bandeau
avatar Guest
Login|Inscr.
sign
fiche

Star Ocean: The Second Story > Articles > Soundtrack
Voir aussi

cover

Star Ocean ~ The Second Story ~

Composée par:
Je viens à peine de finir de remettre d'appoint la rubrique Reviews, et comme je saturais, je me suis dis pourquoi ne pas faire un article, ça fait si longtemps que je n'ai pas pris ma plume (pardon mon clavier) pour ce genre de choses. Me rappelant de ma conversation récente avec Mao au sujet de Motoi Sakuraba, je saute donc sur l'occasion pour faire la critique du seul Arrange qu'il a des chances d'aimer.


CD : 10 Pistes (61'29'')

01 - Silent the Universe
02 - Sacred Song
03 - Stab the Sword of Justice
04 - Resolution - Pure a Stream
05 - Lavender
06 - Theme of RENA
07 - Integral Body and Imperfect Soul
08 - This Fragile Life
09 - Mission to the Deep Space
10 - We Form in Crystals
Et tout d'abord, pourquoi ne pas l'avoir fait plus tôt ? Il est vrai que plus le temps passe, plus Sakuraba devient de plus en plus culte pour moi. Il est vrai aussi que je possède cet OST depuis plus de deux ans et que je l'avais acheté à l'époque en même temps que celui de Valkyrie Profile. J'ai d'abord écouté ce dernier et j'ai immédiatement été conquis par ce dernier (cf. ma critique). Heureux de mon investissement je finis son écoute, change de CD et passe à l'arrange de Star Ocean. Mais écoutons ensemble cette première piste pour mieux comprendre.

La galette commence par l'Intro du jeu. Et puisque Star Ocean est futuriste, nous avons le droit a un admirable Space-Opera. Cette piste me rappelle les grands thèmes Américains, lorsque le héros sauve la planète. En gros, je hais. Non pas que cette piste soit mauvaise, mais je déteste tout ce qui est grandiloquent, c'est pour ça que j'aime Sakuraba et surtout ces musiques d'action, c'est simple et efficace. Du reste, après avoir écouté Valkyrie Profile, je m'attendais au même niveau et j'ai été inévitablement déçu. La seule piste qui retint alors mon attention fut la trois (l'arrange des boss), et on peut dire que j'ai survolé sans faire exprès les autres pistes. Je rangeais le CD dans sa boîte et je relançais l'Arrange de Valkyrie. Récemment, j'ai eu l'occasion de jouer chez Marize à Star Ocean, et ça m'a redonné envie d'écouter l'Arrange, voilà ce que j'ai découvert.
Si la première piste me déçoit toujours, le reste de la galette est désormais pour moi la meilleure œuvre 'calme' de Sakuraba (à opposer à son défouloir rock qu'est Shining the Holy Ark). Premier constat, sur les dix pistes, ce qui ressort le plus, ce sont les pistes douces et mélancoliques, c'est pour ça que ceux qui détestent habituellement Sakuraba pour son style violent devraient aimer plus facilement cette galette. Et pour moi, fan, elle me permet de conforter mon idée que Motoi est le plus grand compo de musiques. Puisqu'il a réussit à nous pondre tout à la fois un arrange 'rock' comme lui seul sait le faire et un arrange plus mélodieux comme on a plus l'habitude d'entendre dans nos chers RPG.

Cette longue aparté faite, reprenons la critique à partir de la seconde piste. Première constatation, elle est de la même veine que la première, c'est pour ça que je ne l'aime pas énormément, mais l'utilisation plus marqué des chœurs donnent une plus grande dimension à ce thème (car franchement, le premier était vraiment plat et répétitif à souhait), le rythme demeure tout de même lent et n'est vraiment intéressante qu'en musique d'ambiance. Et évidemment, Sakuraba, pour donner une atmosphère futuriste, a très bien utilisé son synthé comme il faut, il utilise de nombreux instruments à la fois ce qui déconcerte pas mal l'oreille, piano, batterie,... De plus avec ses changements de rythmes habituels, ben on s'y perd énormément.

