bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Star Ocean: The Second Story > Articles > Review
Voir aussi

Star Ocean: The Second Story

crpg play amerique
Star Ocean: The Second Story
Sorti quelque temps après Final Fantasy 7 (au Japon du moins), Star Ocean: The Second Story était la réponse d'Enix à Square. Suite du très bon Star Ocean sorti sur Super Famicom, il proposait toujours une ambiance à mi-chemin entre le médiévale fantastique et les voyages spatiaux. Le jeu en deux CD d'Enix pouvait il concurrencer l'incontournable classique de Square qui a engendré un engouement sans précédent hors du Japon ?

Un gars, une fille

Vous aurez au départ le choix entre deux scénarios qui se démarquent peu mais possédant quelques différences essentielles: tout d'abord le scénario de base est différent. De plus les persos rejoignant votre équipe seront également pas les mêmes. L'un vous propose d'incarner Claude, un jeune garçon qui voyage dans un vaisseau spatial dirigé par son père. Lors de l'exploration d'une planète, il va tomber sur un étrange objet et se retrouver sur une mystérieuse terre inconnue d'une autre époque.

L'autre scénario vous propose d'incarner Rena, une jeune fille qui vit sur la planète où Claude va débarquer. Le but de Claude sera de trouver le moyen de rentrer chez lui, moyen qui pourrait être lié avec la présence d'une étrange météorite. Le scénario de base est assez classique : un héros débarquant dans l'inconnu qui est considéré comme "un envoyé". Mais il s'étoffe au fur et à mesure et il y a de très très nombreuses surprises et rebondissements (et de quêtes annexes).
Star Ocean: The Second Story
Star Ocean: The Second Story

Toujours autant de possibilités

Ce jeu est un RPG dit "classique" à l'instar des DQ ou FF . Les villages offrent toutes les options habituelles, on se balade d'un lieux à l'autre sur une carte (buguée) et on parcourt un nombre énorme de donjons. Au niveau du gameplay, vous avez en plus du classique système de level up un système de skill point, comme contre-attaque, esquive, écrire etc etc, qu'on apprend toujours au fur et à mesure du gain des points de skill. En développant ces skills, vous deviendrez plus doué dans les domaines correspondants (logique lol). Mais si certains skills ont une utilité évidente, d'autres sont plus obscures. Un autre point essentiel du jeu est la création d'objets, mais là encore c'est assez dur à maîtriser, c'est encore plus complexe que dans le premier opus. Cependant ce n'est pas indispensable pour terminer le jeu alors...
Enfin dernier point particulièrement intéressant est le système de "private action". Ainsi à l'entrée de chaque ville vous sera proposé cette action. Vous serez donc seul et les autres personnages iront vaquer seuls à leurs occupations. Ce système servira notamment à en apprendre plus sur les protagonistes et aussi à débloquer des secrets. Les lieux sont eux remplis d'énigmes et souvent labyrinthiques, allergiques s'abstenir ! Et la fréquence des combats est très élevée, ce qui n'arrange rien.
Star Ocean: The Second Story
Star Ocean: The Second Story

Le grand bordel

Les combats sont assez originaux, reprenant le système du premier épisode tout en profitant du changement de support. Vous ne dirigez donc qu'un personnage parmi les quatre de votre équipe, et le jouez en temps réel. Vous le déplacer ainsi directement avec la croix dans toutes les directions et attaquer normalement ou avec des attaques spéciales (que vous assignez toujours sur les gâchettes). Les magies et les items s'utilisent toujours via un menu qui arrête le jeu le temps de la sélection. Si vous ne dirigez pas les autres, vous pouvez néanmoins leur dicter leur stratégie générale, et commander leur magie. Vous avez ainsi un grand contrôle de vos troupes lors de ces joutes. L'utilisation récurrente des magies et des attaques spéciales les font progresser, les séances de leveling prennent encore plus de sens ici (d'autant que la fin du jeu n'est pas évidente sans une bonne préparation).
Les combats paraissent encore plus bordéliques que ceux du premier, mais moi j'adore, ça fait partie du charme du jeu, mais ça ne plaira pas à tous, assurément.
Star Ocean: The Second Story
Star Ocean: The Second Story

