bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Terranigma > Articles > Review
Voir aussi

Terranigma

arpg snes europe
Terranigma
Earth reborn anew
Dernier Action-RPG produit par Quintet/Enix sur Super Nes après Actraiser, Soulblazer et Illusion of Gaia (Illusion of Time chez nous), Terranigma (Tenchi Souzou en version originale, ça c'est juste pour la culture) sortit sur notre beau et vieux continent en 1996, au crépuscule de la longue carrière de la Super Nintendo. Une aubaine que n'ont pas connue les joueurs d'Amérique du nord, fait assez rare pour être souligné.

Ark, un vrai Gaston

L'histoire vous place dans la peau d'Ark, un jeune garçon du village de Crysta, unique place où vivent des gens dans l'Underworld (le monde souterrain quoi, où se trouve uniquement de la lave et d'étranges cristaux bleus). Comme à son habitude, Ark vient encore de faire une connerie et se fait engueuler par son grand père adoptif. Après s'être excusé auprès de la personne concernée (au même endroit où on voit sa grande amie d'enfance, Celina ou Elle selon la version, personnage très important du jeu), il retrouve ses compagnons dans la maison du chef du village. D'étranges voix lui arrivent alors aux oreilles depuis la porte secrète que l'on ne doit pas ouvrir. Évidemment, notre héros ne se fait pas prier longtemps pour ouvrir cette porte (heureusement d'ailleurs, sinon le jeu serait vite fini).

Et voilà comment gâcher une vie en apparence si paisible ! Car au fond de la cave révélée par la porte se trouve une boîte vivante, qui une fois ouverte va geler tous les habitants de Crysta. La quête première du héros va donc être de les sauver en se rendant aux cinq tours qui se trouvent dans l'Underworld.

Cela ne constitue en fait que le prologue du jeu, car à chaque tour finie vous ramènerez une partie du continent en surface à la vie. C'est là que le vrai jeu débute pour les derniers chapitres (il y en a quatre en tout). Les missions proposées à la surface sont très variées et un scénario de fond se met progressivement en place, avec les thèmes cher à Quintet inspirés librement des légendes de Gaïa.
Terranigma
Terranigma

Dans la plus pure tradition Quintet

Comme ses prédécesseurs, ce jeu est un pur Action-Rpg qui propose un univers très riche. Le jeu propose des combats très intéressants du fait des nombreux coups que possède le héros. De plus de nombreuses armes différentes peuvent être équipées par Ark, que l'on récupère ou achète au fur et à mesure du jeu. Par contre les magies sont totalement inutiles. Celles-ci sont contenues dans des anneaux que l'on peut acheter dans les boutiques, chaque anneau contenant un nombre fini de magies. Mais pour être honnête le rapport qualité/prix est mauvais et l'utilité de ces magies m'est apparue assez douteuse. Ark est très maniable et il peut apprendre de nombreux nouveaux mouvements au cours de l'aventure à l'aide d'objets récupérés. Les lieux traversés recèlent d'énigmes parfois plutôt ardues, de labyrinthes et sont très diversifiés, peu étant réellement frustrant (seul le lieu où il faut un escorter un lionceau peut vite taper sur les nerfs).
Le menu objet est des plus originaux : vous entrez dans votre boîte et gérez tous vos objets, ainsi que l'équipement, en circulant entre les divers menus par l'intermédiaire de portes. Un point noir est la limite de neuf objets de même type imposée, ce qui se révèle parfois insuffisant si on ne passe pas du temps à faire du leveling. Le système d'évolution se fait par points d'expérience, ce qui est assez classique dans ce type de jeu, au contraire de l'évolution des stats du héros. Il arrive qu'au cours du jeu on soit complètement inefficace face à un boss, même en ayant monté de niveau régulièrement. En passant deux ou trois niveaux de plus, on le tue en quelques coups, car la progression est exponentielle. Selon sa façon de jouer, on pourra donc trouver le jeu diablement difficile ou incroyablement facile.

Le jeu vous fera traverser de très très nombreuses villes, et quelques moyens de transport seront disponibles dans le jeu. Ils vous seront très utiles pour réaliser les très nombreuses quêtes subsidiaires qui sont assez marrantes à réaliser (comme gérer des échanges entre villes, aider le développement...). A noter que les continents et villes visités sont tous calqués sur nos continents réels, ce qui permettra à tout à chacun de réviser ludiquement sa géographie.
Terranigma
Terranigma

