bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Seiken Densetsu 3 > Articles > Review
Voir aussi

Seiken Densetsu 3

arpg snes japon
Seiken Densetsu 3
Le meilleur Action-Rpg de la création
Troisième épisode de ce qui constitue à mes yeux la meilleure saga d'Action-Rpg jamais créée, Seiken Densetsu 3 sortit dans les bacs japonais fin 1995, alors que les 32 bits s'implantaient tranquillement sur le marché, entre les sorties de deux autres gros RPG de la Super Famicom : Chrono Trigger et Romancing Saga 3. Hélas, malgré l'énorme succès rencontré par son prédécesseur qui a marqué toute une génération (Secret of Mana en dehors du Japon), Squaresoft décida de nous bouder, nous et nos amis américains. Vu la qualité du soft permettant de jouer à deux, on peut leur en vouloir, le vieux continent a tout simplement raté ce qui reste comme l'un des meilleurs action-RPG de la création.

Vaillantes fées

Dans des temps reculés lors desquels le monde était encore empli par l'obscurité, la déesse Mana affronta les huit incarnations du mal qui menèrent le monde à sa destruction avec l'épée mana, les dieux destructeurs, et les scella dans huit pierres, les pierres mana. Et, comme les ténèbres se dispersaient, le monde fut crée. La déesse Mana se changea en arbre, et se plongea dans un profond sommeil. Des années s'écoulèrent ainsi... Mais l'ère de paix touche à sa fin, de vils individus projetant de libérer les dieux destructeurs de leur prison, afin d'obtenir un pouvoir insurpassable, et mettre le monde à leur pied, en conséquences de nombreux conflits sont apparus un peu partout dans le monde. Le mana est en train de disparaître rapidement de la surface de la planète. Même l'arbre Mana a commencé à montrer des signes de fatigue... La déesse mana envoya ainsi huit fées pour prévenir les hommes du danger et tenter de sauver le monde... Elles moururent une à une sur le chemin et il n'en reste plus qu'une, dernier espoir de la planète...
Seiken Densetsu 3
Seiken Densetsu 3
Seiken Densetsu 3

Choisis ton camp

Vous débutez ensuite le jeu par le choix de trois personnages parmi six, le scénario principal étant déterminé par le premier choix, certaines phases de scénario et boss sont déterminés par l'ensemble des trois personnages. Petite présentation des protagonistes:
-Kevin : Jeune prince de 15 ans du royaume des bêtes, Kevin est mi-homme, mi-bête du au fait que sa mère est humaine. Il passe le plus clair de son temps avec un jeune loup, qui est son meilleur ami. Mais son père le roi commence à agir étrangement sous l'influence d'obscures personnes qui ont tué Karl, son jeune loup, et il planifie désormais d'éradiquer les humains en obtenant le pouvoir des pierres mana. Kevin part donc dégouté de son royaume à la recherche d'un prêtre qui pourrait ressusciter son défunt compagnon.
-Duran : Jeune guerrier de dix sept ans reconnu du royaume de Forcena. Son père fut le meilleur soldat royal en son temps. Hélas il mourut lors de son affrontement avec l'empereur dragon, laissant Duran à la charge de sa tante. Duran voue donc son existence à la vengeance envers l'empereur dragon. Sa mission première sera d'empêcher l'invasion de Forcena par le royaume d'Altena.
-Lise: Jeune amazone de 16 ans, c'est aussi la princesse du royaume du vent de Rolante. C'est une guerrière respectée qui a vite gagné ses galons dans l'armée du pays. Malgré son placement stratégique en haut d'une montagne dangereuse, le château a été infiltré et pris d'assaut, par Bigieu. Lise a réussi à s'échapper mais s'est jurée de reprendre le château et comprendre ce qui est arrivé à son frère Elliot.
-Angela : Elle est la jeune (19 ans) princesse du royaume magique d'Altena. Elle a été élevée dans la solitude d'une mère trop occupée et peu désireuse de lui manifester le moindre signe d'amour. Cependant elle a réussi à devenir une habile magicienne grâce à son ami Jose. Mais depuis l'apparition de Koren au coté de sa mère, un magicien très puissant, celle-ci a indéniablement changé. Elle prévoit maintenant d'obtenir le pouvoir des huit pierres mana et de conquérir le monde. Ils n'hésitèrent pas à tenter de sacrifier Angela. Ainsi débute la quête de cette magicienne ultra sexy (là ça y est Rotka et Spiriel vont vouloir faire le jeu) qui va l'amener à contrecarrer les plans de Koren.
-Hawk : Ce fameux jeune voleur (17 ans) du royaume de Navarre vit dans la grande forteresse implantée dans le désert. Une mystérieuse femme de nom de Bigieu entra un jour dans la forteresse, ensorcelant tous les soldats et emprisonnant le roi, dans le but de récupérer les fameux pouvoirs des pierres mana. Pendant le déroulement de cette t&ache Bigieu tua Eagle, le meilleur ami de Hawk, et réussit à lui faire porter le chapeau. Il dur s'exiler, et se prépare maintenant à libérer la forteresse tout en se faisant justice de la mort de son ami.
-Carlie : C'est la plus jeune, elle a 15 ans. Carlie une demie-humaine avec du sang elfe dans les veines, ce qui lui vaut le mépris des elfes. Peu après sa naissance ses parents moururent et elle fut élevée par un prêtre dans la ville de Wendel. Malgré son apparence de gros bébé elle est assez évoluée pour son age et maîtrise quelque peu la magie. Elle est partie à l'aventure dans l'espoir de retrouver son ami Heath, qui a mystérieusement été kidnappé.
Seiken Densetsu 3
Seiken Densetsu 3
Seiken Densetsu 3