Motoi en grande forme

Graphiquement il n'y a rien à redire : les décors en synthèse fixe sont vraiment très réussis, et les persos très mignons en 2D s'incorporent magnifiquement dedans. Le mélange est plus convaincant que dans FF7, où la 3D pauvre des personnages contrastaient avec les décors. Chaque tableau chatoie l'œil avec des couleurs et une recherche graphique évidente. De plus, il y a pas mal de scrolling donc on a moins l'impression d'évoluer écran par écran. Les combats sont eux aussi très réussis, les persos bien faits et animés, les magies explosent à l'écran et les attaques spéciales sont vraiment excellentes. C'est magnifique ! Seule la carte déçoit : la 3D utilisée est horrible et il y a pas mal de bugs d'affichage. On finit par s'habituer et ça ne gâche pas vraiment le plaisir de jeu mais... c'est tout de même dommage.
Au niveau sonore évidemment c'est tout bonnement exceptionnel. Vous aurez peut être deviné qui a signé cette magnifique bande-son : c'est Motoi Sakuraba, et une fois de plus il a réussi admirablement la bande sonore. La musique de combat est notamment vraiment dynamique, le thème de Rena (que vous pouvez écouter dans le jukebox) est un chef d'oeuvre. L'un des meilleurs travaux du maitre, assurément.

Le jeu est très long et tiendra en haleine une cinquantaine d'heures si vous ne cherchez pas à faire le jeu à fond, car il recèle de très nombreux secrets et annexes. Les deux voies de départ lui confère d'ailleurs une bonne replay value. Enfin, le jeu est dans l'ensemble assez dur, mais il n'y a rien d'insurmontable, même si la fin peut vraiment poser problème pour qui fait le jeu en ligne droite.
Star Ocean: The Second Story
Star Ocean: The Second Story
Star Ocean: the Second Story est un incontournable de la Playstation. S'il déroutera certains joueurs par ses combats dynamiques et parfois brouillons, son univers, sa bande son et sa richesse le placent parmi les meilleurs Tri-Ace.

??/??/????
  • Techniquement excellent (à part la carte)
  • Système de combat
  • Systèmes de skills
  • Musiques!
  • Durée de vie
  • Quelques bugs d'affichage impardonnables sur la carte en 3D indigeste
8.5

GRAPHICS 4.5/5
SOUND/MUSIC 4.5/5
STORY 4.5/5
LENGTH 4.5/5
GAMEPLAY 4.5/5
Star Ocean: The Second Story > Commentaires :

Star Ocean: The Second Story

8.5
8

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
36 commentaires
Golden Leaf

le 27/08/2019
7_5
Star Ocean semble toujours apporter avec ses différentes itérations quelques défauts en guise de marque de fabrique : cet épisode coloré, à la bande-son enjouée, ne fait pas exception et propose une difficulté très mal dosée, un scénario inutilement tarabiscoté et des personnages au charisme très inégal.

Cependant, l'atmosphère invite à poursuivre l'aventure et le système de combat tient parfaitement la route. En dépit de certains donjons (et surtout du dernier) interminables, on poursuit avec un plaisir certain les pérégrinations dans un océan d'étoiles.

Renty

le 28/02/2017
8_5
Algo muito especial nos é introduzido logo no início de Star Ocean 2: a escolha entre Claude C. Kenni (o tal filho do herói espacial) e Rena Lanford (uma jovem garota de um planeta não desenvolvido tecnologicamente) para ser o protagonista do jogo, ou os olhos do jogador na aventura. Ambos estarão no grupo e farão parte da história, mas a escolha de cada um traz certas consequências, desde a óbvia mudança no ponto de vista das Private Actions (que tratarei adiante), até a mudança na possibilidade de se recrutar certos personagens ou não.
Falando desses personagens, existe uma série deles, diferentes entre si tanto no estilo de batalha quanto na própria personalidade. São personagens energéticos como Precis F. Newman, engraçados como Ashton Anchors, fortes como Opera Vectra, enigmáticos como Dias Flac, e tantos outros. Os NPCs e antagonistas têm um papel interessante, com destaque para o temido e estiloso grupo Ten Wise Men (Dez Homens Sábios), os grandes inimigos do jogo.

BlackJowy

le 02/02/2015
7_5
Je dois avouer avoir été un peu déçu par ce jeu, c'était le jeu ultime pour un ami et si je n'avais jamais pris le temps d'y jouer jusqu'à récemment, j'avais toujours gardé l'idée que ça serait une très bonne expérience qui mériterait d'être savourée.