Claque visuelle et sonore

Après une introduction qui a fait date sur la console, on se lance dans le jeu. Si les graphismes sont superbes, ce qui marque immédiatement, ce sont les musiques. Dès le premier village, c'est magnifique ! La qualité sonore est excellente, et le thème l'un des plus beaux que j'ai entendu dans une ville. La suite est hélas un peu moins constante, même si l'ensemble reste très bon. Si certaines musiques ultimes (celle de l'Underworld et celle de fin, inoubliables), il y en a pas mal d'assez quelconques, lorsque l'ambiance se dégrade un peu (j'y reviendrai). Mais ce serait bouder son plaisir que ne pas reconnaître que globalement, c'est l'une des meilleures bande-son de la génération. Même constat d'excellence pour les bruitages, aussi bien rendus que diversifiés, on sent que les programmeurs ont choyé leur bébé.
Les graphismes ne sont pas en reste. Les décors sont superbes et très colorés, les sprites sont très jolis (surtout celui du héros, splendide) et la carte est faite dans un mode 7 de très bonne facture. Un des plus beaux jeux du support, assurément ! De plus, il y a de nombreuses images fixes magnifiques en haute résolution, une rareté sur la console.

Un jeu comme Terranigma sur Super Nintendo, c'est un peu une Mercedes sur le parking de Lidl, c'est rare.
Terranigma
Terranigma

Ca finit mal

Malheureusement, Terranigma ne maintient pas l'intensité et le charme du début tout au long du jeu. Plus on s'approche des temps modernes, plus l'ensemble décline régulièrement jusqu'à la fin, qui présente une époque contemporaine qui transporte moins, avec comme symbole du ridicule un petit rappeur sur un skate censé être un sorcier... Assez risible, mais peut-être volontaire, pour mieux faire ressentir les travers de l'époque moderne.

C'est d'ailleurs la seule fausse note dans un jeu par ailleurs brillant en tous points (hormis peut-être la traduction française plutôt étrange), dont on voit le bout en une petite vingtaine d'heures. Non sans émotion, tant la fin est belle, poétique et pleine de symboles. Un passage marquant, sublimé par l'un des plus beaux thèmes jamais entendus dans un RPG.
Terranigma
Terranigma
Terranigma est un jeu magnifique et poétique qui présente d'excellentes idées et une bande-son fantastique. On peut juste regretter que l'ambiance enchanteresse du début laisse peu à peu la place à une ambiance contemporaine moins prenante et parfois trop décalée.
Quoiqu'il en soit, le jeu se place aisément parmi les meilleurs Action-RPG de la console.

09/07/2004
  • Incroyablement poétique
  • Une bande-son excellente
  • Techniquement superbe
  • Variété des lieux visités
  • Combats intéressants grâce aux nombreux mouvements
  • Une ambiance qui se dégrade
  • L'évolution des stats du héros est bien étrange
  • Traduction ratée
8

GRAPHICS 4.5/5
SOUND/MUSIC 4/5
STORY 4/5
LENGTH 4/5
GAMEPLAY 4/5
Terranigma > Commentaires :

Terranigma

8
8

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
29 commentaires
Let

le 08/01/2017
7
Dernier épisode d'un trilogie plutôt de qualité, Terranigma est malheureusement inégal dans son déroulement. Certains passages paraissent hors sujet tant on change d'ambiance tout le temps mais pas toujours de la façon la plus naturelle possible notamment dans le 3e acte où les choses avancent très vite et où on se sent moins impliqué tant certaines actions paraissent insignifiantes. Le jeu reste cependant plaisant à parcourir (la fin est géniale) mais par souci d'exhaustivité dans leur propos (je suppose), les développeurs lorsqu'ils proposent quelque chose de moins onirique perdent un peu le joueur.

Au delà de ça, le jeu est très joli, la musique est superbe et le système de combat repris quasi tel quel d'Illusion of Time/Gaïa fonctionne toujours très bien. Il y a juste quelques petits pics de difficulté un peu pénibles sur certains boss (celui de fin du chapitre 2 est par exemple vraiment crispant) mais rien d'épouvantable.

Et accessoirement le jeu est très mal traduit, détail étrange d'ailleurs parce que Julien Bardakoff qui s'en est occupé a par la suite eu un beau palmarès à son actif. Manque de temps ou d'intérêt d'Enix pour la localisation française probablement.

Ça reste un très bon titre avec une thématique originale, joli et plaisant à jouer. Il manque juste un peu d'imaginaire dans son 3e quart et de régularité dans sa difficulté.
heavenly

le 18/09/2016
8
Trés bon action rpg, possédant un très bon concept et prenant tout du long ! une valeur sure encore de nos jours
Sphynx

le 26/10/2015
7_5
De bons souvenirs sur ce jeu malgré les années qui passent, il faudra que je le refasse un jour prochain pour de plus amples commentaires
Astram

le 21/08/2015
8
Avant dernier épisode de la saga SoulBlazer possédant un très fort thème, celui de la résurrection du monde tout comme le tout premier épisode.
Seul petit défaut, la diversité des environnement est très faible comparé à SoulBlazer et Illusion of Gaia.
Il reste tout de même très fun et passionnant de bout en bout, même si vers la fin cela fini par s’essouffler.
flosuke

le 16/07/2015
10
10 pour l'amour du jeu !
BlackJowy

le 31/07/2014
7_5
Bon jeu, qui aurait pu être un "grand" RPG si la qualité globale du jeu ne se détériorait pas au fur et à mesure des heures de jeu. Ca reste un bon jeu pour l'époque mais pas le premier de la liste
Popolon

le 09/07/2014
10
Bon. Ben j'ai pris une petite baffe.

