bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Resonance of Fate > Galeries > Wallpapers > Xbox 360 > 14 disponibles :

Resonance of Fate

voir_aussi Screenshots play3 Arts play3 Scans play3

Wallpapers Resonance of Fate
[1280 * 1024]
Wallpapers Resonance of Fate
[1280 * 1024]
Wallpapers Resonance of Fate
[1280 * 1024]
Wallpapers Resonance of Fate
[1280 * 1024]
Wallpapers Resonance of Fate
[1280 * 1024]
Wallpapers Resonance of Fate
[1281 * 1025]
Wallpapers Resonance of Fate
[1280 * 1024]
Wallpapers Resonance of Fate
[1280 * 1024]
Wallpapers Resonance of Fate
[1280 * 1024]
Wallpapers Resonance of Fate
[1280 * 1024]
Wallpapers Resonance of Fate
[1280 * 1024]
Wallpapers Resonance of Fate
[1280 * 1024]
Wallpapers Resonance of Fate
[1281 * 1025]
Wallpapers Resonance of Fate
[1280 * 1024]
Resonance of Fate > Commentaires :

Resonance of Fate

7
8

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye:


OK
voir aussi Commentaires play3 [15] xb360 [12]
12 commentaires sur 32X
Kliee

le 08/02/2022
9_5

J’écris ce commentaire à partir de mes souvenirs de ma première partie, mais aussi après en avoir redémarré une sur la version PS3.

Resonance of Fate a été pour moi, à l’époque, un coup de cœur comme j’en ai rarement. Sortant d’un FFXIII décevant que j’avais priorisé car je voulais pouvoir faire partie des discussions à son propos qu’avait mon groupe de potes, je savais que je ne pourrais qu’être plus heureux avec ce soft, mais je n’imaginais pas à quel point.

L’univers, tant graphique que musical est ce qui m’a happé en premier. Un monde gris, certes, mais intriguant, cohérant, dont on veut percer les mystères. Une dualité musicale Sakuraba Rock’n Roll/Tanaka classique qui colle à chaque situation, drôle, dramatique, sérieuse, etc. Les différents étages de Basel, correspondant chacun à une couche sociale différente, s’explorent avec curiosité. La déréliction qui habite les étages inférieurs et leur état de délabrement a également fait vibrer cette petite note « postapocalyptique » que j’apprécie.

Le groupe ensuite, et la dynamique des relations entre les personnages, est génial. Tantôt hilarants, tantôt intrigants, ses membres ont tous une part de secret que l’on veut découvrir. Et, bon, j’étais un peu amoureux de Leanne, je l’admets .

Le système de combat, qui a fait que certains journalistes de l’époque ont qualifié le jeu de difficile, voire inaccessible aux novices, est en fait juste exigeant et non dur et complexe. On ne peut pas se permettre de faire n’importe quoi en combat, même si l’on a un clair avantage en termes de puissance. Quand on joue à RoF, il faut être à ce que l’on fait.

Une fois que l’on accepte cela, le système de combat est diablement satisfaisant. Réfléchir à sa tactique, élaborer sa stratégie avec deux, trois… quatre coups d’avance est jouissif, tout comme faire virevolter les personnages lors d’actions combinées après avoir planifié leur position optimale.

Le seul point noir du jeu est la structure de la narration. Le scénario, sans être révolutionnaire, est intéressant et propose quelques moments d’une assez grande profondeur. Mais le découpage des cut-scenes et le fait que le scénario n’avance pratiquement que dans lesdites cut-scenes situées quasi exclusivement entre les chapitres font que suivre l’histoire peut être assez compliqué. Les missions et les tâches qu’ont à faire nos personnages n’ont parfois même aucun rapport avec l’histoire qui est présentée à un chapitre donné. C’est particulièrement vrai au début.

Mais même avec cela, quel magnifique jeu. Je pense que ma seconde partie se fera de manière moins passionnée et plus objective (années passées obligent), mais je garde précieusement le souvenir de la passion que j’ai eu pour le jeu lors de mon premier passage sur Basel.

++ L’ambiance générale, le design de l’univers de RoF

++ L’OST

++ Le système de combat

++ Le groupe de personnage et sa dynamique

++ Leanne, juste Leanne

++ L’humour présent à certains moments, les délires du jeu (comme casser la gueule du père Noël) en général et les « Vashyronneries » en particulier

