bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Children of Mana > Articles > Review

Children of Mana

arpg nds amerique
Children of Mana
Mana enfante, il aurait mieux fait de prendre la pillule
La série des Mana a connu ses heures de gloire. Pourtant ces dernières années n'ont pas été roses pour la série A-RPG de Square. Malgré un remake du premier épisode réussi, les nouveaux titres se sont souvent retrouvés avec de mauvaises notes presse et joueur. Pourtant, chacun continue à espérer qu'un titre ranimera l'arbre Mana qui pousse en chacun de nous. Children of Mana est-il la graine qui fera fleurir nos attentes ?

Toute saga a un début

Sur l'île d'Illusia tout le monde mène une vie paisible. Pourtant la paix est de nouveau menacée par une force mystérieuse. Un être mystérieux s'attaque à l'arbre Mana et vous allez devoir vous interposer. L'aventure qui mettra au monde l'arbre Mana tel qu'on le connait commence donc avec une épreuve où tous les acteurs seront présents.
Children of Mana
Children of Mana
Children of Mana

Le corps et l'esprit

Dès le départ on a le choix entre 4 personnages. Ce choix semble assez important à première vue mais n'a réellement que peu d'impact sur le jeu. En effet il ne déterminera que vos statistiques de départ et non l'arme que vous utiliserez comme on pourrait le croire. Ces mêmes statistiques qui pourront être renforcées par le biais d'équipement et de gemmes. Les gemmes sont d'ailleurs l'un des points (voire le seul) positifs du jeu. En effet on pourra équiper à son personnage, sur la Gems Frame, plusieurs d'entre elles et obtenir divers bonus. Ces bonus peuvent donc augmenter vos statistiques comme dit plus haut, mais aussi améliorer l'expérience gagnée, augmenter le niveau de vos magies, augmenter votre résistance aux statuts négatifs, etc... Dans l'une des boutiques du village, vous pourrez fusionner les gemmes entre elles et en obtenir de nouvelles bien plus puissantes mais qui demanderont plus de place sur la fenêtre de gemme.
A tout moment du jeu vous pourrez vous lier avec l'un des esprits Mana. Il suffit pour cela d'aller lui parler et il se joindra automatiquement à vous. Malheureusement on ne pourra en emmener qu'un seul à la fois avec nous, il faudra donc faire un choix ou bien aller tester le donjon et revenir choisir le bon esprit. Certains diront que cela ajoute un aspect tactique, d'autres trouveront que ça limite simplement le gameplay.
Children of Mana
Children of Mana
Children of Mana

Le bouton A

Children of Mana se résume bien souvent à un matraquage du bouton A. Le but étant de nettoyer les ennemis de la pièce en quête de la pierre précieuse qui activera le warp vers l'étage suivant. Et à l'étage suivant ? Et bien on recommence et ça jusqu'au boss. Le peu de variantes qu'on a, c'est le choix des armes qui viendra s'étoffer au fur et à mesure de votre progression dans l'histoire. Au final vous aurez donc, une épée, un arc, un fléau et un marteau. Chaque arme ayant une façon d'attaquer différente et une furie différente. Pour activer cette furie, il suffit de remplir une jauge dédiée à celle-ci en frappant tout simplement les monstres. Comme je l'ai évoqué précédemment, vous pourrez également utiliser les magies de votre esprit. Chaque esprit ayant une magie de support et une d'attaque.
Hormis un problème évident de répétitivité, les combats, déjà franchement ennuyeux, viennent s'alourdirent encore par une merveilleuse idée des développeurs. En effet ceux-ci à un moment donné se sont dit "tiens et si on pouvait rebondir". Cette idée saugrenue aura vite pour effet de vous crisper car chaque coup reçu vous fera rebondir contre un ennemi ou un mur qui lui même vous projettera ailleurs. On enchaine parfois les rebonds, impuissant et sans contrôle pour se retrouver sur des pics, au fond d'un trou ou simplement délesté d'une bonne partie de sa vie. Quelle bonne idée !
Children of Mana
Children of Mana
Children of Mana

Hey mais j'ai des amis moi !

