bandeau
avatar Guest
Login|Inscr.
sign
fiche

Tales of Symphonia > Articles > Review
Voir aussi

Tales of Symphonia

crpg play2 europe
Tales of Symphonia
Quelques mois après la sortie fracassante de cet excellent Rpg sur Gamecube, Namco a surpris son monde en annonçant une sortie sur Playstation 2. Hélas pour les possesseurs de cette console, cette sortie ne concerne que le Japon, et il faut acquérir une Gamecube pour pleinement profiter de ce magnifique soft (au prix où est la console ça serait bête de se priver). Conversion réussie?

Un monde d'intolérance

Le jeu prend place dans le monde de Sylvarant, un monde d'intolérance et d'injustices. Sylvarant se dégrade à cause du déclin du mana, source de vie et de magie. Ainsi selon un cycle, un élu au service de la déesse Martel doit compléter "a journey of world regeneration" (en gros il doit sauver le monde quoi). Le héros, Lloyd Irving, vit dans la maison de son père adoptif, le nain forgeron Dirk, ce qui bien sur le rend marginal. Il étudie (comme une grosse bouse certes, mais il étudie) dans la paisible ville d'Iselia avec ses amis Colette et Genis, encadré par le professeur Raine. Et il est temps pour Colette, l'élue, de partir régénérer le monde avec ses compagnons ainsi que le mercenaire Kratos, payé pour assurer sa sécurité. Mais évidemment rien ne va se passer comme prévu, de nombreux imprévus venant contrarier la progression de notre joyeux groupe, notamment les "Desians" (là j'vois pas comment traduire ;) ) qui ont bâti des ranchs où des hommes (demis-elfes) sont gardés en captivité. Ainsi commence le scénario de ce superbe Rpg, qui réserve un nombres de surprises hallucinantes, la plupart prévisibles, les autres mettant "sur le cul" (désolé maman je recommencerais pas).
Tales of Symphonia
Tales of Symphonia
Tales of Symphonia

Le fond reste inchangé

Le principe du jeu reste toujours identique à celui des précédents Tales of. Le jeu est donc toujours un Rpg pur et dur avec son alternance de villages, d'énigmes dans les lieux et de combats, le tout étant régi par des déplacements sur la carte. Comme toujours dans la saga, les villages sont très vivants, diversifiés et bourrés d'humour. Dans ceux-ci on trouve évidemment les auberges, permettant de prendre un repos bien mérité et de sauvegarder, et les diverses boutiques du jeu. Celles-ci se séparent en plusieurs catégories. Tout d'abord on trouve les boutiques d'armes et d'armures (séparées) qui outre la vente et la reprise permettent souvent de se forger de nouveaux équipements si l'on possède les objets nécessaires, d'où l'intérêt de souvent garder ses anciennes armes. Il y a ensuite la boutique d'objets, qui permet d'acheter tous types d'objets, allant de ceux de guérison à ceux de boost (assez rares dans les boutiques de Rpg mais pourtant si pratiques). Dans certain villages on trouve aussi des mini-jeux assez marrants, mais rien de bien affolant (genre le traditionnel jeu de mime). Enfin, les derniers services sont proposés par l'équipe d'expédition de Katz, des espèces de vieux gars déguisés en Téléteubés. A quoi servent ces guignols? A répertorier le nombre d'items non trouvés, les lieux non visités et les pierres qui permettent d'utiliser la vue longue distance sur la carte (j'en reparlerai plus tard) par morceau de carte. Bien pratiques ces baltringues, donc.
Tales of Symphonia
Tales of Symphonia
Tales of Symphonia