Entre temps réel et tour par tour

Je pense que tout possesseur de Super Nes fan de RPG il y a dix ans a forcément joué à Seiken Densetsu 2, le mythique Secret of Mana. On peut donc légitimement s'attendre à un RPG au système de jeu très proche pour cette suite. Pourtant, si une certaine filiation est évidente, le jeu apporte son lot de changements, pour le meilleur.

Vous aller donc toujours de ville en ville dans le but d'avancer l'histoire. Dans celles-ci, très vivantes et disposant d'une superbe ambiance. Vous pouvez discuter avec les sympathiques villageois pour obtenir des informations de toute sorte, vous reposer, planter des graines afin d'obtenir des objets spéciaux (je reviendrai sur ce point extrêmement important), et enfin faire vos emplettes en objets et en équipement. En ce qui concerne l'équipement, lors d'un achat on vous indique les nouvelles stats amenées par l'objet. Détail anodin pour certains, mais tellement pratique, que bien des jeux de l'époque négligeaient malheureusement. On possède toujours la possibilité d'emporter neuf objets de chaque sorte sur soi (c'est-à-dire utilisable en combat). Mais les programmeurs ont ajouté une sorte de "sac", qui permet d'en stocker jusqu'à 99 de chaque, et en dehors des combats, on peut échanger les objets entre le sac et la réserve, c'est vraiment une très bonne idée. En parlant des objets, sachez que les menus sont toujours sous la forme d'anneaux déroulants pour les objets et les magies. Par contre, les menus de statuts, d'équipement et de stratégie la tactique des personnages que l'on ne joue pas) sont sous forme classique. Une fois sorti des villes, on se retrouve sur la carte et on se place de lieux en lieux, de ville en ville la plupart du temps, mais certain moyen de transport seront disponibles, telles la tortue, le classique canon de la série, et bien sur Flammy, le plus célèbre dragon de l'ère 16 bits. Les déplacements entre les lieux ne sont pas une simple promenade pour admirer la finesse des décors, le ennemis étant bien évidemment présents partout. Les lieux se résument toujours à trouver son chemin et défoncer les ennemis gênants, rien de plus.

