bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Astria Ascending > Game details

Astria Ascending

General Info

System : play4

Type : crpg

Player(s) : 1

Belong to group(s) :

Also on : nxn pc ps5 xboxone xbx


Developer(s) : ???,

Chara-designer(s) : ???,

Composer(s) : Hitoshi Sakimoto,

Remake/port of show_hide
Remaked/ported in show_hide
Jeu(x) en relation / Add-ons show_hide
7
2 members completed it (Average time: 55h)
6 members own it

europe 30/09/2021
Website
Publisher : Dear Villagers
Also available in digital format

amerique 30/09/2021
Website
Publisher : Maximum Games
Also available in digital format

japon 07/10/2021
Website
Publisher : 3goo K.K.
Also available in digital format

Astria Ascending > Commentaires :

Astria Ascending

7

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye:


OK
voir aussi Commentaires nxn [1] pc [1] ps5 [0] xboxone [0] xbx [0]
2 commentaires
Bao

le 20/03/2022
6
J'ai beaucoup aimé la direction artistique dans sa quasi-globalité, notamment certains donjons assez inspirés, par contre les Astraes c'est un "hit or miss", il y en a quand même des bien dégueulasses. Bien aimé le chara-design également, et la bande son de Sakimoto qui est efficace. J'aurais aimé que l'histoire et l'univers suivent cette direction car c'est plat et pas très bien narré. Astria Ascending c'est aussi un peu le syndrome de la maison sans les fondations, les murs et la déco sont jolis, mais le jeu ne prend pas la peine de poser des bases solides : des principes censés être primordiaux (genre l'Harmonie, ou l'importance des Harmelons) restent flous jusqu'à la fin, et d'autres comme le système de génération de Demi-Dieux n'a finalement aucun poids niveau lore ou gameplay. Partant de ça, c'est difficile de s'intéresser à cet univers. J'ai pas non plus pu compter sur le casting pour porter tout ça, trop lisse d'un côté comme de l'autre, il y a bien Dagmar qui sort du lot mais ses grosses épaules et son doubleur ne suffisent pas.

Le système de combat est plutôt bien rôdé, un tour à tour classique sur lequel on a greffé un système similaire à Octopath Traveler avec les points d'actions qu'on peut cumuler, mais il faut faire avec des pics de difficulté et surtout un début bien laborieux, les ennemis vont souvent prendre le groupe de vitesse, et additionné à des animations certes jolies mais lentes, ça peut donner des affrontements ou on se retrouve à attendre 10 à 25 secondes avant de pouvoir commencer son tour - j'exagère même pas. Ca se dilue au fil de l'aventure sans toutefois disparaitre, les combats restent globalement longs et lents. J'ai vite pris l'habitude, à chaque nouveau chapitre, de grind en faisant autre chose à côté (grâce à une compétence qui permet de déclencher automatiquement un combat avec une touche du pad), puis d'ensuite visiter le donjon d'une traite en évitant les ennemis, pour ne pas me taper ces longueurs. Pas un mauvais choix au final car les visites de donjons sont plutôt gratifiantes, il y a du coffre à gratter et le mix puzzles/plateformes marche bien. J'ai pas non plus été été conquis plus que ça par le système de jobs, il fait ce pourquoi il est là, mais vu les "restrictions" (les CP + les orbes à obtenir pour les stats + le fait qu'on a plusieurs arbres pour un perso) j'ai pris aucun risque et j'ai min-max en me basant sur le job initial de chacun. Ce qui semble avoir fonctionné, j'ai tourné avec le même trio toute l'aventure, le quatrième compagnon ne changeant qu'en fonction des besoins du moment.

