bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Mystic Quest > Articles > Review

Mystic Quest

arpg gb europe
Mystic Quest
Mythique
Premier volet de cette saga culte de Squaresoft, Seiken Densetsu sorti en 1991 dans notre beau pays sous le doux nom de Mystic Quest, et, chose rare, intégralement traduit en français !
Sur un support plutôt chiche en RPG localisés, Mystic Quest a marqué toute une génération de joueurs et reste encore aujourd'hui un classique indémodable.

Il faut sauver Willy

Tout commence dans une arène où des combats à mort se déroulent constamment pour divertir le vil le seigneur noir. Hélas, un jour votre meilleur ami, Willy, y trouve la mort mais avant son dernier souffle il vous explique comment fuir, afin de prévenir les chevaliers Gemma du déclin de l'Arbre Mana, source de vie et de magie. Lors de votre fuite vous surprenez deux hommes en pleine conversation, dont le seigneur noir. Vous vous faites bien évidemment repérer et le seigneur noir, ne voulant pas que cette conversation s'ébruite, vous fait chuter du haut d'une falaise...
Ce sera le début de votre quête qui vous amènera à récupérer l'épée légendaire - Seiken Densetsu signifie "la légende de l'épée sacrée" - et à voir l'arbre mana, élément récurrent de la saga, afin de vous venger de l'infâme seigneur !
Mystic Quest
Mystic Quest
Mystic Quest

De nombreuses possibilités

Mystic Quest est un pur Action-RPG qui pose les bases de la série, plus tard passée à la postérité avec Secret of Mana.
On déplace le héros en temps réel pour aller de ville en ville et de lieu en lieu en traversant la campagne, les forêts et les montagnes, toutes infestées de vils créatures. Les possibilités pour les "occire" sont nombreuses, vaste choix d'armes et de magie qui correspondent aux besoins de chacun ; reste la fuite pour les plus téméraires.
On gagne des points d'expérience à chaque ennemi tué, et lorsque l'on passe un niveau on gagne des points que l'on peut utiliser pour augmenter la caractéristique de son choix, on est donc plutôt libre vis à vis de la progression et l'utilisation de notre personnage.
Dans les lieux et sur la carte il y a de nombreuses énigmes à résoudre, et l'utilisation de l'arme adaptée permet souvent de se débloquer. Certaines nécessitent une bonne dose de réflexion, celle des palmiers dans le désert restera assurément gravée dans la tête de nombreux joueurs longtemps perdus.

Une fois en ville il est temps de faire les magasins pour acheter de nouvelles armes, armures et objets (les traditionnels bonbons de la série) mais surtout des clés pour ouvrir les portes, et bien sûr collecter de précieuses informations auprès des villageois. A noter que vous serez de temps à autre accompagné par un NPC, dont l'IA est aussi développée que celle d'une chaussette mal lavée.
Mystic Quest
Mystic Quest
Mystic Quest

Des thèmes inoubliables

Sorti relativement tôt dans la vie de la Game Boy, Mystic Quest est loin d'en être le plus beau jeu, plus rudimentaire que le sublime Link's Awakening, par exemple. Pour autant, le style et l'ambiance qui s'en dégagent lui confèrent une aura particulière, et l'on oublie vite les limitations de la console tant le jeu arrive à vite captiver.
C'est surtout lorsque les premières notes du jeu se dévoilent que l'on prend réellement une claque. Malgré les limitations évidentes du support, Kenji Ito signe une bande son qui aligne les mélodies cultes dont on se souvient encore des années après. Un chef-d’œuvre, tout simplement.

Enfin, le scénario n'est pas en reste, bien ficelé et prenant réellement de l'ampleur vers la fin du jeu avec quelques scènes vraiment touchantes, pour un jeu finalement assez court. Il faut compter une petite quinzaine d'heures pour en voir le bout la première fois. Mais on y revient vraiment avec plaisir, pour s'immerger à nouveau dans ce monde merveilleux.
Mystic Quest
Mystic Quest
Mystic Quest
Poétique, féerique, magique, le premier Seiken Densetsu est un titre inoubliable qui réussit à délivrer une orgie d'émotions au travers de quelques pixels et quatre niveaux de gris.
A faire et à refaire, un de ces rares jeux sur lesquels le temps n'a pas d'emprise.