Motoi nous habituait à mieux en matière de Battle Theme
Ensuite vient le Battle Theme. Vous devez tous le connaître, mais il déchire...
pas tant que ça. Si le début est pratiquement identique à l'original (qui demeure pour moi la meilleure musique de combat avec celles des Tales of), elle se paie ici des longueurs, et franchement pour une musique de combat c'est pas top (c'est pris en note Uematsu, vos dernières compo ont le même défaut). Cette piste dure 6:20, mais elle devient répétitive dès les deux premières minutes, ce qu'il se passe, c'est que notre ami répète à peu près le même air en y apportant des variantes au niveau des instruments utilisés (leur nombre varie), mais bon Sakuraba a voulu resté dans ce style futuriste. Ça va très bien dans le jeu, mais sorti du contexte la pilule ne s'avale pas, c'est vraiment dommage. Vous comprenez mieux pourquoi après ces trois premières pistes, j'avais décroché. (Surtout après l'excellent Valkyrie).

Et c'est ainsi que j'ai pas fait gaffe aux pistes qui suivaient. Et pourtant ce sont les meilleures du CD. La quatrième est une piste au piano principalement. J'adore !!! L'air est lent, ce qui se marie bien avec cet instrument. De plus vers la fin de la seconde minute, Sakuraba reprend l'air avec une voix en fond, sublime !!! C'est la piste au piano de notre compositeur. Et l'arrivée d'instruments à vent rajoute de la magie à cette quatrième piste. La qualité du CD n'a de cesse, désormais, d'augmenter au fil des pistes et c'est tant mieux pour nous. Et là le dernier air se rejoue uniquement au piano et clôture avec brio cette piste.

Puis ça devient chelou. Une batterie après du piano. Ouaip, pourquoi pas. A tiens, le piano revient de temps en temps et là je dis bravo. Avec la basse, c'est trois instruments sont joué le tempo à tour de rôle, dynamisant la piste sans pour autant rendre l'air répétitif. Une piste très bien rythmé au final, sur cette piste, Motoi s'est défoncé. Un savant mélange entre le côté trash de Shining the Holy Ark, et le côté plus doux du reste de cette œuvre, elle ravira ceux qui, justement, n'aime pas sont style rock.

Là il faut sauter une ligne. Pourquoi ? Parce que voici le Thème de Rena, déjà Medion en avait parlé dans sont test comme son thème préféré, et avec cet arrange je le comprends entièrement. Disons que de toute l'œuvre de Sakuraba, cette piste fait partie de ces thèmes les plus mélancolique. Je la placerai un poil en dessous de Tides of History de Shining Force III, et à égalité avec la majorité de ses thèmes de VProfile. Mais de toute façon, vous n'allez pas tarder à entendre La musique alors patientez encore quelque peu. Le Thème de Rena se compose comme la quatre, un piano et une agréable voix féminine. Ce qui change, je sais pas vraiment, mais elle est bien plus poignante, sûrement à cause du rythme très lent, son aspect parfois répétitif, mais aussi de cette dernière partie, au ralenti et au xylophone, oui voilà ce qui donne son originalité à cette piste, l'utilisation du xylo, on ne s'en aperçoit pas tout de suite, à cause des autres instruments qui le cachent mais arrivé à son solo, c'est dément. Franchement, le CD est passé en 6 pistes du tout juste moyen à quelque chose de bon, voire très bons.

Septième piste, on repasse à l'action frénétique type Sakuraba, là c'est du très bon Sakuraba, la preuve, c'est la première piste qui me donne réellement envie de chantonner. On reste dans un aspect high-tech, avec l'utilisation de certains instruments techno. Le rythme est soutenu, ce qui ne plaira pas à tout le monde. Pour ma part, fan de Rock et de Luna Sea, je suis entièrement dans mon élément.
On reste dans les instruments éclectiques, mais c'est tout de suite plus calme. Le thème de Rena est peut-être excellent, mais 'This Fragile Life' mérite amplement ce titre, ça calme tout simplement. Le piano fait de nouveau son come back, du reste ça doit être l'Arrange de Motoi qui l'utilise le plus, et avec le passage au violon, cette piste me fait diablement pensé à Mother de Luna Sea. Et pour ceux qui ne connaissent pas, sachez que c'est leur chanson douce la mieux réussi. Pour ma part, de nombreux thèmes de Uematsu sont littéralement balayé par 'This Fragile Life'. J'adore. En fait, lorsque j'ai entendu cette piste, j'ai compris que l'OST de Star Ocean était en fait meilleur que celui de l'arrange de Valkyrie Profile, même si ce dernier possède de meilleures pistes d'action frénétique (le thème des combats en est l'exemple parfait).

Et puisqu'on parle du Battle Theme de Valkyrie Profile, l'avant-dernière piste lui ressemble beaucoup tout en restant plus douce. C'est du Motoi avec changement de rythmes et style rock. Je me demande comment je avais ne pas y prêter attention lorsque je l'avais écouté pour la première fois. Bon, inutile d'y rester longtemps car j'ai encore un gros morceau à vous présenter.

