bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Criminal Girls: Invite Only > Galeries > Screenshots > PS Vita > 51 disponibles :

Criminal Girls: Invite Only

voir_aussi Arts psv Scans psv

Screenshots Criminal Girls: Invite Only
Screenshots Criminal Girls: Invite Only
Screenshots Criminal Girls: Invite Only
Screenshots Criminal Girls: Invite Only
Screenshots Criminal Girls: Invite Only
Screenshots Criminal Girls: Invite Only
Screenshots Criminal Girls: Invite Only
Screenshots Criminal Girls: Invite Only
Screenshots Criminal Girls: Invite Only
Screenshots Criminal Girls: Invite Only
Screenshots Criminal Girls: Invite Only
Screenshots Criminal Girls: Invite Only
Screenshots Criminal Girls: Invite Only
Screenshots Criminal Girls: Invite Only
Screenshots Criminal Girls: Invite Only
Screenshots Criminal Girls: Invite Only
Screenshots Criminal Girls: Invite Only
Screenshots Criminal Girls: Invite Only
Screenshots Criminal Girls: Invite Only
Screenshots Criminal Girls: Invite Only
Criminal Girls: Invite Only > Commentaires :

Criminal Girls: Invite Only

7

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
voir aussi Commentaires pc [0] pstore [0]
7 commentaires sur PS Vita
Riskbreaker

le 22/11/2017
6
Oui ce jeu est surprenant, et dans le bon sens.
Effectivement, on s'attend à beaucoup moins bien à tous les niveaux.
Oui il offre quelques heures de plaisir non dissimulées.

Mais Criminal Girls: Invite Only est tout le même bourré de défauts qu'on aurait tort d'oublier.
Tout d'abord, le scénario, démarrant pourtant sur de bonnes bases intéressantes, s'écroule lamentablement à la fin alors qu'il y avait quelque chose à en tirer. Mais non, aucune prise de risque, tout est convenu au possible avec très peu de rebondissement. On accompagne des jeunes filles en Enfer et on absout leur péchés avant de réintégrer le monde réel. Aucune variation, juste des méchants qui ne veulent pas qu'on fasse ça. Fin.
Les personnages sont évidemment tous caricaturaux, dans la plus pure lignée japanime-niais. On aime ou pas. C'est drôle un temps. Le personnage principal (celui que l'on est sensé incarner) est totalement anecdotique et ne sert que de pilier sexuel au jeu (!). Dommage, là aussi, il y aurait eu moins de creuser.

Niveau gameplay, les combats sont très corrects et offrent un bon challenge sur la fin du jeu. Quelques boss retors ici et là et franchement, ça fait bien son taff. D'autant plus qu'il recèle quelques subtilités assez convaincantes et du coup, l'intérêt du jeu réside – presque – dans ses combats.
En revanche, le donjon crawling basique, au level design pauvre et inintéressant, on repassera. On traverse 4 strates (forêt, feu, glace, école) et hop, fin. Mais ouf, le post-game vient sauver tout ça et re-ouf, le post-post-game apporte un peu de challenge et d'intérêt à pexer.

Restent les mini-jeux : châtier la prisonnière. Marrant les premières fois, cela devient là aussi redondant sur la fin (quand on doit maxer chaque personnage) et ça manque cruellement de variété. Très anecdotique, sauf pour prendre des screenshots.

Bref, un jeu « curiosité » qui ne vaut réellement que par ses combats et les quelques dialogues "coquins" qui nous font sourire. Pour le reste, c'est du rechauffé sans surprise, un D-RPG au level-design raté, du crawling des familles soporifique. On aime ou pas, mais moi, j'ai passé un moment tout à fait correct.
dandyboh

le 23/08/2016
6_5
D'abord fini en 30h (bad ending) et pour avoir la vraie fin et le platine (donjons supplémentaires + "bad ending" de toutes les filles), ça m'a pris environ 50h.

C'est du D-RPG très classique en vue de dessus, avec un casting essentiellement féminin (seul le personnage que l'on contrôle, et qui ne combat pas, est masculin). Pour ceux qui ne connaissent pas, le principe "érotique" est assez simple : en plus des points d'expérience classiques, on gagne également des CM qui permettent d'enseigner de nouvelles capacités à nos personnages. Mais pour ce faire, il faut participer à des mini-jeux de "motivation" qui nous demandent par exemple de fesser ou d'éléctrocuter les jeunes filles (parfois très très jeunes), généralement costumées et dans des positions très suggestives (ce sont ces scènes qui ont été partiellement censurées dans la version occidentale, en ajoutant un brouillard rose pour masquer certaines parties de l'image et en supprimant les gémissements et plaintes des demoiselles). Ces mini-jeux - qui n'ont aucun intérêt autre que l'artwork érotique - se jouent uniquement grâce aux pavés tacticles avant et arrière de la machine.

