bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Call of Cthulhu > Galeries > Screenshots > PlayStation 4 > 4 disponibles :

Call of Cthulhu

voir_aussi Arts play4

Screenshots Call of Cthulhu
Screenshots Call of Cthulhu
Screenshots Call of Cthulhu
Screenshots Call of Cthulhu
Call of Cthulhu > Commentaires :

Call of Cthulhu

7

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
voir aussi Commentaires escsw [0] nxn [0] pc [0] pstore [0] xlo [0] xboxone [0]
1 commentaire sur PlayStation 4
Ragna

le 01/09/2019
7
C'est très particulier comme jeu. Je serai le premier à donner un avis, on dirait... Si au début, j'avais du mal à voir ce jeu comme un RPG, force est de constater après avoir joué les premiers chapitres qu'il y a une notion de RPG assez présente et suffisamment influente pour bouleverser les approches de gameplay et, dans une certaine/moindre mesure, de l'histoire. On incarne un détective privé qui doit enquêter sur une affaire mystérieuse dans une île perdue, concernant une tragédie qui a frappé une famille suite à un incendie dans un manoir.... Mais, tout porte à croire qu'au fil des recherches, ce n'est pas un accident et que des forces occultes opèrent dans l'ombre, voire que l'île est carrément maudite. Jusqu'ici, rien de bien original me direz-vous, et le scénario démarre lentement, mais avec et toujours une bonne épaisseur de mystère. Cette aura de mystère qui plane tout au long se montre digne des oeuvres de H.P. Lovecraft tant par son ambiance côtoyant la folie propre à la psyché humaine, que par son lore allant de pair avec la narration qui gagne plus d'épaisseur au gré de l'avancée des chapitres, des investigations dans l'environnement, des décisions que l'on prendra et des innombrables dialogues avec les différents interlocuteurs. Vu comme cela, le jeu s'apparente beaucoup à un Point'n'Click / jeu d'aventure. Et il y a de ça. Mais c'est aussi un survival horror dans une certaine mesure, mais lorgnant plus du côté thriller avec quelques phases d'infiltration, et c'est aussi un RPG dans les mécaniques d'enquête. Commençons donc par la partie RPG qui est ce qui nous intéresse le plus céans. De base, Edward Pierce (le détective et héros principal de l'histoire) possède des compétences innées visant à faciliter et optimiser ses investigations, ce qui peut lui permettre d'adopter différentes approches sur ses dialogues avec les pnjs, son enquête dans l'environnement ou sa façon d'interagir avec les objets et éléments du décors pour progresser. Point de compétences taillées pour le combat, ici, toutes les aptitudes comptent pour la manière d'investiguer et cela donne plus de corps à la profession d'Edward, nous mettant par la même occasion plus dans sa peau en plus d'accentuer l'immersion. Ça ne veut pas dire qu'il n'y a pas d'action (bien que pas très fréquente) ou de phases de jeu où il y a du danger. Et comme le personnage n'a pas de jauge ou d'indicateur de santé, c'est le one-shot en cas d'attaque ennemie ou de piège, et donc retour au dernier checkpoint/à la dernière sauvegarde. Parce que le jeu enregistre automatiquement la progression en fonction des progrès/actions, mais on ne peut pas sauvegarder quand on le souhaite. Ça oblige forcément à mûrement réfléchir à nos réponses sur les choix de dialogues, souvent en forme de roue à sélection. Dans un sens, je peux comprendre, mais ça peut aussi devenir fastidieux cet blocage de retour en arrière pour tester différentes actions/différents choix sur le moment. À noter qu'on peut disposer jusqu'à 4 emplacements de parties.

Au niveau des compétences, pour donner une idée, on a la compétence Investigation qui permet de mieux comprendre les événements passés en enquêtant sur une scène de crime que l'on peut reconstituer dans la tête du protagoniste (j'avais déjà vu ce principe que j'aime bien dans Murdered: Soul Suspect, mais lui n'est pas un RPG), afin d'analyser les faits et d'avancer l'enquête. Plus le niveau est élevé, plus les informations seront amples et précises. Elle augmente aussi les chances de crocheter une serrure. La Force augmente les probabilités de forcer des portes et des mécanismes, ou même de faire usage de la violence que ce soit physique ou verbale durant les dialogues avec les npcs.L'Éloquence permet de convaincre ou manipuler des personnages avec l'art des paroles. La Psychologie est un plus pour comprendre les intentions des pnjs car c'est une analyse des comportements humains. Il y a même une capacité permettant d'augmenter les chances de Trouver des objets cachés en inspectant le décor. Deux autres capacités viennent se greffer avec l'Occultisme et la Médecine Légale, et qui ne peuvent être améliorées qu'en lisant des ouvrages de sciences occultes ou de médecine, ou via des objets spéciaux liés comme des artefacts. La première permet de mieux saisir les connaissances des événements ayant trait au surnaturel et la sorcellerie tout en apprenant un dialecte étrange lors des dialogues interactifs. La deuxième détermine les chances de poser un diagnostic, expliquer les causes d'un décès par exemple, ou analyser la posologie d'un médicament.

