bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Dark Savior > Articles > Review

Dark Savior

arpg sat europe
Dark Savior
Bienvenue sur Jailer's Island...
Voici l'un des tous premiers RPG de la Saturn et pour un début, on peut dire qu'il calme ! Dark Savior a été développé en 1996 sur Saturn. Je vous le dis tout de suite, ce jeu fait parti de mes coups de coeur et c'est grâce à Climax Entertainment qu'on a eu droit à un tel chef-d'œuvre. Cette boîte, assez connue, a fait de nombreux et excellents jeux pour le compte de SEGA : Shining in the Darkness, Shining Force 1, Landstalker sur Megadrive puis des RPG moins intéressants comme Time Stalkers sur Dreamcast et testé par Medion. Elle a aussi développé un jeu moins connu : Ladystalker sur Super Nintendo et, enfin, Feda ~The Emblem of Justice~ sous le nom de Max Entertainment. Tout cela est bien alléchant mais c'est de Dark Savior dont je vais vous parler dans les lignes qui suivent.

Des histoires merveilleuses et bourrées de rebondissements

Le prologue du jeu est le suivant : Vous êtes Garian, jeune chasseur de primes très réputé, qui doit escorter un monstre très dangereux nommé Bilan à bord d'un paquebot à destination de Jailer's Island pour l'emprisonner. Mais la traversée qui était déjà très périlleuse va tourner au cauchemar à cause la fuite de la créature en question. Libre à vous ensuite de vous dépêcher dans ce niveau pour arriver soit : après, pendant ou avant que Bilan tue le capitaine du navire, ce qui permettra de suivre, par ce choix très banal, une autre histoire. Trois histoires différentes (ou parallèles) s'offrent à vous ce qui fait l'originalité (mais pas la seule !) du jeu. Personnellement, je n'ai jamais trouvé plus novateur en matière de scénario surtout agrémenté par les nombreux rebondissements de situation et qui vous mettra la larme à l'œil (la plus émouvante est, sans aucun doute, la 1ère parallèle).
Dark Savior
Dark Savior
Dark Savior

Un système de combats original

Niveau gameplay, le système de combats est différent de ce qu'on trouve dans les autres Action-RPG. Ce dernier est facile à comprendre puisqu'il ressemble énormément à un jeu de baston en vue isométrique, ce qui est bien sympathique. Vous avez pratiquement les mêmes choses : les barres de vie, deux rounds à gagner, des barres de furie pour ensuite lancer une attaque spéciale qui change selon le personnage (à la Street Fighter, si je ne m'abuse) et aussi quelques coups. Les combats deviennent, évidemment, très originaux même s'ils sont assez rares pour nous extasier (environ une cinquantaine dans tout le jeu) car ils se retrouvent seulement aux moments clés du jeu (pas de combats aléatoires donc). De plus, ils sont assez simples, y compris les boss, sauf à quelques exceptions près ! Notons toutefois que vous pouvez capturer certains adversaires pour ensuite les réutiliser (c'est toujours fun de jouer avec un ours ou un éléphant !). Au passage, j'aime bien Evilsizer et Kurtliegen.
Dark Savior
Dark Savior
Dark Savior

Le digne successeur de Landstalker

Comme dans Landstalker, vous serez amené à sauter de plates-formes en plates-formes pour atteindre un endroit et aussi à utiliser vos fidèles neurones bien relâchés depuis Landstalker (ça tombe mal, les énigmes sont encore plus difficiles). Des objets sont cachés dans le jeu et vous aurez des livres à récupérer qui vous expliqueront certains détails sur le scénario du jeu. A noter que vous n'aurez pas de commerçants dans le jeu mais des sortes d'oiseaux pour sauvegarder ou vendre des objets en échange de points. En effet, vous ne mourrez, dans Dark Savior, que lorsque vos points atteignent zéro. Il faut donc troquer ses objets pour éviter le Game Over. A l'instar de Ryle dans Landstalker, le héros possède aussi un compagnon de route (un oiseau bleu) qui le conseille et lui explique pas mal de choses pour pousuivre l'aventure. Vous retrouverez aussi des mini-jeux comme : la borne d'arcade sur le navire (très, très fun : vous devez récupérer des boules jaunes tout en évitant de vous cogner contre les murs) et aussi lorsque vous êtes dans un petit wagon et que vous devez rentrer à bon port sans tomber par les trous qui parsèment les rails qui sont suspendus dans le vide par je-ne-sais-quel-moyen (arf, il est dur en plus celui-là !).
Dark Savior
Dark Savior
Dark Savior

Dark Savior possède des graphismes en 3D isométrique fabuleux bien qu'ils commencent à vieillir. Les décors sont variés et fourmillent de détails. L'univers du jeu est à mi-chemin entre l'Heroïc-Fantasy (pour certaines armes et le design de certains persos dont Garian) et le Futuriste (les machines, le paquebot, les produits chimiques, etc...).
Pour ce qui est des musiques, elles sont pour la plupart magnifiques (sans parler des excellents bruitages du jeu). D'ailleurs, voilà un choix de quelques unes particulièrement superbes : les thèmes de Kay et de J.J (arf, trop fendard celui-là), la musique du jeu d'arcade, le Battle et Boss Theme (terribles !), certaines musiques de niveaux, les thèmes de fins (celui de la première parallèle est particulièrement émouvant), et bien d'autres que je vous souhaite de ne pas manquer ! Cerise sur le gâteau, vous avez aussi un "Sound Test" dans les options (Climax a donc pensé à tout).

