bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

The Chronicles of Avael: The Chimaera Stones > Articles > Preview
Voir aussi

The Chronicles of Avael: The Chimaera Stones

crpg mob internet
The Chronicles of Avael: The Chimaera Stones
Sauve le monde depuis ton téléphone
Les téléphones sont devenus, surtout au Japon, les supports rêvés du casual-game. Les jeux de Mahjong, de Sudoku, de Tetris et autres Puzzle Games fleurissent. Cependant, il arrive aussi que des jeux plus complexes soient publiés. C'est le cas de ces chroniques qui souhaitent apporter l'ambiance des RPG sur portable. La question est dès lors ouverte de savoir si un petit écran téléphonique et un pavé numérique suffisent pour nous transporter dans un monde féérique et si The Chronicles of Avael mérite le détour. La preview qui suit est basée sur la démo librement téléchargeable à cette adresse : http://avael.org/index_en.php?section=downloadEn.

Fan de RPG, choisis ton équipe

Dès le lancement du jeu, nous retrouvons les ingrédients habituels des RPG PC. Inventaire assez conséquent, style heroïc-fantasy traditionnel. On peut dire que le fan de RPG ne peut pas être dépaysé. Aussi loin qu’on peut aller dans la démo, le jeu permet de jouer trois personnages, chacun pouvant appartenir à trois classes différentes : le personnage principal est un guerrier, par conséquent il a le choix entre Warrior, Paladin et Ranger. Le brigand (rogue) qui rejoindra l’équipe peut prendre les traits d’un Thief, d’un Mercenary ou d’un Shadow. Enfin le magicien du groupe sera, au choix, Wizard, Warlock ou Cleric.
Chaque classe a évidemment ses compétences propres, cependant certaines contraintes empêcheront de toutes les jouer dans une même partie. En effet, si on décide de commencer le jeu avec le Shadow, par exemple, les classes “maléfiques” comme le Paladin ou le Wizard ne seront pas disponibles et inversement. Même si cela ne suffira sans doute pas pour inciter le joueur à recommencer le jeu plusieurs fois, cela a le mérite de rendre les classes plus attrayantes de réfléchir à deux fois lorsqu’on décide d’enrôler un nouveau membre.
The Chronicles of Avael: The Chimaera Stones
The Chronicles of Avael: The Chimaera Stones
The Chronicles of Avael: The Chimaera Stones

RPG PC sur PE (petit écran)

Dès nos premiers déplacements, nous remarquons que les mouvements se basent sur le principe des jeux de plateau. Le jeu se déroule case par case que l’on soit en phase d’exploration ou de combat. Ceci est normal dans la mesure où il n’existe aucune transition entre ces phases, seule une icône rouge apparaît en haut de l’écran lorsque l’ennemi est en vue.
C’est important de le signaler car cela signifie aussi que la seule façon de fuir est de réussir à s’éloigner suffisamment des monstres. Si ceci est impossible parce qu’on a été encerclé ou que nous nous sommes retrouvés dans un cul-de-sac le combat sera donc inévitable.

Cette absence de transition expliquent aussi la possibilité d’explorer les donjons, personnage par personnage, chacun étant déplacé séparément. Bien entendu cette option ralentit les déplacements et il est toujours plus rapide de regrouper les membres de l’équipe dès que les ennemis ont été vaincus (d’autant que le groupe est automatiquement scindé dès qu’un danger arrive).

Le gameplay n’apporte donc rien d’original puisqu’il se base fortement sur les autres jeux du genre et en particulier sur les rouages propres aux jeux de plateaux conventionnels. Mais le fan sera heureux de retrouver ses habitudes de jeu sur son téléphone ce qui aura pour effet de l’immerger bien assez vite dans le monde d’Avael.