Astria c'est aussi un jeu qui pêche d'un point de vue ergonomie, il annonce vite la couleur avec le curseur qui ne ne met pas automatiquement sur "charger une partie" dès qu'on lance le jeu, il cumule les petits accrocs sur des éléments essentiels (comme ne pas pouvoir équiper directement un équipement acheté) tout en proposant, paradoxalement, pas mal d'options d'accessibilité ou de personnalisation de l'expérience. Ca fait d'ailleurs un bon moment que ne n'avait pas autant détesté une carte de donjon dans un jeu, bien peu lisible. Il y a toujours quelques bugs sonores et visuels, mais heureusement plus rien qui bloque la progression ou l'accomplissement de quêtes (j'avais acheté le jeu à sa sortie, mais illico mis de côté car j'avais eu un bug bloquant dès la seconde quête annexe, heureusement les dev ont réparé la plupart des problèmes depuis).

On sent bien qu'il y a un gros manque de polish et de profondeur et c'est bien dommage, il y a du potentiel et du contenu (jeu de cartes, arène, chasses, quêtes), mais Astria Ascending rate le coche sur de trop nombreux points, en faisant une expérience sympa mais sans plus.
Bahamut-Omega

le 15/01/2022
8

Il y a quelques jours j'ai finis Astria Ascending (v1.04) sur Ps4 en 42 heures, un peu plus de 90% des quêtes annexes et 13 chasses 20, voilà pour les stats.

J'ai plus trop la motivation de faire des avis structurés mais j'ai quand même envie de parler de ce jeu, donc va pour un bon vieux système de +/-

+ Le système de Job, fixe à la FF XII the Zodiac Age. Pas mal de possibilité de Build pouvant rendre chaque partie différente. Revers de ce système, on peut se retrouver coincer avec un Build qui ne plaît pas, mais bon, faut savoir s'adapter.

+ Système de combat. Du tour par tour, reprenant le système de plusieurs grande saga comme Final Fantasy, Megaten (les faiblesses et résistances) ou Bravely Default (le cumul de tours).

+ Les options de conforts. Gestions de la difficulté, réapparition ou non des ennemis vaincus, présence ou non de divers guides, affichage ou non des faiblesses des ennemis,...

+ Le calibrage de la difficulté et l'I.A. ennemi. Quatre difficultés de très facile à difficile très bien dosées. Avec une I.A. assez intelligente, les ennemis ont une bonne synergie de groupe dans l'ensemble et savent prendre en compte les faiblesses de notre groupe.

+ La direction artistique. Bien sur, c'est purement subjectif pour le coup, mais je l'a trouve belle est originale.
Musicalement on reconnaît bien le travail de Sakimoto toujours très plaisant à l'écoute à mon sens,

+/- L'univers du jeu est assez riche. Et chose rares de nos jours, les quêtes annexes sont scénarisées. Si les objectifs restent assez quelconques, le fait qu'elle soient données par des PNJ nommés liés aux héros donne suffisamment envie de le faire et d'en savoir plus sur l'univers au passage.
Mais l'histoire elle même ne décolle et est finalement peu originale, voire même surprenante par sa prévisibilité. Je m'attendais à quelques twist scénaristique, mais même pas.

+/- Lent au démarrage... Histoire qui ne décolle pas tellement comme je le dis plus haut, mais surtout des premiers donjons assez quelconques. Et contre coup aussi du système de Job Principal+Secondaire+Soutien, au tout début c'est assez classique dans la forme.
Mais une fois au chapitre XI, les persos commencent à avoir une partie de Build, les donjons sont plus intéressants à parcourir avec de petites épreuves ou énigmes qui leurs sont propres, Et les boss bien plus passionnant à affronter.

Sinon, concernant les bugs (et oui, faut bien en parler) , le jeu est resté longtemps bugés jusqu'à la MAJ 1.04 de mi-novembre 2021. Depuis il était jouables mais certains problèmes persistaient, dont des trophées bloqués.
Depuis le 11 et le 13 janvier 2022, les v1.05 et v1.06 sont sorties qui normalement doivent corriger plein de choses dont les trophées. Mais à l'heure actuelle, personne au monde ne semble avoir le Platine et au moins un bug sonore/musicale semble être apparut,... affaire à suivre.

8/10 et peut-être 8,5/10 si les derniers patch marchent réellement.


0 active user
Legendra RPG V4.8.42 © Force 2024 - Legal Mention
Webmaster : Medion