bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Dragon Quest VII: La Quête Des Vestiges Du Monde > Articles > Review
Voir aussi

Dragon Quest VII: La Quête Des Vestiges Du Monde

crpg play amerique
Dragon Quest VII: La Quête Des Vestiges Du Monde
NB : ce test ne se prononce pas sur l'ensemble de la série, ni même sur la qualité de Dragon Quest VII en tant que Dragon Quest. Les fans de la série devront passer leur chemin, car j'ai réalisé ce test en ignorant tout de la série, des épisodes précédents. Ce test ne peut avoir de valeur qu'à destination de joueurs partageant mon ignorance. Par ailleurs, il s'agit là d'une version remaniée, dans la mesure où quelques formules malheureuses ( ici corrigées ) ont pu induire certains lecteurs en erreur sur mes intentions de testeur dans la version précédente.

On ne présente plus à présent la série mythique des Dragon Quest, réputée jusqu'à nos contrées, même si elle reste tout à fait méconnue. Dragon Quest - DraQue pour les japonais - est une légende au pays du Soleil levant, Akira Toriyama, le célèbre créateur de la série des Dragon Ball - entre autres - étant pourtant l'unique ambassadeur de la série par-delà les frontières nipponnes, alors que les deux autres membres du " trio " à l'origine du projet nous sont bien inconnus. Le septième épisode est d'autant plus mythique qu'il aura sans cesse été repoussé. Ce test est l'occasion d'y voir un peu plus clair, et surtout de comprendre pourquoi nous ne pouvons comprendre la fureur japonaise vis-à-vis de cet ensemble.

Graphismes ratés + musiques convenables = ...

On a beaucoup attaqué Dragon Quest VII à propos de la pauvreté de ses graphismes : la remarque a bien quelque pertinence, mais encore faut-il formuler avec précision le reproche. On se passe très bien d'un exploit technique pour que la symphonie ludique fonctionne, encore faut-il que l'univers soit riche et suffisamment charmant pour qu'il nous donne envie d'y entrer. Le nom qui se cache derrière la réalisation graphique de Dragon Quest - et ce semble-t-il depuis les origines de la série - est Akira Toriyama. Ce nom raisonne par-delà les frontières japonaises tant l'homme est réputé.Je ne suis pas grand fan de Toriyama, mais reconnaissons-lui un style unique qui permet de développer à la fois le sérieux et l'humour à travers les décors ou les personnages. Ce serait une lapalissade de dire que le style colle à Dragon Quest, ce serait surtout prendre le problème à l'envers : Dragon Quest EST Toriyama, et çà se sent. Le sujet est maîtrisé, les monstres sont rigolos lorsqu'ils ne sont pas effrayants. Les personnages en revanche, s'ils ne sont pas ratés, manquent cruellement de charisme. Mais on ne pourra en faire le reproche à M. Toriyama, qui produit là à mon sens un travail tout à fait honorable.
Reste cependant que les graphismes, qu'il s'agisse de la modélisation des personnages ou des décors, sont mauvais. On en vient à se demander si la 2D n'aurait pas été beaucoup mieux adaptée au jeu. En effet, la 3D est proche de ce que propose un Xenogears, et les personnages sont petits, qui plus est proportionnés de façon ridicule. On restera toutefois mesuré, car certains lieux sont réussis. L'impression est d'autant plus forte que l'on nage pendant de longs moments parmi des décors communs, répétitifs, manquant de détails. Le tout est servi par une animation, elle aussi, faible, qui se révèle pourtant agréable lors des combats, lesquels ont bénéficié d'un soin particulier ( dans la modélisation des monstres et dans leur animation ). Quelques effets de lumière sympas viennent pimenter le tout, mais là encore, on est loin, très loin de ce qu'on peut trouver de mieux sur PS. On ne parlera pas des FMV, qui sont ridiculement laides, même si elles ont le mérite de ponctuer certains moments très importants.
Dragon Quest VII ne peut donc convaincre par ses graphismes. Qu'en est-il de son environnement sonore ? Tous les thèmes sont réussis, mais un seul est tout à fait exceptionnel. Le tout est très équilibré, on regrettera juste la relative répétition dans les thèmes. Les partisans du fait diront que cela renforce la cohérence du monde de Dragon Quest, on ne les contredira pas. Les musiques et les effets sonores sont tout à fait acceptables.
Dragon Quest VII: La Quête Des Vestiges Du Monde
Dragon Quest VII: La Quête Des Vestiges Du Monde
Dragon Quest VII: La Quête Des Vestiges Du Monde

