bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Fantasy Life > Articles > Review

Fantasy Life

arpg 3ds europe
Fantasy Life
En garde !
Après moult opus d’Animal Crossing et d’Harvest Moon, Level-5 (en collaboration avec 1-UP Studio) décide en 2012 de rentrer dans la danse en sortant son Fantasy Life. Reprenant le concept des deux licences désormais bien implantées, le jeu fait honneur à son genre : la simulation de vie.
Level-5 s’est imposé ces dernières années comme un acteur majeur du RPG en tout genre. Avec cet incursion dans un genre un peu hybride, arrivera-t-il à convaincre ?

Un malheur s’abat sur Rêveria

Ce que l’on apprécie dès les premiers instants, c’est la personnalisation de notre héros, qui se veut généreuse en petits détails permettant de retoucher le visage afin de le façonner selon ses envies. Bien évidemment, le choix du sexe et du nom sont de rigueurs. Après de nombreux essais pour rendre notre personnage agréable, nous devrons à la fin choisir un métier parmi les 12 disponibles (mercenaire, forgeron, pêcheur...). À souligner, toutefois, que le choix du métier ne provoquera pas de conséquence particulière en ce qui concerne la trame principale. Ce choix a uniquement pour but de comprendre la démarche établie dans le jeu, en début de partie, faisant office de prélude sur le gameplay. En effet, après avoir terminé le « Prologue », nous pourrons changer de métier à notre guise.

Après avoir paramétré ses différents aspects, notre héros (muet) se réveille dans un grenier qui fait office de chambre dans la ville de Rêveria où, finalement, il ne connaît presque personne. Ce dernier se hâte d’ouvrir son courrier, puisque c’est le jour où il recevra, de la main du Roi, la licence du métier que nous aurons préalablement choisi.
Puis, notre héros croise la route d’un papillon très spécial et affolé ayant la ferme intention de rencontrer le roi. Le papillon propose à notre héros de l’accompagner à travers le monde, ce qu'il accepte.

Entre les visites auprès du Maître de la guilde et les quelques quêtes imposées que nous mènerons à bien, ce sera à partir du chapitre 2 que le scénario s’installera gentiment. En effet un soir, une météorite appelée « Pierre du Chaos » heurte accidentellement le toit de notre héros. Ce dernier qui ne sera pas blessé comprendra à travers les paroles d’un certain Hugues le phénomène engendrés par ces météorites qui provoque une certaine rage auprès de la faune locale.

Par ailleurs, le jeu sera scindé en deux parties distinctes ; nous aurons droit à une phase d’intrigue nommée « Saga - Lunares » dont le sujet principal concernera les « Pierre du Chaos » où nous devrons suivre les directives de Flotillon (le papillon parlant) permettant de récupérer du Liesse, dont j’expliquerai l’utilité plus bas et à une phase libre, où nous aurons le loisir de faire ce que bon nous semble, aucun événement lié au scénario n'intervenant.
Fantasy Life
Fantasy Life
Fantasy Life

Caractéristiques de notre héros personnalisé

Les statistiques de notre héros sont divisées en de nombreuses catégories. Tout d’abord, les statistiques ordinaires que nous avons l’occasion de voir dans la plupart des RPG : PV, Attaque, Défense, Attaque Magique et Défense Magique. Jusque-là, rien d’extraordinaire.
Il y aussi un niveau associé au métier, qui importe surtout pour les professions liées à la conception d’objets et à l’extraction, le résultat sera beaucoup plus significatif. Il y a plusieurs manières de progresser : gain de niveaux, promotion du métier et selon équipements. De ce fait, pour être optimal, nous devrons nous équiper au mieux, concevoir le plus d’objets de qualité possibles, gagner des niveaux en combattant des ennemis et cela, tout en accomplissant les différentes quêtes du dite métier. Cela pourra paraître un peu dispersé au commencement, cependant par la suite on prendra aisément la main et nous saurons quoi faire, avec quel métier et à quel moment pour être le plus efficient possible.
Pour finir, nous avons le droit également à une partie étroitement liée à l’efficacité des métiers. Celui-ci se veut un chouïa plus complexe dans sa compréhension, mais il est cependant plus intéressant. Lorsque nous éliminons des ennemis, ces derniers nous feront gagner des points d’expériences, nous permettant ainsi de monter en niveau « pur ». Lors de chaque montée de niveau, nous devrons attribuer des points dans différentes statistiques. Ces statistiques sont : Force, Vitalité, Intelligence, Concentration, Dextérité et Chance. Chacune d’entre-elles engendreront une efficacité supplémentaire dans différentes professions. Par exemple, si nous souhaitons être rapidement un Expert en Menuiser, il suffira de toujours opter pour la Vitalité, comme décrit dans sa « description ».
En d’autres termes, le choix est vaste, chacun sera libre de façonner son personnage selon ses envies. Heureusement, rien d'imposé pour le bon déroulement du scénario, même s’il faut – au moins – privilégier un métier « offensif » (Mage, Chasseur, Paladin ou Mercenaire) pour ne pas avoir de difficulté pour la suite des évènements.
Fantasy Life
Fantasy Life
Fantasy Life