Children of Mana a l'avantage de proposer de jouer à plusieurs. Malheureusement pour nous, ce mode est complètement raté. Et les défauts apparaissent dès le départ. Un des joueurs sera le "leader" et devra donc inviter ses amis à le rejoindre. Une fois l'équipe constituée, vous pourrez alors progresser normalement dans l'histoire et le donjons. Sauf que le jeu ayant pris le parti du leader, il n'y a que lui qui progressera vraiment. Vos amis verront donc l'histoire mais n'auront pas tous les éléments essentiels qui vont avec. Par exemple les armes vous sont données au fur et à mesure de l'avancée dans le jeu. Seul le leader les aura. Vos amis seront condamnés à rester avec l'épée. Idem pour leur Gem Frame qui n'évoluera pas. La seule façon pour eux de rattraper leur retard est de jouer en solo. En résumé, il faut donc faire le jeu deux fois, une fois en solo et une fois avec ses amis pour pouvoir en profiter pleinement. Comme c'est bien pensé...

Ajoutons à la liste des défauts une interface ultra lourde, des sous-menus peu clairs et peu instinctifs.
Children of Mana
Children of Mana
Children of Mana

Les décorations de l'arbre

Esthétiquement, le jeu se pare d'une jolie 2D colorée qui correspond bien à l'esprit de la saga. Le character design mérite lui les honneurs. Il a le mérite d'être recherché et certains personnages sont vraiment classes, le méchant en tête de liste. Les musiques qui vous accompagnent sont sympathiques mais très peu variées. Il n'y a pas qu'elles qui sont peu variées, ainsi tout le jeu suit le même schéma puisque les ennemis sont eux aussi peu différents, tout comme les lieux. Ils sont peu nombreux et certains se payent le luxe d'être revisités. Pour couronner le tout, une seule ville avec trois habitants et demi dedans seront votre seule part d'exploration.
Quelques quêtes viendront agrémenter votre aventure pour ceux qui le souhaitent, mais n'apporteront pas grand chose pour le temps demandé.
Children of Mana
Children of Mana
Children of Mana
Children of Mana aurait pu apporter une bonne introduction à une saga mythique en déclin. Au contraire, il contribue à la descente un peu plus profonde au grand dam des fans. Vulgaire A-RPG limité, mode multijoueur totalement raté, histoire inexistante, musiques oubliables, seul le character design tire son épingle du jeu. Heureusement pour les joueurs courageux, l'aventure est courte.

22/06/2008
  • Le système de gemmes
  • Bourrin
  • Répétitif
  • Mode multijoueur très mal conçu
  • Scénario
  • Les rebonds
3

GRAPHICS 3/5
SOUND/MUSIC 3/5
STORY 1.5/5
LENGTH 3/5
GAMEPLAY 2.5/5
Children of Mana > Commentaires :

Children of Mana

3
5

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
29 commentaires
Donni

le 17/09/2016
8
Fini une deuxième fois 8 ans après ma première partie, et franchement ce Children of Mana est un très bon jeu portable de 2006. Alors je comprends la déception pour ceux qui adorent la série. Il est limité puisque c'est un D-RPG, donc moins profond et plus répétitif que les premiers comme Secret of. Mais les développeurs ont fait ce qu'ils voulaient faire après tout : un petit défouloir dans l'univers de la saga, très bon pour les moins expérimentés du RPG.

La réalisation est quasi parfaite pour le support mis à part quelques ralentissements (certains niveaux vers le dernier quart du jeu, surchargés en monstres, ou chez les frères bombes quand on a 20 pages de gemmes...) Les graphismes sont excellents, très fins et colorés. Les cinématiques sur les 2 écrans DS rendent trop bien ! Les musiques sont superbes : celles des 3 premiers donjons, des 2 derniers, et le thème des origines à l'écran titre et sur la fin.
La jouabilité est prenante, maitrisée et bien huilée. J'adore le fait que les équipements soient jouables qu'à partir d'un certain niveau, ça pousse à aller leveluper pour pouvoir se les équiper.

