bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Dark Souls III > Galeries > Screenshots > PlayStation 4 > 28 disponibles :

Dark Souls III

voir_aussi Arts play4 Scans play4

Screenshots Dark Souls III
Screenshots Dark Souls III
Screenshots Dark Souls III
Screenshots Dark Souls III
Screenshots Dark Souls III
Screenshots Dark Souls III
Screenshots Dark Souls III
Screenshots Dark Souls III
Screenshots Dark Souls III
Screenshots Dark Souls III
Screenshots Dark Souls III
Screenshots Dark Souls III
Screenshots Dark Souls III
Screenshots Dark Souls III
Screenshots Dark Souls III
Screenshots Dark Souls III
Screenshots Dark Souls III
Screenshots Dark Souls III
Screenshots Dark Souls III
Screenshots Dark Souls III
Dark Souls III > Commentaires :

Dark Souls III

9

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
voir aussi Commentaires pc [3] pstore [0] xboxone [0]
6 commentaires sur PlayStation 4
Moradin

le 23/02/2018
8_5
Un excellent Souls même si je m'attendais à mieux au vu des tests et critiques dithyrambiques. Pas que le jeu soit décevant loin de là mais il reste en deçà en terme de narration et d'ambiance qu'un Bloodborne ou d'un Demon's souls. Sinon, il corrige maints défauts des 2 premiers Dark Souls : ergonomie, dynamisme, forge, barre de vie et surtout technique avec des graphismes et des temps de chargement au poil.

En fait ce qui m'a le plus frustré sont :
> les DLC qui ne sont pas à la hauteur du jeu de base avec un second DLC qui fait dans la difficulté outrancière parfois et le premier très court et sans réelle saveur
> Les boss que j'ai globalement trouvé moins intéressants que ceux de Bloodborne ou DS1 ou parfois colossalement durs (Roi sans Nom et Frieda)

Un très bon cru mais qui m'a donné l'envie de refaire Bloodborne et Demon's Souls du coup ...
Bahamut-Omega

le 28/05/2017
9
J'ai finis Dark Souls III: the Fire Fades sur Ps4, en 83 heures (dont 21 heures de farming sans Ps+ pour les objets de serment).

À mon goût, le meilleur Dark Souls tout simplement. Il reprend l'excellente base du premier ainsi que les quelques bonnes idées du second, et dynamise le gameplay façon Bloodborne.
Mais surtout, il oublis les quelques erreurs du II. Cette fois-ci le level-design est inspirés, les boss renouvellés et Sakuraba n'est pas seul à la composition de l'OST.

J'ai trouvé que c'était l'épisode le plus difficile des "Blood-Souls" (cela dit, je n'ai pas (encore) fait Demon's Soul). Pas dans l'exploration, je n'ai pas trouvé de phases très stressantes comme, entre autre, les zones dans le noir complet des deux premiers opus.
Mais plutôt dans ces combats contre les boss, notamment ceux qui ont plusieurs barre de vie, ou ceux qui ont des combos dignes d'un jeu de combat 3D. D'autan plus que je n'ai pas le Ps+, donc pas de fonctionnalité en ligne et donc pas de coopération possible, des PNJs n'étant pas tout le temps disponibles.

Dommage que techniquement ce ne soit pas du même niveau que Bloodborne, on sent malheureusement le multi-support. Et que le "challenge" des trophées en hors-lignes soit encore gâché par ce farming immondes d'objets de serments.


yunfa

le 25/12/2016
9_5
Prenez Demons Soul, ajoutez y du Dark Soul et une belle pincez de Bloodborne pour enfin finir ajouter du contenu et vous avez Dark Souls 3!!!

Je ne vais pas revenir sur tout ce que disent déjà si bien mes confrères mais le titre est proche de la perfection dans son style.

Attention pour les nouveaux joueurs, le titre n'est pas facile et peut être vite frustrant.
Herbrand

le 24/12/2016
10
"You'll never get your first Dark Souls experience back"

Tel est le titre d'un billet récemment lu faisant état du statut particulier de Dark Souls 3, dernière incarnation de la série. Le premier Dark Souls apportait une expérience unique dans notre carrière de joueur : la sensation de se perdre dans un monde qui nous dépasse, truffé de dangers qui peuvent surgir n'importe quand. De nombreux moments de notre périple resteront gravés longtemps dans notre mémoire : Blightown et son poison, la première rencontre avec le Capra Demon, New Londo, Orstein et Smough, et bien d'autres. Tous ces sentiments enfouis conduisent nécessairement à l'impatience de pouvoir retrouver cette expérience, mais paradoxalement à ne jamais complètement retrouver la surprise de la première rencontre.

C'est inévitable.

Dark Souls était unique parce qu'il apparaissait comme du sang neuf dans notre ludothèque, une aventure encore jamais vécue. Toute suite présente et à venir souffrira inéluctablement du défaut de la redite, du sentiment de déjà-vu, de la prévisibilité. Nous avons appris à maîtriser le challenge, nous sommes plus forts de notre premier périple en Lordran. Pas étonnant dès lors que, malgré l'excitation d'avoir enfin entre les mains ce troisième opus tant attendu, un certain désenchantement puisse survenir.