Le vent de nouveauté se trouve au niveau des affrontements, qui mélangent désormais habilement le tour par tour et le temps réel. Dès que l'on arrive à portée d'un ennemi ou d'un groupe d'ennemis, les personnages dégainent leur arme et se mettent en posture de combat. On ne peut alors plus courir, ce qui rend bien plus ardu la fuite (sans la rendre impossible). La base des combats reste toujours de l'Action-RPG classique, avec des coups donnés en temps réel. Au fur et à mesure de la progression dans le jeu, on gagne des attaques spéciales qui se déclenchent lorsque la barre de pouvoir est remplie. Heureusement, pour remplir la barre le système est bien moins contraignant, on ne doit plus laisser le bouton enfoncé pendant de longues secondes. Ici, elle se remplit au fur et à mesure que l'on tape. Vous aurez au final accès à trois attaques différentes, déterminées par votre classe (j'y reviendrais aussi). On peut toujours changer de personnage à tout moment avec le bouton SELECT, mais on a accès aux magies de tous les persos à tout moment. C'est d'ailleurs la seule partie du combat qui ne se déroule pas en temps réel. Leur choix se fait à l'aide du menu circulaire et elles déclenchent après un petit temps de concentration, avec une sorte de "queue", qui intègre les magies des alliés et des ennemis. Leur nombre et leur effet dépendent de la classe du personnage. Un paladin sera évidemment axé lumière avec de la guérison tandis qu'un sorcier aura accès à des sorts d'attaques purs. Le nombre de sorts est très élevé et une bonne combinaison est la clé d'un succès aisé.
Seiken Densetsu 3
Seiken Densetsu 3
Seiken Densetsu 3

C'est la classe

C'est là qu'intervient la grande nouveauté, il y a maintenant un système de classe. Et là, Squaresoft n'a pas fait les choses à moitié, il est extrêmement bien fait et travaillé. Une fois le niveau 18 atteint, en allant sur une statue de la déesse Mana, vous aurez le choix entre deux classes, une suivant la voie de la lumière, l'autre suivant la voie de l'ombre. Les statistiques du personnage, ses attaques et ses magies sont déterminées par sa classe, d'où l'importance de bien choisir. A partir du niveau 38, vous pourrez accéder à une deuxième promotion. Mais attention, pour passer cette dernière promotion, il faut un objet spécifique. Pour cela il faut récupérer des "??? seed" et les faire pousser dans une ville. Une fois le bon objet récupéré pour la voie décidée (cela peut prendre un certain temps), vous pouvez changer votre classe. Mais le jeu en vaut la chandelle, vos personnages deviendront surpuissants, possèderont des attaques spéciales dévastatrices, et leur stats progresseront de façon totalement inhumaines.
Pour cette dernière promotion, vous avez encore le choix entre la voie de la lumière et celle de l'ombre. C'est donc un total de quatre classe différente par perso qui est disponible, amenant le jeu à avoir donc 30 classes différentes (en comptant les classes de base), du jamais vu à l'époque pour ce genre de jeux.

Les développeurs ont eu la bonne idée de mettre aux oubliettes le système de niveau d'armes et de magies trop lourd et contraignant de l'épisode précédent, pour opter vers un gain de magie au fur et à mesure de la progression du personnage. Honnêtement, c'est sûrement le meilleur gameplay que j'ai vu dans ce type de jeu, gommant tous les aspects rébarbatifs de Secret of Mana.
Seiken Densetsu 3
Seiken Densetsu 3
Seiken Densetsu 3

Heaven of 2D

Mais le gameplay n'est pas le seul domaine touché par la grâce de la déesse Mana !
Non content de proposer une énorme durée de vie avec ses six quêtes de base différentes, chacune durant une grosse vingtaine d'heures, le jeu est sûrement le plus beau de la machine. Les décors sont magnifiques, fins, variés, exploitant la palette de la Super Famicom à la perfection, avec quelques effets de lumières très inspirés. Les personnages ne sont pas en reste, très classes, parfaitement animés, tout comme la majorité des monstres. Chaque personnage possède des petites mimiques qui le rendent incroyablement attachant. Et que dire des magies, mêlant habilement effets de transparence somptueux avec des déformations d'une fluidité sans faille.
Mais la technique pure ne fait pas tout, elle ne fait que servir un design fantastique et un univers parfaitement mis en place.