Pour les défauts, c'est vrai qu'on aimerait bien que les environnements se répètent moins. Pour les quêtes annexes, on retourne sans cesse sur des variantes des donjons principaux, par moment je l'avoue c'est chiant. J'aurais aimé aussi plus qu'un seul village, où on pourrait jongler entre différents magasins pour les équipements et les écarts de prix, et rencontrer plus de gens.
Aussi les magies ne sont pas assez puissantes. J'avais pris Ferrik pour la première partie, personnage équilibré. Pour cette seconde tentative j'ai choisi Tamber la fille, moins de PV mais plus de PM. Finalement je ne l'ai pas vraiment senti dans le gameplay. Surtout avant d'avoir un bon niveau, on y va plus naturellement au contacte, les magies manquent vraiment de patate et ne sont pas très pratiques à utiliser. Je m'en suis vraiment servi que sur le dernier quart du jeu, quand je commençais à être puissant et boosté par des gemmes.
Peut être faut-il y aller avec Poppen le mage. Quoique le jeu ne soit pas trop dur, je déconseille pour la première partie, il a trop peu de PV.

J'ai fini ma seconde partie en 19 heures, contre 30 lors de ma première. Normal je connaissais les rouages, et j'ai évité les quetes annexes.
Quand on fini le jeu, on sauvegarde au village. Du coup on peut continuer sa partie, le scénar des dialogues se situant juste avant d'aller affronter le dernier donjon (et ses 16 salles...)
Alors je suis allé upgrader mon perso en faisant des quetes annexes, et là surprise, je suis tombé sur un monstre gris façon les bulbes argentés dans Dragon Quest : subtile à trouver, chiant à tuer, mais surchargé en XP
Ce sont des crabes argentés qu'on peut trouver que dans un seul donjon du jeu... Avec le nom du monstre, j'ai donné à moitié la réponse

Je suis allé avec grand plaisir reprendre ma partie de 2008 pour aller leur botter le cul. J'ai du coup boosté mon perso au level max : 99. Avec 999 en PV et 486 en PM. Ce qui est cool c'est de trouver des épées plus fortes encore que l'équipement dragon sensé être le meilleur pour la fin du jeu J'ai dropé 2 super épées sur mes 2 persos différents. Aussi on rencontre des monstres jamais vu en finissant le jeu la première fois.
Petite note sur la fiche du soft : je peux comprendre la déception du testeur face à Chidren Of, mais le bestiaire est très varié et ne se contente pas de changer la couleur des monstres plusieurs fois, ça c'est complètement faux ! Les Dragon Quest et autre Final Fantasy le font aussi de toute façon. Mais vous en rencontrerez pleins de différents tout au long de vos défouraillages en donjon, et ce jusqu'à ce que vous atteindrez le level max de votre perso.


Première partie : 43 heures au compteur, level max équipement max (quoique pour les armes secondaires pas sûr...)
Deuxième partie : 24 heures au compteur, level 89 équipement max
Popolon