C'est long, c'est grand

On chasse avec de nouvelles catégories lorsqu'on s'attelle à Dragon Quest, c'est ce que révèle le déroulement du jeu. Oubliez Final Fantasy et ses personnages charismatiques, ses moments dramatiques, rien de tout cela ici. On part à l'aventure pour ne jamais en revenir. Le héros n'a pas de nom, car du début à la fin - croyez-moi - c'est bien vous le héros ( surtout si vous arrivez à en voir le bout ). Vous êtes un adolescent, habitant de Fishbel, fils de Borkano, le plus grand des pêcheurs. Votre village se situe sur une île, perdue au milieu de l'océan, sur laquelle l'existence est paisible. Accompagné du prince du pays, Kiefer, et de la taquine Maribel, vous ne rêvez que d'aventure, même si par-dessus tout, vous voulez devenir pêcheur, comme votre père. Un jour, par hasard - mais il fallait bien que celui-ci arrive, tant vous menez des recherches depuis des années - vous résolvez l'énigme d'une ruine perdue près de votre village. Vous résolvez un étrange puzzle et vous retrouvez dans un endroit inconnu. Or, en ce lieu, sombre et hostile, vous rencontrez - incroyable - des monstres, qui n'apparaissent habituellement que dans les légendes. Par ailleurs, vous semblez avoir échoué sur une île qui n'est pas la vôtre, fait d'autant plus étrange que personne n'a jamais découvert d'autres terres. On dévoilera le scénario dans sa trame principale : en fait, il s'agit à chaque fois de voyager dans le passé, et de libérer des continents mystérieusement scellés ( par le gros méchant, cela va de soi ). Dans Dragon Quest VII, vous n'aurez aucune surprise, ce n'est pas le but, mais le principe vous permettra de connaître des dizaines de lieux et d'accomplir des actions variés. Cela va, croyez-moi, vous tenir en haleine. En effet, Dragon Quest VII nécessitera au moins 80 heures de votre temps, et je ne plaisante pas. A vous de voir, mais c'est long, très long, voire trop long pour les joueurs qui ont passé les 18 ans ( entendez par là qui ont un peu moins de temps ). Les défis sont répétitifs, on voyage, on résout le problème, on complète les puzzles. C'est un long train-train, tantôt passionnant, tantôt ennuyeux.
L'univers est riche, étendu et varié. Mais les personnages en revanche, sont ratés. En plus des héros de l'aventure ( des garçons et des filles ), quelques PNJ se joindront de temps à autre à votre fine équipe. Ceux-ci sont à peu près aussi intéressants que les personnages qui vous accompagnent pendant toute la durée de l'aventure. On est d'ailleurs souvent triste de voir partir certains personnages qu'on aurait peut-être pu apprécier. Je reprendrai, une fois n'est pas coutume, la phrase énoncée par un testeur bien connu qui disait " je ne vois pas l'intérêt de jouer dans des décors en pâte à modeler avec des personnages dont le charisme ne dépasse pas celui d'un grille-pain ". C'est bien sûr tout à fait réducteur, mais cela révèle une part non négligeable de la vérité de Dragon Quest VII. Disons simplement que les développeurs n'auraient rien perdu à travailler ce point, sans lequel un jeu ne pourrait prétendre au titre de légende.
Dragon Quest VII: La Quête Des Vestiges Du Monde
Dragon Quest VII: La Quête Des Vestiges Du Monde
Dragon Quest VII: La Quête Des Vestiges Du Monde