Elle justifie à elle seule l'achat de cet Album

We form in Crystals. Ben voici ma piste culte. C'est lent, au piano, avec un tempo donné avec une sorte de maracas (et qui, même si on ne l'entend pas sur le champ à son importance), et avec une voix divine, ce n'est pas chanté, on dirait une étrange plainte comme dans toutes autres pistes de ce CD. Mais le summum arrive ensuite, lorsque le violon s'y mêle et là on frise la perfection. Pour vous donner une idée, il n'existe que deux musiques dans les jeux vidéo qui m'aient fait un tel choc lorsque je les ai entendu pour la première fois. Time's Scar de Chrono Cross (l'intro quoi) et celle-ci. Et désormais, je préfère We form in Crystals. Motoi est adoré pour son style trash, pourtant c'est avec une piste mélancolique qu'il m'a complètement charmé.
Au final, je tiens enfin l'OST que je dois conseiller pour tous ceux qui veulent découvrir Motoi Sakuraba, car s'il possède de bonnes musiques trash (surtout la neuf), c'est avant tout un hymne d'une pureté exceptionnelle, cristalline, qui retiendra votre souffle. De plus, même si je le déplorais au début que cet Arrange soit plutôt calme (chose exceptionnelle pour Sakuraba), je dois avouer qu'il a très bien assuré, aussi je ne peux que vous conseillez de découvrir mon compo préféré à travers ce CD en priorité. En tout cas, si j'attends avec impatience le prochain Star Ocean, c'est avant tout pour entendre de nouveaux thèmes de Motoi (et en espérant qu'il ne soit pas essoufflé ces dernières années comme Uematsu).

07/10/2002
Star Ocean: The Second Story > Commentaires :

Star Ocean: The Second Story

8.5
8

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
35 commentaires
Renty

le 28/02/2017
8_5
Algo muito especial nos é introduzido logo no início de Star Ocean 2: a escolha entre Claude C. Kenni (o tal filho do herói espacial) e Rena Lanford (uma jovem garota de um planeta não desenvolvido tecnologicamente) para ser o protagonista do jogo, ou os olhos do jogador na aventura. Ambos estarão no grupo e farão parte da história, mas a escolha de cada um traz certas consequências, desde a óbvia mudança no ponto de vista das Private Actions (que tratarei adiante), até a mudança na possibilidade de se recrutar certos personagens ou não.
Falando desses personagens, existe uma série deles, diferentes entre si tanto no estilo de batalha quanto na própria personalidade. São personagens energéticos como Precis F. Newman, engraçados como Ashton Anchors, fortes como Opera Vectra, enigmáticos como Dias Flac, e tantos outros. Os NPCs e antagonistas têm um papel interessante, com destaque para o temido e estiloso grupo Ten Wise Men (Dez Homens Sábios), os grandes inimigos do jogo.

BlackJowy

le 02/02/2015
7_5
Je dois avouer avoir été un peu déçu par ce jeu, c'était le jeu ultime pour un ami et si je n'avais jamais pris le temps d'y jouer jusqu'à récemment, j'avais toujours gardé l'idée que ça serait une très bonne expérience qui mériterait d'être savourée.

Autant le dire tout de suite, c'est le scénario qui m'a posé problème, trop léger, pas assez épique, mal distillé au long du jeu, et au final d'un intérêt très relatif. Bon c'est un peu plus poussé que dans le premier Star Ocean, mais insuffisant pour concurrencer FF7

Graphiquement aussi ça aurait pu être mieux, les musiques sont d'une qualité inégale mais ça passe, la difficulté est mal dosée et les différentes fins pas suffisamment riches pour motiver plusieurs parties.

Bon mon avis semble plutôt négatif mais je me dois d'être honnête : ça reste un jeu tout à fait honorable. La faute à mes attentes trop élevées et un jeu qui s'adresse plutôt aux hardcore gamers qui préfèrent des jeux avec moins de blabla mais qui offrent une bonne replay value en terme de défi (avoir toutes les fins, trouver les astuces permettant de contourner la difficulté du jeu, battre le boss dans sa version débridée, etc etc …)