Si la 2D restera dans les annales, la bande-son peut aisément lui contester le titre de qualité principale du jeu. Si je ne devais retenir que trois bandes-son sur Snes, elle en ferait assurément partie, avec celles de Final Fantasy 6 et Chrono Trigger. Les thèmes sont tellement beaux, tellement variés qu'on se demande où Hiroki Kikuta a puisé son inspiration.
Le meilleur thème étant à mon sens "Innocent Sea", un superbe thème joué à la guitare, mais que le choix est dur devant une bande-son de ce niveau.
Seiken Densetsu 3
Seiken Densetsu 3
Seiken Densetsu 3
Pour moi comme pour d'autres, Seiken Densetsu 3 est le meilleur Action-RPG de la création, que tout fan de RPG se doit de faire. Une ode à la beauté, la musicalité et au plaisir de jeu, à partager à deux.
Nous avons eu Secret Of Evermore, les japonais ont eu Seiken Densetsu 3. J'aurais aimé naitre japonais.

??/??/????
  • Une ambiance unique
  • Techniquement parfait
  • Une bande-son magique
  • Un gameplay parfait
  • Système de classe génial
  • Les scénarios sont pas vraiment très différents
9

GRAPHICS 4.5/5
SOUND/MUSIC 4.5/5
STORY 4/5
LENGTH 4.5/5
GAMEPLAY 4.5/5
Seiken Densetsu 3 > Commentaires :

Seiken Densetsu 3

9
8.5

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
41 commentaires
Yaone

le 07/07/2019
8
Fini avec Lise, Hawk et Angela.
Ce jeu est visuellement magnifique avec des musiques qui correspondent bien à l'ambiance. Ce fut un réel plaisir de le parcourir.
Et le fait de pouvoir choisir ses héros, si on ne compte pas les quatre classes finales de chaque personnage, permet de refaire une partie différente aussi bien en terme de gameplay que d'histoire (quelques segments probablement, je n'ai pas pu aller à certains endroits, j'imagine qu'on ne peut y aller qu'avec certains personnages).
Je reprocherai par contre quelques points :
- le système de menu, en particulier avec les objets, est lourd et lent.
- le début de la deuxième partie finit par être lassant, ce n'est qu'un enchaînement de donjons plus ou moins longs. Ça m'a un peu cassé le rythme.
- je ne pouvais pas changer de personnage pendant le lancement d'un sort (j'ai mitraillé le select pourtant XD, j'ai peut-être loupé un truc ?). Ma partie fut assez bourrine du coup avec un seul personnage qui lançait des sorts... quand l'ennemi le voulait bien...
- l'aléatoire des graines ??? et armures...

C'est certain que je le recommencerai volontiers dans un avenir plus ou moins lointain (un jour peut-être) avec une nouvelle sélection de personnages.
Sphynx

le 26/10/2015
8_5
D'excellents souvenirs sur ce jeu malgré les années qui passent, il faudra que je le refasse un jour prochain pour de plus amples commentaires
ItsMeOrugari

le 11/10/2015
9_5
Certaines qualités de ce jeu font vraiment très mal. Je pense surtout au multi scénario et la possibilité donc, de choisir ses équipiers sur les 6 présentés. Sur bien des points, seiken 3 offre une très grande diversité.
Si vous prenez Duran vous accéderez au donjon final de l'antre du dragon, mais si vous prenez Kevin, ce sera le Palais Mirage.
Il y a quelquechose de génial dans ce jeu et plus on apprend à le connaitre et plus on en est convaincu!
Le Niveau musical reste très élevé!
Un Rpg à ne pas louper!
Astram