Notre héros rentre en action

Notre héros possède sa propre chambre – faisant office de Q.G. – que nous pourrons aménager à notre façon avec différents meubles pour égayer cet espace habitable. Il y a des objets indispensables à ne pas oublier dans cette chambre : une armoire et un lit.
L’armoire nous permettra de stocker tous les objets que nous aurons en trop dans notre sac et que nous souhaitons tout de même conserver. Quant au lit, ce dernier nous permettra de régénérer nos PV (points vitales) et nos PE (points d’endurance), ainsi que de sauvegarder la partie. N’oublions pas de mentionner l’option « se reposer », nous donnant la possibilité de passer du matin au soir ou inversement, car le jeu inclut un cycle temporel. La différence entre le jour et la nuit se situe essentiellement dans la difficulté des combats. De nuit, les ennemis seront différents et par la même occasion plus coriaces. En outre, les PNJ ne se trouveront pas au même endroit la journée et le soir.

Au cours des combats, il nous sera possible de nous équiper de différentes manières selon le métier et ainsi appréhender différemment ces dits combats. En tant que Mage, par exemple, il serait judicieux de s’équiper d’un sceptre afin de lancer des sorts magiques (4 types) contre nos adversaires. Tout comme pour le Chasseur qui sera très adroit en s’équipant d’un Arc, le Mercenaire avec son Espadon ou un Paladin avec un bouclier/épée.
En plus de ces 4 métiers dits « offensifs », nous pouvons partir en combat en tant que Cuisinier, ou même Menuisier, si cela nous chante.

Quoi qu’il en soit, chaque joueur y trouvera son compte et privilégiera un type de métier avec lequel il a des affinités. En outre, les plus assidus pourront tout à fait envisager de monter tous les métiers jusqu’à la fin du scénario.
Fantasy Life
Fantasy Life
Fantasy Life

Pêches, quêtes et loot

Dans Fantasy Life, il n’y a bien évidemment pas que les combats. Au sein de Castel et ses zones adjacentes, plusieurs objets sont à disposition et n’attendent qu’à être ramassés. Des arbres, des coins de pêches ou encore des fragments de roche sont également disséminés, et nous n’avons qu’à sortir l’outil adéquat afin d’y extraire l’élément ; encore faut-il avoir un niveau suffisant selon les types. D’ailleurs, il n’est pas nécessaire de changer de métier pour pouvoir pêcher, par exemple. Il suffira d’effectuer le prologue de chaque métier afin de débloquer ses compétences, ensuite accessibles en portant n’importe quel autre uniforme. Néanmoins, l’unique corvée pour le joueur survient lorsqu’on souhaite valider des quêtes auprès d’un Maître d’un quelconque métier. Nous devrons obligatoirement être en Paladin pour valider les quêtes auprès du Maître associé, par exemple.

Globalement, nous pouvons répartir les 12 métiers du jeu en 3 catégories :
- La conception d’objets. Les Maîtres nous demanderont, à travers un mini-jeu rythmique de confectionner un certain nombre d’objet, d’un certain type et d’une certaine qualité. Cela concerne le métier de Menuisier, Cuisinier, Tailleur, Forgeron et Alchimiste.
- L’extraction et loot. Les Maîtres demanderont toujours de "loot" un objet défini et dans une certaine quantité. Pêcheur, Bûcheron et Mineur.
- Les offensifs. Les Maîtres demanderont d’éliminer un certain nombre d’ennemis d’une espèce en particulier.