- La structure de la narration
Alban

le 25/02/2018
6_5
Punaise 4 ans pour finir un jeu aussi long, c'est juste pas possible ! La cause ? Un gameplay trop exigeant. Très intéressant, mais trop répétitif et peu valorisant. Ça n'enlève rien à la force du titre, mais encore faut-il accrocher.
Elekami

le 11/05/2014
8
Un jeu long, non-dénué d'humour, mais dans un univers qui se veut mature.
Le gameplay est original et bien pensé, et fait sans doute partie des grandes forces du titre. Le jeu est naturellement exigeant, et ne plaira pas forcément à tout le monde.
Le scénario n'est pas si exceptionnel que ça, mais le tout est rattrapé par un background lui brillament travaillé et des personnages assez accrocheurs.
Tri-Ace nous a pondu là un petit OVNI dans le monde du J-RPG, et si vous l'appréciez, nul doute qu'il saura vous faire passer des dizaines et dizaines d'heures dessus.
Kagura Shiro

le 04/08/2013
7
79 heures de jeu environ
++ Gameplay bien ficelé
+ Personnages sympathiques
+ L'univers
+ Customisation des personnages (ils changent de vêtements!)
-- Le scénario peu mis en avant et bien trop précipité vers la fin
- Rythme global haché (à cause du levelling nécessaire pour passer d'un chapitre à un autre, on fini par oublier le scénario)
- L'OST, Motoi Sakuraba m'a déçue

kolibri

le 10/07/2013
Edité le 10/07/2013
8
Le jeu m'avait intéressé depuis pas mal de temps déjà, suffisamment pour que je l'aie précommandé à sa sortie, mais assez bizarrement j'ai jamais eu la motivation nécessaire pour me lancer dans le jeu, le côté implication nécessaire et la durée de vie conséquente du jeu m'en dissuadant. Au final c'est en 2013 que je m'y suis mis sérieusement, et je ressort plus que satisfait de l'expérience.

Tout d'abord, je tiens à préciser qu'à mes yeux, ce jeu n'est pas, comme il l'annonçait, le renouveau du RPG. Ses caractéristiques, tant dans l'exploration de villages que dans le système de combat, ont été déjà vues ailleurs, surtout dans Valkyrie Profile 2 dont le jeu s'inspire beaucoup. Ce n'est pas un défaut du tout d'ailleurs, car cela rend le jeu plutôt cohérent et réduit le risque de faire les choses mal en expérimentant des trucs.

Graphiquement, le jeu est assez limité, et sans être moche possède un aliasing prononcé, particulièrement visible lors des cut scenes. La "carte du monde" en 2D est assez peu inspirée mais est claire est précise...sauf si on souhaite voir une vue d'ensemble, activable grâce à une touche et vraiment pas claire. D'un point de vue artistique, le jeu est cohérent, avec un univers steampunk fort en personnalité et des décors très fouillés. Le côté 'hiérarchie sociale' est en outre bien représenté et intéréssant à découvrir au fil de la descente dans la tour de Basel.

Musicalement, le jeu est une réussite. Si les musiques se distinguent globalement peu les unes des autres, elles ont le mérite de vraiment s'accorder à l'ambiance dictée par le jeu en toutes circonstances. Malheureusement ce n'est pas vraiment le type d'OST sur laquelle on prend un plaisir à l'écoute hors du jeu, mais elles accompagnent très bien le déroulement de l'aventure.

Le gameplay du jeu est lui aussi réussi, et demandera une certaine adaptation du joueur tant celui-ci est complet, bien ficelé mais surtout exigent. Malheureusement, autant le gameplay est réfléchi, autant le scénario paraît vite expédié et trop 'fragmenté' pour pouvoir être réellement apprécié. La fin du jeu est vraiment mauvaise à mes yeux.

Enfin, la durée de vie est conséquente. D'une 60aine d'heures environ pour le new game, et qui peut être montée facilement en faisant des quêtes annexes (inintéressantes, mais qui permettent de récolter de bons objets), en combattant à l'arène ou en s'attaquant au donjon bonus (qui est TRÈS difficile). Au final on a largement de quoi faire.

Bref, Resonance of Fate est un très bon RPG, vraiment atypique et pourtant bien calibré. Une des bonnes surprises de cette génération.
dandyboh

le 18/07/2011
Edité le 04/11/2011
8
Avis assez mitigé sur ce jeu :
* l'ambiance steampunk n'est pas celle que je préfère mais elle rend quand même bien dans ce jeu.
* les scènes de combat tranchent radicalement avec les combats que l'on trouve acutellement dans les RPGs, qu'il soient classiques, action ou tactical. Gros point positif sur ce système original, et en "semi" temps réel, dans lequel on peut prendre le temps de réfléchir aux actions à effectuer, mais dès que le personnage commence à bouger, il faut agir vite et bien. Difficulté très élevée par contre, surtout que l'on ne peut pas vraiment faire de levelling (gagner un niveau permet uniquement de gagner des points de vie et de pouvoir équiper des accessoires plus lourds sur son pistolet).

J'avais vraiment apprécié ce jeu jusqu'à ce que je tombe sur un "donjon" que je ne suis pas parvenu à terminer, malgré maintes tentatives... j'ai laissé tomber. Je le reprendrai peut-être un jour où je me sens le courage, mais ce n'est pas dit... une difficulté revue légèrement (pas plus) à la baisse m'aurait peut-être permis de lui attribuer un demi-point de plus.

