bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Parasite Eve > Articles > Review
Voir aussi

Parasite Eve

crpg play amerique
Parasite Eve
Adam Y-chromosomal.
Parasite Eve est l'un des jeux les plus critiqués de Square. On le trouve trop ceci ou pas assez cela. A l'heure où nombre de jeux mélangent les genres, brouillent les pistes, effacent les étiquettes, parfois trop et souvent n'importe comment, Square arrive avec un Parasite Eve aux mille influences et pourtant troublant de cohérence. Inquiétant, envoûtant, proche du conte de fées tout autant que du film d'horreur, chaque minute est une nouvelle surprise.

On pourrait parler d'expérimentation pour ce scénario loin des ambiances médiévales ou fantaisistes habituelles. Ici, pas de capes, pas d'épées, rien de téléphoné ni d'évident. Parasite Eve est un jeu qui montre une maturité certaine dans ses propos, parce qu'il empreinte à la science, parce qu'il empreinte à l'art aussi. L'héroïne est une jeune femme énigmatique et singulière j'ai nommé Aya Brea, nouvelle recrue du NYPD (soit New York Police Department). Malheureusement sa vie n'a pas été que rose depuis 25 années, car un accident de voiture aura causé la perte de sa mère et d'une sœur jumelle. Aya fut la seule survivante. Ammorce banale s'il en est... mais il y-a un mal plus profond que cet accident...Un microorganisme qui vit dans les cellules humaines, qui a son propre code génétique, et qui peut se multiplier, un organisme qui espère un jour prendre le contrôle sur la race humaine. J'ai nommé la Mitochondrie, ou quand notre pire ennemi sommeil à l'intérieur de nous.Un scientifique africain cultive les cellules de sa femme emportée dans un accident de la route pour la maintenir en vie, il nomme ces cellules Eve. Évidemment Eve évoluera, maintenant sortie d'un corps elle se multipliera et contaminera. Donc pour nous résumer, Eve (la mitochondrie originelle donc) est un organisme actif, mûrissant dans son foyer à savoir les corps vivants, et devenant une créature amère. Il va de soi que chaque contaminé n'ait plus face humaine. Le reste pourrait se présenter comme suit : Une représentation théâtrale, un incendie, Eve, Aya, une sœur morte... Tout est lié. Le rôle d'Aya est de sauver le monde de l'expansion du parasite, mais elle a surtout une chose bien égoïste à faire en cherchant l'Eve originelle : revoir sa susnommée sœur.
Parasite Eve
Parasite Eve
Parasite Eve

Le système de jeu est suffisamment cohérent pour se faire apprécier. On retrouve un schéma similaire à certains Rpgs, les points d'expérience, les magies (ici Parasite Energy), armes améliorables, items, et compagnie à quelques variations près. Par contre les combats sont, eux, déjà moins banals. Les ennemis sont aléatoires mais les combats se font sur l'aire de ballade, soit pas de loadings intempestifs au contraire de certaines références anonymes. Du reste, Parasite Eve empreinte à ces mêmes références le fameux ATB (ou Active Time Battle), ce qui fait qu'Aya ne peut pas tirer (armes à feu s'il vous plait) à tout moment. Mais durant ce temps de latence, elle a la possibilité de se déplacer fuyant les morsures ennemies. Et le moment venu, cette même Aya pourra faire feu ou bien utiliser une magie, au choix. Les combat sont donc toujours en mouvement, toujours réfléchis et cela va de soi, toujours intéressants. N'espérez pas jouer en mangeant des chips sur ce Square là, ils n'ont pas ressorti leur recette habituelle pour ce soir.
Parasite Eve
Parasite Eve
Parasite Eve

Je présume que vous avez commencé à connaitre le jeu maintenant. Je vois que vous pensez que je le raconte mal. Je fais de mon mieux, croyez-moi. Mais si vous préférez que j'arrête de raconter... ça me fait de la peine -- Non ? très bien. Je vais donc continuer.
Parasite Eve
Parasite Eve
Parasite Eve

