bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Dark Souls > Galeries > Screenshots > PlayStation 3 > 60 disponibles :

Dark Souls

voir_aussi Arts play3 Scans play3

Screenshots Dark Souls
Screenshots Dark Souls
Screenshots Dark Souls
Screenshots Dark Souls
Screenshots Dark Souls
Screenshots Dark Souls
Screenshots Dark Souls
Screenshots Dark Souls
Screenshots Dark Souls
Screenshots Dark Souls
Screenshots Dark Souls
Screenshots Dark Souls
Screenshots Dark Souls
Screenshots Dark Souls
Screenshots Dark Souls
Screenshots Dark Souls
Screenshots Dark Souls
Screenshots Dark Souls
Screenshots Dark Souls
Screenshots Dark Souls
Dark Souls > Commentaires :

Dark Souls

9.5
9

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
voir aussi Commentaires xb360 [4] xla [0]
12 commentaires sur PlayStation 3
Mathieu

le 19/10/2014
Edité le 19/10/2014
10
L'effet Dark Souls : joueur blasé , vieux de la vieille...avec DS j'ai retrouvé le feu sacré de l'amour des RPG et des jeux vidéos en général !!!
Expérience unique et bouleversante
Et on lui pardonnera ses graphismes parfois moyens : l'amour rend aveugle
Herbrand

le 15/05/2014
Edité le 15/05/2014
9
Dark Souls est l'une des oeuvres vidéoludiques les plus uniques et immersives qu'il m'a été donné de découvrir.

+ Gameplay et progression extrêmement bien calibrés. Pas question ici de foncer sur une pléthore d'ennemis en taillant la masse à tout va. On avance lentement, on découvre, on se laisse surprendre, on apprend. Toute erreur se paie, même si pas toujours de manière critique. Si le level up et l'upgrade d'armes n'est pas une garantie de victoire, leurs impacts est suffisamment significatif pour mériter un certain investissement.

+ Un level design intelligent. Si Lordran n'est pas un monde ouvert à proprement parlé, de nombreuses connexions entre les zones se débloquent au fur et à mesure de notre avancée. Plus on explore et plus notre représentation mentale de son architecture évolue, ceci au gré des raccourcis et portes dont nous déverrouillons l'accès.

+ Un background plus fourni qu'il n'y paraît. Notre exploration de Lordran nous mène à découvrir son histoire. Notre connaissance de celle-ci se construira au fur et à mesure de l'observation d'indices, des quelques discussions avec les NPC rencontrés, et la lecture des descriptions d'objets. Si l'exercice de reconstruire l'entièreté du puzzle est à la fois captivant et gratifiant, il demande un investissement conséquent de la part du joueur. Une seule partie est loin d'être suffisant, d'autant plus qu'étant livré à soi-même, on passe facilement à côté de nombreux éléments. C'est là que la connaissance contenue dans la communauté, réalisée sous la forme de wiki et forums, prend toute son importance.

+ De nombreux boss mémorables. Chaque affrontement constitue un défi et une expérience en soi. Plus que la difficulté, souvent loin d'être insurmontable, on retiendra surtout le soin et la diversité apportés à chacun d'eux. Je pense être tellement marqué que je me souviendrai pendant très longtemps de chacun d'eux.

- La méthode de narration ne plaira pas à tout le monde. En particulier, la ligne directrice du scénario peut sembler maigre pendant une bonne partie du jeu ; d'autant plus que les dialogues se font rares, et que le manque d'informations directes nous empêche de comprendre le pourquoi de nos actions et des évènements qui se produisent. Même après avoir terminé une fois le jeu, on a plein de questions et trop d'éléments manquants (mais pas pour autant disponibles) pour pouvoir y répondre.

Dark Souls, j'y suis allé, je l'ai vu, je l'ai vaincu. Ce fut une expérience formidable que j'espère poursuivre un jour dans un New Game +, afin d'en percevoir davantage de mystères.

[Edit]

Après un New Game + et l'exploration des DLC, je ne peux qu'affirmer que Dark Souls est l'oeuvre vidéoludique la plus incroyable de ce nouveau siècle. La lore, floue à la première partie, se révèle au fur et à mesure que l'on réunit les pièces du puzzle. En ajoutant les autres qualités du titre, on obtient ni plus ni moins qu'un jeu parfait à tout point de vue.