En-dehors de cela, c'est un D-RPG très classique, avec exploration des donjons, carte pour ne pas se perdre, allers-retours incessants pour déverrouiller des portes, combats aléatoires, boss à chaque donjon.
Les combats sont un peu étranges : on dispose donc de quatre personnages par combat (on peut les changer en cours de combat), et à chacun de nos tours, au lieu de donner des directives à chacune, on ne peut donner qu'un ordre à un seul personnage, chaque ordre étant généré aléatoirement (parmi les capacités apprises grâce au système de motivation expliqué plus haut). Un ordre peut être : attaque, magie, guérison, protection, etc... En fait ces ordres ne sont que partiellement aléatoires : on ne vous proposera une guérison que si vos personnages n'ont pas tout leurs points de vie, on ne vous proposera une attaque de groupe que si vous faites face à plusieurs ennemis, etc... A chaque tour, avant de choisir l'action, on peut également utiliser un objet et/ou changer un membre de son équipe.

Le tout est agrémenté d'un humour coquin. Les graphismes sont très moyens (c'est un jeu PSP à la base), la musique colle bien au jeu mais n'a rien d'exceptionnel, les artworks sont plutôt jolis mais pas superbes non plus, la difficulté est plutôt bien dosé, sans levelling mais en essayent de trouver tous les coffres à chaque étage, je ne suis mort que trois fois en tout et pour tout dans le jeu (et seulement dans le donjon bonus pour la vraie fin), par contre j'ai frôlé le game over pas mal de fois.

Le plus gros reproche que je ferai au jeu, c'est la lenteur de certains passages. Les personnages se déplacent doucement, et les designs des donjons (pas très inspirés au fait) obligent parfois à faire d'interminables allers-retours... lors des combats, aussi : par exemple, l'attaque spéciale d'un ennemi inflige 15 coups aux membres de votre équipe. Une capacité spéciale permet de donner l'invincibilité à toute votre équipe pendant deux tours, or, chaque coup donné à un personnage invincible bénéficie d'une petite animation... de deux ou trois secondes seulement, mais multiplié par 15 coups, ça fait une quarantaine de secondes à devoir attendre... qui paraissent interminables.

N'empêche que malgré son côté "jeu moyen pas très travaillé", le tout est assez prenant. Je n'ai pas trop vu le temps passer (sauf sur la fin que je commençais à languir un peu), et j'ai été bien scotché au jeu. Un jeu moyen donc, techniquement limité et extrêmement classique, mais plutôt réussi dans l'ensemble.

Petite remarque amusante : le jeu est PEGI 18. Les jeux PEGI sont toujours accompagnés de pictogrammes décrivant la raison de la classification. Pour ce jeu, le seul pictogramme est... violence. Alors qu'honnêtement, la "violence" du titre mérite tout juste un PEGI 7 ou 12, clairement pas plus.
devildestinyman

le 19/09/2015
7
Un peu spécial au niveau de l'apprentissage des techniques mais il est bien ... vivement le deux !
Yama

le 11/08/2015
7_5

Une bonne petite surprise que ce D RPG sur la petite Vita. Le jeu est agréable, et ne pose pas de soucis d'ergonomie ou de prise de tête inutile. Pour ce qui est des menus, donc, on se retrouve avec tout ce qu'il y a de simple et donc efficace. Pas de sous menus qui polluent et qui servent à rien.

Le scénario n'est pas extraordinaire, mais suffisamment complet pour un jeu de ce genre, et là aussi, on ne part pas dans des élucubrations sur des paradoxes temporelles ou autres déviations pseudo scientifiquo philosophiques.

Pareille pour les graphismes, on a du simple mais agréable. De petits sprites tout mimi et des donjons qui ne se perdent pas en labyrinthes tentaculaires.

Pour ce qui est du système de combat, l'idée est plutôt ingénieuse. On laisse le petit groupe de filles choisir ses actions, et on valide le choix de l'une d'elles. On peut utiliser un item par tour, et faire un changement dans l'équipe par tour aussi. Ce qui apporte une petite touche de stratégie à un jeu globalement assez facile, mais bien équilibré.