le 22/08/2015
7
Simple Beat M All comparé à son predecesseur, cette suite de Seiken 2 se révèle décevant.
Même s'il est très beau graphiquement, les menu sont incroyablement lent, et le jeu dans sa 2ième partie n'est qu'une succession de combat qu'on choisis dans diverse zone comme si on se trouvait dans un parc d'attraction.
Le côté enchanteur du 2ième opus a complètement disparu, et c'est bien dommage, il ne reste plus qu'une facade sans aucun fond.
Notons qu'il comporte des bugs au niveau de stats qui ne sont pas prit en compte par les mécanismes de gameplay...
Popolon

le 01/05/2015
8_5

Fini avec Duran, Charlotte (Carrie) et Riesz (Lise).

Tout l'aspect technique du jeu est un enchantement, les graphismes en 2D déglinguent la rétine, l'un des plus beaux jeux SNES. La partie musicale est très bonne également, peut-être pas du goût de tout le monde, on ne pourra lui enlever le fait qu'elle colle parfaitement à l'univers du jeu. L'ergonomie est un peu plus perfectible, le menu Y n'est pas toujours très pratique (le coup de l'échange d'objets entre les personnages pour pouvoir revendre n'est pas un choix très intéressant).

L'histoire ne présente pas de grosses surprises en elle-même mais se suit agréablement. On aimera le côté non-linéaire, les monstres calquant leur niveau sur le nôtre (à peu près) mais on regrettera la "simple" succession de niveaux/donjons, parfois rébarbative (légèrement).

C'est au niveau des combats que je tiquerai le plus personnellement, ils sont moins dynamiques que sur Secret of Mana, la fuite étant plus difficile (mais de toute façon je ne fuis jamais moi ). Il n'y a plus non plus de choix des armes et le nombre de sorts a été revu à la baisse, une cinquantaine dans SoM répartie sur les 2 persos (Poppoi et Purim) contre le même nombre mais réparti sur 24 classes de personnages : un peu dommage, surtout pour les mages. Après, je n'ai peut-être pas fait le bon choix de classe (sûrement d'ailleurs, je fais souvent les mauvais choix dans les jeux &gt;_&lt; ).


Mais je pinaille ! J'ai passé un très bon moment sur ce SD, meilleur que les 3 précédents que j'ai faits (le projet World of Mana : Dawn, Children et Heroes).


heavenly

le 20/07/2014
9
+ de 15 ans que j'attendais le moment de pouvoir faire ce que beaucoup considère comme l'un des meilleurs rpg de la snes (voir tout court !). Ayant adoré secret of mana j'attendais donc de pied ferme de pouvoir jouer à cet opus et le moins que l'on puisse dire c'est que je n'est pas été déçu !!

Ambiance magique, graphisme sublime (sérieux quoi, mais vive la 2D !!), musiques divines et variés, personnages multiples (choix de 3 parmi 6) super attachants (j'ai fait le scénario dAngela avec Durand et Lyse comme partenaire), mais plus que tout cela c'est la progression exemplaire de ce jeu qui m'a frappé (surtout pour un jeu de 1995). En effet tous s’enchaîne naturellement sans temps mort ni longueur, la difficulté est de plus très bien dosée (je n'est jamais eux à faire de level up), les niveaux ni trop longs ni trop courts, les boss fun... en bref ce jeu n'a été pour moi que du plaisir en barre !! Il m'a presque donné envie de m'intéresser au très décrié seiken densetsu 4 sur PS2.
Bahamut-Omega

le 02/12/2013
Edité le 21/07/2014
8_5
Finis Seiken Densetsu 3 en 26 heures avec Duran, Angela et Lise.

Je le préfère en tout point au 2 (Secret of Mana donc) .
Déjà l'histoire n'est pas plus complexe, mais mieux mis en scène et avec des personnage plus attachants.
Le gameplay est mieux, chaque héros ont une classe spécifique (avec un design, style de combat, équipements et techniques qui leurs sont propre). Cette classe peu évoluer de deux fois de deux façons différentes, avec un apprentissage de techniques et des stats maximum qui varient.
Dommage qu'il n'y ait pas de persos capable d'utiliser des armes à distance, ça serait parfait sinon.
Grâce à ce gameplay, le jeu possède une très grande rejouabilité, pour contrôler chacun des six persos, découvrir leurs histoires mais aussi voir leurs différentes classes.