[Edit]

Le temps fait son oeuvre, et c'est en voyant mieux qu'on découvre les (quelques) défauts de jeunesse de la série. Pour plus de détails, je vous invite à lire mon commentaire sur la version Remaster.
Yoda

le 28/08/2013
8
Grand fan de littérature héroic fantasy et de Dark Fantasy encore plus je le suis beaucoup moins dans les jeux, j'ai du mal avec l'atmosphère très dark qui en découle, oppressante...
J'ai tout de même fait le choix d'au moins tester Dark Souls car les quelques images que j'avais vu et surtout le trailer m'avait vraiment fait envie.
Et grand bien m'en a pris car j'ai adoré.
L'aventure fut difficile, l'aventurier que je suis à souffert mis à mal par le bestiaire particulièrement vindicatif et les environnements sadique mais oui j'en suis tout de même venu à bout et je n'en suis pas peu fier!
Non pas car j'ai surmonté la difficulté du titre non, car j'ai pris sur moi pour me lancer dans l'aventure de Dark Souls et qu'au final j'en garde tellement de moments mémorable.
L'ambiance glauque renforcé par un design excellent et l'absence de musique à part à certains moments bien précis, des PNJ quasiment tous au bord de la folie dans un monde bien mystérieux qu'il appartient au joueur de découvrir car ici pas de cinématique grandiloquente non, il nous appartient de deviner les tenants et les aboutissements à travers les descriptions d'objets et les quelques dialogues avec les pnj déssiminé ci et là et d'en déduire des hypothèses, car oui dans Dark Souls rien n'est sûr, le moindre pas se fera doucement, l'aventurier guétant avec inquiétude et vigilance l’environnement car la mort peut venir de partout ici...même si toutefois pourquoi s'en soucier car notre avatar n'est qu'une carcasse pour qui la mort n'est pas définitive...peut être car les âmes qui sont l'unique "monnaie " du jeu et le seul moyen d'augmenter ses caractéristiques se récoltent bien difficilement et qu'au moindre faux pas ils vous sont soustrait en totalité...oui le monde de Dark Souls est impitoyable mais la persévérance est à la hauteur de la récompense.
Un univers grandiose, un gameplay simple mais diablement efficace, un background très riche, un monde envoutant.
Une grande expérience qui marque durablement le joueur.
Kirito-link

le 08/07/2013
Edité le 19/07/2013
10
Un must have, rien de plus ni de moins à ajouter. Une aventure épique et viscérale capable de mettre à mal la volonté des plus téméraires d'entre nous. Ce jeu est sadique et on adore!!!

Ce que j'ai aimé
- l'ambiance
- die and retry
- les environnements
- le choix de la fin
- des boss titanesques
- le thème du boss de fin
- et tant d'autres choses

Ce que j'ai pas aimé

- franchement les graphismes sont vraiment limites par moment...
faust

le 05/06/2013
Edité le 05/06/2013
9
Je m'y suis attaque avec mon frere, et apres 8 jours non stop / no life( on pourrait dire)le relais a bien fonctionne et le constat est la: magnifique, difficile ( enfin un jeu dur), long et accrocheur. Mention speciale au dragon noir Kalameet et a Manus le pere des abysses pour leur difficulte, merci. ENCORE
RyleFury

le 10/09/2012
Edité le 14/07/2013
8
Dark Souls est aussi bon et difficile que Demon's Souls (voir plus dur). Les niveaux sont très bien faits et produisent à la fin un monde ouvert et gigantesque. Lorsque l'on joue en solo, il faut s'attendre à mourir plein de fois contre certains boss. Le problème est que les sauvegardes sont placées souvent loin des boss et à cause de ça on recommence le niveau à chaque fois qu'on meurt et c'est chiant...

Sinon le scénario est inexistant au point d'obtenir une fin proche du "Well Done". Ça reste un jeu stratégique avec pas mal de chance à avoir en solo. Effectivement quand on meurt en 1 ou 2 coups en tant que mage contre les boss, c'est pas simple...

Si vous n'avez pas peur de mourir, ce jeu sera prenant jusqu'à la fin.
Pathosaner

le 21/02/2012
8
Plus accessible que Demon's Souls au niveau de la difficulté (surtout au départ) à condition de bien réfléchir et de bien s'adapter à la situation.
J'ai passé facilement la déception que peuvent donner les quelques bugs/lags et le scénario (on comprend vite l'histoire et la finalité et qu'on peut résumer en 2 lignes), car il y a une liberté d'exploration, une bonne durée de vie et ce game play génial, même après 80 heures sur un perso, je ne me suis pas ennuyé une seconde...

