aussi

Breath of Fire II

crpg snes amerique
Breath of Fire II
Capcom pour un mythe de l'ère 16 bits
Suite du légendaire Breath of Fire sorti en 1994 sur Super Nes, ce deuxième opus de la saga développé par Capcom reçut un très bon accueil. Il faut dire qu'il conservait les qualités de son illustre prédécesseur tout en apportant de nombreuses innovations.
Retour sur un jeu culte.

Ryu, le mec qui a pas de bol

Tout commences avec un flash back en noir et blanc (très réussi d'ailleurs). Vous incarnez le jeune Ryu qui vit paisiblement avec son père et sa sœur, sa mère ayant disparue mystérieusement quelques années auparavant.
Un jour comme les autres, son père lui demande d'aller chercher sa sœur, qui part souvent jouer dans le village. Mais ce jour là, personne ne sait où elle se trouve. Finalement, après de longues minutes de recherche acharnée, Ryu la retrouve finalement dans un champ au dessus de la ville où git la carcasse d'un dragon, endroit que les villageois préfèrent éviter par crainte.
La sœur de Ryu est persuadée que le dragon est leur mère et qu'en fermant les yeux elle peut lui parler. Le père arrive et ramène la sœur de Ryu, qui décide de rester un peu. Il ferme les yeux à son tour et la vision d'une œil démoniaque géant lui apparait. Puis, Ryu décide de rentre au village et... Plus personne ne le reconnait, son père et sa sœur ont disparu et le pauvre enfant se retrouve placé sous la responsabilité de l'église qui aide les jeunes orphelins.
Il va y faire la connaissance de Bow, un autre orphelin, son futur compagnon d'infortune. Bow décide un soir de voler un chandelier et les deux orphelins quittent la ville en plein milieu de la nuit. Une fois en pleine campagne les deux malheureux, décidément pas bien vernis, sont surpris par un orage et ne peuvent rentrer au village. Ils trouvent refuge dans une grotte non loin de là, sans se douter qu'ils vont y rencontrer le terrible démon...
Breath of Fire II
Breath of Fire II
Breath of Fire II

Quelques années plus tard... La poisse le poursuit

Ceci constitue l'introduction du jeu, le prologue. Le réel début du jeu se déroule bien des années plus tard lorsque Bow et Ryu ont grandi et sont devenus des chasseurs de primes... Leur premier boulot les amènera à retrouver un animal mais le second, que Bow accomplira seul, le fera accuser de vol et vous devrez fuir votre ville...
Ainsi le premier tiers du jeu aura pour but d'innocenter votre ami d'enfance. Comme de coutume, de nombreux rebondissements et trames bien plus obscures comme l'émergence de démons viendront émailler le tout, on est dans un RPG tout de même, ne l'oublions pas !
Breath of Fire II
Breath of Fire II
Breath of Fire II

Toujours classique

Passé ce bref résumé du début, intéressons nous au système de jeu. Comme son prédécesseur (et ses successeurs), c'est un RPG très classique sur le fond, avec l'alternance de villes, lieux et combats lors desquels vous avez quatre persos à gérer. Durant les combats, les ordres se font à l'aide d'icônes et moi je trouve ce système très ergonomique et instinctif. Ici, tout est très classique : attaque, défense, magie, items... Jusqu'ici, rien de neuf par rapport à Breath of Fire. De même, dans les villages vous parlez aux villageois et allez dans les magasins acheter de l'équipement, etc... En revanche, le jeu introduit une énorme innovation : le système de fusion !

Tout au long du jeu vous récupérerez des esprits appelés shamans. Vous pourrez ainsi faire fusionner vos persos (hormis Bleu la magicienne cachée et Ryu) avec un ou deux shamans pour augmenter leurs capacités, les meilleures fusions changeant même l'apparence de votre perso. Mais attention seules certaines combinaisons fonctionnent avec chaque personnage, la liste étant donnée dans la rubrique aide.