le 30/09/2014
5
Après Dawn of Mana qui était bien décevant, j'ai continué avec Children of Mana, le suivant scénaristiquement parlant. Tant qu'on parle de l'histoire, celle-ci se laisse suivre mais reste anecdotique à mon goût. Non pas qu'elle soit mauvaise mais elle est très prévisible et un peu cul-cul, rien de gravissime cependant.
La technique est plutôt bonne, les graphismes sont très jolis (en 2D ), les personnages et ennemis bougent bien et sont correctement animés et la bande-son plutôt agréable.
Niveau jouabilité, on regrettera quelques choix (un manque d'ergonomie dans les menus notamment) mais ça reste correct.
On a donc affaire à un D-RPG, nouveauté pour la série, qui présente quelques bons points mais aussi pas mal de tares. Le système des gemmes est sympa même s'il n'est pas nouveau ; il consiste à faire fusionner entre elles des gemmes qui octroient quelques boosts ou capacités lorsqu'elles sont équipées. L'idée des quêtes secondaires qui se débloquent en parlant aux PNJs, rajoutant quelques nuances à l'histoire est bienvenue également.
Ce dont souffre Children of Mana est lié à son gameplay : par essence, un D-RPG est répétitif, mais la course au loot compense cette répétitivité ("je me retape sans cesse des donjons mais si je trouve une super arme, c'est génial"). L'autre point du D-RPG est son aspect punitif de la mort (voir la perma death) qui pousse à gérer intelligemment ses efforts pour éviter de tout perdre ou d'en perdre trop. Children of Mana échoue sur ces 2 points : 99,9% des objets droppés sont inutiles et finiront à la revente, du coup le nettoyage systématique des zones devient laborieux et pas motivant ; on trucide des centaines d'ennemis mais ça n'a aucun intérêt, si ce n'est celui de nous faire passer à l'étage suivant où on refera la même chose. L'aspect répétitif devient alors ici vraiment pénible (on s'emmerde un peu quoi). Surtout que le jeu n'est pas spécialement difficile et qu'en plus la mort n'offre aucun pénalité, à part le fait de devoir se retaper tout le donjon (c'est tellement chiant qu'en effet, ça reste une sacrée punition quand même) : frustrant !

En définitive, Children of Mana se plante en voulant faire un D-RPG pour débutants (Chocobo's Dungeon Wii faisait ça bien mieux), il est ennuyeux et d'une répétitivité assomante. C'est dommage car l'habillage était vraiment joli, mais le jeu ne va pas au bout de son propos et se perd assez vite.

Ce n'est toujours pas cet épisode qui me fera oublier Secret of Mana et surtout Mystic Quest. Dommage.
Elekami

le 08/05/2014
Edité le 04/03/2015
5
Ca aurait pu être pas mal si ce n'était pas aussi répétitif et gnian-gnian.
On y joue pour passer le temps... mais on s'ennuie très rapidement finalement. Dommage, il y avait de quoi faire mieux !
Selene

le 06/04/2014
5
J'aime les donjons rpg bien bourrins et c'est donc avec plaisir que j'avais fait ce Children of Mana. Seulement, niveau sénario c'est le néant total... 2 détails resteront dans ma mémoire: les graphismes colorés et les musiques.
CACgolf

le 18/05/2012
7
J'ai trouvé ce jeu intéressant, les graphismes sont soignés ainsi que la musique. Ca se laisse jouer.
soulgiorkan

le 22/02/2012
5
Décevant est bien le mot qui convient à ce Children of Mana!!! Que le jeu est répétitif et limité! Votre rôle consiste à nettoyer une zone et ensuite revenir "rendre des compte" au village. Les niveaux visités sont toujours similaires avec des ennemis qui évoluent légerement suivant la quête demandées, mais ces derniers restent identiques car ne changeant que de couleurs... Les zones qui forment l'aventure principale sont conclues par des boss faciles à battre... Quand on meurt on retourne au village en conservant l'expérience acquise et les objets de la zone... On est finalement juste ralenti dans notre progression... De plus, la durée de l'aventure est très courte si l'on ne réalise pas les nombreuses quêtes annexes proposées...Des quêtes annexes qui ont TOUJOURS le même principe avec des ennemis vus et revus... Bref on fait TOUJOURS la même chose dans ce jeu... ce qui peut être énervant sur le moyen terme... A coté de ça le soft a quelque chose d'attachant, une réalisation de trés bonne facture, de belles mais trop rares cinématiques, des personnages attachants, le principes des gemmes pas trop mal... Un jeu correcte au scénario classique mais hyper décevant pour les FANS de la série!!!
heavenly

le 22/10/2011
4
Même en étant fan de la license (comme moi !) cette épisode reste trés médiocre: répétitif et sans saveur... heureusement l'ambiance reste et le sauve du naufrage... agréable à jouer mais dispensable en somme !
Didou

le 29/08/2011
6
Sympathique pour un donjon-RPG, il faut aimer...

