bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Final Fantasy VII Rebirth > Game details

Final Fantasy VII Rebirth

General Info

System : ps5

Type : crpg

Player(s) : 1

Belong to group(s) : Compilation of Final Fantasy VII, Final Fantasy, Final Fantasy (Série principale),

Also on :

Nom original : ファイナルファンタジーVII REBIRTH


Developer(s) : Square Enix,

Chara-designer(s) : Tetsuya Nomura, Roberto Ferrari,

Composer(s) : Masashi Hamauzu, Mitsuto Suzuki,

Remake/port of show_hide
Remaked/ported in show_hide
Jeu(x) en relation / Add-ons show_hide
8.5
7 members completed it (Average time: 100h)
19 members own it
8 members y jouent

europe 29/02/2024 (in French)
Website
Publisher : Square Enix
Also available in digital format

amerique 29/02/2024
Website
Publisher : Square Enix
Also available in digital format

japon 29/02/2024
Website
Publisher : Square Enix
Also available in digital format

Final Fantasy VII Rebirth > Commentaires :

Final Fantasy VII Rebirth

8.5

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye:


OK
2 commentaires
Bao

le 05/04/2024
8_5
On prend les mêmes et on recommence avec ce second volet du remake de FFVII, sauf que cette fois Square Enix décide de mettre les potards à fond, tout en continuant à jouer l'équilibriste entre la volonté de proposer du nouveau et celle de respecter un jeu culte.

On retrouve ainsi la plupart des éléments de gameplay de FFVII Remake, enrichis de toujours plus de trucs et de bidules ; le système de combat est toujours aussi bon et offre plus d'options, le système de matéria également, il y a une grande variété dans le camp ennemi et les combats-cinématiques de boss sont toujours aussi impressionnants. Mais il faut subir une surcouche pas forcement pertinente de menus pour en profiter (plus que dans FF7R) alors que des éléments qu'on pourrait considérer comme indispensables, comme l'échange en masse de materias ou la possiblité de sauvegarder des sets, sont eux absents. Ils l'étaient déjà dans FF7R, sauf que cette fois on dispose de 7 personnages jouables, et le jeu aime à nous imposer des équipes prédéfinies au fil de l'aventure, cela devient graduellement gonflant de changer et interchanger dans tous les sens.

On retrouve aussi dans Rebirth l'envie de SE de continuer à approfondir l'univers de FF7, quitte à étirer certains éléments : ca va passer par une aventure qui va encore transformer des passages de 10 minutes dans l'original en des chapitres entiers, tantôt prenants tantôt anecdotiques, à faire cohabiter moments loufoques et sérieux sans aucune honte ni retenue - TOUT le chapitre du Gold Saucer est mémorable, à rajouter par-ci par-là divers éléments de Compilation of FFVII et autres références FFesques, le tout avec une bande-son qui dépote. Rebirth a aussi la main lourde niveau mini-jeux, qui pour la plupart servent à rythmer l'aventure, y'en a partout jusqu'à l'indigestion et la plupart sont justes passables, il aurait été mieux d'en avoir moins mais de meilleur qualité. Le tout est porté par une dynamique de groupe toujours aussi efficace, les rajouts à l'équipe apportant toujours plus d'interactions et de moments amusants et / ou touchants, les doubleurs donnent tout, FFVII Rebirth aime son casting et veut le mettre en valeur à la moindre occasion, et c'est plaisant. Quelque chose de surtout vrai pour Cloud, plus que jamais au centre de l'histoire, entre le mystère en entourant son passé, sa place dans le triangle formé avec Tifa et Aerith ou le lien qui l'unit à Sephiroth... dont l'omniprésence à toutes les étapes de l'histoire et le comportement d'ex toxique lui font cependant perdre de sa superbe, c'est dommage d'avoir abusé ainsi du personnage. L'histoire en elle même continue le jeu de pistes entamé à la fin de FFVII Remake, même si Rebirth propose nombre de scènes chocs ou de passages incroyables (comme l'intégralité du dernier chapitre, ou tout s'emballe, et didjou le medley accompagnant l'avant dernier boss !), rien ne "bouge" vraiment et il faudra attendre la troisième partie et probablement un délire Nomura-esque pour avoir des réponses. Même si j'ai apprécié, je peux comprendre que cette fin fruste ou agace les gens.

Par contre, je n'ai pas du tout apprécié l'aspect monde ouvert, qui est pour moi LE raté du jeu. Et quel raté. C'est d'ailleurs assez fou de voir le grand écart qui existe entre les moments ou le jeu passe en mode couloir/donjons, ou il sait faire preuve de maitrise et d'originalité, et un "monde ouvert" qui accuse 15 ans de retard, un monde qui est plus plus une succession de hubs proposant quêtes et mini-jeux que quelque chose pensé de façon organique, et qui n'est pas foutu de vendre correctement ses décors ou la sensation de voyage. Et pour une raison qui échappe à tout le monde, la possibilité de ramasser les objets de craft (car il y a un système de craft, pas foufou en plus) juste en marchant dessus est en option de NG+. Bref c'était plat et ennuyant à arpenter, et pour rajouter un peu plus de sel sur la plaie, "obligatoire" car Chadley est de retour, accompagné maintenant d'une petite sœur encore plus horripilante que lui, et accomplir des objectifs pour sa pomme est le seul moyen d'obtenir certaines matérias... et vu ce qui a été gardé sous la pédale niveau géographie, pas vraiment de doutes sur le fait qu'on va avoir droit à la même chose pour la partie trois...
Zanxthiloide

le 09/03/2024
8
Final Fantasy 7 Rebirth (FF7R2 en abrégé) m'a semblé moins réussit que son ainé.

Le jeu reprends là où s'était arrêté Remake ainsi que la plupart des éléments de gameplay. Cependant, j'ai trouvé que la recette était bien moins réussie : le système de combat et le plaisir de rédécouvrir l'histoire et ses personnage sous un nouvel angle est toujours là, mais de nombreux défauts viennent entâcher l'expérience : l'open world est juste passable et occupe beaucoup trop le temps de jeu (40-50h sur 70h) et associé à cela il y a beaucoup trop de mini jeux aux récompenses parfois incontournables. J'aurais préféré beaucoup moins d'open world et de mini jeux et plus de contenu exclusif pour développer les relations entre personnages comme on avait pu le voir dans Remake.

Difficile de ne pas parler de la fin qui ne manquera pas d'être encore plus clivante que celle de Remake. Pour ma part, j'ai trouvé que les éléments de l'histoire originale étaient très bien réinterprétés, mais que les éléments ajoutés étaient convenus et peu intéressants.
1 active user
Online members: Mr_Pixel
Legendra RPG V4.8.42 © Force 2024 - Legal Mention
Webmaster : Medion