Alors maintenant, question durée de vie, elle reste dans la norme pour un Action-RPG : entre 12 et 18 heures pour finir les trois histoires (dont une découpée en deux parallèles en fait) + une cachée qui vous permettra de vous mesurer contre tous les boss du jeu (d'ailleurs, le deuxième joueur peut les contrôler à la place du "computer"), ce qui fait 5 parallèles, ce qui est raisonnable.
Dark Savior
Dark Savior
Dark Savior
Voili voilou, je dois avoir tout dit en long et en large, j'espère évidemment que ceux qui ne s'y seraient jamais essayé puissent arriver à le trouver ! Je n'ai rien à ajouter, il fait partie de ma ludothèque d'exception malgré quelques imperfections graphiques et au niveau de certaines vues particulièrement pénibles. Dark Savior mérite amplement cette note... A acheter les yeux fermés !

26/07/2003
  • Des histoires fabuleuses
  • Le design des persos
  • Des musiques somptueuses
  • Un système de combat génial
  • Des décors très jolis en 3D isométrique
  • Quelques problèmes de caméra
  • Une durée de vie un peu courte
9

GRAPHICS 4/5
SOUND/MUSIC 5/5
STORY 4.5/5
LENGTH 3.5/5
GAMEPLAY 3.5/5
Dark Savior > Commentaires :

Dark Savior

9
7.5

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
18 commentaires
Takhnor

le 30/12/2012
Edité le 30/12/2012
7
Je pense qu'à cette époque, où on a droit à certaines expérimentations sur les mélanges de genre, Climax a un peu fait l'inverse de Treasure avec leur Guardian Heroes. Là où GH ajoutait des éléments RPG dans un Beat'hem all, Dark Savior incluait des éléments Beat'hem up dans un RPG. Ce qui peut surprendre même encore maintenant. Alors oui les combats restent en apparence assez simplistes malgré les parades ou blocages, chose qui ne sera parfaitement maîtrisé que dans Mount & Blade et The Witcher 2.
Graphiquement, ça reste joli comme mix de décors 3D (en vue iso) et de sprites 2D (bien loin d'un Riglord Saga), même si c'est parfois bien pixellisé pendant les zooms. L'animation reste très fluide globalement.
Concernant l'histoire et le background ça reste pas très original, mais le système d'histoires parallèles est très bien trouvé, non seulement progressivement on comprend pourquoi tel personnage s'est trouvé à un moment donné, avec diverses "fins" numérotées en fonction du parallèle utilisé, mais surtout, le scénario accompagne le joueur dans sa réflexion sur le jeu en lui même, le fait d'y jouer tranquillement, puis la perplexité face à ce même système de parallèles, puis l'envie d'avoir une aventure épique et enfin... Je dirais seulement que la toute dernière "fin" est tout simplement excellente et j'ai bien eu un bon fou rire en le terminant.
A noter que la prise de monstres est très sympathique, et le mode particulier de l'arène qu'on peut débloquer où on fait une sorte de Beat'hem up (genre Street Fighter ou Fatal Fury) d'endurance est bien rigolo. Tiens les types de CDprojekt Red n'auraient-ils pas été fans de Dark Savior, vu qu'une arène est également présente dans TW2?
Par contre, oui la plateforme pure isométrique demandera beaucoup d'adaptation surtout si on n'a pas joué auparavant à Landstalker, c'est tout aussi pénible dans les 2 jeux même si dans DS on a quand même droit à la possibilité de pivoter la caméra. Mais ici on a tout un timing à respecter donc la prise en main se fait à forcer de recommencer et recommencer...
Malgré la pixellisation, le manque d'originalité pour chaque parallèle pris séparément, l'inventaire tout mini avec très très peu d'objets, le manque de customisation, Dark Savior reste un bon jeu grâce à son originalité qui se veut avant tout légère avec ses combats particuliers, l'imbrication des parallèles, l'obligation de rush parfois (très hardcore dans le fond en fait), un jeu qui profite à fond de la rejouabilité (ceux qui aiment avoir une seule partie de 100h seront forcément déçus), une arène marrante mais parfois un peu ardue, le fait de contrôler les monstres qu'on a pris, les doutes qu'on a sur la suite à chaque "fin de parallèle", et biensûr le final...
Tout ceci m'ont fait passer un vrai bon moment, mais je n'ose imaginer si Dark Savior était sorti quelques années plus tard, avec pourquoi l'utilisation des cartes de RAM, s'il avait les graphismes et la fluidité d'un Street Fighter Zero 3... On ne saura jamais, mais on peut toujours rêver
Edit: à noter un détail important pour la fin et les crédits, chose abominalble, dans la version Japonaise on a droit à une chanson, mais le chant a été supprimé dans les versions US et EU pour ne garder la mélodie!
Yaone

