bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Langrisser III > Articles > Review
Voir aussi

Langrisser III

trpg sat japon
Langrisser III
Le commencement de tout
Langrisser 3 est loin de faire l'unanimité. Très décrié par de nombreux adeptes de la série, il possède cependant son petit lot de fans. Épisode à part dans la série sur bien des points, il possède de quoi accrocher des heures, malgré un premier contact déroutant.

Gloire et décadence

Le jeune Diehärte Kraus ne pourra jamais oublier ce jour funeste... Pourtant, il vient ce jour d'être adoubé chevalier de Larcuss, après six années d'entraînement intense. Mais ce jour nuageux est surtout celui choisi par le général Altemüller de l'Empire de Rigüler pour attaquer la forteresse volante de Larcuss à l'aide d'une division armée volante. Stratégie payante, Larcuss ne peut détecter les mouvements ennemis et perd tout l'avantage de sa défense par canon. Malgré une belle résistance, le Marquis de Larcuss William meurt par la main d'Altemüller. Contraint de s'enfuir, Diehärte ne peut qu'observer la forteresse se désagréger au loin. Un bien difficile début de chevalier, qui va l'entrainer chercher de l'aide pour reformer le royaume déchu et venger tous ses compatriotes décédés lors ce de ce jour...
Le début pour le joueur d'un épisode majeur détaillant les origines chronologiques de la série.
Langrisser III
Langrisser III
Langrisser III

Un renouvellement poussif

La première chose qui frappe, c'est que le jeu troque le tour par tour classique et propre au reste de la série pour un semi temps réel avec gestion de formation. En fait, le jeu évoque plutôt Dragon Force. On choisi la destination de chaque unité par tour ainsi que la disposition de ses troupes. une fois le tour lancé, les unités se déplacent et dès qu'elles en rencontrent une ennemie, la bataille a lieu. On se retrouve avec une énorme aire de combat 3D bien laide ou l'on ne comprend pas grand chose à a ce qui se passe. Après quelques combats de cette façon, j'ai décidé de désactiver ces séquences, et l'intérêt du jeu s'en retrouve décuplé, je vous conseille grandement de faire même. Pour le reste, le fonctionnement est classique, avec les prédominance de troupes, les magies (toujours les mêmes, avec leur propre zone d'effet et un temps plus ou moins long de d'invocation, leur bonne utilisation est indispensable pour les missions difficiles, car des paquets d'ennemis assaillent votre armée et peuvent vite faire mordre le poussière à vos troupes faibles), régénération (attention, les MP ne se restaure pas) etc etc. Cependant, le joueur doit être bien averti des différences qu'impliquent le semi temps réel, qui change totalement la façon de jouer, qui tranche radicalement avec les autres épisodes. Moins bon, sans être mauvais, le gameplay finit par intéresser sans être une gêne, le principal est là.
Langrisser III
Langrisser III
Langrisser III

Pour le reste, on retrouve ses repères

Les fans ne seront tout de même pas perdus. Le jeu introduit les stages cachés, que l'on retrouve dans les deux épisodes suivants. Souvent funs et absurdes, ils permettent de gagner facilement des niveaux en s'amusant.
On a bien sur droit au choix de sa petite préférée, que l'on tente convainc au travers de choix de réponse et dans sa façon de combattre (Luna, c'est le bon choix!). Inutile, certes, mais tellement bon. Le choix est d'ailleurs assez ardu car ce ne sont pas les charmantes demoiselles qui manquent. Le jeu propose une grosse quinzaine de personnages jouables en même temps (nombre variable selon vos choix et vos actions au cours des missions importantes), point de choix difficulté à effectuer. Les aires de combats sont en conséquences assez vastes, même si l'on se retrouve souvent à se marcher dessus et à ne pas bien pouvoir manœuvrer. Chaque perso évolue et change de classe automatiquement par pallier de niveau. On ne choisit plus une progression, mais on peut à tout moment changer sa formation et le style du perso, ce qui influence les stats globales du personnage.
Entre chaque mission, on a droit à de belles scènes de scénario, et on peut voir un résumé de tous les événements passés au début de chaque mission. Les choix lors des missions importantes influent sur sur le scénario, et permettent de débloquer une plus ou moins "bonne" fin.
Langrisser III
Langrisser III
Langrisser III

Une transition en douceur

Premier épisode spécifique à la génération 32 bits, le jeu est techniquement plus proche d'un Der Langrisser sur Super Famicom que d'un Langrisser 4 sur Saturn et Playstation. Les sprites sont minuscules, le tout n'est pas très fin, et les séquences de combats en pseudo 3D (à désactiver, j'insiste!) ne font pas honneur à la console. Heureusement, le style reste mignon et le design est sublime. Si j'ai un faible pour le design du quatrième épisode, celui de cet épisode vient juste après, avec de la diversité et de la qualité.
La bande-son n'est pas en reste, avec de superbes thèmes entraînants et parfaitement en phase avec les missions. On a même droit à un petit issu des anciens opus vers la fin, le genre de clin d'œil toujours plaisant. Hélas, si les mélodies sont bien senties, la qualité sonore évoque plus la Megadrive que la Saturn, à se demander si le jeu n'avait pas été prévu pour la Super Famicom à la base ou si les compositeurs pensaient que la Saturn était un support cartouche :-) .
Le scénario est ultra solide et passionnant, levant des zones d'ombres de la saga, la grosse trentaine de missions (selon le chemin obtenu) tient en haleine plus de quarante heures, et le jeu accroche, on a du mal à lâcher.
Langrisser III
Langrisser III
Langrisser III
Déroutant, Langrisser 3 l'est assurément. Passionnant, fun et réussi, il l'est tout autant. Un épisode un peu à part, qui fait cependant honneur à la série, et lève de nombreuses zones d'ombre sur le scénario global. A noter qu'une édition spéciale proposant une boite avec des hologrammes est disponible.

18/04/2007
  • Design
  • L'intro est excellente
  • Episode central de la saga
  • Les beaux thèmes...
  • ...gachés par une qualité de son médiocre
  • Nouveau système mauvais, à désactiver
8

GRAPHICS 3/5
SOUND/MUSIC 3.5/5
STORY 4.5/5
LENGTH 4.5/5
GAMEPLAY 3.5/5
Langrisser III > Commentaires :

Langrisser III

8
7.5

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
voir aussi Commentaires play2 [1]
2 commentaires sur Saturn
Yahiko

le 03/09/2010
7
Avec un Gameplay unique pour la série, Langrisser III commencera par déstabiliser, voir décevoir, les admirateurs de celle-ci. Puis une fois assimilié le jeu se laisse dévorer, notamment grâce à son script qui met en lumière quelques points noir du background de la série.
Benjimaru

le 09/02/2005
8
Lang 3 à un système de jeu différent des autres et à etait (pour moi) injustement critiqué à sa sortie.
68 active users (0 member, 68 guests, 0 anonymous member)
Legendra RPG V4.8 © Force 2021 - Legal Mention
Webmaster : Medion