??/??/????
  • La bande-son, des thèmes inoubliables
  • Une ambiance magique
  • Le premier Seiken Densetsu, ça mérite bien un + de plus
  • Les déplacements sur la carte deviennent parfois un peu lourds
8.5

GRAPHICS 3/5
SOUND/MUSIC 4/5
STORY 3.5/5
LENGTH 4/5
GAMEPLAY 4/5
Mystic Quest > Commentaires :

Mystic Quest

8.5
8.5

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
voir aussi Commentaires mob [1]
35 commentaires sur Game Boy
Spiriel

le 30/12/2016
5
Voilà, j'ai terminé le fameux Mystic Quest à l'instant. Je me souviens encore de la pub à la télé lorsqu'il était sorti (cela avait l'air follement épique, j'ai gardé l'image du héros dressant une épée vers le ciel, scène qui n'apparaît jamais dans le jeu... je confonds ?).

La réalisation technique est aboutie pour la console, et la bande-son offre de belles mélodies, mais on est loin de l'apogée des graphismes en pixels de la fin de la superNES. Là où le jeu s'en sort rudement bien, c'est au niveau du rythme. Les quêtes s'enchaînent sans temps mort, et elles ont le bon goût d'être courtes, sauf vers la fin. S'en suit une forme d'addiction, qui nous pousse à boucler le segment scénaristique suivant à chaque fois.
Par contre, les enjeux sont bien faibles, dans le sens où tout est très fonctionnel et linéaire dans le jeu. Le pire est probablement au début, lorsque la fille, qui nous a guéri jusque là, nous dit qu'on doit probablement être capable de se soigner seul désormais... juste avant d'être capturée. Il ne faut pas exagérer en vantant l'histoire on ne peut plus basique, d'un héros sans attache qui tâchera de sauver une jeune fille (il y a quatre "sauvée / capturée" dans le jeu, sacrée damsel in distress ! c'est un boulot à plein temps à ce stade). Dark Lord est tué comme un vulgaire sous boss, et les PNJ sont tout de même ultra schématiques.

Le jeu a d'ailleurs la particularité de les sacrifier presque tous. Cela a pu donner une impression de gravité aux joueurs à l'époque, mais le soucis c'est qu'on ne connaît pas ces personnages, donc on peut difficilement être touchés par leur disparition. Je n'ai personnellement pas ressenti d'ambiance particulièrement lourde ou mélancolique. Le déroulement est trop mécanique pour cela. Seiken Densetsu 2 posera les galons d'une ambiance bien plus marquée.

Dans mon cas, j'ai fait le remake, Sword of Mana... il y a plus de 10 ans. Je ne pourrai pas comparer précisément les deux, n'ayant que peu de souvenirs précis du remake, mais il ne fait aucun doute à mes yeux que Sword of Mana est un bien meilleur jeu que Mystic Quest. Alors certes, les deux jeux n'ont pas grand rapport... mais les graphismes et la bande-son ont été amplement améliorés, et le gameplay largement enrichi.
D'un autre côté, il est possible que la dilution du scénario dans des lieux plus longs et un gameplay sophistiqué puisse nuire au rythme de Sword of Mana. Néanmoins, je n'ai pas le souvenir de soucis de gameplay dans le remake, comme le fait de manquer de clés juste avant le boss final, ou d'être bloqué car les PNJs nous arrêtent pour nous parler dès qu'on les frôle...

En tout cas, la scène finale dans Sword of Mana est infiniment mieux mise en scène, et donc déchirante, que dans Mystic Quest. Le fait d'avoir joué avec la fille (possibilité non offerte dans le jeu GameBoy), qui se voit conférer une vraie personnalité, est forcément un facteur important, mais il me semble que l'interaction avec le garçon était autrement plus poussée.