Hormis l’élimination d’ennemis où le Maître demandera toujours de porter un uniforme en particulier afin de valider la quête (par exemple, en tant que Paladin, éliminer 5 Hiboules), l’extraction, le loot et la confection pourront être effectués avec n’importe quel uniforme. Cependant, comme expliqué, plus haut, pour les valider auprès des Maîtres en question, il faudra porter l’uniforme adéquat.

Heureusement que le gameplay ne se limite pas à un seul interlocuteur en particulier. Malgré le fait que les villes ne soient pas aussi vivantes que dans d’autres RPG, Fantasy Life peut se satisfaire des nombreuses quêtes annexes que les PNJ nous proposeront. En effet, tous villageois ayant un bulle sur la tête sans texte précis est disposé à nous quémander un service. Ces quêtes peuvent se faire à tout moment, il suffira au préalable l’accepter auprès du PNJ concerné. Il conviendra donc de bien jongler entre les quêtes officielles et annexes afin de profiter des nombreuses récompenses des PNJ, car on est limité à 30 quêtes à la fois.
Fantasy Life
Fantasy Life
Fantasy Life

Vie fantaisiste

Que ce soit la Direction Artistique ou le Chara-Design, ils sont à la hauteur de ce que la 3DS propose en général, avec quelques cinématiques de qualité. On déplore tout de même la pixelisation sur certains plans et un « Frame Rate » de piètre qualité lors des combats où les sorts magiques fusent et lors des mini-jeux rythmiques dans lesquels de gros ralentis se font ressentir.
Les décors enfantins et colorés pourront autant plaire que déplaire, mais Level-5 est un habitué du genre, le tout étant agrémentés de lignes de dialogues particulièrement niaises (amour, amitié, tout le monde est gentil et on va sauver le monde). Par ailleurs, l’OST du soft n’est pas accrocheuse pour un sou et ne restera nullement dans les annales tant elle est quelconque. Cependant, la musique lors des combats contre les est tout de même fort sympathique, et si on ne devait retenir qu'une piste, ce serait celle-ci.

Par ailleurs, Fantasy Life est généreux en ce qui concerne la durée de vie. Le scénario principal sera bouclé en une quarantaine d’heures, sans compter les innombrables quêtes annexes, les quêtes secrètes – permettant de gagner du Liesses – afin de débloquer des bonus effectifs et, tout particulièrement, l’effort du joueur qui souhaitera upgrader les 12 métiers au maximum. Ainsi, on peut facilement monter au double, mais attention à la lassitude qui peut s'installer à force d’effectuer les mêmes choses maintes et maintes fois.
Fantasy Life
Fantasy Life
Fantasy Life
Fantasy Life charmera les plus jeunes avec ses couleurs vives et chatoyantes dans un contexte manichéen où l’amitié et l’amour seront les forces de la victoire. Assez simple, répétitif et techniquement loin d'être irréprochable, le jeu arrivera néanmoins à convaincre avec son contenu riche et son système de métiers bien pensés.

19/02/2015
  • Durée de vie
  • Système de jobs
  • Énormément de quêtes
  • Redondance
  • Enfantin
  • Trop facile
  • Baisse de framerate
6.5

GRAPHICS 3/5
SOUND/MUSIC 2.5/5
STORY 2/5
LENGTH 5/5
GAMEPLAY 4/5
Fantasy Life > Commentaires :

Fantasy Life

6.5
6

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
voir aussi Commentaires es3ds [0]
7 commentaires sur Nintendo 3DS
Kagura Shiro

le 12/03/2016
6
Fini le 18/02. Une vingtaine d'heures, j'ai passé un bon paquet de dialogue...
Carrière : chasseur passé maître et cuistot.

+ Jeu plutôt joli, c'est coloré. C'est mignon
+ L'aspect décoration et aménagement tout droit sorti d'un Animal Crossing, on peut même déménager pour trouver une bicoque plus grande.
+ Composition de l'équipe laissé au choix du joueur, on peut tout faire en solo ou prendre avec soi deux IA.
+ Différentes classes jouables en cours de partie.
+ Très simple à prendre en main.
+ Séquences cinématiques très jolies.
+ Environnement variés.
+ Le petit côté auto dérision

+/- On est libre de faire ce qu'on veut entre chaque chapitre gagner des points de rang, liesse, etc.), mais on est vite limité dans la découverte des lieux.
+/- OST gentillette, mais pas mémorable venant de Nobuo Uematsu c'est étonnant
+/- Yoshitaka Amano est crédité, mais à part le logo, je vois sa patte nulle part. :O
+/- Cycle jour/nuit assez anecdotique ? Pas de météo ?