le 19/08/2012
Edité le 20/05/2013
6_5
Malgré un départ laborieux, j'ai fini par accrocher à ce jeu et même à l'apprécier.
Faut dire que l'idée d'histoires parallèles est excellente. Et elles se recoupent au niveau des informations, c'est tout bonnement génial (mise à part quelques petites incohérences).
Par contre, son gameplay est assez pénible à prendre en main de nos jours. Surtout les phases de plateforme (mention spéciale pour le Silver Castle). Son système de combat est, quant à lui, plutôt original et on peut utiliser un autre perso si on l'a capturé au préalable, ça fait penser à du Street Fighter.
Pour moi, son plus gros défaut se trouve être la caméra même si on peut la bouger... un peu, pas toujours évident de savoir si on se trouve bien en face de la prochaine plateforme ou à quel endroit elle se trouve...
Niveau graphisme c'est plutôt joli à voir (à part quand le héros est dans le chariot XD).
Faizon

le 10/10/2011
8
Se distinguant rapidement à l'aide d'une idée lumineuse (selon le temps passé à accomplir divers passages du jeu, différents scénarios se proposent au joueur), ce Dark Savior importe l'adhésion grâce à son univers très particulier, son ambiance peu commune, et sa volonté d'innover, sans pour autant que lesdites innovations sombrent dans le raté. Une belle réussite, qui pâtit cependant peut-être un peu du poids des ans.
Sphynx

le 21/05/2011
Edité le 30/09/2014
7
Un jeu sympathique, sans plus. Mais une ambiance particulière en effet. A essayer, il peut passer le temps.
Yahiko

le 12/11/2010
6
Je n'ai pas apprécié l'ambiance qui se dégageait de ce dark Savior. Ceci mis à part le jeu propose des bonnes idées comme le concept des scénarios parallèles et un script est surprenant pour un A-Rpg. Dark Savior apparaît comme un jeu intéressant, une des valeurs sûres de la console.
Zio

le 26/05/2010
8
Un bon jeu que ce dark savior qui aura eu comme malheur de ne pas être un Landstalker 2 (que beaucoup de joueurs attendaient). A noter les différents scénarios bien sympas
PXL

le 21/05/2010
8
bin que je n'ai fini à l'époque qu'un seul scénario (j'étais jeune j'avais pas compris que l'histoire changeait en fonction du temps mis au début du jeu pour la première mission),
j'ai trouvé ce jeu sympathique, agréable, très beau. les combats sont dynamiques et l'ambiance est bonne.

bon jeu
anhhoi

le 26/01/2008
Edité le 14/02/2008
7_5
Je pense qu'il ne faut pas voir ce jeu comme une suite de Landstalker, même si le système de jeu peut les rapprocher. L'ambiance est d'ailleurs tout à fait différente.

J'ai le souvenir d'un jeu un peu trop court; comme s'il lui manquait quelque chose pour être abouti. En revanche, j'ai été véritablement bluffé par le récit, à travers le système des scénarios parallèles (il faudra terminer le jeu trois fois pour débloquer le quatrième scénario). L'aventure bascule tout à coup, et dès lors on ne sait plus à quelle vérité s'accrocher. C'est ce passage précis du jeu qui l'avait rendu puissant à mes yeux.

Une expérience vraiment intéressante sur Saturn.
synbios

le 19/08/2007
Edité le 19/08/2007
8
Ok, ça ne vaut pas Landstalker (mais combien de jeu peuvent y prétendre?), mais c'est quand même du grand Climax.
Le système de scénarios parallèles est terrible et la bande-son superbe.
grumly
le 18/02/2007
8
une fausse suite de landstalker ! mais une excellent jeu quand meme! de bon souvenir pour mon premier jeu saturn ! l ambiance est differente de landstalker mais a son charme! juste les durées de vie des mondes paralleles qui sont trop courtes! 4-5 h en moyenne ! a puis ce p-'è'__"è"è0_ de passage en chariot dans la mine ! vous vous rappelez... la galère!
69 active users (0 member, 69 guests, 0 anonymous member)
Legendra RPG V4.8 © Force 2021 - Legal Mention
Webmaster : Medion