Pas ma came, mais pas trop mal dans son genre.
Elekami

le 13/06/2014
Edité le 04/03/2015
8_5
Peut-être bien le meilleur SO ?
Pour moi, il surpasse le premier opus, pourtant déjà très bon. L'histoire est ici largement plus développée, avec davantage de rebondissements et des personnages que j'ai personnellement appréciés (pour la plupart). Le jeu est long grâce à son gros contenu annexe et surtout sa replay-value exceptionnelle (grâce aux différents choix de personnages, à la sélection du héros de départ, à ses quêtes annexes et ses nombreux systèmes complémentaires). Le gameplay est bon et servi par des combats réellement dynamiques. La bande-son n'est pas en reste et offre de très jolies mélodies tout du long du jeu. Graphiquement, le jeu est cependant plus inconstant et si certains décors sont vraiment beaux, SO2 reste relativement faible techniquement comparé aux jeux qui sont sortis plus tard sur la machine. On notera même quelques erreurs qui font tâches, dans les sprites ou certains éléments...
Les combats, très fréquents, sont parfois plutôt confus. On peut aussi regretter un équilibrage de jeu de temps en temps discutable, notamment sur la fin, comme souvent avec les productions tri-Ace.
N'en demeure pas moins une expérience de choix, pour un RPG excellent qui aurait mérité davantage de reconnaissance.
flosuke

le 01/10/2013
10
Pour ma part, c'est mon meilleure RPG.
Je l'est refait une petite dizaine de fois et toujours le même amour pour ce jeu.
Herbrand

le 07/11/2012
Edité le 25/06/2013
10
Etant incontestablement le RPG auquel j'ai pris le plus de plaisir à jouer et également celui sur lequel j'ai passé le plus d'heures - MMO à part - Star Ocean: The Second Story (SO2) tient une place particulière dans mon coeur de joueur. Je reconnais bien volontiers qu'on peut lui trouver des défauts : certains disent que les combats sont brouillons ; d'autres l'accusent d'un scénario minimal, inintéressant voire inexistant. Et pourtant, le titre de tri-Ace dispose d'atouts incontournables qui, s'ils paraissent anecdotiques pour ces mêmes-là, ont contribué à faire de ce jeu partie de mes favoris.

A l'instar de son prédécesseur, il offre un délicieux mélange entre les caractéristiques d'un RPG tour à tour classique (combats aléatoires, zone de combat prédéfinie, menu en combat, plusieurs personnages) et ceux des A-RPG. Il en résulte un système de combat dynamique à plusieurs personnages, dont je n'ai jamais réussi à me lasser. Les personnages variés dans leurs capacités et leur style de combat contribuent fortement à la motivation que j'éprouve à chaque nouvelle partie. Etant donné l'impossibilité de recruter tous les personnages en une partie et l'obligation de faire des choix, il est particulièrement intéressant d'essayer différentes combinaisons de personnages en combat et hors combat -- surtout dans les modes de difficulté plus élevés qui obligent à réfléchir sur la composition de son groupe. SO2 ne manquant pas de challenge, on aura tôt fait de se prendre au jeu d'analyser chaque personnage afin d'en retirer une équipe harmonieuse.

SO2 peut compter sur un des meilleurs systèmes d'item creation du RPG, lequel n'a malheureusement pas été repris dans ses successeurs, et a au contraire été drastiquement simplifié. En particulier dans les modes de difficultés plus élevés, il convient de réfléchir à quelles capacités passives et quelles aptitudes d'item creation chaque personnage doit se consacrer, tout en tenant compte des talents innés de chacun. Ces éléments influenceront fortement la difficulté à laquelle le joueur sera confronté lors des combats ; d'autant plus que le titre n'est pas avare en challenge, annexe ou non.

Le scénario, bien que n'atteignant pas les meilleures productions en termes de révélations et de rythme, propose certaines particularités qui le rendent inoubliable. Il s'appuie fortement sur les pensées et traits de caractères de chaque personnage ; le jeu permet d'ailleurs d'observer le point de vue de deux protagonistes différents. Les private actions permettent d'être témoin de diverses situations anecdotiques qui contribuent à modifier les relations entre différents héros. Celles-ci étant un des principaux constituants du charme de SO2, passer à côté d'elle empêche de savourer pleinement l'histoire et l'ambiance qui s'en dégage. Appuyé par une bande son sublime et des graphismes en deux dimensions très colorés, ce Star Ocean jouit d'un univers au final extrêmement attachant.

Star Ocean: The Second Story, par son univers inoubliable et son gameplay extrêmement bien rôdé, est à ce jour l'une des expériences vidéoludiques les plus mémorables que j'ai connues.