L'univers est modélisé dans une 3D de qualité très honorable pour un mobile avec une vue fixe du dessus. Pour éviter que le jeu rame à cause des processeurs limités des téléphones, toutes les zones qui ne sont pas directement visibles (cachés par un mur ou un buisson par exemple) restent sombres et sont dévoilées au fur et à mesure. Ce subterfuge, s’il peut étonner au début car l’affichage à l’écran n’est jamais complet, contribue très vite à l’ambiance générale du jeu et à l’envie de partir découvrir les moindres recoins des lieux visités.
The Chronicles of Avael: The Chimaera Stones
The Chronicles of Avael: The Chimaera Stones
The Chronicles of Avael: The Chimaera Stones

Ouille la migraine

Le jeu est très agréable et si nous sommes très vite transporté dans ce monde, nos yeux vont malheureusement très nous ramener à la dure réalité. Un téléphone, s’il n’a pas un écran aussi large que celui de l’i-phone, n’est vraiment pas prévu pour un RPG. Les dialogues et les menus d’inventaires apparaissent très petit à l’écran et si vous avez des problèmes de vue vous risquez très vite d’avoir de la migraine.

Cela a été le cas pour moi et mon écran deux (!) pouces du Nokia 63000. Et ceci risque malheureusement d’être la principale raison pour ne pas s’essayer à ces jeux en attendant que des émulateurs permettent de lancer le jeu sur un écran classique.

Un sachet de Doliprane® plus tard, j’ai pu me relancer dans l’aventure en espérant aller au bout de cette version de démo, sortir de la première ville et entamer la seule quête disponible.
The Chronicles of Avael: The Chimaera Stones
The Chronicles of Avael: The Chimaera Stones
The Chronicles of Avael: The Chimaera Stones

Les rats, toujours aussi nuisibles

Cette quête m’aura malheureusement laissé sur ma faim. Il faut dire que le but est d’aider le village, Woodlodge, qui vous a accueilli car celui-ci est attaqué par des rats géants. C’est comme lorsque la mairie de Paris lance sa campagne annuelle de dératisation, ce n’est pas forcément le scénario rêvé pour un RPG.
Celle-ci se finit très vite (compter entre une heure ou deux sans se presser) et on aimerait alors pouvoir aller plus loin. Après tout le sous-titre est bien “Chimaera Stones”, ces pierres doivent certainement avoir un rôle à jouer dans le scénario et celui devrait devenir intéressant par la suite.

Mais la démo ne nous montre malheureusement pas plus. Rien qui nous donnerait l’envie de poursuivre ce périple, alors même que ce devrait être son rôle. Un test plus approfondi du jeu devra donc être réalisé pour mieux juger cette partie du jeu.
Ceci est d’autant plus dommage que le prologue, un mini-jeu réalisé sur le même moteur du jeu et gracieusement offert sur le site officiel, propose une aventure plus intéressante. Ce prologue explique que le héros, Leif, avant d’arrivée dans Woodlodge avait été capturé par des voleurs qui en voulaient après un livre qu’il avait découvert. Durant ce mini-jeu, quelques énigmes devaient être résolues pour aider Leif à s’échapper de sa prison, venir en aide à des gobelins et tuer l’araignée géante qui se terrait dans ces cavernes.

La démo doit donc se jouer avant tout pour le gameplay et non pour l’histoire qui n’est pas si captivante. Le faible prix du jeu (moins de 4€) pourrait alors inciter les fans à poursuivre l’aventure.
Si on m’avait dit il y a quinze ans qu’un jour je jouerai à un RPG sur un téléphone, je ne l’aurai pas cru. N’oubliez pas que les téléphones fixes pouvait encore être à cadran ! Aujourd’hui j’ai bien fini ma première démo sur un écran de mobile. Si le gameplay est prenant, le scénario de la démo ne l’est pas encore mais devrait se complexifier par la suite, la réponse dans une prochaine review. En attendant, rien ne vous empêche de finir le prologue puis cette démo d’Avael et pourquoi pas le prologue qui sont tous les deux gratuits pour pouvoir dire comme moi : j’ai joué à un RPG sur mon téléphone.

05/05/2008
The Chronicles of Avael: The Chimaera Stones > Commentaires :

The Chronicles of Avael: The Chimaera Stones

3.5

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
0 commentaire
Aucun commentaire
100 active users (1 member, 99 guests, 0 anonymous member)
Online members: Riskbreaker
Legendra RPG V4.8 © Force 2020 - Legal Mention
Webmaster : Medion