Trois choses au sujet de l'ambiance, véritable unité qui donne au jeu ses plus grandes qualités. Tout débute par un designer de talent, qui est a l'apogée de son style. Qui ne dessine pas outre mesure, qui dessine les choses telles qu'elle doivent l'être sans les affubler de symboliques prétentieuses et malvenues. Le design est de Nomura Tetsuya, je le précise car vous risquez de ne pas reconnaître. Ici il a adopté un style humain, a créé une magnifique Aya. Toute en courbe, au regard malsain mais à la beauté éclipsante. Puis il a créé Melissa, figure emblématique d'une chanteuse d'opéra au corps malheureusement atteint par le parasite. Et puis il ya les autres, ceux qui ont l'air normal, qui ont l'air vivant. Nul besoin de rajouter du style pour eux, ils sont comme moi, ils n'abordent pas de pendentifs géants ni d'épées esthétiquement bizarroïdes. Tout est réel et simple.Se sont insérés là des scènes cinématiques à l'esthétisme sidérant, telles la neuvième symphonie de Beethoven qui témoigne qu'il a atteint le sommet de son art elles sont finalités et libertés entière dans la finalité. Et puis se sont insérés là, comme des coins de fer, la tristesse, la folie, le tournoiement. La neige, la nuit...Techniquement sûrement dépassées à l'heure actuelle, ces séquences en cinématiques vous marqueront à fleur de peau, parce-qu'elles sont belles, mais surtout parce-qu'elles font passer l'émotion. Souvent elles seront malsaines, vous montrant l'évolution causée par le parasite sur un être vivant, mais aussi souvent elles vous montrerons la souffrance d'une Aya complètement perdue. Je dirais de ses cinématiques, qu'elles sont parfaites. Par définition le parfait n'est pas quelque chose d'objectif. C'est une définition scientifique évidemment et toutes les définitions scientifiques sont naïves... Résultat, toutes les grandes découvertes sont faites par des demi-fous! Blah... "## euros¥¥#, ùìüa" Mes paroles n'ont aucun sens. Je ne dois pas perdre le fil conducteur de ce que je raconte. Embrayons sur les musiques qui sont le 3ème mot d'ordre pour une ambiance digne de ce nom. Eve pousse sa voix aux limites de la folie, tantôt enfantine, tantôt sorcière. Les sonorités sont multiples, latentes, comme une menace fantôme. En vérité la compositrice se nomme Yoko Shinomura. Parasite Eve fut son premier projet de quantité, de qualité aussi évidemment. Un premier thème très rythmé et précipité. Beaucoup de musique d'ambiance. Des chants. Un thème de combat final mémorable. Une chanson innovante, mystique et espagnole. Une bande-son très théâtrale c'est clair et net.
Parasite Eve
Parasite Eve
Parasite Eve

Ne reste plus qu'a parler de choses moins importantes. A savoir que les graphismes sont très réussis, adoptant une 3D légèrement pixelisées pour les personnages et dans des décors en CG de grande qualité. Niveau durée de vie c'est assez faiblard, 15 petites heures suffiront largement à moins que vous n'entrepreniez de gravir le haut building de plus de 60 étages, quête subsidiaire mais néanmoins prépondérante pour découvrir la vraie fin.

Pour les plus faignants d'entre vous et qui n'ont pas écouté tout ce que j'avais à leur dire...-ça m'énerve comme la lumière en plein jour-: Parasite Eve n'est rien d'autre qu'un RPG à l'ambiance sombre. Souvent appelé mélange RPG/Survival Horror il reste un jeu unique, jamais égalé ni même jamais copié. Un jeu réfléchi, carré, mûr.

... Je vois que vous espérez que je parle de sa suite. Brièvement. Parasite Eve 2 a un scénario moins égoïste, mais moins exceptionnel du coup. L'ambiance est un peu moins profonde ainsi que le gameplay réduit à un simple clone de Bio Hazard. Les graphismes y sont par contre encore plus époustouflants. Le passage dans la boue dans la forêt des dinosaures suffira à vous convaincre.
Parasite Eve
Parasite Eve
Parasite Eve
De la Genèse à l'Apocalypse, tout est mutation. Bien à vous.

??/??/????
  • Le scénario pas banal
  • Le système de combat simple et dynamique
  • La beauté générale
  • Parasite Eve 3 sur téléphone portable?! La honte Square!
9

GRAPHICS 4/5
SOUND/MUSIC 4.5/5
STORY 4.5/5
LENGTH 3/5
GAMEPLAY 4.5/5
Parasite Eve > Commentaires :

Parasite Eve

9
8

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
voir aussi Commentaires pstore [1]
42 commentaires sur PlayStation
herbert1980

le 18/02/2020
5
Pour les musique de Shimomura, pour l'originalité du scénario, pour les cinématiques Charpenteresque (qui me font pensez à l'excellent The Thing), Parasite Eve est a essayer.
Mais le jeu est totalement gâché par une partie final pénible et frustrante. Les cinématique tue...dans tout les sens du terme
adventureboy

le 22/05/2019
6
+ L'ambiance est réussie.
+ Aya a la classe.
+ Visuellement, ça a de la gueule.
+ Fait preuve d'une certaine maturité dans les thèmes et l'esthétique.
+ Le mix Survival-Horror / RPG a le mérite d'être original...

