bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Golden Sun: L'âge Perdu > Articles > Review

Golden Sun: L'âge Perdu

crpg gba europe
Golden Sun: L'âge Perdu
L'aventure continue...
Eh bien, on ne peut pas dire que ce nouveau Golden Sun ne se sera pas fait attendre!! Et oui, cela fait maintenant plus d'un an que le premier volet est sorti dans nos contrées et qu'enfin sa suite sort (ils ont pas dû se presser chez Nintendo). Golden Sun ~The Lost Age~ (ou L'âge perdu pour les anglophobes) est sorti en septembre (le 19 pour être précis !) et il est, bien sûr, toujours développé par Camelot et édité par Nintendo (ohhh le lourd....). Autant dire tout de suite que les fans ne seront pas dépaysés!

Tout d'abord, quid du scénario ?

Ce dernier débute un peu avant la fin du premier opus. Salamandar, Phoenixia et Pavel sont sur le point d'allumer le phare de Vénus et Lina doit s'éloigner de celui-ci avec le savant Thélos. Le phare est allumé et là, c'est le drame ! Contrairement à ce qui s'était passé au phare de Mercure, la terre se divise en deux et un bout du continent de Gondowan est arraché et file droit vers le continent de Indra. Lina et Thélos sont un peu sonnés. Ils sont réveillés par Alex qui leur montrent que Pavel et Cylia (une mystique de l'air qui a été capturé à Lalivéro) ont réussi à s'en sortir après le cataclysme. (Salamandar et Phoenixia ayant été tués par le groupe de Vlad). A partir de là, votre mission sera de trouver un bateau qui vous permettra de finir la quête des Phares... Ce que je vous laisse le plaisir de faire !

Je vous le dis tout de suite, ceux qui avaient détesté le premier épisode détesteront également Golden Sun ~The Lost Age~ étant donné que le jeu se déroule de la même façon. De plus, la traduction française est encore plus pourrie que dans Golden Sun (youeppee !) car elle est d'une niaiserie à toute épreuve (je vous laisse le malheur d'en juger par vous-même)... Ça donne pas envie de jouer, je vous l'accorde. C'est bête de dire ça mais si vous êtes un minimum indulgent, cela ne vous rebutera pas pour autant (ou sinon, prenez plutôt la version américaine du jeu car même ceux qui ne sont pas très forts en anglais, vous ne serez pas perdu).
Golden Sun: L'âge Perdu
Golden Sun: L'âge Perdu
Golden Sun: L'âge Perdu

Le système de jeu n'a pas changé d'un iota

Il allie toujours psynergie et découverte de djinns. La psynergie, en plus d'être une sorte de magie utilisable en combat, vous permettra aussi de vous sortir des situations les plus embarrassantes dans les donjons. En effet, le jeu tourne autour de cette psynergie et les développeurs l'ont utilisé fourbement en créant grâce à cela de nombreuses énigmes diaboliques. Bon, là, je rend la chose plus dramatique qu'elle ne l'est réellement mais concrètement, chaque psynergie sera utilisée pour une action bien particulière. Par exemple, vous avez un rocher qui vous bloque un passage vers la suite du niveau. Hop, un petit coup de la psynergie "Soulever" et vous pouvez continuer votre chemin! Évidemment, ce genre de magies vous coûtera un petit peu de vos MP (enfin PP pour Point de Psynergie, ici). Si vous avez des problèmes de MP (ou PP, au choix ^^), je vous rassure tout de suite car vous en récupérez lorsque vous vous déplacez. Mais contrairement au premier Golden Sun, cela se fait plus lentement ! Il faudra donc souvent dormir dans une auberge (c'est si important de dormir quand l'avenir du monde est entre vos mains).
Golden Sun: L'âge Perdu
Golden Sun: L'âge Perdu
Golden Sun: L'âge Perdu

Djinns ?

Je parlais aussi de djinns. Les djinns, quant à eux, sont des petites créatures possédant chacun un élément (terre, eau, feu et air). Ils ont tous une action particulière une fois liée à un de vos personnages comme attaquer un ennemi, ressusciter un compagnon, redonner des PV (Points de Vie), augmenter une de vos caractéristiques pendant quelques tours, etc. Quand plusieurs de ces djinns auront utilisé leur action, ils pourront déclencher une invocation. Ce qui change par rapport au premier Golden Sun, c'est qu'à plusieurs endroits du jeu, vous découvrirez des stèles qui vous permettront d'apprendre d'autres invocations en liant cette fois des djinns de différents éléments entre eux comme par exemple Zagan (1 djinn de Vénus et 1 djinn de Mars), Mégère (1 djinn de Mars, 1 djinn de Jupiter), Haurès (3 de Vénus, 2 de Mars), etc. Toutes ces invocations que se soit les anciennes ou les nouvelles sont vraiment très impressionnantes et très dévastatrices!
Golden Sun: L'âge Perdu
Golden Sun: L'âge Perdu
Golden Sun: L'âge Perdu