Pour ce qui est du côté coquinou, rien de graveleux, on est dans le kawaii gentillet. Le 18+ prévaut plus pour le scénario et l'histoire de chaque jeune fille, et le côté post mortem qui nous accompagne tout au long du jeu, avec certaines thématiques matures. (le harcèlement, le suicide, la jalousie, la peur, l'inceste etc etc...).

Pour ma partie, j'ai choisi la fin de Ran. Personnage que j'ai mis quasiment tout le temps dans l'équipe tant sa défense et ses skills sont importants.

La durée de vie est correcte, pas trop long pour éviter la lassitude, et pas trop court non plus, surtout que l'on a droit à une fin par fille, ce qui laisse au joueur une bonne replay value (sans avoir à tout se retaper si on fait plusieurs save à un moment spécifique du jeu que vous pouvez pas louper tellement ils insistent)

Ce jeu est donc une bonne surprise (oui je sais je me répète), et je le conseille donc à ceux qui veulent pas se prendre la tête entre deux gros tits. heu ! titres ! pardon ! <img src=" />


vidok

le 30/03/2015
7_5
Les joueurs faisant fi des scènes coquines mises en avant par les médias - ces mêmes scènes qui durent quelques secondes - pourront se prendre d’affection pour cette amusante troupe. L’accueil sur fond de J-Pop pas désagréable ne trompait pas, l’esprit très japonais de Criminal Girls Invite Only l’adresse à un public de niche, ce même public dont l’anglais, la répétitivité des mécanismes et le design volontairement sulfureux ne freinent pas, public qui aura la chance de découvrir un très bon titre du genre, aux propos loin d’être aussi candides que prévus.
Selene

le 18/02/2015
7

J'ai terminé Criminal Girls en 30 heures et c'était pas mal du tout !

Dans ce jeu vous devez aider un groupe de délinquantes à renaître sur terre parce que l'Enfer pour l'éternité ça n'enchante pas grand monde. Pour accéder au purgatoire elles devront passer des épreuves (combattre des boss en gros) et surtout reconnaître leurs pêchés.
J'ai plutôt aimé le casting, les filles ont toutes une forte personnalité et une fois qu'on découvre la raison de leur présence on ne les voit les voit plus comme avant. L'histoire ne casse pas des briques mais à défaut d'être originale elle est au moins efficace. Bon, après on a droit à des petits moments un peu niais comme des discours sur l'amitié dignes d'un épisode de Yugioh! .

Le charac-design est sympa, le choix des couleurs apporte une touche de gaieté dans un endroit qui est censé être à deux doigts de l'Enfer... Le doublage japonais est juste excellent et en plus, on a droit à de la bonne j-pop pour l'intro. <img src=" />

Au niveau du level-design c'est complètement naze tout comme l'originalité des donjons (feu? glace ? ça vous dit quelque chose ?). Ne vous attendez pas à des énigmes non plus, Criminal Girls est un donjon rpg très facile et linéaire aux très (trop) nombreux combats aléatoires. Mais j'ai tellement aimé le système de combats que ce fut un vrai plaisir que de monter les étages.

C'est aussi une très bonne idée que de débloquer les attaques spéciales grâce à des mini-jeux. Après, Est-ce que la partie coquine était obligatoire ?


Canicheslayer

le 08/02/2015
Edité le 10/02/2015
7
++ Post-jeu très intéressant (deux bons personnages supplémentaires, nouveaux boss et même un donjon caché).

+ Un donjon-RPG classique, amusant et divertissant.
+ Système de combat plus poussé qu'il n'y parait.
+ Scénario et personnages satisfaisants.
+ B.O. sympathique.

+- Durée de vie adéquate.
+- Un peu trop facile (sauf le boss final et le post-jeu) mais, finalement, un J-RPG sans prise de tête, ça fait du bien de temps en temps !
+- Des mini-jeux rigolos mais dont on fait vite le tour.
+- Techniquement, ce n'est pas le meilleur de la PSVITA, mais ça reste agréable, selon moi.

- Trop de répétitivité (trop d'aller-retours, trop de combats).
- La perversité des mini-jeux ne plaira pas à tout le monde (j'entends déjà grogner au loin...).
- Une fin "normale" (Je n'en ai eu qu'une seule, cela dit) et une "vraie" fin un peu expéditives.

-- Même si la censure semble limitée, il ne faut pas la cautionner.


Technique : 7
Bande son : 7
Scénario : 7
Durée de vie : 7
Gameplay : 7 à 7,5

Note % : 73,5
51 active users (1 member, 50 guests, 0 anonymous member)
Online members: cKei
Legendra RPG V4.8.42 © Force 2019 - Legal Mention
Webmaster : Medion