L'Antiquité du combat

Ne nous y trompons pas, l'Antiquité est une période tout à fait passionnante, même si le latin a pu donner des boutons à nombre de collégiens. Il me semble pourtant qu'on tient là la comparaison en ce qui concerne le système de gestion et de combats de Dragon Quest VII, un jeu de l'an 2000. Or, celui-ci possède les qualités et les défauts propres à l'Antiquité. Le tout est très noble, et rappelle une époque révolue, celle de l'héroïsme et des valeurs perdues, mais subsiste le fait que nous autres, joueurs du XXIè siècle, ne sommes plus adaptés à ce genre de périple. Les combats sont en vue subjective, ce qui en réduit considérablement le dynamisme, mais ils sont rapides et ne sont pas très contraignants, c'est simple et efficace. Les personnages gagnent de l'exp, progressent au fil des niveaux et gagnent parfois des " skills " ou des " spells " qui usent un certain nombre de Mp. Cependant, le tout prend son envol lorsque apparaît - et croyez moi, malgré l'impression qui sera la vôtre, vous serez très loin de la moitié du jeu - le système de classe. Les personnages peuvent adopter une classe qui modifie leurs statistiques et leur permet d'apprendre de nouvelles capacités en combattant un maximum de fois. Encore une fois, simple et efficace, il n'y a pas grand chose à redire. On se prend facilement au jeu. Contrairement aux graphismes, déplorables, on peut dire que sur ce point, la mayonnaise - qui est une sauce parmi d'autres finalement - prend !
Le gestion ne s'arrête pas au combat, et je vois vos sourire fondrent devant l'idée du sac. En effet, le sac est le cauchemar du RPGiste, tant l'inventaire de Final Fantasy - nouvelle génération - est confortable. Attention, vos personnages ne sont pas des super héros et la place est limitée dans le sac de chacun. Pensez également que vous devrez y fourrer vos armes. En revanche, et c'est le bol d'air qui rend le tout stratégique et non chiant - au contraire de Grandia si vous vous rappelez bien - vous disposez, justement, d'un sac commun, que vous trimbalez avec vous et dont la contenance est proprement illimitée. Ouf !!!
Le reste est classique, mais finalement cela se comprend puisque se présente sous vos yeux les prémices de vos nuits blanches : vous achetez des armes - hors de prix comme dans les vieux jeux - et vous sauvegardez à l'église. Soit dit en passant, ce jeu me rappelle étrangement Landstalker, sur Megadrive, ou plutôt, devrais-je dire, Landstalker me rappelle - rétrospectivement - étrangement Dragon Quest, tant dans les effets sonores, que dans le rôle des différents habitants des villages... Pas de révolution, mais un système qui a fait ses preuves, bien exploité, mais malheureusement rendu lourd par les commandes pas toujours évidentes ( les sous-sous-menus sont nombreux ).
Dragon Quest VII: La Quête Des Vestiges Du Monde
Dragon Quest VII: La Quête Des Vestiges Du Monde
Dragon Quest VII: La Quête Des Vestiges Du Monde