Technique

Graphiquement, le jeu est magnifique. Il fait sûrement parti des 5 plus beaux jeux de la console. Les décors sont sublimes et fourmillent de détails et les combats sont très bien faits. Les attaques et les magies fusent avec des effets qui rendent les affrontements très dynamiques et vraiment agréables à regarder. Les combats ne sont pas originaux pour un sou mais ils ne sont pas une corvée non plus (enfin, cela reste mon avis vu que je sais que le premier opus avait eu un avis assez mitigé dès qu'on sortait de la presse vidéoludique). Enfin bref... passons.
Golden Sun: L'âge Perdu
Golden Sun: L'âge Perdu
Golden Sun: L'âge Perdu

Bande-son

On n'arrêtera jamais de clamer le génie de Motoi Sakuraba qui a réussi à utiliser, de fort belle manière, le processeur sonore de la Game Boy Advance. On arrive facilement à reconnaître la patte de ce compositeur et les différents thèmes du jeu sont tout simplement magnifiques: un régal pour les oreilles tout comme les graphismes sont un régal pour les yeux! Les musiques reviennent pour la plupart de Golden Sun mais vous en entendrez aussi une flopée de nouvelles comme le sublime thème du village de Garoh ou celui des combats qui égal sans problème celui du précédent épisode.
Golden Sun: L'âge Perdu
Golden Sun: L'âge Perdu
Golden Sun: L'âge Perdu

Shin Yamanouchi

Le travail de ce chara-designer est à mes yeux de la même trempe que dans Shining Force III, c'est-à-dire, merveilleux. Pavel est aussi classe que Vlad, voire plus, et Piers ou Alex possèdent un excellent design... Je m'arrête là mais je n'ai pas trouvé de personnages avec un design catastrophique... contrairement à... à... hum... la série à la double consonne.
Golden Sun: L'âge Perdu
Golden Sun: L'âge Perdu
Golden Sun: L'âge Perdu

Durée de vie

Une quarantaine d'heures pour les plus rapides et en une cinquantaine pour les plus lents. Pour ma part, je l'ai fini en exactement 47 heures et 33 minutes (je le sais, tout le monde s'en fout, mais bon cela permet de donner une petite idée de la longévité du jeu...). Dans tous les cas, la durée de vie de Golden Sun 2 est plus que correcte (le premier se finissait entre 20 et 30 heures).
Golden Sun: L'âge Perdu
Golden Sun: L'âge Perdu
Golden Sun: L'âge Perdu
Au final, on peut dire que je suis devenu sacrément fan de cette série et j'espère qu'un nouveau volet sortira un jour. Vive Camelot! Vive Golden Sun!

20/07/2004
  • Un scénario merveilleux
  • Un chara-design aux mille délices
  • Des graphismes léchés
  • Motoi Sakuraba au mieux de sa forme
  • Une ambiance magique
  • Pouvoir rejouer l'équipe du premier Golden Sun
  • Un système de combat excellent
  • Une durée de vie plus que correcte (45 heures environ)
  • Une traduction française niaise au possible
  • Une fausse non-linéarité bien lourde par moments >_<
  • C'est tout... :)
7

GRAPHICS 4.5/5
SOUND/MUSIC 4.5/5
STORY 4/5
LENGTH 4/5
GAMEPLAY 4/5
Golden Sun: L'âge Perdu > Commentaires :

Golden Sun: L'âge Perdu

7
8

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
voir aussi Commentaires eswiiu [0]
35 commentaires sur Game Boy Advance
Riskbreaker

le 05/08/2019
6_5
Je termine enfin cette histoire que j'avais pourtant entamé en 2002 !
Et malheureusement, je reste sur un avis relativement proche du premier épisode.
Si The Lost Age reprend tout le concept du premier en exploitant bien plus son gameplay (donjons plus longs / world map complète / quêtes annexes en pagaille / beaucoup de Djinns et collectibles à ramasser / etc), je n'ai tout de même pas réussi à être émerveillé ni étonné par ce monde et cette histoire.
Pire, le game design m'a quelques fois déçu. Notamment lorsqu'on se retrouve sur la world map sans savoir quoi faire ni où aller. Il faut fouiller un peu tout et les distances peuvent être très grandes à parcourir. Déconcertant. Cela dit, c'est un défaut mineur par rapport à ce qu'il sait nous offrir à côté.

On reste donc dans la lignée exacte du premier, avec enfin le pourquoi du comment de l'histoire révélé. Mais malheureusement uniquement dans le dernier tiers du jeu. Et les quelques twists et révélations m'ont malheureusement laissé de marbre. Sans compter cette fin balancée à la va-vite avec une résolution du personnage d'Alex assez… moyenne. Bref, meh.