Les combats novateurs

A l'instar de la saga des Star Ocean, la principale caractéristique de la saga des Tales reste leurs combats. Tout en 2D jusqu'à cet opus, ils basculent maintenant dans une 3D totale. Mais rassurez-vous (enfin pour les puristes conservateurs), cela ne change fondamentalement rien. On joue donc toujours les combats en temps réel à la façon d'un Action-Rpg. Ici le bouton A sert à attaquer, et B plus le mini stick pour utiliser les attaques spéciales pré-assignées sur ces touches. Jusqu'ici rien d'extraordinaire. La seule véritable différence réside dans le choix de l'ennemi à attaquer. Les ennemis peuvent se trouver sur l'aire de combat, à 360° autour du héros. Une fois l'ennemi "locké" à l'aide de la gâchette, on se déplace comme dans les anciens Tales sur une seule ligne droite. On a donc toujours le même gameplay uniplan sauf qu'ici on peut se déplacer sur une infinité de plans sélectionnables. A chaque enchaînement d'attaques (normales, spéciales ou magiques, on produit des "hits" à la manière des jeux de baston, ce qui remplit une barre de combo. Et c'est là qu'intervient LA particularité qui démarque ce Tales des autres: l"Unison Attack" (attaque combinée). En gros, une fois cette barre remplie à fond, une simple pression sur la touche Z permet de lancer cette fameuse attaque. Si ce premier coup atteint l'opposant, on peut enchaîner quatre autres coups (quatre comme le nombre de persos jouables en combat, sur neuf en tout) en ayant le timing approprié. C'est là que tout fan de Valkyrie Profile va kiffer grave, car le système d'attaque s'y apparente fortement. Chaque perso est assigné à une touche, et il faut bien enchaîner les touches ou combinaison de touches (direction + bouton) pour obtenir une attaque ultime. En résumé, voila un des systèmes de combat le plus abouti qu'il m'ait été donné de voir. Jouissif! On peut comme d'habitude choisir entre trois mode de combats: manuel, semi-automatique et automatique. Je conseille le semi-auto aux débutants mais pour pleinement profiter du jeu, rien ne vaut le mode manuel!
Tales of Symphonia
Tales of Symphonia
Tales of Symphonia

Quelques nouveautés intéressantes

En ce qui concerne le reste du jeu, tout est presque classique. Sur la carte, on voit les ennemis, ce qui permet de les éviter dans une certaine mesure. Pourquoi dans "une certaine mesure?", tout simplement car plus on évite d'ennemis plus il en apparaît au m², ce qui amène fatalement des affrontements obligatoires. Comme je l'ai cité précédemment, il y a une pierre par aire qui permet de basculer en mode longue vue sur la carte, ce qui peut sembler utile mais qui se révèle au final inintéressant. Dans les lieux, on doit retrouver son chemin et résoudre les énigmes parfois complexes, et souvent grâce à l'aide de l'anneau fétiche de la série, dont la fonction se change souvent. La principale nouveauté vient des petites scènes de dialogues aléatoires que l'on peut visionner tout au long du jeu (première fois pour un Tales of aux US, c'est déjà présent dans Tales of Eternia et Tales of Destiny 2 au Japon). De temps à autre une petite écriture s'affiche en bas de l'écran et une simple pression sur la gâchette permet l'affichage du dialogue. Bien souvent juste là pour égayer le jeu, ils permettent parfois de récupérer des "titres" pour les persos. Ces fameux titres servent à customiser la progression des persos au fil des levels. En effet en choisissant un titre, on choisit par la même quelles compétences le perso augmentera bien plus vite. Très pratique pour rendre le héros vraiment bourrin et les magiciens vraiment balèzes en point de mana et intelligence (ou l'inverse même si ça me parait peu utile. Enfin, dernier point remarquable du gameplay, on peut équiper des " exspheres " aux persos. Celles-ci, de quatre niveaux possibles, donnent des nouvelles capacités aux persos, et des combinaisons adéquates entre elles permet de débloquer des capacités cachés. Bref, le gameplay, c'est du costaud.
En ce qui concerne les nouveautés de cette version PS2, sachez que les Ougis sont bien plus nombreux, et que pas mal de nouveaux costumes ont été ajoutés. Le fans seront ravis!
Tales of Symphonia
Tales of Symphonia
Tales of Symphonia

Une conversion presque fidèle...

Finissons par la technique de la bête. Après une intro magnifique comme à l'accoutumée avec la saga, on lance le jeu. Et là, on est tout de suite surpris, le jeu est quasiment identique à la version Gamecube, mis à part un très léger effet d'aliasing. En regardant les décors on pense au premier abord que ceux-ci doivent être en 2D, et pourtant... En réalité, ils sont tellement bien modélisés et fins qu'on a du mal à croire qu'ils sont en 3D à l'arrêt. Mais un simple déplacement de Lloyd nous montre vite que tout le jeu est en 3D. Imaginez des décors à l'arrêt aussi beaux que ceux de Tales of Eternia (voire plus), le tout en 3D. Ça tue ! Les persos en Cel-Shading sont également très beaux et sont super bien animés (et personnellement, j'adore le style). Un regard rapide sur les screens vous convaincra de la qualité de graphismes et de l'ambiance, vraiment géniale. On regrette cependant qu'il y ait quelques ralentissements et des temps de chargement bien plus important que sur la GameCube. En ce qui concerne la bande-son, je ne dirais qu'un nom :Motoi Sakuraba. Voila, j'ai parfaitement résumé la qualité sonore, elle est splendide. Ceux qui trouve son travail moyen sur cette saga devraient vie revoir leur jugement (ils n'avaient pas tort mais déjà avec Tales of Eternia et Tales of Destiny 2 il y avait un net progrès). Et évidemment les thèmes de combat (sa spécialité) sont superbes. Et si je vous dis qu'une fois n'est pas coutume les doublages US sont excellents et nombreux, vous mesurerez la qualité sonore du soft. Ajoutez à cela un scénario réussi malgré une niaiserie parfois trop présente et une durée de vie avoisinant les 55 heures, et vous obtenez un Rpg ultra-complet dont le seul défaut (mineur certes) reste l'exploration répétée de mêmes lieux.
Tales of Symphonia
Tales of Symphonia
Tales of Symphonia
Une conversion presque réussie avec quelques petits ajouts. A prendre si vous parlez jap' ou possédez uniquement une Playstation 2, sinon je vous conseille plutôt la version Gamecube, entièrement traduite et sans problèmes techniques. Yatta!

