bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Dream Master > Articles > Review

Dream Master

crpg nes japon
Dream Master
Dream & Retry
Développé par le studio Birthday, à qui l'on doit la série des Kaijû Monogatari ou Jubei Quest sur la même machine, et édité par Namco en 1992 sur une Famicom en fin de vie, Dream Master demeure encore aujourd'hui un jeu obscur et pratiquement inconnu du public occidental. Et pour cause, celui-ci ne fut jamais localisé dans nos vertes contrées et resta cantonné à l'archipel nippon, à l'instar des innombrables RPG japonais peuplant la 8 bits de Nintendo.

Shadows over Otaria

La paix qui règne au royaume d'Otaria est menacée depuis qu'un puissant sorcier, le Black Master, a plongé l'âme de la belle princesse dans les abysses d'un rêve sans fin, le Black Dream. Condamnée à mourir si personne ne vient à son secours, tous les plus grands Dream Masters, ces mages capables de s'introduire dans le subconscient, se sont portés volontaires pour l'extirper de l'infernal cauchemar en y pénétrant à leur tour. Mais le temps passe et aucun n'en est encore revenu. L'unique espoir du roi repose alors entièrement sur vous, le disciple du plus puissant et du plus vieux d'entre eux, le dernier Dream Master en mesure d'accomplir cette tâche.

Le scénario, au demeurant classique, présente tout de même la particularité de diviser la progression en 7 chapitres bien distincts, chacun proposant un monde qui lui est propre, un rêve dans lequel il faudra chercher la princesse et essayer de s'échapper avec elle. L'avantage d'utilser la thématique de l'onirisme est qu'il permet de varier facilement les lieux visités, et ainsi proposer une certaine diversité au joueur tout au long de la progression. En effet, chaque cauchemar possède son propre bestiaire, son propre concept, et ses propres codes pour progresser qui diffèreront grandement d'un rêve à l'autre.
Dream Master
Dream Master
Dream Master

Pitch Black

En observant les différentes images illustrant la jaquette arrière de la boite, On pourrait craindre avoir affaire à un énième RPG sans originalité comme il en fleurissait des centaines à cette époque. Or il n'en est rien car Dream Master ne se contente pas d'emprunter ses influences au jeu de rôle, il lorgne également du côté du jeu d'aventure et de réflexion. De prime abord pourtant, le titre débute de manière assez traditionnelle lorsque l'on prend enfin le contrôle de notre héros après la longue (et très soignée) introduction, suivi d'un rapide coup d'œil dans le menu pour apercevoir les différentes caractéristiques qui composent le statut du personnage, Force, Défense, Vie et Technique. Bref, nous sommes en terrain connu.

Sauf que dès le seuil du premier donjon franchi, la singularité du titre devient évidente et plutôt déroutante il faut bien le dire. La grotte est plongée dans le noir et c'est en avançant, pas à pas, que la carte se dévoilera case par case. Les ennemis sont eux aussi invisibles tant que vous ne marchez pas à l'endroit où ils se trouvent, mais le bruit de leurs pas résonneront plus ou moins fort à mesure que vous en rapprocherez. Le système est ingénieux puisqu'il permet donc d'éviter ou de localiser les adversaires à l'oreille, et a également le mérite de changer des monotones rencontres aléatoires habituelles. Une autre donnée très importante, fondamentale même, réside dans le fait que vous perdrez de la vie si vous heurtez un mur, et cela arrivera bien entendu assez souvent. Mais le plus gros souci, c'est que les moyens d'en regagner seront très limités.
Dream Master
Dream Master
Dream Master

Realm of Reverie

Concrètement, le jeu vous oblige à finir un rêve d'une seule traite. Les sauvegardes ne s'effectuant que lors du passage au monde suivant à l'aide de mot de passe, ou Dream Words. La mort signifiera la perte de vos points d'expérience et de vos objets, un retour à la case départ pur et simple. Toute la difficulté sera alors de ménager vos précieux points de vie, récupérables uniquement via quelques objets disséminés dans les niveaux et parfois grâce à l'apparition du vilain Black Master qui vous soignera gratuitement mais très légèrement. Il existe également Une zone unique à chaque monde où votre mentor pourra vous guérir une fois en intégralité, autant dire qu'il faudra bien réfléchir avant de l'utiliser.