De ce RPG je retiens la liberté générale, le game-play, l'ambiance et le rappel à la réalité notre personnage n'est qu'une carcasse même au niveau 150 tu peux crever bêtement et rapidement.
Ce que j'ai pas aimé (il faut aussi donné des points négatifs, FS doit faire son apprentissage par "l'erreur") le manque de contenu du scénario (à approfondir dans un 3eme volet peut être?) et les qlqs bugs/lags (les profondeurs...).

Pour ceux qui ont la colectionnite des trophées platinium, ce trophée est simple mais un peu long 2.5 cycle sur un perso( NG, NG+, debut NG++)
Ushiwaka

le 22/01/2012
9
Le jeu bug, il lag, le système pas parfait, les collisions sont parfois foireuses, ect.
Ok, qu'importe, tous ces défauts sont peu de choses face une aventure aussi marquante, pour faire court, c'est de loin le meilleur A-RPG auquel j'ai pu toucher.
Si le gros du système de jeu, des mécaniques -aussi bien pour venir à bout des ennemis que des boss- est hérité de son prédécesseur, le monde "ouvert" fait ici toute la différence, il est le coeur de ce qui rend l'expérience Dark Souls plus intense encore, plus immersive.

Une de mes meilleures expériences sur cette génération.
Tchyo

le 25/11/2011
Edité le 25/11/2011
9
J'étais un peu sceptique au début, j'avais peur d'un Demon's Souls bis, que je venais de finir à peine quelques mois avant. Puis les heures défilent, le jeu nous tend nos premiers hochets pour récompenser une progression toujours aussi bien gérée. On prend la mesure de l'univers et des changements apportés par un monde ouvert sorti tout droit du premier Zelda, l'ajout de plein de mécaniques cools comme les flasques d'Estus qui régulent les soins, la magie par slots pour arrêter d'en abuser. Au bout de 10 ou 20 heures de jeu on découvre les premiers Covenants intéressants qui apportent une fraîcheur inattendue et très appréciée au online. Les possibilités de personnalisation du joueur sont toujours aussi poussées, l'ambiance encore plus prenante grâce à une direction artistique et une narration au top (même si cette dernière reste très succincte). Pour peu qu'on se laisse happer on peut facilement passer ses journées de boulot à élaborer des plans machiavéliques pour devenir encore plus fort et surmonter les nouveaux défis qui se dressent constamment face au joueur.

Certains lui reprocheront d'être plus facile que son prédécesseur. Sûrement à raison, mais le principal reste à mes yeux toujours là. Cet apprentissage par l'erreur revenu d'entre les morts, ce level design retord et bien pensé pour punir l'imprudent et récompenser le prévoyant. Ce système de combat impitoyable à la moindre erreur, mais toujours juste. Ces boss impressionnants, ces emmerdeurs de black phantoms, cette jubilation quand on terrasse l'un ou l'autre. Et ce sentiment mélange d'accomplissement et de regret quand on touche le bout, marque de la fin d'une aventure hors du commun.

En somme, Dark Souls récupère et améliore son concept avec brio. Reste cette réalisation techniquement à la masse, des ralentissements dans certaines zones (bien mitigés par le patch 1.05 parait-il). Mais rien de suffisant pour dégrader une expérience unique et inoubliable.
Volke13

le 07/11/2011
Edité le 07/11/2011
9
Demon's souls à gagné un monde pseudo-ouvert - comprenez quelques couloirs, ascenseurs pour relier les zone entre elles - quelques bugs, une narration mieux maîtrisée (mais toujours avec aussi peu de matière) et on obtient Dark Souls. Le jeu ravira et aliènera probablement tous les fans de Demon's Souls et les joueurs qui sauront apprécier son concept de difficultés et d'apprentissage par l'echec, mais surtout qui sauront exploiter la richesse de l'edvolution et de la personnalisation du personnage. C'est simple Dark Souls c'est le gameplay le plus riche que j'ai pu voir sur console, et chaque seconde du jeu on se demande quelle stats on augmentera après, quel anneau on va équiper pour rendre une telle situation plus facile à aborder, quelle arme on va upgrader et comment. Tout le reste a été hérité de Demon's Souls : que ce soit le design très soigné, la sensation de solitude extrême bien rendue ou la bande son discrète mais excellente.
Dark Souls, addictif et impitoyable, à l'instar de son grand frère, redore le blason du Dungeon Crawler. Attention tout de même, car son public reste très, très, très ciblé.
47 active users (0 member, 47 guests, 0 anonymous member)
Legendra RPG V4.8.42 © Force 2019 - Legal Mention
Webmaster : Medion