Autant le dire tout de suite, c'est le scénario qui m'a posé problème, trop léger, pas assez épique, mal distillé au long du jeu, et au final d'un intérêt très relatif. Bon c'est un peu plus poussé que dans le premier Star Ocean, mais insuffisant pour concurrencer FF7

Graphiquement aussi ça aurait pu être mieux, les musiques sont d'une qualité inégale mais ça passe, la difficulté est mal dosée et les différentes fins pas suffisamment riches pour motiver plusieurs parties.

Bon mon avis semble plutôt négatif mais je me dois d'être honnête : ça reste un jeu tout à fait honorable. La faute à mes attentes trop élevées et un jeu qui s'adresse plutôt aux hardcore gamers qui préfèrent des jeux avec moins de blabla mais qui offrent une bonne replay value en terme de défi (avoir toutes les fins, trouver les astuces permettant de contourner la difficulté du jeu, battre le boss dans sa version débridée, etc etc …)

Pas ma came, mais pas trop mal dans son genre.
Elekami

le 13/06/2014
Edité le 04/03/2015
8_5
Peut-être bien le meilleur SO ?
Pour moi, il surpasse le premier opus, pourtant déjà très bon. L'histoire est ici largement plus développée, avec davantage de rebondissements et des personnages que j'ai personnellement appréciés (pour la plupart). Le jeu est long grâce à son gros contenu annexe et surtout sa replay-value exceptionnelle (grâce aux différents choix de personnages, à la sélection du héros de départ, à ses quêtes annexes et ses nombreux systèmes complémentaires). Le gameplay est bon et servi par des combats réellement dynamiques. La bande-son n'est pas en reste et offre de très jolies mélodies tout du long du jeu. Graphiquement, le jeu est cependant plus inconstant et si certains décors sont vraiment beaux, SO2 reste relativement faible techniquement comparé aux jeux qui sont sortis plus tard sur la machine. On notera même quelques erreurs qui font tâches, dans les sprites ou certains éléments...
Les combats, très fréquents, sont parfois plutôt confus. On peut aussi regretter un équilibrage de jeu de temps en temps discutable, notamment sur la fin, comme souvent avec les productions tri-Ace.
N'en demeure pas moins une expérience de choix, pour un RPG excellent qui aurait mérité davantage de reconnaissance.
flosuke

le 01/10/2013
10
Pour ma part, c'est mon meilleure RPG.
Je l'est refait une petite dizaine de fois et toujours le même amour pour ce jeu.
Herbrand

le 07/11/2012
Edité le 25/06/2013
10
Etant incontestablement le RPG auquel j'ai pris le plus de plaisir à jouer et également celui sur lequel j'ai passé le plus d'heures - MMO à part - Star Ocean: The Second Story (SO2) tient une place particulière dans mon coeur de joueur. Je reconnais bien volontiers qu'on peut lui trouver des défauts : certains disent que les combats sont brouillons ; d'autres l'accusent d'un scénario minimal, inintéressant voire inexistant. Et pourtant, le titre de tri-Ace dispose d'atouts incontournables qui, s'ils paraissent anecdotiques pour ces mêmes-là, ont contribué à faire de ce jeu partie de mes favoris.

A l'instar de son prédécesseur, il offre un délicieux mélange entre les caractéristiques d'un RPG tour à tour classique (combats aléatoires, zone de combat prédéfinie, menu en combat, plusieurs personnages) et ceux des A-RPG. Il en résulte un système de combat dynamique à plusieurs personnages, dont je n'ai jamais réussi à me lasser. Les personnages variés dans leurs capacités et leur style de combat contribuent fortement à la motivation que j'éprouve à chaque nouvelle partie. Etant donné l'impossibilité de recruter tous les personnages en une partie et l'obligation de faire des choix, il est particulièrement intéressant d'essayer différentes combinaisons de personnages en combat et hors combat -- surtout dans les modes de difficulté plus élevés qui obligent à réfléchir sur la composition de son groupe. SO2 ne manquant pas de challenge, on aura tôt fait de se prendre au jeu d'analyser chaque personnage afin d'en retirer une équipe harmonieuse.

SO2 peut compter sur un des meilleurs systèmes d'item creation du RPG, lequel n'a malheureusement pas été repris dans ses successeurs, et a au contraire été drastiquement simplifié. En particulier dans les modes de difficultés plus élevés, il convient de réfléchir à quelles capacités passives et quelles aptitudes d'item creation chaque personnage doit se consacrer, tout en tenant compte des talents innés de chacun. Ces éléments influenceront fortement la difficulté à laquelle le joueur sera confronté lors des combats ; d'autant plus que le titre n'est pas avare en challenge, annexe ou non.