+ Personnages attachants, variés dans leur personnalité et leur style de combat
+ Private Actions
+ Systèmes d'aptitudes et d'item creation
+ Combats dynamiques
+ Obligation de faire des choix dans son recrutement
+ Nombreux challenges annexes
+ Bande-son
+ Graphismes 2D colorés
+ Les 10 sages
heavenly

le 26/10/2011
7
Excellent jeu digne de la saga ! les persos sont attachant et le scénario ce laisse suivre avec plaisir. La difficulté vers la fin devient un peu excessive mais quand on aime...
maxff9

le 27/07/2011
9
Un de mes premiers rpg et parmi ceux que je préfère.
+ Un système de combat complet et amusant
+ des tonnes de capacités à apprendre.
+ Les private action qui donnent parfois des sous-miniquêtes
+ Les persos, l'histoire, l'ambiance
+ la création d'objet qui est assez incompréhensible, mais fun quand même. Le premier jeu dans lequel je pouvais créer mes objets !!

En plus la possibilité de choisir son perso au départ, nous feras recommencer le jeu même si ça diffère pas des masses c'est bien de voir certaines scènes sous un autre angle.

Sphynx

le 21/05/2011
Edité le 30/09/2014
7
Un jeu auquel j'ai eu vraiment beaucoup de mal à accrocher. Le système est intéressant, mais le rythme est saccadé et les personnages pas attachant le moins du monde. La faute au scénario et au chara-design relativement fade.
Van_Burace

le 11/12/2010
Edité le 29/04/2012
9
Comme tout Star Ocean, il met du temps à démarrer. Les deux premières heures sont d'une grande passivité et on se paie pas mal de lecture pas forcément intéressante. Et une fois que l'aventure s'amorce, ça reste très classique et pépère, mais surtout très court, si on aborde le jeu en droite ligne.
Par contre, la dernière phase du jeu, celle jusqu'au boss de fin, se déroule sur un rythme frénétique. Très plaisant.
La grande force du jeu, ce sont ses à-côtés et les possibilités de développement de talents qui sont offertes au joueur. C'est bien simple, quelle que soit l'orientation que l'on fait prendre à ses persos, elle sera tôt ou tard profitable pour aider le joueur à progresser. On peut alors avancer dans le jeu en cherchant à se faire plein d'argent en vendant ses œuvres (peintures, romans en touchant des royalties, etc.), en se créant soi-même son équipement plutôt qu'aller l'acheter ou le trouver, en grugeant comme un voyou par quelques moyens malhonnêtes (faux actes de propriété pour acheter moins cher dans les boutiques ou dormir à l'œil dans les auberges, voire bien plus fumeux)... Je m'arrête là, mais l'univers des possibles est bien plus étendu (la compétence collective « orchestre » complètement abusée, le fait qu'un personnage n'ayant pas un talent inné puisse le développer à force de patience et d'exercice, etc.).
On pourrait aussi parler des conséquences des Private Actions, des deux embranchements du scénario selon que l'on joue avec Claude ou Rena (un principe assez peu développé, les différences sont minimes en définitive, il faut bien l'avouer) et du donjon secret pour les téméraires.

En bref, un excellent jeu, qui peut être abordé de multiples manières.
Wave

le 19/11/2010
8
Star Ocean 2 est un titre qui a particulièrement marqué les joueurs européens, parce qu'il fait partie de cette vague de jeux qui ont démocratisés le RPG sur notre continent, aux côtés d'autres comme Vagrant Story, Saga Frontier 2, Grandia et j'en passe. Logique que celui-ci évoque une profonde nostalgie.
Selon Enix, il devait écraser Final Fantasy VII...et ce sera loin d'être le cas!Pourtant, malgré certains défauts qui ne lui permettent pas de se prétendre "culte", il reste un très grand jeu pour bon nombre de raison, à commencer par son gameplay. S'il ne fait pourtant que reprendre tel quel celui du premier opus, le système de skills et d'item creation est toujours aussi génial et riche en terme de possibilités. On peut également citer les private actions qui découlent sur 86 fins différentes ou des combats bourrins mais terriblement dynamiques.Personnellement, ces critères lui donnent une profondeur énorme que peu de jeux de rôle peuvent se vanter de posséder. Et puis, il y a cette musique, absolument fascinante qui justifie à elle seule son achat...
65 connectés (2 membres, 63 invités, 0 anonyme)
Utilisateurs en ligne: Bahamut-Omega, Riskbreaker
Legendra RPG V4.8.42 © Force 2019 - Mentions légales
Webmaster : Medion