-- Jeu simplet dans le sens où l'histoire, la façon dont c'est conté et la linéarité fait que le jeu est ultra facile/simple.
-- Bavard, ça parle beaucoup trop.
-- Gestion des butins mal pensée
-- Changement de carrière mal pensé, on ne peut pas changer à la volée il faut systématiquement passer par le PNJ concerné et chaque début de carrière amène son lot de quêtes rébarbatives. Un distinguo entre classes de combat, craft et de drop aurait bien mieux.
- Très linéaire et répétitif dans la progression
- Quêtes annexes assez peu intéressantes (chasse de monstre, rapporter des objets,).
- Beaucoup d'aller-retour, plus de point de téléportation aurait été mieux.

Un petit jeu sympathique sur 3DS, des problèmes dans l'ergonomie et très classique dans l'ensemble.
Alban

le 27/11/2015
5
POUF.
Quel jeu. Un contenu vraiment complet, de quoi passer des nombreuses heures devant sa console pour peu ... qu'on apprécie le soft !
En effet, l'univers trop enfantin et le manque de difficulté ont eu raison de moi. De plus, je n'ai pas apprécié la maniabilité du gameplay.
Un soft bien travaillé, mais pas du tout pour moi.
Yaone

le 15/07/2015
7
Si on oublie le scénario principal qui évolue dans un monde où tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil (il est très vite expédié ceci dit, son niveau de difficulté étant une blague), le reste est vraiment sympa : l'exploration, toutes les carrières à monter (il y en a 3 que je n'ai pas montés au max car trop la flemme de monter au max les compétences en question), les quêtes secondaires. Là est vraiment tout l'intérêt du jeu en fait et la réelle "difficulté", celle-ci restant relativement facile.
Le système de 'combat' est du coup au même niveau : simple, mais varié suivant les différents jobs. Je n'ai pas eu de sensation de répétitivité du coup alternant métier de combat à ceux de récolte ou de craft ainsi que le scénario.
Et un bon point pour les musiques que j'ai beaucoup appréciées (je suis vendue aussi quand on connait le compositeur).
Un petit jeu sympa qu'on ne fait pas pour son scénario.
anhhoi

le 16/12/2014
Edité le 17/12/2014
7
J’ai beaucoup hésité avant d’acheter Fantasy Life à sa sortie, ayant lu notamment que le jeu était trop simple, répétitif et avec un scénario peu intéressant (dernier point qui se vérifie en effet, les autres étant discutables)

Finalement je me suis quand même lancé et j’ai trouvé le jeu attachant, malgré son côté niais (dialogues et histoire).
On prend plaisir à évoluer dans ce petit monde sympathique, à exercer ses métiers (eh oui, je doute qu’un joueur qui s’y essaye se limite à une seule profession), à faire avancer tout doucement l’histoire afin de débloquer l’accès à de nouveaux lieux et donc de nouvelles ressources.

Fantasy Life se rapproche un peu de Dragon Quest 9, avec le système de métiers en plus (mais dans Dragon Quest il y avait quand même l’alchimie qui se rapproche de ce principe avec les recettes, les récoltes et « drops » de matières premières sur les boss), avec un système de combat différent puisque celui de Dragon Quest est au tour par tour.

Je n’ai pas eu la chance de tester le jeu en multijoueurs mais j’imagine que l’expérience doit être amusante.

Bien sûr, tout n’est pas parfait : je pense notamment au système d’accès aux magies ou à la visée stupide pour un mage (qui essaye souvent avec une magie de toucher un ennemi situé hors de la carte et hors de portée alors qu’un autre se trouve devant), au côté sans doute trop gentillet avec une histoire peu originale et des dialogues d’une niaiserie abusive (au bout d’un moment je les passais à toute vitesse, lisant seulement entre les lignes).
Aussi, bien souvent, à cause des commandes pas pratiques il m'est arrivé de détruire par mégarde un coffre aux trésors que je transportais. Déjà que c'est rageant lorsqu'on se le fait exploser par les ennemis (mais à la limite cela donne du piment au jeu) mais quand c'est à cause des boutons...
Enfin, la fin du jeu m'a déçu (je n'en dirai pas plus afin de ne rien dévoiler).