Techniquement c'est sublime, un des plus beau jeux de la SFC, j'ai été sidéré en jouant au jeu pour la première fois.

Musicalement aussi ça en jette, les thèmes sont beaux et variés, le thème d'introduction et du combat final sont sublimes.

Le seul défaut que je peux lui trouver, c'est que la difficulté est très inégale. Selon les personnages et classes choisis le jeu peut-être très facile comme très difficile. Il faut prévoir un Duran et Seigneur ou Carlie en classe de lumière, au cas où.
faust

le 18/05/2013
9
Magnifique jeu, mais j'ai prefere le refaire en anglais (ROM), car le faire en jap ne m'a pas apporte grand chose a l'histoire... mais l'un des meilleurs RPG snes.
Ynaki

le 09/10/2012
Edité le 09/10/2012
7
Bon petit jeu qu'est ce Seiken Densetsu 3 !!!
Je l'ai globalement préféré à Secret of Mana !

Pour faire court, dans les plus:

+ Jolie chara-design (mention spéciale à Hawk).
+ Techniquement parmi les plus beaux jeux Super Nintendo.
+ Les héros et leurs évolutions de classes qui donne une bonne replay-value au jeu.
+ Les animations qui sont plutôt bonnes.
+ Les quelques changements dans l'histoire suivant le perso principal qu'on prend, c'est toujours sympa.

Et dans les moins:

- L'OST est vraiment quelconque à part la musique du boss final. J'ai plus subi les musiques qu'autre chose (j'ai même coupé le son à certains passages ce que je ne fais jamais sur un RPG, c'est pour dire ...).
- La maniabilité des persos en "mode combat". En combat tu peux plus courir, tu marche (en gros de la difficulté artificielle qui pousse tes persos à être solide plutôt que de compter sur ton "skill")
- Le scénario certes bien plus prenant que celui de Secret of Mana est un peu particulier dans sa narration, il à un côté un peu expéditif je trouve mais sa n'engage que moi.
- Et le défaut récurrent des Seiken, les magies qui fige le combat. Un Action-RPG limite moins dynamique qu'un Tour par Tour, faut le faire quand même. Le seul moyen de passer en partie à côté de ce point est de jouer des persos clairement orienté physique (même si sa ne résout le problème "qu'en partie").
Zak Blayde

le 24/07/2011
6
Une belle suite à Secret of Mana. Plus beau, avec un choix de personnage et donc une belle replay-value. Le système de jeu change quelque peu. Exit le choix des armes et le grinding, mais voici venu le choix des classes de personnages (encore du + pour la replay value).

La mise en scène est plus soignée que dans le premier, les combats tout aussi sympathiques, le jeu plus long. Cette longueur pose néanmoins problème car le jeu n'est pas vraiment plus varié que son ainé et la lassitude pointe le bout de son nez dès la seconde partie du jeu. Autant dire que la fin est une galère plus que du plaisir. Les combats contre les boss ont le même défaut que dans le titre précédent, les magies figent l'action et le rythme de lancer de ces dernières est tellement élevé qu'un guerrier peste vite contre le joueur du magicien qui ne le laisse pas en placer une.

En clair, évitez de prendre des magiciens, prenez une équipe de bourrins, avec éventuellement un prêtre, et jouez tout sur le buff et l'action pure, ce sera bénéfique à l'expérience de jeu.

Sinon encore une fois les graphismes sont superbes, les musiques excellentes... Un bon moment à passer. Laissez juste tomber les lanceurs de sorts si vous jouez à deux.
31 active users (2 members, 29 guests, 0 anonymous member)
Online members: Bao, midoban
Legendra RPG V4.8 © Force 2020 - Legal Mention
Webmaster : Medion