Cet épisode a l'avantage de tisser des liens entre les autres épisodes de la saga. Pour le temps de jeu à consacrer et le scénario bien ficelé, ce jeu vaut le coup d'être joué.
Donni

le 08/01/2011
Edité le 22/09/2014
7
Et bien j'avais très bien aimé ce jeu, au contraire de la majorité. En meme temps sur les 37 heures passé dessus, il doit y en avoir au moins 15 faites dans le métro parisien. Du coup le contraste du monde réel de Paris avec ce jeu très mignon à peut etre aidé
En tout cas je crois d'après mes souvenirs avoir fait quasiment toutes les quetes annexes si c'est pas toutes, ça m'avait pris en tout et pour tout 37 heures, et 30 pour voir la fin.
Graphismes trop jolis, musiques superbes ... Aaaahh celle de l'intro, je me souvient des fois poser ma DS à l'ecran titre à coté de mon lit pour m'endormir avec, une vrai berceuse.
Pour finir, j'ai l'habitude des jeux répétitifs, ça ne me gêne pas au contraire. Si le jeu est bidon, j'abandonne vite. Mais Children of Mana est loin d'être pourri. C'est vrai qu'il est assez pauvre par rapport aux références du genre, oui les magies sont secondaires, mais pour moi l'ambiance du jeu a opéré. Je l'ai fait d'une traite, sans forcé avec grand plaisir.

Pas une référence, mais un bon D-RPG. Répétitif, mais à la réalisation quasi parfaite, et une bonne replayabilité une fois fini. Parfait pour ceux qui se lancent dans le genre !
Ananas

le 24/11/2010
Edité le 24/11/2010
2
Alors, ce truc... Il y avait de bonnes idées à la base... Il y avait moyen d'en faire un grand jeu, qui permettrait à la saga des Mana de renaître. Et non, non et non, que dalle, à croire que ce jeu a été crée pour mettre fin le plus vite possible à la série. Le scénario est inexistant, risible. C'est pathétique, cliché à l'extrême, tout est expédié en quelques minutes, et on aimerait pouvoir passer les quelques scènes qui font avancer cette "fantastique" histoire tellement c'est chiant. Personnages ridicules, gameplay pourri (et ces rebonds sont à se fracasser la tête contre un mur, sérieux.), custom des persos au ras des paquerettes, level-design à gerber...
Seuls trucs sauvables dans le jeu, le chara-design que j'ai trouvé sympa. Au final, je cherchais un jeu pas prise de tête d'une dizaine d'heures pour me défouler, j'ai trouvé une abomination qui remplit une condition sur 3: la durée de vie. Il aurait pu ne pas être prise de tête, il aurait pu me permettre de me défouler en bourrinant A comme une sauvage. Mais non, ces rebonds sont vraiment à se donner des envies de pendaison. A éviter.
Alors, ce truc...
Il y avait de bonnes idées à la base... Il y avait moyen d'en faire un grand jeu, qui permettrait à la saga des Mana de renaître. Et non, non et non, que dalle, à croire que ce jeu a été crée pour mettre fin le plus vite possible à la série.
Le scénario est inexistant, risible. C'est pathétique, cliché à l'extrême, tout est expédié en quelques minutes, et on aimerait pouvoir passer les quelques scènes qui font avancer cette "fantastique" histoire tellement c'est chiant. Personnages ridicules, gameplay pourri (et ces rebonds sont à se fracasser la tête contre un mur, sérieux.), custom des persos au ras des paquerettes, level-design à gerber...Seul truc sauvable dans le jeu, le chara-design que j'ai trouvé sympa. Au final, je cherchais un jeu pas prise de tête d'une dizaine d'heures pour me défouler, j'ai trouvé une abomination qui remplit une condition sur 3: la durée de vie. Il aurait pu ne pas être prise de tête, il aurait pu me permettre de me défouler en bourrinant A comme une sauvage. Mais non, ces rebonds sont vraiment à se donner des envies de pendaison. A éviter.
58 active users (0 member, 58 guests, 0 anonymous member)
Legendra RPG V4.8 © Force 2020 - Legal Mention
Webmaster : Medion