Et pourtant, ça ne serait pas rendre justice à l'oeuvre vidéoludique qu'est Dark Souls 3. Fort de l'expérience des réalisations précédentes, From Software nous livre l'épisode le plus abouti à bien des égards. On citera, sans exhaustivité aucune, une sensation manette en main proche de la perfection, l'apparition de nouveaux éléments qui apportent une nouvelle variété dans les combats, un level design vertical exceptionnel, une direction artistique très réussie, un online bien plus modulable grâce aux Covenants à équiper et, surtout, ce que je considère comme le meilleur ensemble de boss de la série. Je ne compte plus le nombre de fois où je suis sorti victorieux d'un combat en ayant encore les mains qui tremblent. Son scénario fait également honneur à Dark Souls premier du nom en se présentant clairement comme une suite à celui-ci, avec une lore de qualité comme on la connait dans la série.

On pourrait reprocher au nouveau bébé de From Software un manque de cohésion dans le level design horizontal. Les différentes zones semblent ainsi être isolées, bien que les différents panoramas suggèrent fortement que tout fait partie d'un monde connecté. L'effet de bord de ce choix est qu'on n'éprouvera pas la sensation d'être perdu dans un coin misérable de ce monde avec une arme brisée, sans objet de soin ni poudre réparatrice. Mais quel joueur aguerri sortirait encore de Firelink Shrine sans une petite réserve d'objet et l'un ou l'autre Miracle pour se soigner ? Nous avons déjà dompté Lordran ; nous sommes préparés à tout.

Dark Souls 3 sera souvent présenté comme une synthèse, un best of de la série. Il l'est. Néanmoins, le limiter à cette vision n'est pas rendre honneur à ce qu'il est réellement, tel qu'on peut l'apercevoir, à mon humble avis, quand on le considère dans son individualité.

Après de longues rétrospectives et prises de recul, mon constat est clair : Dark Souls 3 est le meilleur Souls auquel j'ai joué.
Morm

le 24/05/2016
8_5
Dark Souls 3 c'est un peu un "Maxi Best Of Souls", on prend tous les éléments qui ont fait le succès de la série, on peaufine le tout et on y ajoute une poignée de fan service.

En résulte forcement un gameplay en béton armé, les combats font parti des meilleurs du genre grâce à leur variété d'armes et d'actions (les Weapon Skills étant la meilleur innovation de cet épisode), le level-design a été extrêmement travaillé (les niveaux sont immenses, souvent circulaires et avec tout pleins de secrets) et c'est l'épisode qui contient le plus de boss mémorables. Le game system a lui été rendu plus accessible grâce à certaines simplifications. Mon principal reproche à ce niveau concerne la construction trop linéaire du monde et le manque d’inter-connectivité entre les différentes zones, élément que DS1 et BB réussissaient parfaitement. De plus, certaines simplifications ont entraîné un manque de cohérence entre le gameplay et la narration (les PNJs qui se téléportent, les cendres des marchands, ...), ce qui est franchement dommage.

D'un point de vue artistique, le titre est également une réussite. La direction artistique est magnifique, beaucoup de panoramas m'ont décroché la mâchoire et les différentes zones dégagent généralement une ambiance assez forte (mention spéciale pour le donjon d'Irithyl). Les compositeurs ont quant à eux fait du bon boulot (sans atteindre le niveau de BB ), les thèmes sont efficaces et certains plutôt marquants.

Coté scénaristique, l'histoire se repose énormément sur le premier épisode (en considérant presque le deuxième comme un spin-off) et y apporte enfin des réponses longuement attendues, ce qui devrait réjouir tout fan du lore de la série. Les nouveaux personnages et factions sont plutôt bien intégrés au monde et apportent de nouvelles questions intéressantes, mais je trouve qu'il y a un peu trop de zones d'ombres (qui font probablement office de "trous à DLC") et de fan-service qui n'apporte rien à la trame générale.

Pour conclure, ce troisième opus est un excellent A-RPG qui remplit à peu près toutes les cases de son contrat, mais son statut de best-of l'empêche d'être aussi marquant que les autres chefs d'oeuvres de Miyazaki (possiblement à cause du temps de dev relativement court). Et je suis quand même foutrement impatient de toucher aux DLCs afin de connaitre le fin de mot de toute cette histoire.
grikarfyn

le 26/04/2016
7
Après Demon's Souls et Dark Souls (le premier, je n'ai pas fait le 2), voici mon troisième "Souls", motivé par les bonnes critiques de part et d'autres de la presse.

Premier constat, c'est techniquement beaucoup plus robuste que jusqu'à présent même si le framerate souffre assez régulièrement. Effets de lumière, particules, modélisations, textures... c'est du bon travail dans l'ensemble et on profite de panoramas somptueux. Les boss sont presque tous hyper travaillés.

Le système de jeu est à peu près identique mise à part une légère réorganisation des combats qui parleront surtout aux spécialistes du genre. Du coup voici le gros problème pour moi : Dark Souls III n'apporte rien de plus à Dark Souls, c'est exactement la même expérience de jeu.

A titre personnel dans le premier DS je me souviens des cloches, de la forteresse de Sen, d'un niveau dans le noir complet ou de chemins invisibles qui sont autant de moments mémorables que de terribles souffrances. C'est aussi pour ça que Dark Souls est un jeu unique.

Dans ce troisième opus rien de cela. Un très bon level design ne fait visiblement pas tout si les mécaniques en elles-même sont trop "lisses". Ca manque de pièges et d'idées pour vraiment surprendre.

Après ça reste un jeu solide, dont les bases sont inattaquables et dont l'efficacité a fait ses preuves.
58 active users (1 member, 57 guests, 0 anonymous member)
Online members: Ubik
Legendra RPG V4.8.42 © Force 2019 - Legal Mention
Webmaster : Medion