06/03/2005
  • Que c'est beau, une conversion fidèle!
  • Des musiques géniales, une nouvelle fois grâce au génie Sakuraba
  • Le système d'attaques combinées vient renforcer un système de combat déja réussi
  • Un humour omniprésent
  • De nombreux doublages très réussis
  • Repasser plusieurs fois dans les mêmes lieux est parfois lourd
  • Quelques ralentissements, et temps de chargement trop longs
  • Parfois niais
8

TECHNIQUE 4/5
BANDE SON 4.5/5
SCENARIO 4/5
DUREE DE VIE 4.5/5
GAMEPLAY 4.5/5
Tales of Symphonia > Commentaires :

Tales of Symphonia

8
8.5

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
voir aussi Commentaires gc [84] pstore [1]
35 commentaires sur PlayStation 2
onimenokyo

le 12/11/2011
Edité le 20/01/2014
6_5
pour moi , le moins bon episode de la serie avec le symphonia sur wii et les tales of the world.... de plus , beaucoup moins beau que la version gamecube!!!!!!
Sylvarant
le 22/02/2007
10
Jeu excellent, tres beau, scenario un peu complexe mais excellent lui aussi.
johan04
le 06/10/2006
8
Trés bien avant que l'ont finisse mais un peu énervant après l'avoir finie
Spiriel