Bref, Mystic Quest se laisse toujours jouer en 2016 (alors que lors d'une tentative récente sur Zelda 3, la manette m'était tombée des mains devant la répétitivité du jeu), et il ne fait aucun doute qu'il a procuré des frissons lors de sa sortie, mais je recommande bien davantage son remake sur GBA. D'ailleurs, cela m'interroge sur les attentes des fans lors d'un remake : si chaque modification est une trahison, pourquoi être excité à l'idée d'un remake ? Quelque part, je m'inclus dans la réflexion, car il m'a fallu du temps et plusieurs parties pour accepter CC pour l'excellent jeu qu'il est, malgré ses différences fondamentales avec CT.
Golden Leaf

le 11/10/2015
6
Ce jeu a terriblement vieilli, en particulier quant au level-design des donjons. Cependant, il conserve un petit charme, avec quelques musiques entraînantes et une tonalité générale bien épique.

Je lui préfère néanmoins mille fois Sword of Mana, remake parfois un peu boudé, supérieur à tous les points de vue. Précisions cependant que les deux jeux diffèrent parfois, tant dans leur déroulement que dans le scénario.

Comme il n'est pas très long, il est encore largement possible de le parcourir, et d'en tirer quelque plaisir. Et puis les monuments fondateurs, cela n'a pas de prix !
Astram

le 21/08/2015
10
A-RPG simple et efficace sur Game Boy, de type très arcade, en s'inspirer de l'univers FF.


DenamPavel

le 10/10/2013
Edité le 10/10/2013
10
Mystic Quest est tout simplement un chef d'oeuvre sur lequel le temps n'a aucune prise. Le jeu est sorti en 91 sur une console portable monochrome et met pourtant aisément à l'amende toutes les merdouilles HD sorties en cette année 2013 !
Ce qui rend ce titre si spécial c'est justement sa réalisation sommaire qui laisse le champ libre à l'imagination. On se laisse juste guider par les musiques aux tonalités mélancoliques et par les quelques phrases éparses qui font office de scénario et on vit pleinement une aventure absolument épique !
L'atmosphère du jeu est totalement glaciale mais d'une poésie sans pareille ! On suit donc la quête d'un ancien esclave qui aura pour but de sauver l'arbre Mana, la source de toute vie... Il croisera sur sa route l'empire Vandole contrôlé par le roi noir mais également une multitude de PNJs qui l'aideront dans sa quête et qui seront par ailleurs victimes d'une véritable hécatombe au fil de l'aventure.
Pour le reste le gameplay se rapproche beaucoup d'un Zelda 2D, les énigmes en moins et la gestion de l'xp et des statistiques en plus... Ca reste très jouable aujourd'hui même si ce n'est évidemment pas le point fort du jeu...
Voilà donc, Mystic Quest, un jeu à faire et à refaire, un jeu... mystique ^^
vernes

le 03/09/2013
Edité le 03/09/2013
9
Avec Zelda l'un des deux chefs d'oeuvre du GB .
Ingram

le 25/02/2012
10
La musique du titre me reste dans la tete meme 18 ans après!
Le premier Seiken est tout simplement un bijou, que dis-je, une légende du jeu video.
A tel point que je me le refais tous les 3-4 ans.

Sphynx

le 21/05/2011
Edité le 14/09/2014
8
Un RPG de valeur pour la GB, qui en l'absence de véritable concurrence sur la console portable avait séduit bien des joueurs. Il vaut encore la peine de s'y attarder si vous en avez marre de la 3D survitaminée de vos consoles nouvelles générations, il est particulièrement bien réalisé et l'histoire tire son épingle du jeu.
Faizon

le 01/05/2011
8
Jolie aventure prenante et pleine d'inventivité, au rythme imparable et aux mécanismes parfaitement rodés, Mystic Quest a de plus la chance de ne pas trop pâtir de son âge. Une réussite évidente dans son domaine.
Yama

le 30/04/2011
9
Une petite perle de l'A Rpg. Exellents souvenirs que ce jeu me procure. Entre les musiques inoubliables, et le scénario qui à l'époque était monstrueux, on ne pouvait rester de marbre devant tant de charme !
Yahiko

le 22/11/2010
8
Un des jeux cultes de la Game Boy. Il aura marqué les joueurs de son époque par son aventure magique, son gameplay simple et intuitif et les moments d'émotion qu'il peut procurer. Un jeu marquant en tout point.
87 active users (1 member, 86 guests, 0 anonymous member)
Online members: Let
Legendra RPG V4.8 © Force 2021 - Legal Mention
Webmaster : Medion