bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Airs Adventure > Articles > Review
Voir aussi

Airs Adventure

crpg sat japon
Airs Adventure
Un voyage poétique dans la bouillie de pixels
Souvent présenté comme l'une des plus grosses daubes que le RPG ait engendrée, Airs Adventure jouit d'une réputation des plus mauvaises. Pourtant, s'il est indéniable que le jeu est incroyablement laid, tout n'est pas à jeter, loin de là.
La parole est à la défense !

Aux portes de la mort

L'aventure commence bien mal pour le héros, Henry Vincent, un jeune orphelin élevé par son oncle, qui est sur le point d'être exécuté sur la place publique par un bourreau en cagoule tenant une énorme hache. Son penchant trop prononcé pour les femmes semble l'avoir perdu. Mais alors que sa mort semble inéluctable, la princesse Colin intervient et le sauve d'un triste destin, convaincue qu'ils se reverront.
En déambulant dans la ville, notre héros va apprendre que sa sauveuse est séquestrée et se morfond. Ni une, ni deux, il décide de partir pour la délivrer.

Ce n'est que le prélude à une quête qui amènera le jeune duo à voyager dans toutes sortes de contrées au sein d'une Europe du XVIIème siècle fictive et féérique, à la recherche de trois orbes, afin de stopper une menace grandissante.
Airs Adventure
Airs Adventure
Airs Adventure

C'est moche

La première chose qui frappe lorsqu'on lance le jeu, c'est la pauvreté de ses graphismes.
Après une introduction en synthèse bien pixellisée - mais on a l'habitude sur Saturn - on fait ses premiers pas dans la ville de départ, et le moins que l'on puisse dire, c'est que c'est moche. Décors pixelisés, sprites laids, bugs à foison, animation saccadée et ralentissements se côtoient pour un résultat assez affreux. Le design du jeu - signé Mamoru Nagano, auteur du manga Five Star Stories - n'aide pas forcément à rendre le jeu accessible.
Mais ce que l'on note aussi d'emblée, c'est une mise en scène soignée avec de nombreuses cut-scenes, une ambiance atypique et poétique mélangeant allègrement Renaissance et Fantastique à la Tolkien, l'ensemble soutenu par une bande son soignée. Les thèmes sont vraiment réussis, et la variétés est au rendez-vous. C'est peut-être ce qui m'a fait avancer, et qui m'a accroché au point de ne plus trop prêter attention à la réalisation technique au cours du reste du jeu.
Le jeu n'est pas très long, une quinzaine d'heures suffit à en voir le bout.

Une aide du jeu est présente sur le site.
Airs Adventure
Airs Adventure
Airs Adventure

Un voyage dépaysant

Le jeu envoie le joueur visiter trois mondes différents, avec leur lot de villages et de lieux. On traverse des forêts, des déserts, des mers, avec des moyens de transport variés allant d'un simple bateau à une raie géante volante. La part de l'exploration est prédominante, et de la même façon que dans les Tengai Makyō dans un monde tout de même bien moins vaste, il y a plus de villages à visiter que de lieux, chose rare dans les RPG.
Les quelques donjons du jeu proposent de petites petites énigmes, et si certains sont très linéaires, d'autres sont assez tordus, mais tous restent malgré tout agréables à parcourir. La fréquence des combats - tant sur la carte que dans ces lieux - est elle aussi inconstante, on passe d'un combat tous les pas à un tous les vingt pas, d'une façon assez étrange...

Au fur et à mesure de l'avancée dans l'aventure, on récupère trois fées qui gagnent de l'expérience avec les combats, et on décide laquelle affecter à chaque type de magie. En plus des niveaux gagnés, on peut progresser en forgeant régulièrement les armes des héros.
Airs Adventure
Airs Adventure
Airs Adventure

Du tour par tour simple

Les combats se jouent au tour par tour, et chaque action est direcement affectée à un bouton. Un pour défendre, un pour attaquer (qui, combiné à la croix multi-directionnelle, sert également pour les attaques spéciales), un pour les attaques spéciales, un pour les objets, et enfin un par magie pour la fille. Les combats se passent sur une ligne, et on peut intervertir la position des deux personnages à tout moment (très important en cas de manque de point de vie).
Le tout est assez maniable et agréable à jouer, mais avec seulement deux combattants, les stratégies sont tout de même fort limitées. Sans objet, on peut rencontrer quelques difficultés, notamment contre les boss parfois ardus, mais une bonne préparation permet généralement de s'en tirer sans encombre. À noter qu'on a accès à des promotions au cours du jeu, qui change l'apparence d'Henry. Nulle comparaison possible entre sa dégaine initiale de roturier et sa prestance finale de chevalier. La sensation de mener l'orphelin roublard vers son destin de chevalier héroïque n'en est que renforcée.

Un gameplay simple et solide, en somme, jamais prise de tête, qui se renouvelle suffisamment pour rendre le jeu intéressant, voila ce que propose cet Airs Adventure injustement méprisé.
Airs Adventure
Airs Adventure
Airs Adventure
Incontestablement affreux techniquement, Airs Adventure ne doit pas être jugé juste sur cet aspect comme c'est si souvent le cas. Derrière les (gros) pixels se cachent une ambiance poétique, une bande son réussie et un gameplay agréable qui rendent le jeu plaisant à jouer.
Sûrement pas un hit, mais très loin d'être une daube.

22/02/2007
  • Une ambiance réussie
  • Bande son
  • Une certaine poésie se dégage
  • Techniquement faible
  • Un peu court
5

GRAPHICS 1.5/5
SOUND/MUSIC 4/5
STORY 3/5
LENGTH 3/5
GAMEPLAY 3.5/5
Airs Adventure > Commentaires :

Airs Adventure

5
0.5

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
3 commentaires
noon
le 13/08/2007
1
je regrette mes 5 € que j'ai mit dedans ! meme si on est en mal de rpg sur saturn, surtout, ne pas acheter ce jeux ! ( je met 0.5 pour la jaquette et les photo allechante qui y sont dessus)
Quentin
le 15/10/2005
0
Un jeu a ne pas acheter .en un mot comme en 100 NUL A CHIEZ
PXL

le 25/01/2002
1
Voici un jeu qui me tient à cœur, car ce fut mon premier jeu japonais pour la Saturn. Au début, ça commence bien, une pochette magnifique, un titre bien choisi et des photos derrière la boîte qui laisse croire que le jeu est d'une beauté à en faire palir une N64 (ce sont tous ses détails qui m'ont donné envie d'acheter ce jeu). Parlons du jeu en lui-même, le héros a un charisme égal à zéro et l'héroïne pareil, les combats sont d'une laideur affreuse (pléonasme mais ce jeu le mérite), les musiques sont vraiment minables, les graphismes en général aussi (le héros a l'air ratatiné quand on se déplace dans les villages). Seul point positif, la carte qui est potable et le menu aussi. Sinon je vous déconseille absolument d'acheter ce jeu, sauf si vous voulez faire la collection de tous les jeux saturns. Vous pourrez remarquer d'ailleurs que je ne mentais pas au niveau de la qualité graphique presque équivalente à celle d'une N64 en regardant les screenshots, mais il ne faut pas se leurrez en fait les photos ont certainement été truquées. Voilà c'est fini, à bientôt pour une prochaine daube.
51 active users (0 member, 51 guests, 0 anonymous member)
Legendra RPG V4.8.42 © Force 2019 - Legal Mention
Webmaster : Medion