Le scénario, bien que n'atteignant pas les meilleures productions en termes de révélations et de rythme, propose certaines particularités qui le rendent inoubliable. Il s'appuie fortement sur les pensées et traits de caractères de chaque personnage ; le jeu permet d'ailleurs d'observer le point de vue de deux protagonistes différents. Les private actions permettent d'être témoin de diverses situations anecdotiques qui contribuent à modifier les relations entre différents héros. Celles-ci étant un des principaux constituants du charme de SO2, passer à côté d'elle empêche de savourer pleinement l'histoire et l'ambiance qui s'en dégage. Appuyé par une bande son sublime et des graphismes en deux dimensions très colorés, ce Star Ocean jouit d'un univers au final extrêmement attachant.

Star Ocean: The Second Story, par son univers inoubliable et son gameplay extrêmement bien rôdé, est à ce jour l'une des expériences vidéoludiques les plus mémorables que j'ai connues.

+ Personnages attachants, variés dans leur personnalité et leur style de combat
+ Private Actions
+ Systèmes d'aptitudes et d'item creation
+ Combats dynamiques
+ Obligation de faire des choix dans son recrutement
+ Nombreux challenges annexes
+ Bande-son
+ Graphismes 2D colorés
+ Les 10 sages
heavenly

le 26/10/2011
7
Excellent jeu digne de la saga ! les persos sont attachant et le scénario ce laisse suivre avec plaisir. La difficulté vers la fin devient un peu excessive mais quand on aime...
maxff9

le 27/07/2011
9
Un de mes premiers rpg et parmi ceux que je préfère.
+ Un système de combat complet et amusant
+ des tonnes de capacités à apprendre.
+ Les private action qui donnent parfois des sous-miniquêtes
+ Les persos, l'histoire, l'ambiance
+ la création d'objet qui est assez incompréhensible, mais fun quand même. Le premier jeu dans lequel je pouvais créer mes objets !!

En plus la possibilité de choisir son perso au départ, nous feras recommencer le jeu même si ça diffère pas des masses c'est bien de voir certaines scènes sous un autre angle.

Sphynx

le 21/05/2011
Edité le 30/09/2014
7
Un jeu auquel j'ai eu vraiment beaucoup de mal à accrocher. Le système est intéressant, mais le rythme est saccadé et les personnages pas attachant le moins du monde. La faute au scénario et au chara-design relativement fade.
Van_Burace

le 11/12/2010
Edité le 29/04/2012
9
Comme tout Star Ocean, il met du temps à démarrer. Les deux premières heures sont d'une grande passivité et on se paie pas mal de lecture pas forcément intéressante. Et une fois que l'aventure s'amorce, ça reste très classique et pépère, mais surtout très court, si on aborde le jeu en droite ligne.
Par contre, la dernière phase du jeu, celle jusqu'au boss de fin, se déroule sur un rythme frénétique. Très plaisant.
La grande force du jeu, ce sont ses à-côtés et les possibilités de développement de talents qui sont offertes au joueur. C'est bien simple, quelle que soit l'orientation que l'on fait prendre à ses persos, elle sera tôt ou tard profitable pour aider le joueur à progresser. On peut alors avancer dans le jeu en cherchant à se faire plein d'argent en vendant ses œuvres (peintures, romans en touchant des royalties, etc.), en se créant soi-même son équipement plutôt qu'aller l'acheter ou le trouver, en grugeant comme un voyou par quelques moyens malhonnêtes (faux actes de propriété pour acheter moins cher dans les boutiques ou dormir à l'œil dans les auberges, voire bien plus fumeux)... Je m'arrête là, mais l'univers des possibles est bien plus étendu (la compétence collective « orchestre » complètement abusée, le fait qu'un personnage n'ayant pas un talent inné puisse le développer à force de patience et d'exercice, etc.).
On pourrait aussi parler des conséquences des Private Actions, des deux embranchements du scénario selon que l'on joue avec Claude ou Rena (un principe assez peu développé, les différences sont minimes en définitive, il faut bien l'avouer) et du donjon secret pour les téméraires.

En bref, un excellent jeu, qui peut être abordé de multiples manières.
74 active users (1 member, 73 guests, 0 anonymous member)
Online members: Riskbreaker
Legendra RPG V4.8 © Force 2020 - Legal Mention
Webmaster : Medion