Le capital sympathique du premier épisode est toujours d'actualité. Les graphismes sont toujours exemplaires pour le support. Les musiques essaient d'en découdre avec le processeur sonore de la GBA. Le héros devient muet en début de partie (alors qu'il parlait dans le premier épisode)... mouais. La durée de vie est bien supérieur au premier. Quelques passages sympathiques et une difficulté parfois intransigeante (alors que le premier épisode était quasiment une promenade de santé). De bons donjons et des énigmes plus fournies, mieux pensées autour des psy-énergies.
Mais malgré tout ça… le jeu ne m'a jamais émerveillé ni passionné. Il restera donc cantonné – pour moi – au rang des jrpg sympathiques-sans-plus, qui aurait mérité un meilleur traitement de ses personnages et de son scénario. Il y avait tous les ingrédients, mais il manque le liant pour sublimer l'ensemble.
Elekami

le 11/05/2014
8_5
Le jeu est plus long et plus riche que le premier opus.
La qualité est toujours au rendez-vous, avec des graphismes et des musiques très réussis et une histoire qui se suit sans déplaisir même si elle ne surprend guère. J'ai trouvé les personnages moins charismatique, cependant.
Une valeur sûre du RPG sur Gameboy Advance.
peppermint

le 30/10/2011
Edité le 15/06/2013
8
Dans la lignée de son grand frère, mais avec une aventure plus dense, des énigmes plus poussées et une bande son plus diversifiée et de qualité. Bizarrement, même si il est plus poussé que son aîné, je l'ai autant apprécié mais pas plus.
Zeckfried

le 11/06/2011
8
Golden Sun était un rpg très bien foutu mais peut-être un peut trop classique. Ben le II c'est la même chose mais en mieux...
Sphynx

le 21/05/2011
9
Indéniablement l'un des meilleurs RPG de la GBA. Intéressant sur bien des points, mais un peu décevant quant à la naïveté de son histoire... A faire.
Yahiko

le 26/11/2010
7
Esthétiquement identique et proposant le même gameplay, Golden Sun 2 reprend les bonnes recettes du 1 et offre un plaisir de jeu équivalent à son prédécesseur. On appréciera tout de même le fait de jouer avec le camp opposé à celui du premier (un classique de chez Camelot), le scénario légèrement épaissi et la durée de vie rallongée.
Dark Sol

le 09/11/2010
Edité le 09/11/2010
7
Golden Sun L'Âge Perdu est similaire au premier. D'un point de vue technique, les deux sont identiques, ce qui n'est pas un mal quand ont connait la qualité du premier opus.
Le système combat n'a pas évolué, toujours aussi classique. La seule chose que l'on peut noter est la possibilité d'associer des Djinns d'éléments différents pour invoquer de nouvelles créatures.
De nouvelles psynergies font leur apparition et c'est toujours aussi marrant de franchir différents obstacles en utilisant ces pouvoirs.
Le scénario est un peu plus étoffé et l'on a enfin le fin mot de l'histoire et pourtant je n'ai pas été emballé plus que ça. Finalement, c'est encore là que ça pêche.
Un bon jeu GBA, mais à faire uniquement si vous possédez le premier.
Ananas

le 17/09/2010
Edité le 23/07/2012
10
Cette suite dépasse son grand-frère sur tous les points de vue, excepté sur un point que tout le monde à soulevé... La traduction. J'ai cherché, j'ai essayé, mais la plupart des dialogues sont souvent incompréhensibles: les personnages passent du coq à l'âne sans prévenir, et racontent parfois n'importe quoi.

Mais dans l'ensemble, on a le droit à des personnages plus intéressants et bien, bien plus attachants, une durée de vie bien plus longue (doublée quasiment) des quêtes annexes en plus grand nombre, une partie de l'univers à explorer beaucoup plus étendue... Dans l'ensemble, l'ambiance m'a bien plus plu, entre les donjons, les villes... L'OST est également laaargement meilleur (ce Battle Theme, mes aïeux ! ), c'est un Sakuraba au top de la forme qu'on retrouve là. ^^

Au niveau du scénario, c'est une grosse progression également, le tout est plus intéressant, mieux construit, tout simplement plus agréable à suivre. Je peux me refaire ce Golden Sun 2 avec plaisir, tandis que j'abandonnerai le premier opus dès les premières heures tant je le trouve lourd. Quant au gameplay, l'ajout d'Invocations combinant plusieurs éléments m'a bien plu, et je l'ai trouvé dans l'ensemble plus fluide, plus accrocheur (et encore et toujours ce Battle Theme, qui m'aura fait me balader sur la map à la recherche de combats rien que pour l'écouter !).

Pour résumer, graphismes toujours aussi beaux, scénario passionant, personnages attachants, OST de malade, principe de Djinn et psynergies toujours aussi addictif... Golden Sun: L'Âge Perdu, le meilleur jeu de la GBA, simplement. Un véritable must-have.
synbios

le 09/08/2010
9
Une suite qui dépasse le premier épisode. Un régal.



Gwimdor

le 17/07/2010
8
Dans la même ligné que l'épisode précédent, nous avons donc droit à nouveau à un très beau jeu, agréable à jouer, on a le plaisir de retrouver nos héros du 1 ce que j'apprécie vraiment, le scénario est davantage développé, c'est parfait !


54 active users (0 member, 54 guests, 0 anonymous member)
Legendra RPG V4.8 © Force 2021 - Legal Mention
Webmaster : Medion