Il est évidemment possible d'éviter les ennemis, mais il vous sera alors impossible de vaincre le boss de chaque cauchemar si votre classe est trop basse. En effet, le jeu fonctionne ici comme n'importe quel RPG : tuer des créatures vous octroie des points d'expérience pour passer au niveau suivant, et les monstres étant limités à un nombre fixe dans chaque monde, il est donc préférable de tous les vaincre pour être le plus puissant possible. En clair, plusieurs essais seront nécessaires pour terminer certains rêves, afin de bien connaitre les différents pièges et l'emplacement des murs et d'ainsi préserver au maximum vos points de vie jusqu'au boss.

Le système de combat n'est quand à lui pas aussi atypique que la progression de l'aventure, mais possède tout de même quelques particularités. Tout d'abord, 3 types d'attaques vous seront proposés afin de vous adapter aux différentes situations. Une normale, une autre plus faible mais plus sûre, et enfin une autre beaucoup plus dévastatrice mais risquée. De plus, chaque adversaire ayant un point faible, vous aurez également la possibilité de sonder les ennemis afin de localiser leur talon d'Achille et accroitre vos dégâts. Vous pouvez bien entendu frapper au hasard, mais sachant que le nombre de points de frappe sur chaque monstre est tout de même assez conséquent, mieux vaudra utiliser la fonction en question.
Dream Master
Dream Master
Dream Master

Soulside Journey

Fort heureusement, le jeu reste généreux en objets magiques, et de très nombreux artefacts puissants seront à récupérer dans les donjons pour vous faciliter l'aventure. De l'équipement sera également à votre disposition dans les différents coffres pour améliorer votre personnage, mais sachez encore une fois que lorsque vous passerez au rêve suivant vous serez dépossédés de tout, expérience, niveau, arme et armure y compris. Tout sera alors à refaire au prochain chapitre. Et s'il peut sembler frustrant, voire décourageant au premier abord de recommencer un rêve si jamais survient la mort, l'apprentissage de chaque monde vous permettra de les refaire plus rapidement et plus facilement à chaque tentative.

Grâce à la variété des situations, des énigmes, l'originalité générale et la difficulté progressive, Dream Master est un jeu vraiment très agréable. Le plaisir de la découverte d'un chapitre et de son donjon pousse le joueur à aller plus loin dans l'aventure, et rend l'expérience vraiment prenante. Le système est bien rôdé et le titre n'est jamais injuste dès lors que l'on utilise intelligemment toutes les options à disposition. La durée de vie reste quant à elle correcte sans plus, juste assez pour faire durer le plaisir sans lasser sur la longueur. Comptez environ 15 heures pour terminer le jeu la première fois, et beaucoup moins une fois tous les rêves connus.

Tout n'est pas parfait cependant, et au rayon des regrets on déplorera des graphismes à qualité variable et surtout en dessous des attentes pour un jeu Famicom de 1992. Les donjons en eux-mêmes ne brillent pas par leur palette de couleurs, mais les différentes illustrations des ennemis ou des cinématiques relèvent le niveau. Même constat en ce qui concerne les musiques, peu marquantes pour la plupart excepté 2 ou 3 thèmes ici et là, notamment celui du boss final.
Dream Master
Dream Master
Dream Master
Dream Master est un excellent titre de la ludothèque famicom injustement méconnu. Un RPG rafraichissant, original, mélangeant les genres avec brio, et très accessible de surcroît. Quelques menus défauts demeurent cependant tels que des graphismes et une bande-son qui auraient pu être un peu plus travaillés, mais rien qui ne saurait ternir l'intérêt et la qualité générale du titre de Namco.

NB : À noter qu'il ne faut pas le confondre avec Little Nemo : The Dream Master de Capcom sur la même machine qui, lui, est bien sorti en occident.

21/01/2020
  • Concept Original
  • Habile mélange des genres
  • Bestiaire et donjons variés
  • Accessible et addictif
  • Graphismes corrects sans plus
  • OST inégale
8

GRAPHICS 3/5
SOUND/MUSIC 3/5
STORY 3/5
LENGTH 3/5
GAMEPLAY 4/5
Dream Master > Commentaires :

Dream Master

8

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
0 commentaire
Aucun commentaire
53 active users (1 member, 52 guests, 0 anonymous member)
Online members: 666
Legendra RPG V4.8 © Force 2020 - Legal Mention
Webmaster : Medion