Mais malgré tout cela on se prend au jeu devant les défis proposés pour chaque métier et le tout se révèle assez addictif.

La répétitivité ne m’a pas trop gêné car j’ai bien alterné développement des métiers et avancée scénario.

A noter le métier de cuisinier n’est pas vraiment utile et est lourd à monter pour atteindre l’avant dernier rang (dernier rang si on ne télécharge pas le supplément payant). C’est le dernier métier que j’ai monté et ce fut le plus fastidieux.

Un jeu pas parfait mais bien agréable si l’on oublie le scénario et les dialogues.
J’imagine ce qu’aurait pu être ce jeu avec un scénario accrocheur voir même un peu « dark » sur les bords (et pourquoi pas ?).
MegamiTensei77
le 06/12/2014
4
+plutôt joli
+durée vie longue
+beaucoup de chose à faire

-un scénario trés léger
-les combats vraiment bof
-trés niais
-facile
-musique bof
-perso pas attachant

Enfin bref un jeu trés décevant , une excellente durée de vie mais si c'est pour avoir un scénario mauvais avec des persos pas trés intéressant, avec en plus un systéme de combat mauvais (ce qui aurait pu rattraper le jeu si le système de combat était bon)et pour finir des musiques bof.Enfin bref le jeu en devient trés ennuyant à la longue.Dommage...
Selene

le 13/11/2014
7
Fantasy Life nous plonge dans un univers mignon et coloré (ça en fait mal aux yeux toutes ces couleurs vives d'ailleurs) mais loin d'être attachant.
Au niveau de la quête principale ne vous attendez pas à explorez des donjons et tuer des boss car vous serez bien déçu. En gros, vous vous baladez pendant une dizaine d'heures d'un point à un autre pour déclencher des scènes bien niaises et débordantes de bon sentiment. Après tout le but est de sauver le monde en récoltant les voeux les plus chers des habitants...

Et c'est entre chaque chapitre (ou même à la fin du jeu) que vous pourrez profiter du principal atout du jeu : le système de carrière.
Les jobs reposent sur les combats, la récolte d'ingrédients ou encore la fabrication d'objets. C'est très prenant parce qu'une fois le job commencé vous aurez forcément envie d'avoir accès aux recettes du niveau supérieur. Nul doute que vous y passerez des heures avant d'être bien lassé.
Vous affronterez même des boss facultatifs qui peuvent être plutôt costauds
Là où ça coince c'est qu'on a droit a une quête d'introduction très bavarde, on fait la connaissance de personnages travaillant dans le même mileu puis plus rien ! Vous échangerez quelques phrases du genre 'félicitation pour ton niveau' et puis basta. Et c'est pareil pour les personnages de la quête principale. Vraiment dommage ce manque d'interactions avec des compagnons que l'on peut, en plus, recruter.

Il y a quelques options sympas comme pouvoir customiser ses intérieurs et sa garde-robe mais les musiques sont globalement agaçantes et pas assez variées.
Canicheslayer

le 16/10/2014
Edité le 21/12/2014
7_5
++ Univers fantasy vaste et enchanteur (surtout que la technique suit bien).
++ Le système de "carrière" est complet et exceptionnellement prenant. JAMAIS LASSANT.C'est autre chose que Dragon Quest VI, VII, VIII et IX...

+ Système de combat classique mais très efficace (et ça vient de quelqu'un qui ne goûte pas trop aux A-RPGs).
+ J'aime affronter les gros boss comme les dragons !
+ Une galerie de personnage étoffée et de bonne qualité.
+ Les possibilités de personnalisation (héros, maison(s)...) sont conséquentes.
+ Post-jeu intéressant et beaucoup de bonnes raisons pour recommencer ou prolonger une partie.
+ Mention spéciale pour les chansons de maîtrise d'une carrière.
+ Dialogues de bonne qualité.

+- B.O. sympa mais qui manque sans doute un peu de variété.

- Scénario principal vraiment minimal.
- Trop facile (hors Origin Island).
- 7 € supplémentaires pour le DLC payant (Origin Island)...
- Un jeu non recommandé aux ennemis du niais !


Technique : 8,5
Bande son : 7
Scénario : 5
Durée de vie : 8
Gameplay : 8,5

Note % : 79,5
57 active users (0 member, 57 guests, 0 anonymous member)
Legendra RPG V4.8 © Force 2021 - Legal Mention
Webmaster : Medion