Un sérieux problème d'ergonomie

Il y'a dans Dragon Quest un élément auquel on ne prend habituellement pas garde, tant les développeurs de RPG y prêtent soin. Si l'ergonomie du jeu n'est pas soigné, le tout devient contraignant, rapidement lassant. Or Dragon Quest est tout à fait médiocre sur ce point, le fond est discutable - certes - mais tout à fait honorable quand on y réfléchit. C'est bien l'ergonomie du tout qui frise la catastrophe. En effet, Dragon Quest flanche tant à propos de la prise en main que du rythme général : Dragon Quest est peu ludique. Ses interfaces sont austères, les dégâts n'apparaissent pas au dessus des ennemis, mais dans une fenêtre de texte ; c'est certainement un détail, mais même la police de caractère est désagréable à la vue. Par ailleurs, le menu est vilain, peu pratique. Enfin, le jeu est long, trop long. On ne comprend pas où l'on nous emmène et on a franchement l'impression de perdre son temps, impression confortée par les séances incessantes - la moitié du temps de jeu - de level up, un exercice qui peut parfois se révéler ludique si le système de combat est riche. Reconnaissons toutefois que ces derniers sont relativement rapides. Face aux productions actuelles, soignées, Dragon Quest ne fait vraiment pas le poids, non pas qu'il faille juger un RPG ( ou un jeu vidéo quelconque ) sur ses seules qualités techniques, mais parce-qu'il est inférieur sur presque tous les points aux productions auxquelles nous pouvons consacrer notre temps. Le tout est lourd, dur : on n'avance pas d'un pouce durant des après-midi entières. Si les japonais aiment, je comprend le succès de Dragon Quest, en revanche, je n'y trouve pas grand intérêt.
Dragon Quest VII: La Quête Des Vestiges Du Monde
Dragon Quest VII: La Quête Des Vestiges Du Monde
Dragon Quest VII: La Quête Des Vestiges Du Monde
On ne se méprendra pas sur les qualités intrinsèques de Dragon Quest VII qui reste un RPG très moyen : réalisation ratée, scénario limite et plaisir de jeu quasiment nul. En revanche, ne vous fiez pas entièrement à mon test, car il se pourrait bien que Dragon Quest soir autre chose qu'un simple jeu. En tant qu'européen, il semble difficile de percevoir toute l'étendue de cet univers et des clins d'oeil qui y sont fait. Il semblerait que le jeune japonais retrouve à chaque épisode de la série certains fondements de certaines de ses habitudes de vie. Ne rejetons pas les millions de japonais qui le dévorent avec plaisir, leurs raisons sont sans doute tout à fait valables. Pourtant, en toute objectivité, et malgré le fracas que provoque une attaque à l'encontre d'un tel monstre sacré, j'affirme m'être peu amusé en jouant à Dragon Quest. Dernière chose, paradoxalement, essayez-le quand même, histoire de vous faire une idée, et jouez une trentaine d'heures. Mais pas la peine d'aller plus loin si vous n'accrochez pas, car rien de nouveau ne se dévoilera à vous d'ici la fin. Si vous aimez... poursuivez l'aventure, vous en aurez pour votre argent!

05/07/2005
  • La série fondatrice du RPG - ce n'est pas rien
  • Les monstres de Toriyama
  • Un environnement musical mémorable
  • Une aventure riche et longue
  • Réalisation déplorable
  • Difficulté mal dosée
  • Un scénario assez pauvre
  • L'aventure manque de rythme
5

GRAPHICS 1.5/5
SOUND/MUSIC 3.5/5
STORY 2/5
LENGTH 4.5/5
GAMEPLAY 2/5
Dragon Quest VII: La Quête Des Vestiges Du Monde > Commentaires :

Dragon Quest VII: La Quête Des Vestiges Du Monde

5
6.5

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
voir aussi Commentaires and [0] ios [0] 3ds [7]
13 commentaires sur PlayStation
DenamPavel

le 09/10/2013
Edité le 09/10/2013
9
Mon premier (et seul) dragon quest.
Un très grand jeu qui sous ses airs enfantins s'adresse avant tout aux aventuriers chevronnés. En effet le jeu est assez dur et il n'est pas rare de devoir passer une bonne heure à faire du level up avant de pouvoir se frotter à un boss. De plus le monde est réellement immense et le jeu nous oblige quelques fois à revenir en arrière pour déclencher un event ou chercher un objet... Il faut donc sans cesse s'accrocher et batailler pour en voir le bout.
La réalisation est passable mais la 3D bien que sommaire possède un charme indéniable. Les musiques sont pour la plupart gaies et entrainantes et invitent à l'aventure.
L'histoire est composée d'une multitude de petit scénarios plus ou moins intéressants et reliés entre eux par une trame principale assez banale mais néanmoins efficace. En revanche j'ai trouvé les personnages extrêmement attachants et réussis, un des gros points fort du jeu.
Pour moi une excellente surprise qui m'aura occupé pas moins de 160 heures (pauses déjeuner incluses ^^) !!!
Je le conseille fortement.
Faizon

le 06/09/2010
6
Épitome du RPG classique, mais en version longue, Dragon Quest VII propose une aventure tour à tour fastidieuse et prenant, si l'on apprécie le grinding fastidieux - mais potentiellement addictif - ou que l'on peine à se prêter au rythme assez poussif de l'histoire. L'aventure en ligne presque droite a de quoi occuper des dizaines d'heures, mais c'est dans ses à-côtés que DQ VII se distingue vraiment, capables de doubler la longueur de l'expérience. Donc, de doubler le plaisir ressenti par le joueur adhérant au système, ou de doubler sa souffrance masochiste.
Yahiko