(Nota : jeu arrêté en cours de route)
SoulSilver

le 02/06/2011
8
Resonance of fate est un jeu spécial pour le scénario qui est un peu mis au second plan et est un peu compliqué d'ailleurs ( après deux partis je n'ai toujours pas tout compris ) mais qui reste intéressant selon moi...
L'ambiance "sombre" peut rebuter ( pas moi ) , le système de combat est vraiment super jouissif et original , la customisation des armes sympa quoiqu'un peu casse-tête parfois pour optimiser au mieux , la difficulté variable en fonction de la tactique et des armes/munitions utilisé mais il y a des passages et des quêtes annexes ( pas mal même ) vraiment hard , ce n'est pas un jeu simple au final.
Au final ce n'est pas un jeu qui plaira à tous de par son ambiance et son scénario mais reste bon et long si on passe du temps dans les quêtes annexes comme moi...
Morm

le 30/11/2010
Edité le 07/09/2011
8_5
Je vais être direct, Resonance of Fate est pour moi le meilleur J-RPG à être sorti sur PS360.

+ Système de combat dynamique et stratégique, encore un mix entre tour-par-tour et action proche de la perfection signé Tri-Ace.
+ Background et ambiance original et prenante
+ customisation des flingues
+ le scénario complexe et travaillé
+ personnages très accrocheurs et terriblement humains
+ la difficulté très bien géré
+ tout le contenu annexe

- mise en scène assez décousu, il faut faire attention à chaque cutscene, il y en a peu mais elles possèdent toutes des informations importantes
- scénario qui peut paraître brouillon si on ne fait pas attention à tous les détails
Ushiwaka

le 21/11/2010
Edité le 21/11/2010
7
Resonance of Fate c'est un concept de base génial, système de combat, customisation des armes, world map, un premier contact rafraichissant et un tout original. Même l'ambiance change du j-rpg classique, crade & urbaine, si le le jeu n'est pas une tuerie côté réalisation, le tout est bien rendu, surtout les villes hallucinaement trop magnifiques.
Le trio de héros est des plus attachants et j'ai pris grand plaisir à les suivre jusqu'à la fin du jeu, notamment grâce aux situations souvent pleines d'humour et le côté poseur très second degré. Après il faut reconnaître qu'à part Leanne, Zephyr & Vashyron, c'est le néant, il suffit de regarder big bad guy du jeu, il ressemble à rien, zéro charisme. Pareil pour le scénario, qui se dévoile passé la moitié du jeu, trop bordélique & en retrait, j'ai largement préféré les chapitres qui le mettaient de côté, biens moins serious buisness, biens plus burlesques, bien plus savoureux.
Mais le plus gros défaut du jeu reste sa répétitivité: bestiaire, annexes, construction des arènes, ça manque de variété, et c'est d'autant plus accentué par la durée de vie du titre, 60 à 70h pour boucler tous les chapitres...Pareil pour les affrontements, ils ont trouvé un système ultime, ok, il aurait été sympa d'aller plus loin en lui apportant de la diversité, car en l'état ça fini vite par lasser. Heureusement que le jeu offre un certain challenge qui oblige à vraiment s'attarder sur le système et la stratégie à adopter lors des combats relevés.

Bref, un jeu qui pose de bonnes bases pour une éventuelle suite.
Amôn

le 18/04/2010
Edité le 18/04/2010
7
+Choix entre les voix Jap et Anglaises
+Les combats
+La carte du monde originale
+Les combats
+L'univers sympa
+Les combats
+Les personnages attachants
+Les combats
+La chambre de Zephyr

+-La possibilité de changer de vêtements, amusant un petit moment, mais inutile au final. Faire en sorte que certaines combinaisons boostent tes stats aurait rendu le tout plus intéressant.
+-L'humour, parfois drôle, d'autre moins
+-Chara design parfois douteux (Pater )
+-Plein de quêtes annexes, mais beaucoup ne sont pas très intéressantes.
+-L'arène
+-Pas très beau

-Le scenario
-Lieux traversés peu variés.
-Trop sombre
-Customisation des armes trop bordélique à mon gout
-Difficulté régressive
-Le bestiaire qui souffre du syndrome FFXIII

Bref un jeu qui vaut le coup surtout pour ses combats jouissifs, le reste est bien moins intéressant, voir même carrément mauvais. Surtout le scenario, incompréhensible et plein de zones d'ombre.

Faut croire que tous les scénaristes compétents de Tri-Ace se sont fait la malle
83 active users (0 member, 83 guests, 0 anonymous member)
Legendra RPG V4.8.42 © Force 2023 - Legal Mention
Webmaster : Medion