- ...mais apporte aussi quelques aberrations, du type inventaire limité qui oblige à faire énormément d'aller-retours ou de jeter ce qu'on ramasse pour faire de la place.
- L'histoire au final pas si intéressante que ça, avec des moments confus et des clichés.
- Le design des monstres est assez grotesque (le boss de fin ne ressemble à rien).
Kray7

le 29/03/2018
8
A également terminé le deuxième match, cette fois 100% (je pense). Le premier jeu remonte à plusieurs années, c'était juste un avant-goût. Jamais passé le jeu EX, donc maintenant que ce mois-ci, 13 ans après la dernière fois, j'ai décidé de pousser plus loin! Je commence par le "négatif". Donc, la première chose que je n'aime pas, c'est la portée limitée des articles et pour la gérer j'ai dû continuer et revenir plus souvent entre les destinations et le quartier; vers les dernières heures du jeu, je me retrouve avec de nombreux monstres ennemis qui sont difficiles à mourir et j'essayais d'utiliser une arme décente et efficace mais même avec une contribution spécifique n'était pas pour moi ou, pire, dans un certain temps Je n'ai plus de munitions.
J'ai eu énormément de difficulté à survivre dans le jeu EX Chrysler Building, c'est pratiquement ce que je trouve dans les coffres ou du "drop" qui est utilisé immédiatement mais heureusement pas toujours car je pourrais revenir au quartier pour renforcer Aya dans la préparation après un patron. Le nivellement des armes me semblait presque toujours galeux. En fait, explorer dans Chrysler Building est vraiment effrayant, il ne m'a jamais mis dans le pétrin. Au début je ne l'ai pas aimé mais lentement ça a mis beaucoup d'adrénaline, c'est comme sortir un labyrinthe. Quoi qu'il en soit, comment ai-je pu surmonter le gratte-ciel? Le guide stratégique n'était pas utile et cela ne m'a pas aidé alors je me suis arrangé seul et j'ai dû deviner où la pièce est la première avec des coffres à chaque étage et ensuite la sortie, malheureusement il y a aussi beaucoup de ruelles.
(spoiler! vous rappelez-vous MIMIK? Ce cadeau de poitrine-monstre dans divers FF? Ici, est également présent dans certaines chambres!)

Comme "pro":
Il y aura des erreurs de précision dans les faits saillants mineures pendant l'exploration mais elles ont peu d'importance, l'atmosphère d'horreur me rappelle Resident Evil ou Dino Crisis et puis les graphismes me rappellent une paire de Final Fantasy (VII comme arrière-plan et VIII comme personnages ) le dynamisme de la bataille est bon et fort pour moi. Le son pendant les scènes animées CG est bon et énergique.
Sphynx

le 14/03/2017
9

Pari réussi pour Square avec ce Parasite Eve premier du nom, pour son culot à l'époque de la PS. Un joli mélange des genres qui prend bien, même si l'aspect RPG est très secondaire. On reconnaîtra au système de combat d'être très dynamique et bien pensé, mais cela vient un peu casser le côté oppressant du soft, quand les combats dans un bon vieux Resident Evil viennent au contraire le renforcer.

C'est surtout l'ambiance qu'il dégage qui est impressionnante, notamment de par ses superbes graphismes en 3D isométriques et sa musique oppressante à souhait : c'est ce qui restera dans les mémoires sur ce jeu... même 20 ans après. Alors que je viens de me refaire une partie, je me rends tout juste compte de l'âge du soft. On peut dire qu'il a très bien vieilli.

On regrettera surtout sa durée de vie, juste correcte pour un survival étant donné sa grande linéarité et la replay value assez faible. Le scénario est intéressant mais mal abouti sur la fin, les deux derniers "chapitres" étant assez décevants. Certains passages très naïfs, une naïveté typique des jeux PS1, viennent aussi casser la maturité générale du soft par rapport à son époque.

Au final ce jeu se savoure comme un bon film, c'est ce dont il se rapproche le plus. A défaut de vouloir y jouer en boucle, Parasite Eve laisse pourtant un souvenir marquant, comme tout bon film. Ce qui le fait figurer dans le TOP10 des jeux de la console.