Je savais que Terranigma était un bon jeu, mais après avoir vu la fin, je le qualifierais de jeu culte pour moi. Au delà de l'aspect technique, quasi-parfait en tous points (graphismes, musiques et autres), c'est son ambiance et les thèmes abordés qui me paraissent à relever. Je ne ferai pas de spoils, mais on a affaire à un jeu qui posent des questions et qui a une certaine portée philosophique. Elle était déjà esquissée dans les précédents opus de la "Trilogie de Gaïa", mais ici le thème est développé dans toute sa splendeur.
Plutôt que de longs discours dithyrambiques et finalement peu efficaces, jouez-y ; moi, j'ai un jeu à ajouter dans mon top 10.
Bahamut-Omega

le 04/01/2014
8_5
Fini Terranigma en 19 heures.

+ L'histoire, originale et riche en rebondissement, même si parfois, on ne sait pas trop où l'on va ni dans quel but, ce n'est qu'à la que tout s’éclaircit.

+ Le gameplay. Le système de combat est simple et efficace, la croix pour les mouvements, une touche pour attaquer/agir, une touche pour les objets, une pour sauter et une pour se défendre. La combinaison des directions, saut et attaque donne des techniques de combat assez variés. Dommage que les objets magiques ne servent que lors d'un combat contre un boss (le seul challenge du jeu). Les donjons sont agréables à parcourir et pas ennuyants, on alterne phase d'exploration, combats et énigmes. De plus les donjons sont très variés.

+ Graphismes. Techniquement s'est sublime, faut dire que c'est un des derniers jeux de la SNES.

+ OST. Riche et magnifique.

+/- L'univers, enchanteur jusqu'à la moitié du jeu, plus on progresse dans l'histoire, plus le monde se modernise et plus il devient banal. Sur la fin c'est même absurde par moment. Mais j'aime à penser que c'est voulu. Un partie prit des développeurs concernant l'évolution et le progrès peut-être.

- La traduction française. Entre autre le choix du vocabulaire est étrange, entre un vieux sage nous demander de nous "grouiller" ça ne le fait pas trop...
Chipstouille

le 02/03/2013
Edité le 01/06/2013
8
J'ai beaucoup aimé Terranigma, qui conclue la trilogie Quintet avec Brio. Comparé à la linéarité de IOG, le fait de pouvoir se balader est une vraie bouffée d'air frais. J'aime toujours ce petit côté écolo sur les bords, même si Terranigma part un peu dans tous les sens, sans vraiment savoir où il va... A l'exception peut être d'un boss un peu survitaminé, le gameplay est une véritable réussite. Mais c'est surtout d'un point de vue graphismes et musiques que le jeu est un enchantement du début à la fin. Et mine de rien, même si ce n'est pas ça l'important, quand c'est réussi c'est toujours très agréable!
RyleFury

le 11/02/2013
Edité le 13/02/2013
6
Un jeu que je n'ai pas connu dans mon enfance, ce qui a surement rendu l'aventure moins magique.

L'évolution des êtres vivants à part l'être humain est le meilleur moment du jeu, en gros entre le début et le milieu du jeu. Même les niveaux jusque-là sont bons et le jeu est globalement bon. Cependant dès que l'on arrive à l'être humain, tout devient d'un classicisme assez chiant à mon gout. Le gameplay est plutôt bon dans l'ensemble à part l'utilisation foireuse des magirocs que l'on ne peut souvent pas utiliser pendant les boss. La traduction est marrante et au final il est difficile de prendre le jeu au sérieux tellement tout est gâché par elle. Les énigmes sont très énervantes et complètement stupides pour certaines. Le coup du champignon à récolter ou du bouquet de fleur au pingouin ou encore des jarres d'eau n'y ressemblent pas sur des torches classiques sans le moindre indice c'est tout simplement stupide. De plus tout se passe trop vite vers la fin du jeu, un peu comme si on se retrouvait avec un jeu non fini et le scénario de toute manière ne casse pas des briques. Je ne comprends pas comment on peut dire que ce jeu très inférieur à Illusion of Time à mon gout est une merveille. Peut-être que s'ils n'avaient pas gâché l'ambiance...
92 active users (1 member, 91 guests, 0 anonymous member)
Online members: Bahamut-Omega
Legendra RPG V4.8.42 © Force 2022 - Legal Mention
Webmaster : Medion