le 23/09/2006
1_5
Ouch! A force d'insister dans la même voie, ce jeu a fini par transformer de l'indifférence en colère! Un des très rares RPG que je regrette d'avoir fait. Je n'ai jamais été friand d'un gameplay en temps réel, mais ici c'est plus que ca. L'apport de la 3D est purement négatif, le systeme de furie est une copie minable et inutile du systeme de Valkyrie Profile (dégats assez anecdotiques, et puis wouah, il faudrait tester toutes les combinaisons possible pour découvrir celles qui sont intéressantes? merci NAMCO), et le héros combat tout seul tellement les autres sont plus faibles. Raine pour guérir, Genis qui balance ses sorts plutot puissants... et puis un 4eme perso inutile. Mais bon un gameplay bidon n'a jamais fait d'un jeu une merde, surtout que les lieux sont assez sympas a faire (j'ai pas d'excellents souvenir des lieux dégueulasses des opus précédents, contrairement a Feid ). Alors pourquoi tant de haine? A cause du côté vain et irritant du jeu. Le jeu est plutot beau, mais l'utilisation du cell shad me semble inappropriée et le design général est... pas terrible. La bande son est totalement anecdotique, sans intéret. Le fond de tiroir du boulot de Sakuraba. Il y a plein de petites scenettes pour développer les persos... c'est incroyablement répétitif (pourquoi mettre 10 fois les mêmes dialogues?), et définitivement pas drole. La mise en scene est faiblarde, mais même si le pouvoir d'immersion est inexistant, ya franchement pire (BK sur même support par exemple...). Enfin tout ca ne peut expliquer tant de haine envers ce jeu. Alors pourquoi? Premierement l'histoire. On nous prend pour des cons. Ils ont décidé de mettre le paquet sur les rebondissements de la mort qui tue, histoire d'exciter le joueur (ca a marché dans pas mal de cas d'ailleurs...). Au lieu d'une histoire construite, fluide, logique... on a droit a une succession de vents, séparés par des rebondissements d'une incohérence record, qui ignorent ce qui s'est passé avant dans un seul et unique but, impressionner le joueur par la force du rebondissement. Eh ben ca fait pas une histoire ca. On passe d'un truc a l'autre sans se soucier de rien, les relations entre persos... bah ca change comme ca, ca serait trop compliqué de les faire vraiment évoluer... Bref, une blague. La fin est la plus pathétique que je connaisse : trahisons sans conséquences, sacrifices successifs de tous les persos auxquels on ne croit jamais, ca sert a rien tellement c'est vain... alala on touche le fond du fond. A noté qu'avec tout ca, on a aussi la quete des esprits, pas moins chiante et inutile que d'habitude. Ce qui va généralement avec : les personnages. ... La ou ToP traitait avec pas mal de justesse et de délicatesse le sujet de l'exclusion et de l'intolérance a travers le perso craquant qu'est Arche, ToS, non content de faire un copier/coller (dans la même ville et exactement la même situation! mais sans que ca n'apporte rien! un exploit), se plante dans les grandes largeurs. Ya rien a faire, on se contrefout de Raine et Genis du début a la fin. De plus leur attitude manque cruellement de crédibilité. Lloyd est pathétique, le vide total. Presea, Zelos, le mec au cheveux bleus... totalement inutiles. Sheena reste un perso sympa bien que sous-exploité, et finalement bien qu'au final raté, le personnage de Colette est sans doute le plus intéressant, il y avait pas mal de bonnes idées dans sa transformation et ses conséquences. Une recherche de bonne humeur de groupe qui se révèle etre d'une lourdeur difficilement supportable. J'ai oublié un personnage pour embrailler sur l'élément le plus négatif du jeu : Kratos. Vous voulez jouer a ToS? soyez prets, car on va vous faire la morale. Des thèmes clichés, des scènes pleines de bons sentiments baveux... certes ca manque sévèrement de subtilité pour avoir une vraie portée, mais ToS n'est pas le seul jeu qui fait la morale avec de gros sabots. Qu'est-ce qui fait que le jeu ne se contente pas d'etre irritant, mais se permet d'etre scandaleux? La répétition. C'est qu'ils insistent! Notre Lloyd est une vraie merde, aussi peu de capacité de réflexion, c'est a pein immaginable chez une limace... alors nos bons vieux Kratos et Raine vont lui faire la morale (et nous avec, d'ou l'insulte au joueur), répéter des valeurs clichées et simplistes, encore et encore, jusqu'a ce que mort s'en suive! Chaque dialogue, chaque situation est prétexte a de la morale lourde et sans valeur. Les bons sentiments deviennent douloureux. Ca devient insupportable vers la fin. Je regrette de ne pas avoir arrêté le jeu. Le jeu n'a pas de réelles qualités, mais je pense que pour un non japonisant, il est préférable de le faire en jap. Le summum du mauvais goût.
pirikos
le 03/07/2006
voila , juste pour ajouter un petit commentaire. Un jeu bien dans son ensemble qui nous propose un senario correct ( si on regarde vraiment le fond des autre tales of , le senario vire assez vite en bon VS mechant) mais alors le cell-shading pas du tout adapté ( Pas du tout :3) au sénario qui est sencé etre dramatique ( sans spoilé enormement de personnes vont mourir et pour des raisons tout de meme horrible ) tout cela a la sauce super-cuties. Et autre chose , les heros sont vraiment sans coeurs par rapport a tout ce qui ce passe autour d'eux.
Jimmy Sisoqo
le 28/06/2006
2
C'est marrant mais il suffit que je le compare à Tales of Phantasia , et ce jeu me fait gerber.
vive zélos !!
le 09/03/2006
10
moi jador se jeu il é tro cool jle conseille a tous ! cé tro mortel !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! surtou ke je commande tro bi1 zélos cé encor mieu !!!!!!!!!!
Anedja
le 17/02/2006
10
Ce jeu est tro bien rien à dire!
The joke
le 06/02/2006
9
Un bon jeu qui est bien pour passer le temps mais qui n'egalera jamais ff7. Et pour ceux qui le trouvent trop facile y zon ka jouer en mania avec 1/2 exp ils vont sentir la difficulté.
Camomille
le 11/01/2006
9
c le meilleur jeu GC que j'ai mais le probleme c que la fin ma dégouté ... on ne connai ni le new nom de l'arbre et que kratos part sur derris karlan au lieu de rester avec son fils c'est triste quand meme ! a part ça et les graphisme qq peu déçevant vu la critique général Ce jeu est tro cool ! Si vou ne lavez pa acheter le tt de suite !!!!!
22 connectés (3 membres, 19 invités, 0 anonyme)
Utilisateurs en ligne: Bahamut-Omega, Morm, Yaone
Legendra RPG V4.8 © Force 2017 - Mentions légales
Webmaster : Medion