+ L'ambiance
+ L'esthétique, visuelle et musicale
+ La maturité de l'histoire
+ Le mélange des genres

- La durée de vie
- La linéarité de l'histoire
vidok

le 25/05/2014
8
Malgré ces légers couacs, Parasite Eve est un pari réussi de la part de Squaresoft, l’époque où le développeur japonais réussissait tout ce qu’il entreprenait. Au terme d’une aventure passionnante, Parasite Eve nous laisse une impression de grand spectacle abouti et surtout maîtrisé. Il faut dire qu’il aurait été dommage de rater pareil rendez-vous de célébrités du métier, qui le seront encore plus les années suivantes. Un très bon et grand A-RPG, et survival-horror.
DenamPavel

le 10/10/2013
Edité le 04/08/2014
7_5
Encore un très bon Squaresoft sur ps1.
Le jeu mélange de façon assez convaincante un gameplay RPG avec une ambiance survival horror.
On est plongé au coeur de la police new yorkaise qui va rapidement être dépassée par une mystérieuse épidémie qui sévit sur la ville. On est donc au contrôle de la magnifique agent Aya Bréa qui semble être liée au évènements qui se déroulent et qui pratiquement seule contre tous va devoir rétablir le calme dans les rues de la ville ^^. Le scénario est accrocheur même si pas transcendant et ça se laisse suivre gentiment.
C'est surtout la mise en scène qu est remarquable pour de la ps1 ! Ce n'est pas pour rien que Square a sous-titré son jeu "the cinematic RPG"... Les graphismes en pré-calculé sont vraiment agréables à l'oeil, les persos en 3D sont modélisés de façon réaliste (un peu à la manière d'ff8) et de nombreuses scènes en image de synthèse ponctuent les moments clef du jeu... On est vraiment sur une réalisation de très bonne qualité, dans la veine de ce que proposait Square à cette époque... Niveau musique c'est également du tout bon, avec des thèmes tantôt angoissants et tantôt plus rythmés, ça colle parfaitement à l'ambiance du jeu.
Reste le système de combat qui il faut bien l'avouer est très limité, avec un seul perso et une customisation des armes ainsi qu'un système de magie plutôt timides, ça ne vole pas bien haut...
En résumé, un jeu agréable et à l'ambiance prenante mais très limité en terme de gameplay.
A faire ne serait-ce que pour l'héroïne, meilleur perso féminin sur ps1 aux côtés de Rinoa !
MeDioN

le 11/08/2012
6
Une ambiance réussie, une bande son envoutante... et, c'est à peu près tout. Si j'ai suivi l'histoire avec plaisir, le gameplay un peu limité et les moments niais et décalés m'ont un peu déçu, après tout ce que j'avais entendu sur le jeu, qui ne m'avait déjà pas emballé plus que ça à l'époque.
Un peu décevant.

+ Ambiance
+ Bande son
+ Techniquement au top sur le support.

+- Scénario intéressant mais pas bien abouti

- C'est MOU
- Gameplay super limité et sans difficulté
- Des scènes ridicules
- Le boss final...
SenkiDala

le 08/05/2012
8
Faudrait remettre le test à jour car depuis le 3 est bel et bien sorti sur PSP, donc plus besoin de le mettre dans les moins.

Et effectivement très bon jeu, que j'avais fait à sa sortie US (ça remonte...), j'ai envie de me le refaire tiens.
heavenly

le 30/10/2011
8
Très bonne surprise à l’époque pour moi, ce jeu m'a complètement bluffé de par son ambiance dark et son gamplay RPG/survival très innovant . Un must have de la ps1 sans aucun doute !!
yusuke

le 21/10/2011
7
Parasite Eve mélangeant le Survival ainsi que le Rpg,j'ai un peu de mal à le comparer aux autres rpgs..
Graphiquement,le jeu est pour son époque très beau,mais loin du niveau d'un Final Fantasy 8 qui excelle
dans ce domaine.
Le scénario est quand à lui bien ficelé,il n'y a aucun temps mort et on est plongé dans l'histoire du début à la fin. Ce qui explique entre autre,la faible durée de vie du soft,qui tient sur une dizaine d'heure maximum.
Le système de combat est un mélange d'action/tpt-rpg,on contrôle Aya et donc nous sommes libre de nos mouvements(mouvements limités vu la vitesse déplorable de la demoiselle ) mais Aya ne peut utiliser une action que lorsque la jauge d'action est remplie. Les combats sont aléatoires et très bien proportionnés au niveau de la fréquence. On regrettera la difficulté à certains moment du jeu si le joueur n'a pas pris ses précautions. Effectivement,les objets de soins ne se trouvent que pendant le cours du jeu(aucun magasins dans le jeu),ce qui implique de les conserver pour les batailles intenses(boss et certains ennemis bien plus coriaces que la plupart des boss du jeu ^^).
Pour finir,le jeu propose une OST axé sur l'ambiance glauque du jeu qui colle parfaitement bien aux émotions proposées par Parasite Eve.

75 active users (0 member, 75 guests, 0 anonymous member)
Legendra RPG V4.8 © Force 2020 - Legal Mention
Webmaster : Medion