Le héros possède toujours la possibilité de se transformer en dragon pour des attaques dévastatrices, et on retrouve une nouvelle fois la fille ailée Nina (plus mignonne que jamais ici), qui vous aidera tout au long du jeu.
Il y a en tout neuf personnages dans le jeu et chacun possède une caractéristique propre : Sten le singe peut allonger ses bras pour attraper des piquet éloignés, Rean peut se mettre en boules et détruire des murs... Avoir le bon perso au bon moment pourra se révéler indispensable (ne crisez pas si au milieu d'un lieu vous vous rendez compte que vous n'avez pas le perso requis, contentez vous de jeter la console par la fenêtre).
Enfin, le cycle jour/nuit est de retour, et influence non seulement l'éclairage des décors mais également certains lieux.
Breath of Fire II
Breath of Fire II
Breath of Fire II

Tiens, une maison volante

Dernière grande nouveauté : la possibilité de personnaliser son propre village !

Je m'explique : lorsque Bow se retrouvera exilé de votre ville, il trouvera asile dans une vieille baraque appartenant à un vieil ermite mais celle-ci deviendra vite votre QG. Tout au long du jeu vous pourrez recruter des personnages qui occuperont diverses fonctions à l'intérieur de votre ville. Mais le must reste la possibilité de rendre la ville volante en accomplissant des actions précises à certains moments du jeu.
Si c'est assez inutile et superflu, c'est vraiment très fun, le genre d'à-côtés dont les joueurs se délectent.
Breath of Fire II
Breath of Fire II
Breath of Fire II

C'est beau, ça s'écoute, ça se mange

Coté technique, bien qu'il faille admettre qu'il y a de plus beaux RPG sur la machine, il faut reconnaitre que l'ensemble est très joli dans un style très agréable. Les lieux visités fourmillent de détails, les sprites sont très détaillés et bien animés bref c'est du tout bon, le jeu est dans le peloton de tête sur le support, assurément.
J'ai également adoré la bande son, assez éclectique, avec quelques thèmes somptueux qui marquent le joueur, notamment le thème du prologue, inoubliable. Au final, une bande son menée de main de maitre par Yuko Takehara, qui prend la suite de la team Alph Lyla et de sa belle Yoko Shimomura, qui contribue grandement à la qualité générale de l'ambiance.
Du coté du scénario, rien d'exceptionnel, mais le tout est très très bien ficelé, alternant des passages tristes, drôles, graves, émouvants... Et bien sur, il y a de nombreux rebondissements, parfois imprévisibles et tragiques, ce qui satisfera ceux pour qui un bon gameplay ne suffit pas.

Enfin, sachez que le jeu vous en donnera pour votre argent. Comptez à peu près 45h pour en voir le bout du fait des nombreux combats nécessaires pour pas se faire laminer vite fait, les combats rapportant peu d'expérience.

Un jeu qui frise la quasi perfection du old school, en somme !
Breath of Fire II
Breath of Fire II
Breath of Fire II
Le premier était un bon RPG, le deuxième place la barre bien plus haute et se positionne comme l'un des RPG majeurs du support. Beau, prenant, intéressant, il est à posséder pour tous les amateurs de la période 16 bits.

??/??/????
  • Ambiance très réussie
  • Durée de vie
  • Bande son
  • Système de fusions
  • Trop peu varié dans les lieux, c'est un peu répétitif
8

GRAPHICS 4/5
SOUND/MUSIC 4.5/5
STORY 4/5
LENGTH 4/5
GAMEPLAY 4/5
Breath of Fire II > Commentaires :

Breath of Fire II

8
7.5

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
voir aussi Commentaires eswiiu [0] gba [15] vc [0]
21 commentaires sur Super Nintendo
Renty

le 27/12/2018
4_5
amei demais, história impecavel
mimylovesjapan

le 29/12/2015
7_5
Un très bon C-RPG de la bonne époque !
Les persos sont excellents, bien désignés et avec un bon background.
Le scénario est bien sympa, et les musiques entrainantes.
Dommage que le jeu soit aussi lourd en terme d'exploration : une montée en niveau fastidieuse, des combats toutes les 2 secondes.
Le palais de fin et le boss de fin sont bien cotons.
Astram

le 21/08/2015
5_5
Oulah, bon, déjà, ça commence mal, je ne sais pas si c'est une mauvaise version auquel j'ai jouer, mais contrairement au premier opus, j'ai vraiment pas pris mon pied, en fait je dirais plutôt que cela ressemblait à un cauchemard.
Breath of Fire 2, on dirait carrément le jeu foutage de gueule qui renie quasiment tout les bonnes choses que possèdait le premier épisode et ajoute des mauvaises idée.