Certaines compétences ont un niveau un peu plus élevé que d'autres au début du jeu (niveau 2 pour certaines et niveau 3 pour quelques rares). Celles se rapportant à l'occultisme et à la médecine ont le niveau 1 qui est le plus faible. Notre détective possède donc d'emblée quelques connaissances de base qu'on pourra choisir de faire augmenter selon nos préférences et notre approche du gameplay à l'heure d'enquêter. À chaque progrès précis ou action particulière, on gagne un ou plusieurs PP (Points de Personnage) qu'il faudra répartir sur les compétences d'Edward, et chaque point attribué augmente de 5% une compétence, chacune divisée en 5 niveaux pour un total de 100% (compétence maîtrisée au niveau Maître). C'est bien la première fois que je joue à un RPG où toute la mécanique repose sur l'enquête, et non le combat. Ça ne m'a pas dérangé, loin de là, mais disons que je ne m'y attendais pas (ne m'étant pas vraiment renseigné sur le système, c'est plus l'ambiance qui m'a attiré) et ça a été une certaine surprise. Je trouve que c'est un plus pour l'immersion et la rejouabilité, d'autant que le jeu n'est pas trop long mais pas si court non plus. Et ça permet de comprendre l'utilité des compétences au moment d'en faire usage, sur telle ou telle situation. J'ai à peu près tout essayé pour avoir un bon aperçu dans mon premier run, mais je n'ai pas pu faire augmenter tout à 100% ou à niveau élevé. Parce qu'il faut faire des choix là aussi, augmenter certaines compétences et les privilégier au détriment d'autres qu'on laissera de côté ou qu'on effleurera à peine. Du coup, j'ai trouvé qu'il n'y avait pas assez de situations dans le jeu pour exploiter ce filon, et c'est pourquoi il faudra au moins deux parties complètes minimum pour tester ce qu'on n'a pas testé à niveau avancé afin de mieux voir l'éventail de possibilités offertes par le système de jeu. Ça le rend certes rejouable et on n'a pas à se plaindre à ce niveau, mais je trouve ça un peu dommage et ça donne un petit sentiment de manque de finition (en quelque sorte) au sein "d'une aventure unique".

Pour en revenir à l'ambiance, c'est comme je le disais plus haut, elle est "Lovecraftienne" du début à la fin, et j'ai beaucoup apprécié cette ambiance, que j'aime d'ailleurs retrouver en général dans un jeu vidéo. L'histoire reste haletante et se laisse suivre agréablement au cours des 14 chapitres composant l'aventure. Aventure qui se déroule en 1924. Ceci explique peut-être, dans un certain sens, que graphiquement on ait droit à une gamme de couleurs ternes et monotones pour coller avec l'époque et le filtre, et il y a même des effets verdâtres luminescents diffusés par les lampes qui solidifient cette atmosphère de Lovecraft, qui pour le coup nous fait voyager en plein mysticisme marin avec certaines déités et références propres à ce domaine. Philosophie, fatalité et religion se côtoient dans ce maelstrom baignant dans l'horreur et la folie. Si bien qu'à certaines occasions, on peut avoir du mal à distinguer la réalité et les hallucinations. Mais autant le dire tout de suite, si la direction artistique n'est pas mal du tout à ce niveau-là, les graphismes sont loin de suivre. C'est techniquement assez moyen, faiblard même à certaines occasions, et les animations basiques des personnages détachées de naturel n'aident pas à renforcer un tant soit un peu un aspect réaliste. Mais le pire, c'est les visages des personnages, pour la majorité du moins. Expressions de regard vide s'il en est, ne dégageant pratiquement aucune émotion si ce n'est une pointe de peur ou de panique quand la santé mentale (scriptée) du protagoniste en prend un coup selon le contexte. Dommage quand même, car je m'attendais à mieux du point de vue graphique. Le jeu a des voix anglaises et des sous-titres français. Le doublage est correct dans l'ensemble... même si j'ai trouvé que le détective a parfois la fâcheuse habitude de hausser le ton au début d'un dialogue / remarque en examinant le décor pour continuer à parler plus bas. Les effets sonores se montrent convaincants, même si les bruits de pas ne sont (quasiment ?) pas audibles en marchant. Ça reste du détail quand même. Et question musique, c'est relativement discret, ressemblant simplement à des effets d'ambiance continus mais servant proprement le contexte lovecraftien. Peu de pistes s'activent, faisant le café tout simplement, mais ne durant pas longtemps et s'évanouissant à peine qu'on prend le temps de remarquer leur présence pour revenir sur les effets d'ambiance distillant mystère et surnaturel.

En bref, ce Call of Cthulhu aura été une nouvelle expérience, surtout au niveau RPG, avec son ambiance et son histoire lovecraftienne (bis) qui lui va à merveille et qui le caractérise sans doute. Je m'en souviendrai surtout pour ça, mais également pour son système de jeu et de choix interactif, car il bénéficie de plusieurs fins. Je suis en train de le compléter, petit à petit.
28 active users (1 member, 27 guests, 0 anonymous member)
Online members: Ragna
Legendra RPG V4.8.42 © Force 2019 - Legal Mention
Webmaster : Medion