bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Xak III: The Eternal Recurrence > Articles > Review

Xak III: The Eternal Recurrence

arpg pcecd amerique
Xak III: The Eternal Recurrence
La Pc Engine est une véritable boite à trésors en terme de rpgs. Console culte pour une catégorie de puristes, une grosse partie de ses titres restent totalement inconnus chez nous, même chez un public d'intéressés, si l'on excepte les légendes telles qu'Ys et autres Tengai... Pour faire sortir de l'ombre des titres à la popularité moindre au Japon (et donc restant dans le profound darkness chez nous ), il ne restait que certains passionnés prêts à bosser pour briser la barrière de la langue. Et bien nous pouvons dire qu'il existe bien des personnes faisant partie de cette catégorie à aduler. Après plusieurs mois de boulot, Nightwolve vient de nous apporter une traduction anglaise complète et soignée d'un jeu qui mérite toute l'attention des amateurs du genre: Xak3: The Eternal Recurrence.

Pour la petite histoire, la saga Xak fut lancée avec deux volets sur MSX, sortis dans une version remaniée quelques années plus tard sur la bécane de Nec (à la manière d'Ys) et Pc-98. C'est après deux side story (Fray et Tower of Gazel) que sortit le jeu qui nous intéresse ici. Xak 3 est la suite directe scénaristiquement parlant des précédents opus de la série, se passant avec les mêmes persos quelques années plus tard. Heureusement, les développeurs ont eu la bonne idée d'insérer une bibliothèque dans le premier donjon du jeu vous permettant ainsi de reconstituer le scénario. Je vous mâche un peu le travail: après la division du monde en 3, Baduh, le Seigneur du monde obscur, envoya ses armées dans le monde des hommes. Vaincu pour ce qui était censé être une éternité par le légendaire héros Duel, Baduh refit son apparition après plus de deux siècles de silence. La descendance de Duel, en la personne du jeune Ratok Kurt, terrassa Baduh et son acolyte Gospel. Le scénario de Xak 3 prend place en une sombre nuit pluvieuse. Un homme agonisant se présente à la porte de l'habitation de Ratok et de sa mère (?), apportant une terrible nouvelle: une armée de démons, survenue de nulle part, s'est abattue sur les terres de Farland. Avant de mourir, il implore, l'aide de Ratok, qui part dès le lendemain pour Farland...
Xak III: The Eternal Recurrence
Xak III: The Eternal Recurrence

Xak 3 possède la grandeur d'un épisode final de série. Pas de présentation futile des personnages ni parcours initiatique (certains apprécieront, d'autre pas). Bref, les héros ont du vécu, et les premières heures de jeu donnent toute de suite le ton en vous mettant au plein coeur d'une guerre dans un château envahi par l'armée ennemie et ses généraux, et on peut dire que ça le fait! Les grosbills apprécieront... Concrètement, la puissance des personnages ne change pas grand chose car vous l'aurez deviné les monstres eux aussi sont puissants, et ce dés le début du jeu. Mais ceux qui ont pu s'essayer à Xak 1 et 2 seront ravis de poursuivre directement leur aventure.

Si il y a quelque chose qui se dégage immédiatement de Xak 3 et qui perdurera jusqu'à la fin du jeu, c'est son ambiance, indubitablement un des grands points forts du titre, Xak 3 jouant la carte du réalisme. Quelques minutes après la scène d'introduction, alors qu'on était tranquillement devant son écran en suivant un début d'histoire très banal, le jeu donne le ton avec un passage "Braindeadesque" où le roi se fait empaler sur une fourche, la princesse brutalement arracher la tête à la main (!), sans compter les soldats mutilés et transformés en zombies... et une fois débarqué, vous aurez aussi droit à de belles scènes de carnage. Vous l'aurez compris, Xak est bien plus adulte que la plupart des titres similaires. Les scènes sont toujours montrées de façon crue, et l'ambiance générale tend vers l'obscur.
Xak III: The Eternal Recurrence
Xak III: The Eternal Recurrence

Techniquement ensuite, Xak 3 assure! L'animation est de bonne facture et les graphismes sont réussis et détaillés. Peut être un peu trop détaillés diront certains, on est loin du style net et très coloré d'un Ys et cela ne plaira pas à tout le monde, car le tout reste sobre avec une palette de couleurs bien loin de celle qu'on a l'habitude de voir sur la console. Les sprites, qui occupent parfois tout l'écran pour certains boss, sont bien animés et les effets magiques de qualité. Le titre nous offre des phases parfois surprenantes avec quasiment aucun ralentissements. Niveau musical, Xak alterne entre des sonorités ténébreuses et d'autres plus classiques, et, le tout, sans être inoubliable, est de bonne qualité. Les thèmes des boss sont à mon goût les plus réussis. Par contre, déception niveau cinématiques... Vu le potentiel de la console, on ne peut qu'avoir quelques frissons de honte au vu des quasi inexistantes images fixes que le titre nous présente, à des années lumières d'un Ys 4 ou d'un Xanadu... Heureusement, la qualité de la mise en scène des phases de jeu elles mêmes rattrape ce défaut.
Xak III: The Eternal Recurrence
Xak III: The Eternal Recurrence