le 03/09/2010
4
J'ai fait peu de DQ mais celui-ci est le moins bon. Réalisation ratée, persos pas attachants et level design fastidieux. Une longue purge.
heavenly

le 08/11/2009
7
Premier dragon quest pour moi et énormément de bons souvenirs !! perso trés marrant, bestiaire de qualité et ambiance toriyama plus magique que jamais. Par contre il est Vraiment trop long et trop dur sur la fin... un trés bon dragon quest donc pour moi mais qui mériterais de revoir le jour sur ds avec des combats ultra rapide et de meilleur interface au niveau des menus.
Chipstouille

le 02/07/2009
Edité le 01/06/2013
5
Techniquement hors propos, Draque VII séduit tout de même tout simplement de par son objectif premier. Le monde dans lequel vous vivez vos jours est tranquille et il ne se passe pour ainsi dire rien qui ne justifie une quête de plus de 100h. Pourtant, au-delà de votre petite île natale, vous allez découvrir un monde, celui du passé, petit à petit, avec ses petites histoires sous forme d'épisodes. Lesquelles s'entrelassent pour que l'on découvre par petites touches successives une multitude de fils conducteurs à suivre indépendaments.
Ce mode narratif qui relève du génie, accompagné de quelques touches de gameplay bienvenues et propres à la série, fait de cet épisode un jeu très attachant.

La technique désuète et les menus pas même digne d'une production amateur (fautes d'orthographe, bugs dans la gestion d'objets, description approximatives, etc.) nous font cependant bien vite redescendre sur terre. Du coup on hésite fortement à se procurer les différents remakes de la série calqués sur le moteur du jeu.

Et si on faisait des remake avec le moteur de DQ VIII? Hein?

Bien entendu, cet épisode n'est à conseiller qu'aux fans de la série, qui trouveront bien d'autres façons d'aborder l'univers de Dragon Quest. Pourtant il dégage cette aura unique au même titre que le Vème épisode. Pas les meilleurs, mais ceux qui donnent le plus envie de s'y remettre.
Kenshiro

le 26/01/2009
Edité le 07/01/2010
4
DQ7 est long et surtout pour pas grand chose, un visite le monde dans le passé pour regler le problème et chaque lieux. on fait que ca pendant 60 heures environs. Ca devient lourd et lassant.
Le 2e cd relève le niveau pour ce qui est de l'histoire.
Un système de combat tres bien exploité avec le système de classe.
c'est grace au combat et la monter des classes qui m'ont fait tenir tout le long.
pour moi le moins bon parmis les 4 auxquels j'ai jouer (DQ1, DQ4, DQ8 et celui ci.)
Allesthar

le 08/11/2008
6
DQ7 n'est pas exempt de défauts. L'idée de départ de reconstituer le monde en voyagant dans le passé est très bonne. Seulement elle est trop exploitée et l'on passe les 3/4 du jeu à résoudre des problèmes plus ou moins interressant et cela nuit malheureusement grandement au déroulement du jeu. Dommage car le système de classes est très bon, les personnages également et le monde est juste énorme. Aux côté du manque d'intéret de certains passages et de la répétitivité de certains lieux, il faut rajouter une réalisation vraiment baclée exceptée l'animation des monstres en combat qui est au top et les 3 musiques du jeu qui tournent en boucle. Dur d'avoir une OST de 5 morceaux quand le jeu fait 90h...



Sinon pour le reste, les fans de DQ aimeront !
anhhoi

le 27/01/2008
Edité le 28/01/2008
8
Dragon Quest 7 ne plaira pas à tout le monde (on peut le constater en lisant les commentaires) mais il m'a personnellement laissé un souvenir très agréable.