Déjà, il n'existe plus vraiment d'objet pour éliminer les combats.
Le système d'XP est totalement cassé, je ne sais pas ce qu'ils ont eu comme idée, mais multiplier le nombre d'xp reçu par combat, et le rediviser selon le nombre de personnage, c'est l'idée la plus conne que j'ai vu dans un RPG.
Ensuite, les dragons sont utilisable qu'une seule et unique fois contrairement au premier opus.
Et il faudra faire du level up, ce qui était carrément dispensable dans le premier opus.
On ne sait pas quels sont les stats qui montent quand on level up.
Niveau dialogues et cutscenes, c'est aussi pire qu'un jeu NES, on ne sait pas où aller en général, le tout est trop simple.
Il y aura de nombreux allez retour, voir même des quêtes foutage de gueule.
L'idée des shamans est sympa, mais si notre personnage meurt, il faudra retourner voir le shaman pour ravoir notre personnage, ce qui veut dire du temps perdu.
Bref, j'ai eu une des pires expériences sur ce jeu.

Heureusement, niveau graphismes et scénario, le jeu se rattrape, mais ça reste pas assez je trouve pour sauver le jeu...
vernes

le 26/06/2014
8_5
Personnages attachants, scénario agréable quoique convenu mais le tout est rempli de bonnes idées qu'on aimerait croiser plus souvent aujourd'hui. L'essence du J-RPG avant parodie .
kaf3

le 01/08/2013
Edité le 06/12/2013
9
Le seul Breath of que j'ai terminé...et le meilleur: Quel C-RPG!!!!
peppermint

le 02/08/2012
8_5
J’en ai retenu un bon scénar, des persos tous intéressants (habilité propre en combat et hors combat, charisme, chara), de jolis graphismes, une très bonne bande son, une super ambiance, un système de fusion persos/ shamans et une bonne durée de vie. L’idée d’avoir son propre petit village est assez sympa (j’aurai préféré que le business y soit un peu plus développé, pour chipoter un peu) et y écouter parler chaque membre de l’équipe en fonction des événements du jeu nous rapproche davantage d’eux.

Tout au long du jeu alternent des passages forts, émouvants ou drôles. Et concernant les 2 fins,
même la "mauvaise" fin est digne d'une fin : quand Ryu décide de se sacrifier en se transformant en dragon afin de sceller la grotte.

Cependant, j’ai un peu titillé sur la fréquence élevée des combats et sur une montée en expérience un petit peu lente (mais bon, pas besoin d’être lv 80 pour finir le jeu avec brio).

Pour moi ce fut une très bonne expérience et un coup de coeur.
faust

le 28/10/2011
7
En mettant un commentaire sur le premier, je me suis dis aue j'avais oublie que je l'avais fini...
Bien meilleur que le premier, bon chara design, bonne ambiance, un bon petit jeu faisant parti des bases des rpg sur SNES.
Faizon

le 07/02/2011
7
Un nouveau RPG d'un rare classicisme, reprenant les bases de BoF premier du nom et les affinant pour certains points. Si l'aventure se fait sans déplaisir, elle perd en parfum de nouveauté ce qu'elle gagne en finition.

Yahiko

le 08/11/2010
6
C'est toujours un poil fade mais c'est déja melleur que le premier. S'il reste on ne peut plus classique le jeu gagne en envergure et a au moins le mérite de faire évoluer son ambiance.
synbios

le 10/08/2010
8
Très bon RPG, bien supérieur au premier épisode.
Parmi les références sur la console.

62 active users (1 member, 61 guests, 0 anonymous member)
Online members: mimylovesjapan
Legendra RPG V4.8.42 © Force 2019 - Legal Mention
Webmaster : Medion