Le scénario, s'il n'est pas très original à la base, est remarquablement bien mené, l'univers possède une patte propre, les personnages sont charismatiques et les surprises suffisamment nombreuses pour éviter la lassitude. Le côté adulte du titre est flagrant au niveau de la dramatisation qui s'avère très poussée, avec, par exemple, des changements d'expressions dans les visages et de nombreux passages marquants, et surtout des dialogues très haut de gamme. Les personnages discutent fréquemment entre eux, ne sont absolument pas vides et les discussions évitent à chaque fois la naïveté parfois trop fréquente dans certains jeux. C'est clair, on sent a quel point une traduction était importante pour tirer pleinement le potentiel du titre. Xak 3 est certes court, mais très "vivant", chaque passage ayant été peaufiné. Les scènes d'humour sont très nombreuses et constituent un des points fort du titre tant elles sont réussies (et dotées d'une certaine finesse), certains persos "comiques" comme Pixie sont irrésistibles!
Xak III: The Eternal Recurrence
Xak III: The Eternal Recurrence

Niveau système de jeu, Xak fait dans le classique, mais efficace. Un bouton pour attaquer, un bouton pour sauter, et la possibilité bien venue d'effectuer une attaque spéciale (deux types possibles, une boule d'énergie de puissance moyenne qui peut traverser tout l'écran, ou un coup plus puissant mais limité au corps a corps). Le tout est globalement très maniable, les combats agréables et dynamiques. Évitez de vous tenir devant un ennemi et bourriner comme un gros beauf... Un ennemi touché ne reculera pas et pourra riposter en même temps, et il faudra se déplacer et utiliser les sauts si on veut éviter de se faire trucider en 2 secondes. Pourtant les items générant les 3/4 ou la totalité de vos points de vie sont vraiment très nombreux, ce qui facilite tout à coup la chose. Le jeu comporte quelques passages plus difficiles mais globalement, à moins de commettre des erreurs d'inattention, on s'en tirera sans soucis.
Xak III: The Eternal Recurrence
Xak III: The Eternal Recurrence

Mais (car il y a un mais) le gameplay de Xak 3 est entaché de multiples petits défauts, qui combinés nuisent hélas un peu au plaisir de jeu. Globalement, on reprochera la sobriété et le manque d'ergonomie du menu principal, à croire que le concepteur de celui ci est mort avant la fin de la programmation du jeu. Commençons par les magies... Outre le fait qu'il est obligatoire de passer par le dit menu pour lancer le moindre sort, il est impossible d'avoir une quelconque description de celles ci... On regrettera aussi le manque de descriptions des différentes armes, armures et objets, ainsi que l'absence d'un système de classement ou d'information sur ce qu'on gagne à chaque level up. Heureusement pour nous, une description complète des armes, armures, objets et magies est disponible à cette adresse, ce qui facilite grandement la chose.
Néanmoins, on peut se dire que vu le soin apporté au titre en général, les développeurs auraient pu faire un effort de ce côté-là...Autre point décevant, seul Ratok est jouable alors que durant la majeure partie du jeu on est suivi par un ou deux frères d'armes qui possèdent pourtant leur propre feuille de perso. Dommage... Mais heureusement vos amis ne sont pas du genre à rester bloqués derrière vous (ouf) et se débrouillent parfois même mieux que vous (mais là c'est peut être moi qui suis nul...). Xak 3 manque du petit plus qui sied aux très grands jeux, et n'atteint pas la profondeur d'un Seiken Densetsu ou d'un Zelda. Pas de quêtes annexes, ni de secrets, et un déroulement somme toute très linéaire. Xak 3 est aussi, finalement, qu'une partie d'une saga et pourra donner l'impression de ne pas être un jeu complet à ceux qui, comme moi, ne se sont pas essayés aux 2 premiers volets. Une dizaine d'heures suffira pour boucler l'aventure.
Xak III: The Eternal Recurrence
Impossible toutefois de terminer ce test sur un point négatif: Xak 3 est un vrai bon titre que je conseille très vivement à tous les amateurs d'Action-Rpg et aux amoureux de la PC Engine. Pour peu qu'on accroche au style, l'excellente ambiance, le rythme très relevé et le coté adulte qui se dégagent de ce jeu méritent a eux seuls qu'on s'y attarde. Une excellente surprise!

10/07/2004
  • Techniquement soigné
  • Un design original et des personnages charismatiques
  • Une bonne prise en main
  • L'ambiance adulte, le côté sombre
  • Les dialogues et le déroulement général
  • Un menu lourdingue
  • Très linéaire, assez court
  • Cinématiques décevantes
  • Et le changement de perso?
7

GRAPHICS 4/5
SOUND/MUSIC 3.5/5
STORY 4/5
LENGTH 3/5
GAMEPLAY 3/5
Xak III: The Eternal Recurrence > Commentaires :

Xak III: The Eternal Recurrence

7
7

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
voir aussi Commentaires fmt [0] pc98 [0]
1 commentaire sur PC Engine CD
???
le 19/08/2007
7
Review vraiment excellente. Je rejoins tous les points sans exception.

On apprécie cela dit vraiment l'ambiance et le "sérieux" de l'univers.

Très prennant.

Graphiquement, très bon pour la pc engine cd.

Merci aux courageux traducteurs/hacker JAP> US sans qui ce bon rpg n'aurait sans doute jamais dépassé les deux minutes de duré de vie sur nos écrans
68 active users (0 member, 68 guests, 0 anonymous member)
Legendra RPG V4.8 © Force 2021 - Legal Mention
Webmaster : Medion