Si le jeu est en effet techniquement très moyen et austère, et si l'histoire traine sans doute en longueur (il est vrai qu'on a l'impression que le(s) récit(s) s'étire un peu trop, en approchant de la fin), j'ai parcouru le monde et visité chaque nouvelle île avec grand plaisir, impatient de découvrir ensuite les répercussions dans l'autre époque. Le système de jobs est toujours aussi efficace.

Le scénario est plutôt classique, mais il m'a finalement plus surpris que le successeur, Dragon Quest 8. J'ai trouvé cet épisode plus mystérieux. Une grande aventure pour ceux qui se laisseront tenter et qui accepteront de passer outre ses défauts évidents.
Anthemis

le 18/07/2007
Edité le 18/07/2007
7
Ahhh, Dragon Quest VII. Le jeu sur lequel j'adorai cracher quand j'étais un jeune noob... et pourtant...
Et pourtant je l'ai fini, et j'y ai passé une centaine d'heures. En fait outre l'aspect technique plus ou moins désuet, j'ai eu affaire à un jeu plein de charme. j'ai beaucoup aimé le système d'îles et de voyages dans le temps, j'ai pris un véritable plaisir à lvl up avec ce systéme de job. Pour moi DQVII était une ode à l'aventure.. bref je lui reconnais tout ses défauts, mais je suis personnelement passé outre ce coté archaïque et je l'ai vraiment apprécié. Un jeu mémorable.
Tetsuo
le 29/03/2006
C'est sur, à première vue, DraQue VII n'a pas grand chose pour plaire: sorti en fin de vie de la playstation, maintes fois repoussé, on pouvait s'attendre à une réalisation un peu plus péchu: menus toujours aussi austères, bruitages 8 bits donnant l'impression de jouer à un épisode famicom, scène d'intro absolument affreuse (je parle bien de la réalisation de la CG, ne nous méprenons pas)...coté personnage, ce n'est pas plus glorieux, puisque ce héros, fils de pécheur, emmitouflé dans son manteau vert a tout ce qu'on peut trouvé de plus banal....bref, ce jeu ne fait pas envi à premiere vu. Oui mais voila, Dragon Quest, ça a toujours été la même sauce. Si on s'en rendait pas vraiment compte avec les épisodes (super) famicom, cette fois ci, on peut dire qu'Enix ne frime pas avec ce jeu. Mais cet épisode n'a pas pour prétention de nous bluffé techniquement. Ici pas de CG pour rien, pas de combats interminables pour rien comme on en voit chez square à la même époque. Son objectif est tout autre: simplement celui de nous donner du plaisir. Dans ce jeu avancer dans la quete principale n'est pas l'occupation principale. Il pourra arriver au cours de notre partie de rester bloquer pendant de longues heures, de rester sur la meme ile pendant pres de 6 heures. Qu'importe, le plaisir est là, et c'est tout ce qu'on demande. Dragon Quest est une experience unique, ce n'est pas le genre de jeu qu'on refait moults fois. Non, ici, on profite une bonne fois pour toute, en sachant bien qu'on ne recommencera pas, ce qui finalement ne nous donne pas reelement envi d'en voir le bout. Alors dire que ce jeu est trop long (cf test principal), je ne trouve pas ça vraiment justifié même si sa durée de vie dépasse allegrement les 100 heures de jeu, dans le sens où la décomposition en plusieurs chapitres de quelques heures nous enlève toute impression de monotonie. Finalement, Dragon Quest VII, comme tous les autres épisodes sortis avant lui ne s'adresse pas à n'importe qui, c'est sur. Il faudra etre capable de faire abstraction de la réalisation assez faiblarde, ce qui n'est vraiment pas un probleme en soi. Certes la full 3D n'est pas ce qui se fait de mieux, mais elle reste assez agréable à l'oeil. Une fois ce cap franchi, ce n'est reellement que du bonheur, croyez moi, meme si cet épisode m'apparait inferieur tout de meme aux opus SFC, il reste vraiment de tres bonne facture. Simple mais efficace, ces deux mots le qualifie assez bien je pense.
33 active users (2 members, 31 guests, 0 anonymous member)
Online members: Bao, Riskbreaker
Legendra RPG V4.8.42 © Force 2019 - Legal Mention
Webmaster : Medion